Santé : 8 antidouleurs naturels

Publié le 7 Décembre 2014

Marre des comprimés d’aspirine et autres calmants qui agressent l’organisme? Et si vous optiez pour la médecine douce ? On vous laisse le choix entre ces 8 recettes 100% naturelles pour stopper la douleur.

Antidouleur : essayez le qigong

Le qigong est une pratique très ancienne utilisée par la médecine traditionnelle chinoise. La méthode du qigong allie à la fois le corps, la posture et l’esprit, avec pour objectif de faire circuler l’énergie du corps et ainsi prévenir les maladies. Or, des tests réalisés sur des patients souffrant d’arthrite ont montré que la pratique du qigong a un impact particulièrement positif sur les douleurs articulaires.

83% des patients ont reconnus une nette amélioration de leur état grâce à une ou deux heures de qigong par jour pendant un mois. Rassurez-vous, une fois que vous connaitrez bien les mouvements du qigong, cela deviendra une routine et seulement 20 à 30 minutes par jour, le matin au réveil ou juste avant d’aller au lit, vous permettront de soulager les douleurs. De plus, accompagné de quelques séances de méditation, le qigong sera d’autant plus efficace.

Antidouleur : les bienfaits de l’arnica

L’arnica est une plante que l’on trouve principalement dans les régions montagneuses de l’Europe et de la Russie. Les vertus médicinales de cette plante sont connues depuis longtemps. Sous forme d’infusion pour compresse, de teinture ou d’onguent, l’arnica soulage bien des maux : l’arthrose, les ecchymoses ainsi que les douleurs postopératoires.

L’huile d’arnica est aussi très souvent utilisée sous forme d’huile de massage car elle possède une étonnante capacité à réduire les douleurs musculaires et procure une sensation de bien être immédiate dès l’application. De plus, en cas d’insuffisance veineuse, le gel d’arnica aide à accélérer le retour veineux, ainsi qu’à réduire la sensation de lourdeur dans les jambes.

Antidouleur : testez l’acupuncture

L’acupuncture, pratiquée à l’origine dans la médecine chinoise, est aujourd’hui de plus en plus reconnus comme un remède efficace, en particulier pour soulager les douleurs. Elle est à la fois une médecine préventive et curative qui vise à préserver l’équilibre de l’énergie du corps pour éviter douleurs et maladies.

Ainsi, l’acupuncture permet d’agir sur la douleur immédiate ainsi que sur le long terme. En effet, la stimulation des points d’acupuncture entraine la sécrétion d’endorphines par l’hypophyse, aussi appelées hormones du bonheur. L’augmentation de la concentration d’endorphines dans le cerveau a le même effet que l’absorption de morphine : une sensation de bien être et la disparition des douleurs. Certains tests ont également révélés que le recours à l’acupuncture réduit les nausées et les vomissements suites à certaines opérations chirurgicales.

Antidouleur : les vertus de l’olive

L’or méditerranéen ne cesse de faire parler de lui : l’huile d’olive possède de nombreuses qualités depuis longtemps reconnues. Entre autres qualités, l’huile d’olive a des vertus anti-inflammatoires, comparables aux anti-inflammatoires classiques que l’on trouve en comprimés tels que l’ibuprofène.

Aux Etats-Unis, des chercheurs ont déterminé que le tiers d’une tasse d’huile d’olive vierge aurait les mêmes capacités antidouleur qu’un comprimé d’aspirine. Ces vertus anti-inflammatoires sont particulièrement appréciables dans le cas de maladies chroniques douloureuses qui nécessitent des traitements de longue durée. De plus, de nombreuses études ont montré que l’huile d’olive permet de réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

Antidouleur : vive le poisson !

Le poisson et plus précisément les oméga 3 contenus dans la graisse des poissons étaient déjà connu pour leurs vertus protectrices du système cardiovasculaire. Des études ont prouvé que l’huile de poisson permet également de réduire les douleurs musculaires, notamment dans le dos et les douleurs articulaires des patients atteints de rhumatismes.

Après seulement dix semaines de traitement à l’huile de poisson, les personnes sujettes à des maux de dos ont arrêté de prendre des comprimés pour calmer les douleurs. Attention, préférez les poissons gras tels que le saumon, le hareng ou le maquereau péchés dans leur milieu naturel et non en élevage. Si vous n’êtes pas fan de poisson ou si vous avez du mal à convaincre vos enfants de finir leur assiette, vous pouvez aussi trouver des compléments alimentaires d’huile de poisson sous forme de gélules en pharmacie.

Antidouleur : détendez-vous

Rien de tel qu’un massage pour calmer les douleurs et se détendre. Les massages atténuent immédiatement les douleurs musculaires mais ils préviennent également les maux à venir. En effet, en évacuant le stress et les tensions, le massage élimine un des principaux facteurs de douleurs. De plus, les massages au visage sont particulièrement efficaces pour lutter contre les maux de tête. L’idéal pour rester en pleine forme est de se faire masser au moins une heure tous les deux ou trois semaines.

Si votre budget est un peu restreint, certains instituts vous proposent des cours pour apprendre à vous et à votre partenaire l’art du massage et vous pourrez ainsi vous chouchouter chez vous autant que vous le souhaitez !

Antidouleur : riez!

C’est prouvé, le rire est le meilleur des remèdes et c’est un antidouleur naturellement produit par le corps humain. Lorsque vous riez, votre organisme sécrète des endorphines qui vont considérablement réduire la douleur et procurer une sensation de bien être. Par ailleurs, le rire est aussi un excellent moyen de booster son système immunitaire et de mieux vivre certaines maladies chroniques.

Les vertus médicales du rire sont aujourd’hui de plus en plus exploitées, grâce notamment à la création de véritables thérapies de groupe par le rire, comme celles proposées par l’école internationale du rire (www.clubderire.org).

Antidouleur : buvez plus !

Eh, oui, l’eau reste le meilleur allié de votre organisme. Pour qu’il soit parfaitement hydraté, il est recommandé de boire une bouteille d’eau par jour, soit environ 1,5 litres. Plus surprenant, l’eau s’est révélée être très utile pour prévenir les douleurs musculaires et articulaires. En effet, lorsque l’on a réalisé un effort physique, on ressent souvent des courbatures. Celles-ci sont dues à l’accumulation des acides lactiques dans les muscles, à l’origine des douleurs. Pour prévenir les courbatures, buvez beaucoup d’eau dans les 24 heures qui suivent l’effort, cela aidera votre corps à éliminer les déchets.

L’eau aide également à combattre les douleurs articulaires liées à l’arthrose. Ces douleurs apparaissent lorsque la quantité d’acide urique est trop importante dans l’organisme, celui-ci se déposant alors sur les articulations.

par Kea-Kea Kaing

-----------------------------

Source :

http://www.topsante.com/medecine/medecines-douces/remedes-de-grand-mere/sante-8-antidouleurs-naturels-9596

Mis en ligne par Evy

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Douleurs

Repost 0
Commenter cet article