Douleur et fièvre : paracétamol, aspirine ou ibuprofène ?

Publié le 22 Février 2015

Quel médicament prendre en cas de douleur ou de fièvre ? - Quel médicament contre douleur et fièvre : paracétamol, aspirine... ?

Maux de tête, fièvre, courbatures, rage des dents, règles ou articulations douloureuses. Pour soulager tous ces maux, on pense immédiatement à des médicaments capables de nous soulager et d’atténuer ces symptômes. Mais lequel prendre au juste ? On a souvent du mal à différencier ces types de médicaments.

En gélules, comprimés effervescents, en sachets, sirops... le paracétamol, l’ibuprofène et l’aspirine se trouvent facilement en pharmacie. Disponibles sans ordonnance, ces médicaments ne sont néanmoins pas à prendre à la légère. Chacune de ces molécules possède ses spécificités, ses effets secondaires, ses contre-indications.

Avant de recourir à l’automédication, il convient de lire consciencieusement la notice de ces médicaments afin de respecter les précautions d’emploi, les associations dangereuses et la posologie. Cet article vous aidera à bien comprendre quand prendre du paracétamol, de l’ibuprofène ou de l’aspirine, et comment le faire de façon correcte.

Lisez aussi plein de conseils pour savoir comment se comporter en cas de fièvre chez l’enfant. Et, pour terminer, découvrez aussi quel médicament prendre contre la douleur et la fièvre quand on est enceinte.

Attention : en cas de doutes, ou si les symptômes persistent plus de quelques jours malgré la prise d’un de ces médicaments, il est conseillé de consulter un médecin généraliste.


➢ Qu’est-ce que c’est ? Le paracétamol est la molécule la plus prescrite de France, commercialisée en pharmacie sous différents noms (Doliprane®, Efferalgan®...). C’est un antalgique non salicylé. Il n’appartient pas à la même classe de l’aspirine. Il n’y a donc pas de risque de saignements lorsqu’on en prend trop.

➢ Ses propriétés : Le paracétamol fait partie des antalgiques antipyrétiques (contre la douleur et la fièvre). C’est-à-dire qu’il lutte à la fois contre la douleur (par exemple les maux de tête) et contre la fièvre.
➢ Ses effets secondaires : Risque d’hépatite médicamenteuse, surtout en cas de surdosage. La dose à ne pas dépasser chez l’adulte : 1 gramme, 4 fois par jour.
➢ Ses + : peu d’effets indésirables, bien toléré par l’organisme, compatible ponctuellement pendant la grossesse ou l’allaitement.
➢ Ses - : le paracétamol n’a pas d’action anti-inflammatoire (donc, pas très indiqué sur les rougeurs, les gonflements, etc.).
➢ La posologie : Pour un adulte, 1 gramme, 4 fois par jour au maximum.
➢ L’avis du pharmacien : « Le paracétamol est un antalgique de première intention. Si l’on respecte la posologie, le paracétamol est mieux toléré que d’autres médicaments en vente libre. Cela dit, un surdosage au long cours pourrait entraîner des nausées et des douleurs abdominales, voire un risque pour le foie. Le paracétamol couvre toutes les formes courantes de douleurs modérées, mais pas les migraines qui requièrent une consultation ainsi qu’une prise en charge spécifique. »

➢ Qu’est-ce que c’est ? L'aspirine est la molécule la plus populaire et la plus ancienne des antidouleurs. L'acide acétylsalicylique provient à l’origine de l’écorce de saule, connue dès l’antiquité pour ses vertus thérapeutiques. Sa synthèse industrielle (sous le nom d’aspirine) ne sera réalisée que bien plus tard.
➢ Ses propriétés, ses effets : l’aspirine lutte contre les douleurs les plus courantes (un coup, une entorse) à doses supérieures de 500 mg/jour chez un adulte, mais aussi contre la fièvre (états grippaux...). A faibles doses quotidiennes, elle permet aussi de « fluidifier » le sang et d’éviter ainsi la formation de caillots dans les artères. L’aspirine a aussi des effets préventifs contre le cancer du côlon (mais pas retenue dans cette indication, en raison de ses effets secondaires qui peuvent être majeurs).
➢ Ses effets secondaires : bien que très connue, cette molécule possède quelques inconvénients : douleurs d’estomac, ulcères digestifs, saignements, risque d’hémorragies gastriques ou d’allergies cutanées, etc.
➢ Ses + : l'aspirine est disponible sous de nombreuses formes (dosages en sachets, comprimés, effervescents).
➢ Ses - : l'aspirine doit généralement être évitée lors de la grossesse, et elle est contre-indiquée durant les 2ème et 3ème trimestres de grossesse, tout comme chez l’enfant qui a la varicelle.
➢ La posologie : Pour un adulte : ne pas dépasser 2 à 3 grammes par jour. Pour chaque prise : entre 500 mg à 1 gramme. Pour fluidifier le sang, entre 75 et 160 mg d'aspirine. Pour un effet plus rapide, préférez un sachet ou une forme effervescente dilués dans un verre d’eau, qui agissent au bout de 45 minutes environ.
➢ L’avis du pharmacien : « L’aspirine est un antalgique efficace, mais connaît plus d’effets indésirables que le paracétamol. Comme pour ce dernier, il est préférable d’espacer les prises d’au moins 4 heures et de bien respecter la posologie. Si vous êtes enceinte, prenez du paracétamol, sans vous poser de questions. Les risques de l'aspirine pour votre bébé sont non négligeables. Enfin, l’aspirine fluidifie le sang. Avis à celles qui ont déjà des règles abondantes, l’aspirine peut augmenter le flux menstruel... »

➢ Qu’est-ce que c’est ? L’ibuprofène est bien plus récent que l’aspirine. Il fait partie de la famille des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), donc, qui ne contiennent pas de cortisone. Il est délivré :
- sans ordonnance : dosé à 200 mg, commercialisé sous les noms d’Advil®, Nurofen® ou Nureflex®.
- sur ordonnance * : dosé à 400 mg, sous les mêmes noms, mais accolés au chiffre 400 mg. C’est à ce dosage que l’on retrouve l’effet anti-inflammatoire.
* En réalité, le dosage plus élevé est disponible sans ordonnance, mais uniquement en boîte de 12 comprimés. Consultez néanmoins votre médecin, mieux à même de prescrire les doses adéquates, notamment en fonction de vos antécédents de santé.
➢ Ses propriétés, ses effets : comme l’aspirine, c’est un antalgique et un antipyrétique, donc il lutte contre la douleur et la fièvre. Son action anti-inflammatoire peut être utile contre les douleurs musculaires (courbatures, gros bleus...), dentaires (rage de dent...), ou contre les règles trop douloureuses.
➢ Ses effets secondaires : risque d’ulcères et d’allergies, avec un risque particulier pour les personnes « à risque cardiovasculaire ». Ne pas mélanger avec des anticoagulants.
➢ Ses + : il est très efficace contre certaines douleurs (lombalgies, courbatures...)
➢ Ses - : comme l’aspirine, il ne convient pas à la femme enceinte, et plus particulièrement après 6 mois de grossesse. Peut entraîner des aigreurs ou des brûlures d’estomac.
➢ La posologie : 200 à 400 mg par prise, à espacer de 6 heures, jusqu’à 1 200 mg par jour maximum.
➢ L’avis du pharmacien : « L’ibuprofène est globalement mieux toléré que l’aspirine, et parfois plus efficace que le paracétamol (douleurs musculaires ou articulaires). Comme les autres antalgiques, la prise d’ibuprofène ne doit pas durer. Lorsque la fièvre ou les douleurs durent plus de 3 à 4 jours, ou en cas d'un autre symptôme anormal, il faut consulter. Si l’on continue l’automédication, on risque de ne pas traiter correctement une autre maladie sous-jacente. »

Pas de panique ! Tout d’abord, il y a fièvre et fièvre. Dans la majorité des cas, l’élévation de la température corporelle de l’enfant n’est pas en elle-même, synonyme de danger. Elle correspond à la réaction naturelle de défense de l’organisme. De plus, l’ANSM* ne recommande de ne traiter la fièvre qu’au delà de 38,5°C (pour les enfants de plus de 6 mois). En cas de fièvre avant l’âge de 6 mois, il est impératif de consulter !

Alors, comment baisser la fièvre de mon enfant ?

- Pour les états fiévreux modérés, oubliez le bain tiède. Ce remède de grand-mère ne fait ni du bien, ni du mal. D’autres mesures se révèlent plus convaincantes : évitez de couvrir votre enfant de couches superflues de vêtements et de surchauffer votre appartement. Enfin, votre enfant doit boire plus que d’habitude et plus régulièrement, car la fièvre le déshydrate davantage.

- Lorsque la fièvre dépasse 38,5° C, le paracétamol est le mieux toléré par les enfants. Attention, il convient de respecter scrupuleusement la posologie indiquée sur la notice. La dose quotidienne de paracétamol recommandée est d'environ 60 mg/kg/jour, à répartir en 4 ou 6 prises, soit environ 15 mg/kg toutes les 6 heures, ou 10 mg/kg toutes les 4 heures.

Pour les enfants de 4 à 9 ans (poids compris entre 16 et 24 kg) : 1 sachet par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 4 sachets par jour. Le paracétamol existe aussi en sirop. Les pipettes en plastique au goût de fraise sont très appréciées de nos têtes blondes. Là encore, respectez les doses journalières.

Pour les enfants de 9 à 11 ans (poids compris entre 25 et 30 kg) : 1 sachet par prise, à renouveler si besoin au bout de 4 heures, sans dépasser 6 sachets par jour.
Si la fièvre ne passe pas au bout de deux à trois jours en fonction des autres symptômes, consultez votre médecin généraliste.

Pour l'ibuprofène : 20 à 30 mg/kg/jour en 3 à 4 prises.
Pour l'aspirine : 60 mg/kg/jour en 4 ou 6 prises.

N.B. : Il est possible que votre enfant ne tolère pas bien le médicament. N’alternez pas les médicaments entre eux (exemple : paracétamol / ibuprofène en cas de varicelle, par exemple) sans en parler à votre médecin.

* Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (anciennement, Afssaps).

 soit la voie d’administration. Agence du médicament. Février 2009.

Auteur : Charles Brumauld des Houlières.

Expert consultant : Professeur Jean-Michel Senard, Service de Pharmacologie Clinique, CHU de Toulouse.
Dernière mise à jour : Octobre 2014.
Source :
 

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #douleurs, #fièvre

Repost 0
Commenter cet article

sweetlilou 15/04/2015 20:50

Merci pour ces précisions! J'aimerais aussi ajouter que la fièvre est définie par une température corporelle supérieure à 37.5°C. La température varie normalement dans la journée de 36.5°C à 37.5°C chez l’adulte avec la valeur la plus basse observée le matin au lever et la valeur la plus élevée le soir.

Alexandra Lara 22/02/2015 16:57

Un article complet et très bien expliqué

Entraide Fibromyalgie Ouest 23/02/2015 12:28

Merci Alexandra ; au plaisir de vous retrouver sur notre site !
Belle journée à vous
Evy, la blogueuse