Antidouleur : les médicaments à base de paracétamol, pas si anodins ?

Publié le 10 Mars 2015

Antidouleur : les médicaments à base de paracétamol, pas si anodins ?

Largement prescrit ou pris en automédication pour sa bonne tolérance à court terme, le paracétamol (un antidouleur) pourrait en réalité accroître le risque de décès prématuré, mais uniquement lorsqu’il est pris à dose élevée (3 g par jour) et au long cours, comme c’est parfois le cas dans le traitement de l’arthrose.   

Des risques de lésions sous-estimés avec le paracétamol ?

Une étude britannique, qui a repris les données de huit études existantes, a conclu qu’au-delà de 3 g par jour au long cours, le risque de faire un accident vasculaire cérébral avec cet antidouleur était accru tout comme celui de faire une hémorragie intestinale ou de provoquer des lésions rénales : le risque serait multiplié par deux pour les reins, en cas de prise cumulée de plus de 500 g de paracétamol au cours de la vie, soit l’équivalent de 1 000 comprimés à 500 mg. Quant au surrisque de mortalité, il pourrait atteindre 63 % en cas de prise prolongée de paracétamol, comme cela se fait dans les affections responsables d’une douleur chronique. Ces risques, même s’ils restent faibles, viennent s’ajouter à la toxicité hépatique de ce médicament antidouleur qui elle, est connue depuis longtemps (au-delà de 4 g par jour, la dose maximale à ne pas dépasser chez l’adulte).

Cet antidouleur reste sûr pour soulager une douleur ponctuelle

Le paracétamol est l’antidouleur le plus utilisé au monde. Il ne s’agit donc pas de le remplacer par d’autres médicaments moins bien tolérés. C’est pourquoi il faut bien comprendre que ces risques restent faibles dans l'absolu. Il faut cependant en parler à son médecin lorsque la consommation est forte et qu'elle dure longtemps : d’autres alternatives sont peut-être à trouver

Article publié par le 04/03/2015

Sources : Paracetamol: not as safe as we thought? A systematic literature review of observational studies, Ann Rheum Dis doi: 10.1136/annrheumdis-2014-206914: http://ard.bmj.com/content/early/2015/02/09/annrheumdis-2014-206914.short?q=w_ard_ahead_sidetab

Ma Source : http://www.e-sante.fr/antidouleur-medicaments-base-paracetamol-pas-si-anodins/breve/1629?from_nl=ok

 

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #antidouleur, #paracétamol

Repost 0
Commenter cet article