Fibromyalgie et les allergies / intolérances alimentaires

Publié le 16 Mars 2015

D'ici la fin de l'année 2015, je vais fêter les 20 ans de cohabitation avec ma chère "ennAmie", la bien nommée fibromyalgie.

Il s'en est passé du temps depuis ce premier réveil où le monde s'est transformé en un espèce de cauchemar sans nom et sans fin, avec en filigrane deux mots : douleurs, épuisement.

Bien des choses ont évolué depuis, et on a beau dire que la fibromyalgie n'est pas une pathologie dégénérative, je ne peux qu'émettre un doute sur ce point. Effectivement rien à ce jour ne permet de le constater sur des examens précis, mais au quotidien, au fil des ans, l'état empire.

Personnellement, j'ai vécu une première période très difficile, puis les douleurs se sont envolées comme par magie. Puis elles sont revenues, et reparties, cela durant plusieurs années. Jusqu'à, depuis maintenant presque 6 ans, devenir permanentes, sans le moindre répit.

Enfin non, j'ai eu un répit je dois bien l'admettre... de quelques heures, bon sang que je suis mauvaise langue... Mais quelques heures en 6 ans, ça ne pèse pas lourd dans la balance.

Dans cette période, et après des souffrances de plusieurs années au niveau digestif, et là aussi des examens et traitements médicaux à  foison, il a été trouvé que la très grosse partie de ces souffrances digestives étaient dues à une forte intolérance aux légumes, fruits, lait, soja, céréales.

Moi qui ne mangeais quasiment pas de féculents, mais qui ne pouvais me passer de légumes et de fruits, me voilà réduit à inverser mon alimentation !

Mais voilà, le plus gros de mes douleurs digestives a disparu.

Aucun lien en ce qui me concerne avec un traitement médical contre la douleur, je précise. Donc il n'y a pas pour mon cas particulier une interaction avec un traitement médicamenteux qui provoquerait une perturbation du système digestif. C'est bien entendu un point à vérifier dans chaque cas.

Et il  semble étrangement que je ne sois pas le seul dans ce cas, car j'ai eu ouï dire que d'autres fibromyalgiques seraient dans cette situation étrange… !?!?

Combien de malades ont ce problème ?

À quel moment de la maladie cela s'est-il déclaré ? Au bout de combien d'années ?

Quel lien avec la fibromyalgie peut-on se demander d'ailleurs ? À priori aucun, et pourtant…

Une piste là aussi intéressante à explorer…

Je précise aussi que la disparition ou la très forte diminution de ces douleurs digestive n'a en rien changé les douleurs de la fibromyalgie en elle-même ; elle est toujours autant présente et le fait bien savoir... Il n'est donc pas question d'admettre qu'une allergie alimentaire soit à l'origine de la fibromyalgie (si tel est le cas chez certaines personnes, et que l'intégralité des douleurs disparaît à l'éviction d'un aliment, c'est que les douleurs - que pour le coup on ne pourrait plus relier à la fibromyalgie - sont du fait exclusif d'une allergie et pas d'une autre pathologie).

Néanmoins, prudence est mère de sûreté, et il faut être très prudent avant d'envisager quoi que ce soit, et surtout en parler à un médecin de confiance qui connait notre situation, car l'éviction de certains aliments peut donner lieu à des carences qu'il faudra pallier d'une autre manière.

David Lassalle (témoignage mis en ligne sur son site ci-dessous, et que je relaie car il est très intéressant ; merci infiniment David)

Source :

http://lunaire-iris-des-sens.over-blog.fr/2015/03/fibromyalgie-et-les-allergies-intolerances-alimentaires-mars-2015.html

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #allergies, #intolérances

Repost 0
Commenter cet article