Maladies articulaires ou inflammatoires chroniques vs travail

Publié le 28 Mars 2015

Les maladies inflamatoires

Crédit photo : © Iaroslava Zubenko - Fotolia

Entre 700 000 et 1 million : c’est le nombre de personnes qui, en France, seraient concernées par une maladie articulaire ou inflammatoire chronique. Parmi ces dernières figurent la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, le rhumatisme psoriasique, le lupus érythémateux disséminé ou encore la maladie de Crohn.

Diagnostiquées entre 20 et 55 ans, soit en pleine carrière professionnelle, ces pathologies ne sont pas sans incidence sur cette dernière et devraient à ce titre être pleinement prises en compte. La réalité est cependant tout autre, à en croire les résultats de l’enquête* commandée à Harris Interactive par l’institut Hygie, un collectif de médecins et de managers engagés pour l’emploi des personnes souffrant de maladies chroniques.

L’intégration professionnelle des salariés atteints d’une maladie chronique, n’est pas suffisamment prise en compte selon 58% d’entre eux.

Des ressources humaines et une direction qui, une fois informées, demeurent « plutôt indifférentes » selon respectivement 39% et 44% des personnes interrogées.

Le manque d’information du grand public comme des entreprises est le principal obstacle à l’insertion des malades selon 87% des sondés.

De 1 à plus de 3 mois d’absence par an en raison de la maladie que des aménagements ont permis de réduire pour 55% des patients interrogés et ont amélioré la qualité de vie au travail de 79% d’entre eux.

*Enquête réalisée sur un échantillon de 616 personnes atteintes de maladies articulaires et inflammatoires chroniques du 29 avril au 23 juin 2014.

par Voix des Patients - Vu sur Le Point

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #articulations, #chroniques, #travail

Repost 0
Commenter cet article