Un rapport démontre l'inefficacité de l'homéopathie

Publié le 18 Mars 2015

Colorful contenants de médicaments homéopathiques sur blanc Banque d'images - 10757540

Il n'y a aucune preuve scientifique de l'efficacité de cette médecine, qui jouit pourtant d'une grande notoriété, affirme un rapport australien.

Cette controverse est vieille de plus de 200 ans, et elle est loin d'être finie. L'homéopathie inefficace, c'est la conclusion d'un examen poussé de 225 études, mené par le conseil australien de la santé nationale et de la recherche médicale (NHMRC), le plus gros organisme dédié à la recherche en Australie. Les résultats, publiés dans un rapport début mars, sont sans équivoque: «Il n'y a aucune preuve d'une quelconque efficacité de l'homéopathie sur la santé», résume le NHMRC. Pour les 56 % de Français qui ont recours à cette médecine alternative selon un sondage Ipsos 2012, la pilule risque d'être difficile à avaler.

Aucune preuve tangible

Pour parvenir à ces conclusions, le conseil australien a analysé 176 études scientifiques. Dans un souci d'équité, des évaluations provenant de particuliers et de groupes de soutien de l'homéopathie ont aussi été prises en compte, ainsi que des rapports gouvernementaux d'autres pays et des observations cliniques. Soit un total de 225 études menées sur 65 maladies, dont la condition sine qua non était la présence de 2 groupes similaires dans les tests: l'un traité par homéopathie, l'autre recevant un placebo ou un médicament classique à l'efficacité prouvée, jouant le rôle de témoin.

Et dans le cas des 65 maladies analysées, «il n'y a aucune évidence de l'efficacité de cette médecine pour soigner les humains», conclut le rapport. Les seules études indiquant un effet réel de l'homéopathie sur la santé ont été écartées par le conseil australien, qui a jugé leur méthodologie de «pauvre qualité», ou le nombre de participants bien trop faible pour considérer les résultats comme significatifs.

Afin de soigner une maladie, l'homéopathie préconise d'habituer le corps aux symptômes provoqués par celle-ci. Ainsi des substances induisant les mêmes effets sont administrés en très faible dose au patient: de la caféine pour les insomniaques par exemple. Toujours selon cette médecine, un principe actif sera plus efficace s'il est très dilué.

«De par sa définition, l'homéopathie consiste à créer du placebo» explique Antoine Coquerel, professeur de pharmacologie au CHU de Caen. «Les dilutions sont tellement importantes qu'il y a peu de chance de retrouver une molécule active dans les traitements. Néanmoins c'est un secteur très important en France, et l'homéopathie est partiellement remboursée par la Sécurité sociale et ne fait pas l'objet de tests avant d'obtenir une autorisation de mise sur le marché. Bien sûr c'est inoffensif, tant que le médecin-homéopathe renvoie ses patients vers les traitements classiques en cas de maladie grave», prévient-il.

Pas si inoffensive

En réponse anticipée au principal argument des défenseurs de l'homéopathie, qui clament qu'au pire, cette médecine provoque un effet placebo bénéfique mais ne peut en aucun cas faire de mal, le rapport australien avertit: «L'homéopathie ne devrait pas être utilisée pour traiter les maladies chroniques, sérieuses ou qui risquent de le devenir. Elle pourrait même se révéler dangereuse si un individu repousse ou rejette les traitements dont l'efficacité a été prouvée».

«Beaucoup de gens ne tiendront pas compte de nos résultats, et y verront une conspiration», prévoit Paul Glasziou, professeur de médecine factuelle à l'université Bond en Australie et directeur de l'étude. «Mais nous espérons que d'autres y regarderont à deux fois avant de continuer à se soigner avec ces pilules d'eau et de sucre». Le NHMRC n'est en effet pas le premier à sortir un rapport aussi catégorique. En 2005, le journal The Lancet, et en 2010 la Chambre des Lords de Grande-Bretagne, avaient déjà conclu à l'inefficacité de l'homéopathie, dont la popularité reste pourtant inébranlable

Par figaro iconThomas Cavaillé

Source : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/03/16/23516-rapport-demontre-linefficacite-lhomeopathie

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #homéopathie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article