La fibromyalgie par le Dr Guy Ducloux, interniste à Bordeaux

Publié le 2 Juin 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

Introduction

- La fibromyalgie n’est pas une maladie mais un syndrome.

- La fibromyalgie est un syndrome constitué d’une constellation de signes fonctionnels, mais il n’existe aucun signe objectif discutable.

- La fibromyalgie n’est pas une maladie avec une lésion d’un organe, mais ce n’est pas une maladie psychiatrique.

- Ce n’est pas une maladie psychiatrique, mais c’est un syndrome chronique, désespérément chronique. Elle peut donc être à l’origine d’une réaction dépressive. Les malades atteints de fibromyalgie sont donc des laissés-pour-compte. Ils n’ont ni une maladie d’organe, ni une maladie psychiatrique.

- Il n’y a aucun signe clinique spécifique objectif.

- Il n’y a aucun signe biologique spécifique. J’insiste sur le terme spécifique. Ils présentent des signes cliniques mais les médecins consultés ne trouvent rien. Ils semblent jouer un rôle de malade, et personne ne leur donne un statut de malade. Ce constat explique certainement le besoin d’être reconnu comme malade.

Ce syndrome peut effectivement être à l’origine de difficultés dans la vie familiale, la vie professionnelle, et d’une façon générale dans la vie sociale. Parfois l’on peut assister à une véritable invalidité avec incapacité au travail. Bien évidemment cette invalidité est difficile à être admise par la société car il n’y a ni lésion d’organe, ni maladie psychiatrique.

Description

- La fibromyalgie est constituée de

  1. Douleurs, diffuses, changeantes en localisation et en intensité d’un jour à l’autre, de description variable. Les douleurs peuvent prendre le masque de nombreuses maladies, mais il n’y a jamais de signe objectif.
  2. d’une fatigue chronique,
  3. d’une fatigabilité,
  4. de troubles du sommeil,
  5. de troubles de l’attention,
  6. de troubles de la mémoire, etc..

Examens complémentaires

- Les malades atteints de fibromyalgie ont eu en général de nombreux examens complémentaires (radiographies, scanners, biologie, ..) tous négatifs. Parfois de l’arthrose est mise en évidence, et l’on saute sur l’occasion pour lui attribuer une partie des douleurs. En fait les douleurs sont plus importantes, trop importantes pour être attribuées à l’arthrose.

Traitements

- Ce syndrome résiste aux traitements classiques : antalgiques, anti-inflammatoires, antidépresseurs. Il n ’y a aucun traitement parfaitement codifié avec une autorisation de mise sur le marché pour l’indication fibromyalgie. Les malades atteints de fibromyalgie ont donc tous eu de multiples traitements divers et variés, parfois sans effets secondaires importants, parfois même assez toxiques. Parfois un traitement est efficace, mais rapidement l’efficacité diminue.

Facteurs favorisants

- Il existe certainement un terrain familial favorable, mais l’on peut ne pas parler de maladie génétique.

- Les émotions désagréables semblent jouer un grand rôle dans l’intensité des signes. L’intensité des signes est parfois telle que les malades atteints de fibromyalgie ne peuvent plus penser qu’à cette douleur tenace, cette fatigue accablante. Ce syndrome n’est pas rare.

Conclusion

- Il n’y a pas de traitement spécifique, mais des rémissions de durées plus ou moins longues voire des guérisons sont possibles.

- J’insiste sur le fait que les malades atteints de fibromyalgie ne sont pas des simulateurs, des malades imaginaires, des hystériques, des hypochondriaques. J’insiste aussi sur le fait que les malades atteints de fibromyalgie n’ont pas une pathologie factice.

C’est donc un syndrome fait d’une multitude de signes, sans aucun support organique ou biologique visible et bien caractérisé, avec un terrain familial, un rôle évident des émotions désagréables, pouvant être à l’origine d’une invalidité, sans traitement bien codifié, chronique mais avec des possibilités de rémission voire de guérison.

Foire Aux Questions

- Pourquoi les antidouleurs n’ont ils pas l’effet escompté dans la fibromyalgie ?

En pratique, quel que soit le type de douleurs chroniques, les antidouleurs sont peu efficaces. Cela n’est pas spécifique à la fibromyalgie. Cela explique également l’éclosion de nombreux centres antidouleurs.

- Une activité physique semble efficace pour certains malades atteints de fibromyalgie, que faire pour la majorité des malades que cela enfonce pendant de longs jours ?

L’activité physique est indispensable. Elle doit bien sur être adaptée à chaque personne. L’absence d’activité physique augmente de plus en plus la douleur et l’épuisement des malades atteints de fibromyalgie. Pour certains, un peu de marche, pour d’autres, un peu de vélo, pour d’autres, un peu de course, mais il faut une activité minimum.

- Les massages d’un kinésithérapeute sont ils utiles pour les malades atteints de fibromyalgie ?

Les massages classiques risquent d’aggraver la douleur car il existe une hyperesthésie cutanée. Il faut des massages superficiels et très doux.

- Peut on guérir d’une fibromyalgie ?

Beaucoup de malades atteints de fibromyalgie s’améliorent. Une bonne compréhension des mécanismes activateurs est indispensable pour espérer une amélioration.

- Comment parvenir à se relaxer, contrôler ses émotions ?

Il faut s’entraîner à la relaxation, faire du Taï Chi, du yoga, de la sophrologie, ou tout autre technique. Il faut un long apprentissage pour parvenir à se relaxer vraiment.

- Quelles solutions pour les problèmes de mémoire ?

Pour améliorer la mémoire, éviter absolument les produits sédatifs pour dormir. Eviter le tabac, s’entraîner régulièrement à apprendre des listes de mots, citations, langues étrangères, etc..

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #guy ducloux, #interniste, #bordeaux

Repost 0
Commenter cet article

soares 04/12/2015 08:02

Bonjour
suite à un pproblème de dos dont j'ai été opéré en 2006 ou j'ai subit une arthodese qui c'est bien passer, depuis j'ai une scapulalgie avec tendon sus épineux fissurer. Mais j'ai aussi tout les symptômes nommé ci dessus. Jusqu'à maintenant on mettait tout c'est problème lier à mon dos . Le problème c'est que ça empire je n'ai plus de force alors que je suis active, émotionnellement je pleure tout le temps je suis fatigué et je dors mal parfois . Je travaille et cela commence à devenir difficile car par moment je n'arrive plus a me concentrer correctement.aujourdhui on commence à me dire que sûrement une fribromalgie . C'est bien j'ai un nom sur mes problèmes mais quoi faire ?

EFO35 04/09/2015 14:10

33 Gironde AFAQ 05 56 96 38 28 33000 Bordeaux Maison des associations, 45 cours du Maréchal Galliéni

voici l'association de Bordeaux j'espère que cela pourra vous aider
cordialement

langelotti 28/08/2015 13:45

je souffre depuis 3mois déjas de douleurs qui envahie corp,le premier médecin m'a dit qu'il était impossible de souffrir partout à la fois,et de préciser mes douleurs. biensur je suis resortis avec du celebrex et topalgic 200. sauf que là le rhumatho me fait faire des éxamens sanguin pour savoir si c'est inflamatoire ou pas......j'ai rdv jeudi prochain,mais j'ai bien peur du résultat"il n'y as rien"encore. ma question ,il y as t'il sur bordeaux des consultants spécialisés??? je vous remercie de votre réponse

EFO 35 04/09/2015 14:07

BONJOUR LANGELOTTI
je vous ai répondu via le site
cordialement

sophie la secrétaire

asso EFO35 02/09/2015 20:37

bonjour voici le nom de l'association de Bordeaux, appelez les ils pourront vous aider, courage, cordialement
33 Gironde AFAQ 05 56 96 38 28 33000 Bordeaux Maison des associations, 45 cours du Maréchal Galliéni