Fibromyalgie, du nouveau...

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

Fibromyalgie,

dans la quasi indifférence

des médecins

alors qu'il y a du nouveau

 

oOo

  •  

« Fibro Myalgie », cela signifie douleur des fibres musculaires, et c’est bien de cela qu’il s’agit : des douleurs, qui se généralisent progressivement, et une fatigue intense.

Une maladie très fréquente mais il ne faut pas attendre beaucoup d’aide de la part des médecins, qui ne l’aiment pas beaucoup.

Pourtant, une nouvelle piste a vu le jour.

Quand on a une fibromyalgie… on souffre ! Des douleurs ; qui se généralisent progressivement, à toutes les articulations et tous les muscles.

Ça persiste souvent des mois et, dans les situations les plus extrêmes, on ne peut même plus toucher le corps à cause des douleurs que cela provoque.

Cause ou conséquence, se surajoutent une énorme fatigue et des troubles du sommeil. Cela ressemble un peu à des courbatures qui dureraient toute une vie !

Mais c’est bien une maladie qui touche environ 1 million de Français ; une maladie parfaitement reconnue par l’Organisation mondiale de la santé, mais qui reste aujourd’hui très controversée.

Controverse, parce que l’on ne connaît pas les causes ! Il n’existe rien pouvant expliquer ces douleurs et cette fatigue. Rien à la radio, à l’IRM ou dans la prise de sang.

C'est héréditaire ? C'est génétique ? C'est psy ? Ça vient d'où ?

Si on savait où se situe l’origine, on aurait déjà une piste ! On pourrait citer pêle-mêle, des anomalies musculaires, une infection virale, des troubles hormonaux, une hypersensibilité à la douleur… Rien n’a été prouvé. Et puis la maladie est souvent reliée à un événement initiateur : un stress ou un traumatisme. Ce qui explique que ça se termine souvent chez le psy. Sans beaucoup d’effet.

Les médecins pataugent. Entre ceux qui vont un peu vite à la case psychiatrique et ceux qui s’acharnent avec des batteries d’examens qui ne servent à rien. C’est une maladie qui, dans toutes les approches, coûte cher à la collectivité. Et pendant ce temps… le malade souffre.

Alors le médecin donne des médicaments contre les symptômes. Contre la douleur, contre le mauvais sommeil, contre le moral en berne… On empile les médicaments et les effets secondaires, sans traiter la maladie… Parce qu’on ne sait pas le faire.

La fibromyalgie est quasi-inconnue en Europe, alors qu’aux Etats-Unis, elle représente près d'un cas sur dix d'invalidité notifiée. Pourquoi mettre un nom à une maladie si on ne sait pas la traiter ?

Parce que cela change tout ! D’abord pour arrêter le « nomadisme médical », car ce sont des malades qui vont de médecins en médecins. On estime que cela dure en moyenne 6 ans. Pour faire des économies et permettre de s’ouvrir à des techniques de relaxation qui peuvent soulager, beaucoup mieux que les médicaments....

Auteur :Dr Philippe Montereau

oOo

(pour lire la suite, cliquez sur le lien ci-dessous)

Source : https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/23738-Fibromyalgie-quasi-indifference-medecins-alors-qu-il-nouveau

A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

                                                oOo

 

Publié dans Nouveauté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article