Utilisation des analgésiques en médecine humaine

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Résultat de recherche d'images pour "Image analgésiques"

http://www.fr.rowland98.com/images/krasota-i-zdorove/nenarkoticheskie-analgetiki_2.jpg

oOo

Les antalgiques sont divisés en trois classes définies par l'OMS,

en fonction de leur puissance :

 

  • les antalgiques de niveau I pour les douleurs légères à modérées : aspirine, paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l'ibuprofène ;
  • les antalgiques de niveau II, pour les douleurs modérées, sévères, qui ne sont pas soulagées par des antalgiques de niveau 1 : codéine,  tramadol... ;
  • les antalgiques de niveau III, pour les douleurs intenses qui résistent aux autres antalgiques : morphine, dérivés de l'opium (fentanyl, oxycodone...). Les opiacés agissent en se fixant sur les récepteurs opioïdes présents dans le système nerveux central. 

Le médecin, avant de prescrire un analgésique, doit évaluer le niveau de douleur du patient. Il est important de suivre la prescription de son médecin lors du traitement, afin d'éviter les surdosages. Par exemple, le paracétamol peut être pris à la dose de 500 mg à 1 g toutes les quatre à six heures, sans dépasser les trois grammes par jour. Certains analgésiques sont déconseillés pendant la grossesse, l'allaitement, ou chez des patients souffrant d'autres pathologies (épilepsie, asthme...).

Source https://youtu.be/YnXZrP9nHiA

 

oOo

 

A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

                                                     oOo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article