DÉPENDANCE aux OPIOÏDES :

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

Résultat de recherche d'images pour "opioids images"

oOo

De meilleures pratiques pour la prendre en charge
 

Ces nouvelles lignes directrices sur la gestion de la dépendance aux opioïdes nous viennent du Canada et précisément de l'Université de Montréal et de Colombie britannique. Présentées dans le Canadian Medical Association Journal, ces stratégies thérapeutiques comportent la recommandation d'un traitement par buprénorphine-naloxone comme traitement de première intention. Elles souhaitent mieux guider l’ensemble des professionnels de santé qui doivent prendre en charge les patients de plus en plus nombreux dépendants aux opioïdes.

Car la crise de la dépendance aux opioïdes est devenue une priorité de santé publique avec les risques d’overdose et de décès associés que l’on connait, rappelle le Dr Julie Bruneau, directrice du groupe hospitalier de l'Université de Montréal. Ainsi, au Canada, en 2016, le taux de décès liés aux opioïdes s’élève à 7,9/100.000, représentant un total de 2.761 décès. Pourtant, en dépit de l’urgence du problème, les ressources pour le traitement de la dépendance aux opioïdes sont rares et il n’existe pas de lignes directrices décrivant les bonnes pratiques, expliquent les auteurs.

 

Ces nouvelles recommandations de pratiques cliniques pour le traitement des troubles liés à l'utilisation des opioïdes ont été développées par 43 praticiens experts, membres de l'Initiative de recherche canadienne sur l'abus de substances (ACMRS). Et le groupe de travail a également inclus des patients ayant été atteints de dépendance aux opioïdes. Les principales recommandations sont les suivantes :

 

  • Commencer le traitement par un agoniste opioïde avec de la buprénorphine-naloxone chaque fois que possible afin de réduire le risque de toxicité, de maladie et de décès ;
  • chez les patients qui réagissent mal à la buprénorphine-naloxone, envisager de passer au traitement à la méthadone
  • chez les patients qui réagissent bien à la méthadone et qui veulent un traitement plus simple, envisager de passer à la buprénorphine-naloxone ;
  • chez les patients qui ne répondent pas à ces 2 traitements, envisager la morphine orale à libération lente;
  • éviter la gestion du sevrage sans transition vers un traitement à long terme, afin de réduire le risque de rechute et de décès.

 

Ainsi, un traitement par agoniste opioïde avec de la buprénorphine-naloxone est recommandé en traitement de première intention en raison de ses données de sécurité, dont le risque plus faible d’overdose et de détresse respiratoire ; mais aussi la facilité d'utilisation, la flexibilité du dosage et des symptômes de sevrage plus doux en cas d’arrêt du traitement.

« Ces recommandations doivent inciter les systèmes de santé à examiner leurs lacunes en matière de soins et à opter pour les traitements opportuns fondés sur des données probantes. Avec un traitement et un suivi appropriés, les patients peuvent atteindre une rémission prolongée à long terme ».

 

Source:

https://www.santelog.com/actualites/dependance-aux-opioides-de-meilleures-pratiques-pour-la-prendre-en-charge

 

Canadian Medical Association Journal March 05, 2018 DOI: 10.1503/cmaj.170958  Management of opioid use disorders: a national clinical practice guideline

 

 

A T T E N T I O N !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

oOo

Publié dans Dépendanc, Opioïdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article