Le biofeedback : définition et 6 bienfaits de cette thérapie prouvés par la science

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

http://limbic.pl/wp-content/uploads/2015/04/psycholog-%C5%82om%C5%BCa-biofeedback.jpg

oOo

Le biofeedback cherche à apprendre aux patients à contrôler des processus physiologiques involontaires qui leurs causent des sensations douloureuses ou désagréables par des méthodes de relaxation. Il s'agit d'une thérapie surtout reconnue dans son accompagnement du stress, mais qui s'est prouvée efficace dans le suivi d'au moins 6 troubles importants, aussi bien psychologiques que physiques.

Le biofeedback : c’est quoi ?

Le biofeedback cherche à apprendre aux patients à contrôler des processus physiologiques involontaires – donc autant psychologiques que physiques – qui leurs causent des sensations douloureuses ou désagréables. Ainsi, son but est de donner la possibilité aux individus de modifier leur physiologie afin d’améliorer leur santé physique, mentale et émotionnelle. La majorité des problèmes suivis par cette thérapie – l’anxiété, les douleurs musculaires, les troubles digestifs, les maladies cardiovasculaires, l’insomnie – ont un aspect en commun : le stress chronique. Ainsi, le biofeedback est une manière naturelle de réduire les symptômes du stress : les techniques utilisées incluent des exercices de respiration profonde, de la relaxation musculaire, de l’imagerie guidée (concentration de l’esprit sur une image ou couleur particulière pour amener le patient vers un état relaxé) et de la méditation (concentrations sur une pensée précise tout en se détachant d’émotions négatives).  Par conséquent, l’idée essentielle sur laquelle se base le biofeedback est que, en utilisant la force de l’esprit et en prenant conscience de ses ressentis corporels, l’individu peut exercer plus de contrôle sur sa santé.

Comment se passe une séance de biofeedback ?

Le thérapeute commence par identifier les troubles du patient, souvent grâce à des tests et examens divers, afin de pouvoir estimer comment leurs symptômes vont pouvoir être minimisés grâce aux différentes techniques de biofeedback. En fonction du trouble, le thérapeute utilisera des techniques différentes.

De plus, le biofeedback nécessite un appareillage spécifique : des électrodes sont attachés à la peau du patient et envoient des signaux à un moniteur mesurant la température de sa peau, son rythme cardiaque, sa tension musculaire, son rythme respiratoire et l’activité de ses ondes cérébrales. Le but est d’ensuite donner des informations compréhensibles au patient pour que celui-ci puisse comprendre ces signaux physiologiques afin de pouvoir les maîtriser : en effet, en situation de stress, toutes ces fonctions sont affectées et savoir comment les contrôler peut être extrêmement bénéfique à la santé de l’individu.

Ainsi, grâce aux différentes techniques de relaxation à la fois physiques et mentales, le corps du patient va être soumis à des changements - ralentissement du rythme cardiaque, baisse de la tension artérielle, soulagement des tensions musculaires – qui vont apparaitre automatiquement sur l’équipement utilisé.

La durée moyenne d’une séance est de 30 à 60 minutes, et un suivi habituel va s’étendre sur une période de deux à trois mois. Le but de cette thérapie est d’apprendre aux patients des techniques d’autorégulation : éventuellement, ils doivent être capables de répéter les techniques de relaxations faites avec leur thérapeute sans la présence des machines afin d’obtenir les bénéfices physiologiques recherchés.  

6 bienfaits du biofeedback

1-    Réduction des maux de tête

En réduisant la réponse au stress, le biofeedback est efficace dans la réduction de la fréquence et de la sévérité des maux de tête migraineux. Une étude réalisée par l’université Harvard a effectivement prouvé que cette thérapie, accompagnée de l’apprentissage de techniques de relaxation et de notions à propos de la douleur, permettait a beaucoup de patients souffrant de migraines de réduire les quantités de médicaments antidouleur pris, et de réduire les symptômes douloureux de manière générale. (1)

2-    Aide à soigner la constipation

Le biofeedback est une thérapie reconnue dans son accompagnement de la constipation chronique. Une expérience contrôlée a en effet démontré qu’entre 70 et 80 pour cent des patients ayant été suivis par cette thérapie ont pu constater une amélioration de leurs symptômes (2).

De plus, beaucoup de thérapeutes utilisent le biofeedback pour aider leurs patients souffrant de constipation récurrente à mieux sentir et contrôler les muscles de leur système digestif. Par exemple, le biofeedback peut corriger des problèmes tels qu’un manque de sensation au niveau de rectum ou l’inhabilité à contracter les muscles abdominaux.

3-    Réduction de l’anxiété

Le biofeedback aide les patients à prendre conscience de comment leurs pensées, sentiments et comportements interagissent. Par conséquent, il est souvent utilisé en parallèle d’autres thérapies, telles que la thérapie cognitive et comportementale (TCC), ou la méditation comme une méthode complète pour réduire le stress des individus.

Contrairement à d’autres méthodes utilisées, telles que les médicaments, le biofeedback consiste en un entraînement : le thérapeute apprend au patient à être plus attentif face aux façons dont le stress affecte son corps. Par exemple, l’anxiété provoque une accélération cardiaque, des contractions musculaires et va perturber les pensées des patients. Ces réactions corporelles, à leur tour, rendent l’endormissement et la relaxation difficiles. Ainsi, en apprenant à reconnaître les symptômes de l’anxiété et en apprenant à les réduire en utilisant le biofeedback comme guide, il devient plus facile pour l’individu de se relaxer.

4-    Réduction de la douleur chronique ou aigüe

Trouver des solutions non pharmaceutiques à la douleur est devenue une priorité, dû à l’évidence grandissante des problèmes d’addiction en relation avec les médicaments antidouleur.

Un type précis de biofeedback, le neurofeedback, est utilisé comme une alternative aux options médicamenteuses pour réduire la douleur. En effet, il est utilisé dans l’accompagnement des AVC, des traumatismes, des maux de tête, des blessures, des douleurs musculaires chroniques, du diabète et de la récupération du cancer. Certaines évidences montrent qu’entre 40 et 60 séances d’entraînement sont idéales pour obtenir des résultats maximaux. De plus, il existe des études qui suggèrent que la douleur peut être diminuée de 50% en fonction de la condition, et que cette méthode est toute aussi utile pour les adultes que pour les enfants (3).

5-    Peut aider à améliorer la santé cardiaque

Il existe des études qui suggèrent que le biofeedback peut aider à maîtriser les irrégularités du rythme cardiaque et les stimulations du systèmes nerveux sympathique. Le biofeedback a également un rôle important à jouer dans l’accompagnement des complications des maladies cardiovasculaires, telles que l’anxiété, les troubles du sommeil et la dépression.

De plus, une des applications les plus communes du biofeedback est dans la gestion du stress, qui est un facteur important chez les maladies cardiovasculaires. Le but est d’éviter une activité trop importante du système nerveux autonome, puisque celle-ci peut affecter négativement le cœur. De plus, ce type de thérapie peut réduire le stress psychologique, améliorer la qualité de vie et améliorer le quotidien des personnes hospitalisées à cause de problèmes cardiaques. Une étude a démontré que cette thérapie pourrait même participer à la reconstruction cellulaire et moléculaire du cœur défaillant, changer les activités cardiaques anormales et avoir un impact positif sur la douleur causée par les maladies cardiaques graves (4).

6-    Réduction de l’hypervigilance et des troubles du sommeil

Le biofeedback est aussi communément utilisé pour contrôler les symptômes de l’hypervigilance tels que l’insomnie et les symptômes du TDAH (trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité). L’hypervigilance est aussi commune chez les gens souffrant du trouble de stress post-traumatique. Une étude de 2011 a effectivement montré que le neurofeedback lutte efficacement contre les symptômes de l’insomnie : en effet, les personnes participant à l’étude ont suivi 20 séances de 15 minutes de biofeedback et ont noté une baisse des symptômes communs de l’insomnie tels que la torpeur pendant la journée et l’hypervigilance pendant la nuit (5).

Source : https://www.therapeutes.com/ma-sante/biofeedback-definition

oOo

(1)  Mullally, W.J., Hall, K. & Goldstein, R. (2009) Efficacy of biofeedback in the treatment of migraine and tension type headaches (Pain Physician, 2009, Nov-Dec;12(6):1005-11)

(2)  Jodorkovsky, D. et al. (2013) Biofeedback therapy for defecatory dysfunction: “real life” experience (J Clin Gastroenterol., 2013, Ma;47(3):252-5)

(3)  Kubik, A. & Biedroń, A. (2013) Neurofeedback therapy in patients with acute and chronic pain syndromes – literature review and own experience (Przegl Lek, 2013;70(7):440-2)

(4)  Moravec, CS., McKee, MG. (2011) Biofeedback in the treatment of heart disease (Cleveland Cinic Journal of Medicine, 2011, Aug; 78 Suppl 1:S20-3)

(5)  Hammer, BU. et al. (2011) Neurofeedback for insomnia: a pilot study of Z-score SMR and individualized protocols (Department of Psychophysiology at Helfgott Research Institute, Oregon)

oOo

!   A T T E N T I O N   !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité. Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article