Insomnie : progression de 250% de l’usage combiné opioïdes + benzodiazépines.

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Ces tendances alarmantes dans l'utilisation combinée opioïdes + benzodiazépines devront inciter à identifier le profil des patients plus susceptibles de recevoir de telles prescriptions, écrivent les chercheurs de l’Hôpital St. Michael (Toronto).

Leur étude présentée dans la revue Sleep révèle en effet une progression dangereuse du nombre de patients mélangeant des opioïdes et des benzodiazépines, des médicaments couramment prescrits pour soulager la douleur, l'insomnie et l'anxiété.

Le nombre d'Américains concernés aurait, selon l’étude, augmenté de 250% sur une période de 15 ans, tandis que le nombre de patients prenant des benzodiazépines et des hypnotiques aurait augmenté de 850%.

L’auteur principal, le Dr Nicholas Vozoris, chercheur associé à l'Hôpital St. Michael a analysé avec son équipe les données de 8 vagues de la cohorte National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) menées entre 1999 et 2014.

Cette analyse révèle la prévalence (Aux États-Unis) de consommation de benzodiazépines et d'opioïdes soit 1,36% en 2014, et la prévalence de la consommation de benzodiazépines et d’hypnotiques, soit 0,47%.

Une augmentation préoccupante de la prescription

de ces combinaisons :

On sait en effet que leur « co-utilisation » est associée à un risque accru d'effets indésirables graves, notamment de troubles respiratoires et de décès.

Et, si en valeur absolue, ces prévalences peuvent sembler faibles, elles correspondent à des millions de patients - et la croissance de ces chiffres est alarmante.

L’Agence américaine FDA est allée jusqu'à publier un avertissement de sécurité concernant cette pratique de prescription non optimale et le mélange d'opioïdes et de benzodiazépines. Ainsi, aux seuls Etats-Unis, 

  • la prévalence de 1,36% de co-utilisation de benzodiazépines et d'opioïdes concerne environ 4,3 millions de personnes, 
  • la prévalence de 0,47% de co-utilisation de benzodiazépines et d’hypnotiques concerne environ 1,5 million de personnes.
  • les benzodiazépines couramment prescrits comprennent l'alprazolam, le clonazépam et le lorazépam, tandis que les hypnotiques courants comprennent le zaléplon, le zolpidem et le zopiclone.

« De nombreux médecins ne réalisent pas que les hypnotiques ont des effets très similaires à ceux des benzodiazépines. Parfois, les patients prennent une combinaison des 2 et pensent qu'ils reçoivent deux médicaments très différents ».

 

Une mise en garde donc, à destination des médecins tout autant que des patients.

 

Auteur :
Santé Log - Equipe de la Rédaction 
 

Source : https://www.santelog.com/actualites/insomnie-progression-de-250-de-lusage-combine-opioides-benzodiazepines

Source primaire : Sleep (In Press) via Eurekalert (AAAS) 17-Jan-2019 

 

!  A T T E N T I O N  !

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer. Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable,a vant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.  Ne prenez jamais un produit connu ou nouveau, quel qu'il soit, sans l'accord express d'une personne compétente en la matière. Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu. Merci de votre compréhension. 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article