Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment adapter le régime Okinawa à notre quotidien ?

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Comment adapter le régime Okinawa à notre quotidien ?C'est à Okinawa, un archipel situé au sud du Japon, que l'on dénombre le plus de centenaires. Le secret de ce record de longévité réside en grande partie dans leur façon de s'alimenter : peu calorique, riche en produits végétaux et pauvres en produits animaux. Si l'on souhaite reproduire le régime Okinawa, il nous faut trouver d'autres sources de calcium que celles apportées par les produits laitiers, lesquels sont quasiment inexistants dans le régime Okinawa.


Longévité record à Okinawa


A Okinawa, on dénombre 54 centenaires pour 100.000 habitants, contre 26 en France. Et pourtant, notre pays est déjà bien placé dans ce classement.

L'excellente longévité observée à Okinawa étant attribuée en grande partie à leur mode d'alimentation, l'adopter devrait nous permettre d'augmenter encore notre longévité.

Le régime Okinawa repose essentiellement sur une alimentation peu calorique, riche en produits végétaux (78% des aliments consommés sont d'origine végétale) et pauvre en produits animaux.

Concernant les aliments d'origine animale, le poisson est privilégié, la part de la viande est faible, tandis que les produits laitiers ne sont quasiment pas consommés.

Les produits laitiers étant des sources importantes de calcium (indispensable pour les os et pour prévenir l'ostéoporose), peut se poser la question de savoir par quoi les remplacer.

 

Par quoi remplacer les produits laitiers ?


De nombreux autres aliments apportent du calcium, sans avoir les inconvénients des autres composants de produits laitiers : acides gras saturés et trans, lactose (sucre mal digéré et source de problèmes digestifs), protéines (souvent incriminées dans les intolérances alimentaires), phosphore (il bloque l'absorption du magnésium).

- L'eau minérale : 500 à 600 mg de calcium par litre. Sans calorie, sans sucre, sans graisse et sans phosphore, l'eau a aussi l'avantage d'être riche en magnésium.

- Le lait de soja, à condition qu'il soit enrichi en calcium. Il est alors souvent aussi riche en calcium que le lait de vache (1.200 mg/l). Le lait de riz enrichi en calcium ou le lait d'amandes sont aussi de bonnes sources de calcium.

- Le tofu.

- Les sardines entières : elles contiennent trois fois plus de calcium que le lait, soit 360 mg/ml. Elles sont aussi riches en oméga-3.

- Tous les produits à base d'amandes, noix, noix du Brésil et figues sèches.

- Les olives, les épinards, les poireaux, les bettes, le fenouil, le cresson, le céleri, les navets, les salsifis et tous les crucifères (brocoli, chou, choucroute...).

- Certaines algues (combugent, wakame, nori vert, ulve...).

- De nombreuses herbes fraîches ou en poudre : marjolaine, basilic, thym (le thym contient 20 fois plus de calcium que le lait), la sauge, le romarin, l'estragon, l'aneth, la cannelle, le sésame (10 fois plus de calcium que le lait).


Publié dans Articles collectés

Partager cet article

Repost0

La Journée du Sommeil

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

Pour comprendre ses secrets

Après plusieurs décennies de recherches actives, nos connaissances sur le sommeil ont été puissamment bouleversées, faisant progresser les sciences du cerveau mais aussi la médecine. On comprend mieux l'importance d'un bon sommeil, souvent mal considéré dans nos sociétés, et des thérapies ont vu le jour. Ecoutez les explications, confiées à Neopodia, par une grande spécialiste du sujet, Sylvie Royant-Parola, responsable du Réseau Morphée.

C'est aujourd'hui la Journée du Sommeil. Ce n'est pas – encore ? – un jour férié fêté par une sieste mondiale mais l'occasion de découvrir le versant mystérieux de la vie humaine. Longtemps considéré comme un état d'inconscience, le sommeil n'est entré dans le champ scientifique qu'à une époque récente. Les interrogations ont vraiment commencé au 19e siècle et les progrès ont été particulièrement nets depuis les années 1970 lorsque l'on a commencé à étudier l'activité cérébrale chez l'humain endormi.

Des idées reçues sont tombées : le cerveau n'est pas du tout au repos et son activité passe par différentes phases entre l'endormissement et l'éveil. Des observations médicales et des expériences chez l'animal ont montré, de leur côté, que le sommeil jouait plusieurs rôles importants au niveau du cerveau mais aussi du corps entier.

Pendant qu'il dort, le corps se refait une santé

D'une manière générale, il permet à l'organisme de reconstituer ses forces. La privation de sommeil entraîne par exemple un affaiblissement du système immunitaire. Chez l'enfant, un mauvais sommeil chronique pousse l'organisme à privilégier le stockage de l'énergie sous forme de graisse et conduit donc vers l'obésité.

C'est cela et bien d'autres choses que nous explique Sylvie Royant-Parola. Psychiatre, elle s'est spécialisée dans l'étude du sommeil (« un domaine émergent de la médecine, où il faut donc tout créer ! » rapporte-t-elle avec enthousiasme dans le dossier sur le sommeil qu'elle a réalisé pour Futura-Sciences). Dans le Réseau Morphée, qu'elle préside, elle travaille à rassembler les connaissances et les expériences sur les troubles du sommeil, parfois invalidants, et sur les voies thérapeutiques possibles.

Sur le plan scientifique, de nombreuses questions restent en suspens. Pour compléter l'entretien et faire le point sur l'état de nos connaissances sur cette face cachée de nos vies (entre un quart et un tiers du temps !), consultez le dossier que cette spécialiste lui a consacré et explorez le site du Réseau Morphée, mine de renseignement sur le sommeil et sur ses troubles. A savoir : Sylvie Royant-Parola animera demain samedi 20 mars 2010 à la Cité des Sciences, à Paris, un débat sur le sommeil, avec Jean-Pierre Giordanella, Directeur de la prévention à la CPAM de Paris.

Publié dans Articles collectés

Partager cet article

Repost0

Évolution et conséquences sociales de la fibromyalgie

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

L’évolution de la fibromyalgie est chronique, et peu sensible aux mesures mises en œuvre pour la combattre. La patiente consulte généralement alors que les troubles sont installés depuis des mois ou années, et son état n’est souvent guère modifié après plusieurs années d’observation. Les points douloureux restent notamment assez constants alors que les autres symptômes peuvent se modifier.

La douleur chronique, la raideur et la fatigue limitent les capacités fonctionnelles des patients qu’il s’agisse des activités quotidiennes ou professionnelles. Les tâches impliquant des efforts musculaires répétés ou en élévation des bras sont difficilement supportées. Le maintien au travail est souhaitable, surtout si l’on a pu adapter le poste aux capacités physiques de la patiente. Une étude suédoise a montré que parmi 176 femmes souffrant de fibromyalgie, 15 % travaillaient à temps complet et 35 % à mi-temps. Pour 99 % de celles qui travaillaient la capacité de travail était réduite mais maintenue grâce à la compréhension de l’employeur et l’aménagement du poste, en fonction de l’état individuel. S’agissant des patientes qui ne travaillaient pas, la fibromyalgie était en cause selon les intéressées dans 23 % des cas.

Il importe de remarquer que les études sur le retentissement social et professionnel de la fibromyalgie ont été généralement faites sur des formes sévères du syndrome, chez des patients qui consultent dans des centres de prise en charge de la douleur. Elles ne concernent pas toutes les personnes qui répondent aux critères de classification, lesquelles peuvent à l’extrême n’exprimer aucune plainte spontanée.

La présentation clinique et la capacité fonctionnelle sont en fait très variables d’un patient à l’autre et d’un jour à l’autre, en fonction des facteurs d’environnement, de l’état psychologique, des problèmes sociaux. On n’observe pas d’aggravation avec les années mais une stabilisation, voir même une légère amélioration à long terme.

(extrait du rapport de l’Académie Nationale de Médecine du 16 janvier 2007)

Article collecté le 26 mars 2010 sur le site :

http://ecoutefibro.over-blog.com/article-7338970.html

 

 

Publié dans Articles collectés

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>