Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La fibromyalgie Poésie

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Je suis une maladie chronique
Ce qui fait que je possède ton corps.
Même si cela te rend un peu sceptique
N'aie pas peur, je n'irai pas jusqu'à la mort

Mais je peux te rendre très inconfortable
Et te rendre aussi très instable.
T'auras beau essayer n'importe quoi
Mais je suis le seul maître de ton toi.

Alors essaie de faire un compromis
Laisse toi guider même si je suis ton ennemi.
N'essaie pas de me combattre
Car tu ne pourras m'abattre

Tu vas te fatiguer et t'épuiser
Essaie donc d'avoir moins d'hostilité
Je ne sais pas si on va s'entendre
Mais il faudra apprendre à te détendre

Si tu veux être à l'aise
Il faudra que tu te complaises
Je sais que ce n'est pas facile
Mais il faut apprendre à être docile

Pour être en harmonie avec la fibromyalgie
Il faudra apprendre à devenir des amies
Et ainsi pouvoir concilier ensemble notre adversité.

Publié dans Documentations

Partager cet article

Repost0

RENCONTRES HAS 2 et 3 Décembre 2010 Vidéotransmissions

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

La HAS (Haute Autorité de Santé) organise des journées de rencontres entre les professionnels, les associations du monde de la santé et les institutionnels afin d’échanger et confronter leurs points de vue les 2 et 3 décembre à la Cité de Sciences à Paris.

FibromyalgieSOS y est convié et Ghyslaine et moi-même participerons aux plénières et à certaines tables rondes.

Vous trouverez ci-après le mail de la HAS qui nous fait part de la vidéotransmission des plénières et certaines tables rondes, en direct mais aussi en différé jusqu’au 24 décembre.

Donc pour celles et ceux que cela intéresse, nous vous invitons à vous connecter sur http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_978353/rencontres-has-2010-2-3-decembre

 

Comme vous le savez, ces Rencontres auront lieu au Centre des Congrès de la Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris - La Villette de 9h15 à 17h45 le jeudi 2 décembre et de 9h15 à 14h le vendredi 3 décembre.

 

Afin que le plus grand nombre puisse suivre les débats en direct et accéder au contenu de ces deux journées d’échanges, nous avons décidé de mettre à disposition sur le site web de la HAS dans l’espace Rencontres HAS 2010 http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_978353/rencontres-has-2010-2-3-decembre les vidéotransmissions des sessions suivantes : 

 

Jeudi 2 décembre

9h45 – 10h45 - Plénière 1 : Information du public sur la qualité des soins en établissement de santé : regard international

11h15 – 12h45 - Table ronde 2 : La V2010 à l’épreuve d’un an de déploiement : bilan et perspectives

14h15 – 15h45 - Table ronde 7 : Analyse des résultats d’indicateurs de qualité généralisés après deux ans de recueil : quels enjeux ?

16h15 – 17h45 - Table ronde 16 : Recommandations pour la mise en œuvre de la gestion des risques associés aux soins en établissement de santé

Vendredi 3 décembre

9h30 – 10h45 - Plénière 2 : Internet, un atout pour la relation médecin-patient ?

11h15 – 12h45 - Table ronde 19 : Commissions et conférences médicales d’établissement de santé : quelles nouvelles missions dans le champ de la qualité et la sécurité des soins ?


Ces sessions seront retransmises en direct sur l’espace Rencontres HAS 2010, les 2 et 3 décembre prochains et disponibles en différé avant le 24 décembre.

De plus, en avant propos ou en complément des tables rondes consacrées à l’impact clinique des programmes d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, nous vous invitions à visiter l’espace Symposium HAS-BMJ de notre site http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_810280/symposium-has-bmj-impact-clinique-des-programmes-d-amelioration-de-la-qualite-clinical-impact-of-quality-improvement-nice-19-avril-2010

où vous trouverez l’intégralité des communications orales et écrites préparées pour ce symposium.

 


Michèle Hébert-Demay

Chef du Service Communication Institutionnelle

Publié dans Articles collectés

Partager cet article

Repost0

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Synthèse
Se faire reconnaître travailleur handicapé permet d’avoir accès à un ensemble de mesures mises en place pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Les formalités de reconnaissance s’effectuent auprès de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).


A savoir
Etre reconnu travailleur handicapé n’est pas un préalable nécessaire à l’attribution de l’allocation aux adultes handicapés, de la prestation de compensation du handicap et de la carte d’invalidité.

Quelles sont les personnes concernées ?
Est considérée comme travailleur handicapé « toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychique ».
Une procédure de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé est désormais engagée à l’occasion de l’instruction de toute demande d’attribution ou de renouvellement de l’AAH.

Que signifie être reconnu travailleur handicapé ?
Demander la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, c’est faire reconnaître officiellement par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) son aptitude au travail, suivant ses capacités liées au handicap.
Cette reconnaissance s’accompagne d’une orientation vers un établissement ou service d’aide par le travail, vers le marché du travail ou vers un centre de rééducation professionnelle. L’orientation vers un établissement ou service d’aide par le travail, vers le marché du travail ou vers un centre de rééducation professionnelle vaut reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé.
La commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) peut ne pas reconnaître la qualité de travailleur handicapé. Dans ce cas, elle conclut soit à l’impossibilité d’accéder à tout travail soit, à l’inverse, à la possibilité d’accéder normalement à un travail (absence de handicap reconnu).

Quels sont les avantages liés à la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé ?
Être reconnu travailleur handicapé permet, notamment, de bénéficier des mesures suivantes :
- * l’orientation, par la CDAPH vers un établissement ou service d’aide par le travail, vers le marché du travail ou vers un centre de rééducation professionnelle
- * le soutien du réseau de placement spécialisé Cap Emploi ;
- * l’obligation d’emploi
- * l’accès à la fonction publique par concours, aménagé ou non, ou par recrutement contractuel spécifique ;
- * les aides de l’Agefiph.

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé donne également une priorité d’accès à diverses mesures d’aides à l’emploi et à la formation.
En cas de licenciement, la durée du préavis légal est doublée pour les bénéficiaires de l’obligation d’emploi des personnes handicapées, sans toutefois que cette mesure puisse avoir pour effet de porter au-delà de trois mois la durée du préavis. Toutefois, ces dispositions ne sont pas applicables lorsque les règlements de travail, les conventions ou accords collectifs de travail ou, à défaut, les usages prévoient un préavis d’une durée au moins égale à trois mois.

Quelles sont les démarches à accomplir ?
Il appartient aux personnes intéressées de faire une demande de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé auprès de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées de leur département, en remplissant le formulaire de demande unique. Tous les renseignements sur ce point peuvent être obtenus auprès des « Maisons départementales des personnes handicapées » constituées dans chaque département et qui exercent, notamment, une mission d’accueil, d’information, d’accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leurs familles. Les coordonnées de ces maisons départementales peuvent être obtenues auprès des services du Conseil général.
Les parents de la personne handicapée, ses représentants légaux ou les personnes qui en ont la charge effective peuvent également présenter une demande à la CDAPH, de même que le directeur départemental des affaires sanitaires et sociales, le directeur départemental du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle, l’ANPE (avec l’accord de la personne), l’organisme de sécurité sociale, etc

Publié dans Articles collectés

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>