Publié le 30 Novembre 2011

Logo CPAM

Les règles de prise en charge

Votre patient peut bénéficier de l'exonération du ticket modérateur s'il est atteint :

  • d'une affection inscrite sur la liste (ALD 30) ;
  • ou d'une affection dite « hors liste » (ALD 31), c'est-à-dire d'une forme grave d'une maladie ou d'une forme évolutive ou invalidante d'une maladie grave ne figurant pas sur la liste des 30, comportant un traitement prolongé d'une durée prévisible supérieure à six mois et une thérapeutique particulièrement coûteuse (exemples : maladie de Paget, les ulcères chroniques ou récidivants avec retentissement fonctionnel sévère) ;
  • ou de plusieurs affections entraînant un état pathologique invalidant (ALD 32), nécessitant des soins continus d'une durée prévisible supérieure à six mois.

Article récolté sur le site :

http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/medecins/exercer-au-quotidien/les-affections-de-longue-duree/qu-est-ce-qu-une-affection-de-longue-duree/les-ald-exonerantes.php

 

Edité le 30 novembre 2011 par Evy,

Evy - signature animée Titi

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 30 Novembre 2011

droit 157x104publiée dans le JO Sénat du 24/11/2011 - page 3029

La fibromyalgie, également dénommée syndrome fibromyalgique, est composée d'un ensemble de symptômes dont le principal est une douleur chronique, majorée par les efforts, s'accompagnant de fatigue, de perturbations du sommeil et de troubles anxio-dépressifs. Ce syndrome n'a pas de cause connue. Le diagnostic en est posé devant la persistance des symptômes et l'absence d'autre maladie identifiée, d'anomalie biologique ou radiologique. La prévalence de la fibromyalgie est estimée à 3,4 % chez la femme et 0,5 % chez l'homme. Il n'y a actuellement ni en France ni même en Europe aucune spécialité indiquée spécifiquement dans le traitement de la fibromyalgie, qui reste le plus souvent soulagée par les antalgiques. Bien que plusieurs dossiers aient été déposés en procédure centralisée pour obtenir une indication dans ce traitement, aucun n'a abouti. Notamment, le comité des médicaments à usage humain (CHMP) a adopté en avril 2009 un avis négatif à l'extension de cette indication sollicitée par les laboratoires Pfizer et a recommandé le refus de modification de l'AMM pour la spécialité dénommée Lyrica, indiquant que les bénéfices de celle-ci dans le traitement de la fibromyalgie n'étaient pas supérieurs aux risques qu'il comporte. En revanche, la spécialité Lyrica est indiquée dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques et centrales chez l'adulte, des crises épileptiques partielles avec ou sans généralisation secondaire (en association à un autre traitement aintiépileptique) chez l'adulte et dans le trouble anxieux généralisé chez l'adulte. Plusieurs pays, dont les États-Unis et le Canada, la commercialisent depuis 2005. S'agissant de la kétamine, celle-ci n'a pas d'indication dans le traitement de la fibromyalgie. Elle peut être utilisée comme agent anesthésique unique, comme inducteur d'anesthésie avant l'administration d'autres agents anesthésiques ou comme potentialisateur d'agents anesthésiques de faible puissance tels que le protoxyde d'azote. Par ailleurs, elle dispose d'indications obstétricales. Ainsi, la kétamine peut être utilisée, seule ou en association avec d'autres anesthésiques, dans le traitement des douleurs rebelles mixtes en association à un traitement opioïde lorsque celui-ci est insuffisant ou mal toléré ; pour les soins douloureux après échec des thérapeutiques habituelles (opioïdes, MEOPA) et si une anesthésie générale dans un bloc opératoire ne peut être organisée ; pour l'induction et le maintien de l'anesthésie générale seule ou en association avec d'autres agents anesthésiques ; en complément lors d'une anesthésie régionale ; dans l'anesthésie et le traitement de la douleur en situation de médecine d'urgence. Il n'y a pas eu de demande à l'assurance maladie de rédaction d'un guide de procédure sur la fibromyalgie à l'attention des médecins-conseils. Toutefois, saisie par le ministère chargé de la santé, la Haute Autorité de santé (HAS) a réalisé un état des lieux des données disponibles concernant le syndrome fibromyalgique de l'adulte et proposé des orientations aux professionnels de santé pour prendre en charge les personnes qui en souffrent. Ces travaux ont été publiés en juillet 2010 sous la forme d'un rapport d'orientation. La fibromyalgie, dont la présentation, la gravité et l'évolution sont très variables d'un patient à l'autre, ne peut être inscrite sur la liste des affections comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse (ALD.30). Le bénéfice d'une exonération du ticket modérateur au titre d'affection hors liste (ALD.31) est par ailleurs limité, conformément à l'article R. 322-6 du code de la sécurité sociale, aux formes graves d'une maladie ou de formes évolutives ou invalidantes d'une maladie grave nécessitant un traitement d'une durée prévisible supérieure à six mois et particulièrement coûteux en raison du coût ou de la fréquence des actes, prestations et traitements. La fibromyalgie ne répond généralement pas à ces critères. Toutefois, l'amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de fibromyalgie fait partie des objectifs du plan « Amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques » (2007-2011), élaboré conjointement avec des associations représentant les patients. S'adressant à l'ensemble des malades souffrant de maladies chroniques, ce programme d'actions a tenu compte des besoins exprimés par les trois associations concernées par la fibromyalgie (Fédération nationale des associations françaises de fibromyalgie ; association Fibromyalgie France et Association française des syndromes de fatigue chronique et de fibromyalgie). Cette affection pourra bénéficier de l'ensemble des mesures prévues par le plan concernant la recherche, la coordination, la prise en charge des malades et l'insertion sociale.

 

Article collecté sur le site :

http://mail.google.com/mail/u/0/?hl=fr&shva=1#label/Doc+pour+blog/133dab2963cee172

 

Edité le 30 novembre 2011, par Evy,

Evy - signature animée Titi

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 30 Novembre 2011

smiley okAdoption de la résolution fibromyalgie

à la Chambre des représentants

Une étape décisive vient d'être franchie.

C'est ainsi que Focus fibromyalgie Belgique

commente le vote qui s'est déroulé le

28 avril 2011 à la Chambre.

Désormais, l'existence de la fibromyalgie,

pathologie douloureuse chronique,

ne pourra plus être reniée.  

Touchant 300.000 belges, c'est un réel problème de santé publique. 

Un signal fort en ce sens a été donné par les représentants politiques.

Grâce à un lobbying de plus de 12 années, les patients peuvent enfin

espérer une meilleure reconnaissance de leurs incapacités physiques

afin d'accéder aux mesures sociales au même titre que toute autre

personne porteuse d'un handicap.

Il s'agit maintenant de s'investir pour justifier la nécessité de mettre

en place des mesures spécifiques.


 

Article collecté sur le site :

http://www.siss.be/actualites/adoption-de-la-r%C3%A9solution-

fibromyalgie-%C3%A0-la-chambre-des-repr%C3%A9sentants

 

Un grand merci à FOCUS pour toutes ces informations si précieuses

pour avancer en France.

 

Edité le 30 novembre 2011, par Evy

Evy - signature animée Titi

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 30 Novembre 2011

 

Dit avec de jolies images, ça passe plus facilement ! et la musique, toujours superbe, me fait vibrer.

 

Vidéo récoltée sur Youtube,

 

Editée le 30 novembre 2011, par Evy,

Evy - signature animée Titi

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Novembre 2011

 Symbole justice  
Question avec demande de réponse écrite E-009136/2011
à la Commission
Article 117 du règlement
Christine De Veyrac (PPE)
Objet: Stratégie européenne relative à la fibromyalgie
Près de 14 millions de personnes souffrent aujourd'hui du syndrome fibromyalgique au sein de l'Union européenne. D'abord classée par l’Organisation mondiale de la Santé comme maladie rhumatismale, la fibromyalgie est désormais reconnue, depuis janvier 2006, comme maladie à part entière (M 79.7), parmi les maladies musculo-squelettiques et du tissu conjonctif.
En 2008, le Parlement européen appelait au développement d'une stratégie européenne relative à la fibromyalgie, encourageant la recherche par le biais du 7e PCRD et incitant les États membres à améliorer l'accès au diagnostic et au traitement. Dans sa réponse d'octobre 2009, la Commission européenne renvoyait au Programme d'action communautaire dans le domaine de la santé publique (2003-2008), lequel établit une "priorité pour les travaux concernant l'information et la définition d'indicateurs sur les maladies neurodégénératives, les troubles du développement neurologique et les maladies cérébrales non psychiatriques [...] avec une référence spéciale à la fibromyalgie".
Pour autant, les avancées de la recherche médicale n'ont à ce jour permis à aucun médicament d'obtenir l’autorisation de mise sur le marché pour l’indication "fibromyalgie" en Europe, aucune classification médicale n'a été établie pour mettre fin à la controverse scientifique qui subsiste entre les praticiens, et aucune solution n'a été proposée aux patients sur la prise en charge de la maladie par les caisses d'assurance maladie.
De fait, quelles mesures concrètes compte initier la Commission à court terme pour améliorer le quotidien des malades et accorder à la fibromyalgie, au delà d'une reconnaissance institutionnelle en tant que maladie, une prise en charge effective, scientifiquement validée et consensuelle au sein des Etats membres?
Article récolté sur Facebook et édité par Claire Grenier le 25 novembre 2011,
Repris le 29 novembre 2011 par Evy,
Evy - signature animée Titi

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Novembre 2011

image5424Il est maintenant reconnu que des exercices modérés, la relaxation et l'entrainement à l'effort ont une place importante dans la prise en charge des patientes fibromyalgiques.

 

 

En effet, des chercheurs ont constaté que les femmes atteintes de fibromyalgie avaient un taux de cortisol inférieur à la moyenne, ce qui entrainerait fatigue, douleur et sensibilité au stress. Ils ont remarqué qu’après une séance d’1h30 de yoga à raison de deux fois par semaine pendant deux mois, les femmes souffrant de fibromyalgie avaient un meilleur taux de cortisol. De plus, ces dernières constataient une baisse de leurs douleurs et se sentaient de nouveau motivées psychologiquement.

 

Le yoga propose :


des exercices corporels pour améliorer la souplesse, la tonicité, la vitalité. Ils sollicitent des zones corporelles oubliées et repoussent le seuil de la douleur par le mouvement.


des exercices respiratoires pour une meilleure oxygénation et faciliter le contrôle des émotions. Ils permettent une diminution des tensions.


-la relaxation qui permet de gérer le stress du quotidien majorée par la maladie. Elle aide à modifier notre comportement face aux émotions et à la douleur.

 

La pratique régulière, par les patientes, de quelques exercices posturaux, respiratoires et de la relaxation participe à la prise en charge de leur pathologie.

 

Article collecté sur le site :

http://www.boutique-labrha.com/fr/content/40-yoga-fibromyalgie

 

Edité le 29 novembre 2011 par Evy :

Evy - signature animée Titi

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Novembre 2011




Fibro - points douloureux

La fibromyalgie est un terme que l’on entend souvent, sans bien comprendre ce que c’est, sans bien savoir les tenants et les aboutissants de la maladie. De nombreuses personnes en parlent et on a l’impression que c’est une maladie psychosomatique.

Cependant, cette maladie touche beaucoup de personnes et cela va en augmentant. Beaucoup de malades de la fibromyalgie étaient surtout des femmes, mais il semblerait que les cas masculins ont nettement augmenté.
Les malades de la fibromyalgie ont longtemps été mal compris et sûrement discriminés. On pensait qu’ils étaient des «malades imaginaires». Pourtant cette maladie est reconnue désormais par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ainsi que par l’American Medical Association depuis 1987.

Un diagnostic difficile à établir
La principale difficulté avec la fibromyalgie, c’est son diagnostic. En effet, les douleurs sont diffuses et souvent, les analyses ne permettent pas de voir les raisons des douleurs, d’où une impression de «maladie imaginaire». Pourtant, ces douleurs peuvent être très intenses. Bien que la maladie ne soit pas grave en soit et n’induit pas de complications graves, la fibromyalgie peut cependant être une maladie bien handicapante pour le malade, dans sa vie professionnelle, sociale et familiale.
Les traitements de la fibromyalgie sont variés, allant de l’anti-douleurs aux anti-dépresseurs. L’amélioration des symptômes par une bonne hygiène de vie est également fortement recommandée.
En bref, mieux comprendre la maladie pour mieux la traiter, mieux entourer un malade est un facteur essentiel dans le traitement de la fibromyalgie.
Qu’est ce que la fibromyalgie La fibromyalgie est une maladie rhumatismale, caractérisée par des douleurs diffuses sur tout le corps, essentiellement au niveau des muscles, des tendons et des ligaments. L’éthymologie du mot rend bien compte de son ampleur :
«Fibro», vient du latin, signifiant fibrose.
«Myo» vient du grec et veut dire muscle.
Tandis que «algie» vient également du grec et signifie «douleur»
On comprend donc que la maladie touche les muscles, avec comme symptôme principal,la douleur. On appelle égalementla fibromyalgie, «le rhumatisme des tissus mous».
D’autres symptômes peuvent coexister, commeune grande fatigue et des troubles du sommeil.
Les douleurs peuvent être tellement intenses qu’elles peuvent empêcher une activité professionnelle. Et pourtant, les malades ne miment pas leurs douleurs.

Quelles en sont les causes
Une des raisons pour laquelle la fibromyalgie est peu connue et surtout mal comprise, c’est que l’on ne connaît pas les causes dela maladie. De plus, les douleurs éprouvées par le malade ne trouvent pas d’explication quant à leur provenance. En effet, les médecins n’arrivent pas à mettre à jour une inflammation du muscle douloureux. Ils ne voient pas non plus de lésion à l’endroit douloureux. Pourtant, certaines hypothèses sont évoquées comme causes de la fibromyalgie. Il  est d’ailleurs possible que c’est l’association de plusieurs facteurs qui, en définitive, déclenche la maladie. Les hypothèses les plus étudiées sont les suivantes :
- Les facteurs génétiques
- Un seuil de la douleur diminué
- Un déficit en neurotransmetteurs
- Le manque de sommeil
- Les chocs physiques et émotionnels
- La présence d’agents anti-infectieux

Facteurs génétiques
Il semblerait que les cas de fibromyalgie apparaissent plus fréquemment dans des familles où il y a déjà des personnes fibromyalgiques. La piste génétique doit donc être étudiée. Cependant, les études actuelles ne peuvent pas encore démontrer le gène ou le groupe de gènes responsables de la fibromyalgie.

Seuil de la douleur diminué
Les personnes fibromyalgiques sont plus sensibles et ressentent la douleur plus rapidement, plus fortement. Il faudrait rechercher les facteurs faisant diminuer le seuil dela douleur, comme par exemple un dysfonctionnement dans la transmission nerveuse.

Déficit en neurotransmetteurs
Les neurotransmetteurs déficitaires seraient essentiellementla sérotonine, le glutamate. Cela pourrait expliquer les complications dépressives des personnes atteintes defibromyalgie.

Manque de sommeil
Le manque de sommeil est non seulement un symptôme de la maladie, mais il pourrait également représenter une cause de la maladie.

Les chocs physiques et émotionnels
Il semblerait que les chocs physiques violents comme le coup du lapin, lors d’un accident de voiture, soient arrivés chez les personnes souffrant actuellement defibromyalgie.
Les chocs émotionnels ne sont pas de reste. On pense que les personnes ayant subi des chocs importants, comme les agressions, notamment sexuelles, les violences, développent plus facilement la fibromyalgie.

Agents infectieux
On recenserait chez un dixième des malades fibromyalgiques, une maladie infectieuse ayant apparu avantla fibromyalgie. Les maladies infectieuses que l’on suspecte être des facteurs déclenchant la fibromyalgie seraient entre autres, les hépatites B et C, ainsi quela maladie de Lyme ou encore le VIH.

Personnes à risques
La fibromyalgie n’a pas de causes clairement définies. Cependant certaines personnes seraient plus à même de développer la maladie. Les personnes à risque sont les suivantes :
- Les personnes dont un membre de la famille souffre de fibromyalgie
- Les personnes dont un membre de la famille souffre de dépression
- Les personnes souffrant de troubles du sommeil
- Les personnes ayant subi un choc physique, comme un accident de voiture, par exemple
- les personnes ayant subi un ou des chocs émotionnels important(s) dans leur vie, comme les agressions, les viols, les violences
- Les personnes ayant souffert de maladies infectieuses comme l’hépatite B ou l’hépatite C, la maladie de Lyme (attention aux piqures de tiques), ainsi que les personnes ayant contracté le virus du sida (syndrome d’immunodéficience acquise)
- Les personnes souffrant de maladies rhumatismales comme la polyarthrite ou le lupus


Les femmes sont les plus touchées
Il semblerait que les personnes fibromyalgiques soient essentiellement des femmes. Autrefois décriée comme maladie de femmes hystériques, une raison plus scientifique semble mieux expliquer la maladie chez ces dernières. Il se pourrait que les hormones sexuelles entrent en jeu dans le déclenchement de la maladie. Ainsi, les hommes, dotés de taux de testostérone plus élevés, seraient mieux protégés de la maladie. La testostérone jouant un rôle protecteur en gardant le seuil de la douleur à un niveau plus élevé que chez les femmes. Ainsi, pour 10 femmes, seul 1 homme était fibromyalgique. Les statistiques ont cependant augmenté, désormais, c’est 1 homme pour 8 femmes.
Les personnes touchées par la maladie ont entre 30 et 60 ans. Cependant, quelques rares cas ont été observés chezdes enfants.
Dans les populations occidentales, la prévalence de la maladie est de plus ou moins 4%.

Les symptômes
Le symptôme principal de la fibromyalgie est la douleur. Cette douleur est notamment ressentie, comme son nom l’indique, au niveau des muscles, mais également au niveau des ligaments et des tendons. Le cou, les épaules sont les premiers points douloureux, suivi par le dos, le thorax, sans oublier les bras et les jambes. Cette douleur est caractéristique par le fait qu’elle est diffuse et symétrique (desdeux côtés du corps). En général, 18 points sur le corps sont plus sensibles, plus douloureux. Une personne fibromyalgique devra ressentir ces douleurs sur au moins 11 de ces fameux points. Ceci est un facteur difficile à juger et à identifier, car les douleurs fibromyalgiques sont différentes d’une personne à l’autre et dépendent également des circonstances: climat, moment de la journée, saison, étatde stress du malade. On peut dire que les facteurs aggravant sont le froid, l’humidité, le stress (ainsi que les émotions), les efforts.


Autres principaux symptômes de la fibromyalgie :
- Troubles du sommeil
- Humeur détériorée, avec une tendance anxieuse et parfois même dépressive
- Fatigue persistant toute la journée, malgré le repos
- Une grande sensibilité au toucher. Un simple effleurement pouvant être ressenti comme un signal douloureux. Ce phénomène, très caractéristique de la maladie, est appelé allodynie.


D’autres symptômes moins caractéristiques de la fibromyalgie peuvent apparaître, comme:
-Des maux de tête, pouvant aller jusqu’à la migraine
-Des règles très douloureuses et de forts symptômes prémenstruels.
-Des douleurs abdominales accompagnées de constipation ou de diarrhées.

 

Article récolté sur le Journal "Le Midi Libre" du 28 novembre 2011.

 

Edité ce jour par Evy,

Evy - signature animée Titi

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2011

 

Sur le site Sciences ... et pseudo-sciences de l'Association française pour l'information scientifique (Afis), Esteve Freixa i Baqué présente le livre La thérapie d’acceptation et d’engagement de Jean-Louis Monestès et Matthieu Villatte, publié aux Éditions Elsevier Masson.

Citant le livre, il résume: "La thérapie d’acceptation et d’engagement (…) s’inscrit dans le mouvement plus général de la "troisième vague" des thérapies cognitives et comportementales (cognitivo-comportementales)."

 

 

Troisième vague :


La journaliste Pascale Senk signe dans Le Figaro un article sur les psychothérapies cognitives, d'origine américaine, dites de la 3e vague: la thérapie fondée sur la pleine conscience pour la réduction du stress (mindfulness based stress reduction, MBSR), la thérapie cognitive fondée sur la pleine conscience (mindfulness based cognitive therapy, MBCT) et la thérapie d'acceptation et d'engagement (acceptance and commitment therapy, ACT).

Elle décrit 3 caractéristiques communes à ces thérapies:

- Elles ne sont pas centrées sur le passé mais sur le présent et "de plus en plus" sur l'avenir. La thérapie consiste "à observer dans un premier temps comment on se retrouve coincé dans un symptôme, une pensée toxique et surtout comment on va entrevoir le moyen d'avancer".

 

Collecté sur le site :

http://www.psychomedia.qc.ca/psychotherapie/2011-11-24/livre-therapie-d-acceptation-et-d-engagement

 

Edité le 28 novembre 2011 par Evy,

Evy - signature animée Titi

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2011

Mamie zen

 

A NOTER DANS VOS TABLETTES CETTE DATE :


 

LE MERCREDI 30 NOVEMBRE 2011


 

A PARTIR DE 14h00

 

 

A LA MAS (36 bd Albert 1er à Rennes)

 

 

 

VENEZ NOMBREUX, CA NE PEUT ETRE

 


QU'INTERRESSANT !!!

 

EVY

Evy - signature animée Titi

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Documents officiels

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2011

COMPTE RENDU

REUNION DU 16 NOVEMBRE 2011

 

 

La réunion débute à 14 heures

 

Taïchi :

 

Annie et Marie-Annick ont rencontré Madame Gy, psychomotricienne, enseignant le Taïchi.

« Le taïchi se présente comme un enchaînement de mouvements précis, circulaires, exécutés dans la continuité, la lenteur, le calme et l’harmonie ». Il permet une réadaptation très lente à l’effort et favorise la concentration.

Madame Gy propose l’enseignement du taïchi par groupes de 10 à 12 personnes.

Les séances se dérouleraient en deux parties : 50 à 60 mn de pratique, adaptable selon la fatigabilité des personnes, suivi de 30 mn de réflexion sur les exercices pratiqués.

Ces séances se pratiqueraient à raison d’une par semaine. Madame Gy demande 80 € de rémunération par séance.

Annie fait remarquer que cela implique un surcoût non négligeable au niveau assurance et propose que si ce groupe se met en place cela se fasse sous forme d’adhésion individuelle. Exemple : pour un groupe de 10 personnes le coût serait de 8€ pour la  rémunération  + le surcoût assurance. Cette adhésion sur la base du volontariat se ferait comme une adhésion à toute autre association.

Pour mieux comprendre ce qu’est le taïchi, une séance d’essai est proposée gratuitement le mercredi 30 novembre à 14 heures à la MAS.

                                                           -------------------

Marie-Annick nous annonce la parution au mois de novembre d’un article écrit par le Dr Berthet, psychiatre Rennais en préface d’un livre traitant de la fibromyalgie.

Cet article pourrait nous être envoyé en avant-première par l’intermédiaire de Marie-Annick.

                                                           -------------------

Fibromyalgie SOS :

 

Cela fait plusieurs fois déjà que l’on parle d’un partenariat avec Fibromyalgie SOS, il nous faut prendre une décision. Deux possibilités :

- Nous devenons une antenne de Fibromyalgie SOS – dans ce cas nous perdons notre autonomie et notre liberté d’agir et de penser.

- Nous devenons association affiliée à Fibromyalgie SOS – dans ce cas nous leur reversons une partie de la cotisation de nos adhérents (10%), nous signons de façon officiel leurs statuts et nous engageons à ce que nos faits et gestes n’aillent pas à l’encontre de leurs principes. Nous apposons la mention « association affiliée à Fibromyalgie SOS » sur chacun de nos documents officiels.

Ils nous représentent officiellement dans chacune de leur rencontre avec les instances médicales ou gouvernementales (Pour gagner une bataille, il est préférable d’avoir une grosse association que 10 petites, cela donne plus de pouvoir et c’est surtout dans ce sens que cette affiliation peut être intéressante pour nous). Nous pouvons recevoir leurs informations et pouvons les diffuser sur notre site.

La solution d’association affiliée est retenue. Marie-Anick et Annie prendront contact avec les dirigeants de cette association

                                                           ----------------------

 

Chaîne d’appel :

 

Annie fait remarquer qu’avant chaque réunion ou à chaque fois qu’il se passe quelque chose de particulier, elle doit appeler les personnes qui n’ont pas internet et qui n’étaient pas présents à la dernière réunion. Elle propose de créer une chaîne d’appel.

Marie-Annick Richard, Yvette Rolland et Annick Berhault se portent volontaires. Annie établira la liste des personnes à contacter et la répartira sur chacune de ces personnes volontaires.

                                                           -----------------------   

Boîte aux lettres gmail :

Annie précise que les documents FOCUS Belgique sont à la disposition des adhérents dans l’onglet document de la BAL. Dans l’onglet agenda on retrouve les dates des réunions ainsi que les éventuels intervenants.

                                                           ----------------------

 

Conférence :

 

Le cahier des charges de la conférence a été approuvé par le Docteur ROY. Celui-ci est disponible au niveau des dates en mars/avril.

Ce sera donc en fonction de la disponibilité de la salle que nous fixerons la date de la conférence. C’est donc trouver la salle qui est actuellement notre priorité. Annie demande à tout le monde de se renseigner dans leur entourage. Il nous faut une salle gratuite (si possible) et pouvant contenir 300 à 400 personnes.

Il est important que dès maintenant chacun commence à réfléchir sur les personnes (soignants, malades, services sociaux…) à qui il pourra être intéressant d’envoyer une invitation.

                                                           --------------------------

 

Divers :

 

L’association grandit vite, les besoins deviennent plus importants mais nous n’avons pas de subventions. Un problème se pose particulièrement au niveau des photocopies. Annie demande à ceux qui le souhaitent de prendre contact avec leurs mairies respectives afin de voir s’il leur est possible de nous effectuer des tirages. Si on peut répartir ainsi les tirages la charge sera peu importante pour chacune des parties et cela nous permettra d’amoindrir les frais.

                                                           ---------------------------

 

16 heures- Intervention de Monsieur C.Hoenner :

 

Monsieur Hoenner est psychologue et ostéopathe de formation, il pratique la pensée positive.

Il nous explique que la pensée positive consiste à vivre l’instant présent.

Ne plus être dans son vécu, ne pas se projeter dans le futur mais essayer de concentrer sa pensée sur l’instant présent : se concentrer par exemple sur la respiration.

Nous essayons sous forme d’exercice de 3 minutes – fermer les yeux s’appliquer à ressentir ce qui se passe quand on inspire, quand on expire.

Cette pratique peut permettre, non pas de ne plus avoir de douleurs mais de mieux contrôler cette dernière, de lui laisser moins de place dans notre esprit et de pouvoir amener l’esprit à penser autre chose.

L’apprentissage de cette technique se déroule sur 8 séances de 45 € chacune.

Afin de mieux comprendre ce qu’est la pensée positive Monsieur Hoenner se propose de nous faire une séance d’initiation.

Nous fixerons donc une date début 2012.

 

Fin de la séance à 17 heures 15.

 


Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Documents officiels

Repost 0