Publié le 31 Mars 2012

canstock0743147La santé est la grande oubliée de la campagne présidentielle. Et pourtant, elle touche tout le monde donc tous les électeurs  : on nous serine à longueur d’années que nous, les malades, coûtons trop chers à la SS, et les mesures récemment prises par le gouvernement en attestent (baisse des remboursements des transports, sortie de certaines pathologies des ALD…). Pourtant en mettant d’avantage l’accent sur la prévention, on améliorerait à terme les déficits de l’assurance maladie.

L’IMAPS (Société anonyme créée en octobre 2010 par le mouvement mutualiste pour promouvoir le sport au service de la santé) et le SNJMG (le syndicat national des jeunes médecins généralistes ) ont donc décidé d’interpeller les candidats en faisant des propositions qui pourraient changer la donne.

En effet, il est maintenant avéré que faire du sport, y compris très jeune réduit le risque de cancers, mais aussi il empêche de façon significative les récidives, notamment dans le cancer du sein. Fort de ce constat, l”IMAPS demande qu’il soit alloué aux malades bénéficiant de l’ALD un forfait de 150 euros par an par la SS pour pratiquer une activité physique pour raisons médicales. Car le sport coûte cher et les inégalités sociales là encore ne donnent pas les mêmes chances à tous ! Jean-Pierre Davant, le président de l’IMAPS estime : “ Si seulement 10 % des patients atteints de diabète, de cancer du sein et du côlon ou d’insuffisance respiratoire grave, en bénéficient, l’économie pour le système de soins serait d’environ 56,2 millions d’euros annuels” . Bernard Amsalem, président de la Fédération française d’athlétisme (FFA) regrette que les médecins soient cantonnés à faire des certificats de non contre-indication au sport plutôt qu’être prescripteurs d’activités physiques au même titre que les médicaments. Et Thierry Bouillet, quant à lui, cancérologue et président de la CAMI (cancer Arts Martiaux et informations ) rappelle que la sédentarité entre 12 et 20 ans augmente les risques de survenue d’un cancer à l’âge adulte !

La SNJMG va encore plus loin en demandant la prise en charge de méthodes thérapeutiques complémentaires mais néanmoins indispensables comme les régimes diététiques, les activités physiques, les traitements psychologiques, etc…

Alors Messieurs les candidats, au lieu d’échanger des joutes verbales qui vous discréditent aux yeux de vos électeurs, penchez-vous sur les vrais problèmes ! Car voilà d’excellentes mesures faciles à mettre en place… reste à attendre de voir lequel récupérera le premier ces propositions, si toutefois ils nous entendent !

Catherine Cerisey

Article collecté sur Facebook.

Edité le 31 mars 2012 par :
signature 1

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 31 Mars 2012

film-2fb80d3

 

  http://www.fibromyalgie.ca/

 

Cliquer sur la vignette la fibromyalgie pas à pas.

 

Vidéo assez longue (40 mn) mais à écouter

 

et à voir absolument


Tout est dit dedans !


Je me suis complètement retrouvée.


Bonne lecture et bon week-end à toutes et à tous !

 

 

Article collecté sur le site :

http://www.fibromyalgie.ca/

 

Edité le 31 mars 2012 par :

signature 1

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 30 Mars 2012

connexion visuel

L’Agence Régionale de Santé  (ARS) a labellisé

la « Consultation d’étude et de traitement de la douleur chronique »

du Centre hospitalier d’Argenteuil (Val d'Oise)


Celle-ci est disponible dans le service « soins palliatifs et douleurs chroniques » de l’hôpital et existe depuis 1998.

 En intégrant les normes 2012, la « Consultation d’étude et de traitement de la douleur chronique » du Centre hospitalier d’Argenteuil a obtenu la reconnaissance de l’Agence Régionale de Santé grace à un label réunissant plusieurs critères de qualité.

L’ARS a ainsi récompensé la pluridisciplinarité et le partage de compétences de la consultation.

En effet, des spécialités (neurologie, rhumatologie, médecine physique et de réadaptation, psychiatrie et pharmacologie), des métiers (médecins, infirmières, psychologues, secrétaires, assistantes sociales, sophrologues…) ainsi que des structures (associations, réseaux…) travaillant en équipe.

L’agence a également été convaincue par le protocole d’accueil et de suivi des patients qui permet la transmission systématique des informations au médecin traitant et aux correspondants libéraux.

Enfin, le label ARS vient également saluer la mise en place de projets thérapeutiques personnalisés, définis lors de réunions pluri-professionnelles.

Les douleurs chroniques :

Il s’agit de patients (adultes et enfants) qui souffrent depuis au moins 3 mois. Leurs douleurs persistantes et rebelles aux antalgiques usuels retentissent sur leur vie au quotidien et deviennent invalidantes. Permanentes, quotidiennes (douleur cancéreuse, algie post-zostérienne, céphalées de tension chronique...) ou intermittente (névralgie faciale, migraine, algie vasculaire de la face, crise drépanocytaire...), elles représentent pour eux l’essentiel de leur maladie avec un fort retentissement psychologique et social.

L’équipe douleurs chroniques

2 médecins, 1 psychologue, 1 secrétaire, 2 infirmières, 1 assistante sociale

En quelques chiffres

1 543 consultations sur 2011 dont 583 en file active

Source : Vos news.fr - article du 8 mars 2012

Edité le 30 mars 2012 par :
signature 1

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 30 Mars 2012

64824389 p

Pour vous libérer des douleurs sans médicaments chimiques

 

La plupart des personnes atteintes de fibromyalgie n'en sont pas conscientes, parce qu'elles n'ont pas été diagnostiquées correctement. C'est pourquoi il est particulièrement intéressant pour tout le monde de prendre connaissance de ce dossier, en particulier si vous souffrez d'un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • douleur musculaire diffuse, profonde et continue, avec des périodes d’exacerbation ;
  • points sensibles qui font souffrir lorsqu’on appuie dessus ;
  • une fatigue qui ne vous quitte pas, et qui n’est pas effacée par les rares nuits de repos ;
  • des troubles du sommeil ;
  • des troubles cognitifs, troubles de la mémoire, troubles de l’humeur ;
  • des troubles digestifs (côlon irritable etc..) ;
  • syndrome des jambes sans repos (des mouvements des extrémités pendant le sommeil),
  • sensibilité multiple aux produits chimiques
  • cystite interstitielle.

Il nous est paru important de publier ce dossier car la fibromyalgie est une de ces maladies en pleine expansion contre laquelle la médecine conventionnelle est largement démunie, mais où les réponses naturelles sont nombreuses.

Vous pouvez télécharger ce numéro de Santé Nature Innovation en cliquant ici, ou en copiant et collant le lien suivant dans la barre de votre navigateur :

http://www.santenatureinnovation.fr/dossiers/Fibromyalgie_SNI_07_avril12.pdf

 

Article collecté sur le site ci-dessus.

 

Edité le 30 mars 2012 par :

signature 1

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Mars 2012

150x150

Dans le cadre d'une série documentaire,

M6 est à la recherche

 

de témoignages depersonnes atteintes d'une maladie rare. Dans ce contexte,

 

nous nous intéressons à la fibromyalgie


L'objectif du reportage a pour but de comprendre le quotidien des malades,

 

de nous intéresser également à

 

l'aspect médical ainsi qu'aux solutions envisageables

 

pour améliorer leur vie.

N'hésitez pas à me contacter pour toutes informations complémentaires

 

ou

 

pour simplement me raconter votre histoire :



Nadia au 01 53 17 99 27 ou par mail nsaghro@mrprod.fr

 


A très vite!

 

smiley merci 


 

 Information fournis par notre amie Jenny, sur le groupe  :

 

Fibros de France <fibrosdefrance@groups.facebook.com

 

Edité le 29 mars 2012 par :

signature 1

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Mars 2012

1219331460HHzvY8-copie-1Les mutuelles devront rembourser les dépassements d'honoraires jusqu'à 50 % en plus du tarif de la Sécurité sociale. Une mesure critiquée, notamment par l'UFC-Que choisir


Environ 400 chirurgiens - les plus réputés - pratiqueraient des dépassements d'honoraires de 240 % en moyenne. (archives afp)

Un décret signé François Fillon, un arrêté paraphé par le ministre de la Santé. Le premier contraint les contrats santé dit « responsables » - 90 % de ceux proposés par les complémentaires santé - d'inclure le remboursement des dépassements d'honoraires. Le second complète un article de la convention médicale signée en juillet 2011 par l'Assurance-maladie et les syndicats de médecins libéraux, et fixe à 50 % le dépassement autorisé par les praticiens de bloc choisissant « l'option de coordination » (anciennement nommée secteur optionnel). Ces textes officiels, publiés en toute discrétion, ont rencontré néanmoins une vive opposition de la part de partenaires qui doutent de leur efficacité et hurlent à l'aggravation des inégalités de santé.


1 D'où viennent les dépassements ?


Ils représentent 2,5 milliards d'euros, soit un doublement en euros constants depuis vingt ans. Ce sont tous les honoraires qui vont au-delà des tarifs des honoraires conventionnés et fixés par l'Assurance-maladie.


Cette dernière rembourse sur la base du tarif conventionné. La mutuelle applique les 100 % à condition que la consultation soit faite dans le cadre du parcours de soins. Actuellement, 29 000 médecins, y compris hospitaliers, pratiquent des dépassements d'honoraires, soit 25 % des médecins en activité régulière.


Chez les spécialistes, cette proportion monte à 40 % en moyenne et jusqu'à 85 % pour les 3 900 chirurgiens libéraux. Le dépassement moyen atteint 54 % (chiffres de 2010) et varie selon les régions. Sont néanmoins essentiellement concernés les médecins spécialistes de bloc opératoire : chirurgiens, anesthésistes et obstétriciens. Pour 10 % des chirurgiens les plus réputés, soit environ 400, les dépassements atteignent 240 % en moyenne.


2 Conséquence : une hausse des tarifs


Les mutuelles devront rembourser les dépassements d'honoraires jusqu'à 50 % en plus du tarif de la Sécurité sociale. Si elles ne le font pas, elles seront alors privées des avantages fiscaux dont elles bénéficient grâce aux contrats dits « responsables ». Le régime fiscal français fait entrer les mutuelles, comme les institutions de prévoyance, dans le droit commun. Pour les usagers, les conséquences risquent d'être lourdes, avec à la clé une augmentation des tarifs. Plutôt pour les mutuelles individuelles, celles des particuliers, que pour les collectives, celles d'entreprise. Cela risque donc d'augmenter le nombre de citoyens qui renoncent aux soins. D'autant que, dorénavant, les praticiens qui le désirent pourront opter pour le secteur optionnel. S'ils limitent leurs dépassements à 50 % du tarif Sécu pour 70 % de leurs actes, l'assurance-maladie prendra en charge leurs cotisations sociales sur les 30 % des actes qu'ils devront continuer à effectuer au tarif opposable.


3 Un « mauvais remède » critiqué


La Mutualité française, les organisations syndicales et l'UFC-Que choisir dénoncent « un mauvais remède » contre les dépassements d'honoraires et « un projet inefficace et contre-productif. » « Ce dispositif, explique la Mutualité française, va à l'encontre du but recherché car il n'intéresse pas les spécialistes qui pratiquent les dépassements d'honoraires les plus importants, tandis qu'il constitue un effet d'aubaine pour les autres. » L'UFC-Que choisir note que « dans les zones en tension, les médecins qui pratiquent aujourd'hui des dépassements plus élevés que le plafond n'adhéreront pas a u nouveau secteur. À l'inverse, là où ils pratiquent des dépassements plus limités, la prise en charge imposée aux complémentaires se traduira par un alignement de tous sur le nouveau tarif. »

 

Article collecté sur le site :

http://www.sudouest.fr/2012/03/29/un-forcing-mal-compris-672211-710.php#xtor=EPR-260-[Newsletter]-20120329-[zone_info]

 

Edité le 29 mars 2012 par :

signature 1

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Mars 2012

Les traitements médicamenteux dans la fibromyalgieAttention : les fibromyalgiques sont des hypersensibles ! Ne pas oublier donc d’apporter une attention toute particulière à la posologie car les effets secondaires des médicaments sont très fortement ressentis par les fibromyalgiques (les doses employées doivent être faibles).

 

Les AINS (Anti Inflammatoires Non Stéroïdiens) ne sont pas efficaces. Les morphiniques ou opioïdes forts et les corticostéroïdes ne sont pas recommandés par l’EULAR 2006.

.

Les médicaments qui peuvent être prescrits


Antalgiques

  • paracétamol seul ou associé à la codéine, caféine.
  • tramadol : peut apporter une amélioration mais sous réserve de sa bonne tolérance et du risque de dépendance (c’est un opiacé – sevrage difficile) ; risque de syndrome sérotoninergique si en association avec un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine.

Antidépresseurs
inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline.


Antiépileptiques
pour douleurs neuropathiques (douleurs diffuses ou localisées à types de brûlures, de fourmillements, de décharges électriques, de contractions, d’engourdissements)


Vitamine D
vérifier le taux au préalable.


Vitamines B1- B6 – B9 – B12
(antioxydants, anti-radicaux libres).


Magnésium
en continu et à doses élevées


L’effet des médicaments, même adaptés à chaque individu, ne constitue pas la solution unique et n’apporte qu’un confort très relatif en abaissant le seuil des perceptions douloureuses.


A ce jour, aucun médicament ne traite la fibromyalgie, elle est donc considérée comme une Maladie Orpheline « par extension » du fait du nombre élevé de malades.


N.B. : En 2009, trois molécules ont vu leur AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) attribuée aux Etats-Unis pour la fibromyalgie mais se sont vues refuser cette AMM en Europe ; elles peuvent être prescrites pour d’autres indications.

 

Article collecté sur le site :

http://fibromyalgiesos.fr/rdv2/therapies/traitements-medicamenteux/

 

Edité le 29 mars 2012 par :

signature 2

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 28 Mars 2012

Fauteuil roulant"Le Collectif Handicap 35 a organisé une REUNION DEBAT SUR LES RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES ADULTES : L'OUVERTURE DES DROITS, LES CONDITIONS D'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DES PRESTATIONS le Vendredi 23 mars de 9h à 12h30 à la Maison des Associations de Rennes.

Les droits des personnes en situation de handicap se trouvent au carrefour d'un certain nombre de réglementations qui impliquent des administrations différentes. En janvier 2011, de nouvelles modalités d'évaluation des ressources ont été mises en place.  

  • A quel organisme s’adresser ? 
  • Comment constituer un dossier ?  
  • Quelles aides demander : légales ou extra-légales ? 
  • Quels seront les critères de la liquidation ?   "

Intervenantes :

> Madame Cabel CPAM : l'assurance maladie et le handicap : de l'arrêt de travail à l'invalidité
> Madame Aulnette MDPH : instruction de la demande, l'évaluation, l'ouverture des droits
> Madame Piton CAF: gestion de l'AAH (Allocation Adulte Handicapé)
> Madame Pirault CG35 : le conseil général : versement des aides et des prestations

Pour information, les différents interventions devraient être prochainement mises en ligne sur le site suivant : http://www.collectif-handicap35.org.

Attention, toutes les informations ne sont pas applicables au secteur public.

Nathalie

 

Article transmis par Nathalie que nous remercions infiniment

 

Edité le 28 mars 2012 par :

signature 1

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 28 Mars 2012

Manque de tonus, fatigue? Les solutions naturelles

Diminution de la luminosité, début des périodes froides, déprime éventuelle... L'automne est la saison de la fatigue. Voici quelques solutions naturelles qui vous aideront à combattre la fatigue.

Contre la fatigue, oligoéléments et alimentation équilibrée

La fatigue est parfois entraînée par un manque de certains minéraux ou certaines vitamines. En effet, même dans nos pays privilégiés il n'est pas si évident que cela d'avoir son "quota" de toutes les vitamines. Voici celles qui peuvent vous aider à retrouver le tonus:

  • La vitamine B: c'est en fait une famille de vitamines. Elles sont utiles au fonctionnement des cellules, et un manque de vitamines B peut entrainer une anémie et un manque de tonus. Où en trouver? Dans les levures (donc le pain et la bière), les céréales, le son, et les abats.

  • La vitamine C: une cure de vitamine C comme remède aux maux de l'hiver et à la fatigue, c'est presque un cliché... et pourtant, ça continue à fonctionner. Où en trouver? Dans les agrumes bien sûr, mais aussi dans le kiwi, les épinards, le persil et les pommes de terre. Attention, elle est très vite détruite par la chaleur, donc préférez les cuissons courtes.

  • Le magnésium: notre alimentation n'en comporte pas assez, ce qui entraîne un manque d'énergie. Où en trouver? Dans le chocolat, les noix de cajou et les amandes, mais aussi les légumes et légumineuses.

Contre la fatigue, quid de l'homéopathie?

Selon le type de fatigue, il y a différents remèdes homéopathiques à conseiller. Voici les principaux, selon le Dr Jean-Claude Houdret:

  • Abrotanum
  • Baryta carbonica
  • Argenticum nitricum
  • Sepia officinalis
  • Kalium phosphoricum
Contre la fatigue, oligoéléments et alimentation équilibrée

Les plantes contre la fatigue

La phytothérapie, elle aussi, a son mot à dire contre la fatigue. Voici les plantes les plus souvent conseillées:

  • Millepertuis
  • Ginseng

D'autres thérapies pour avoir plus de tonus

Enfin, d'autres formes de thérapies douces peuvent vous aider à lutter contre la fatigue pendant les mois d'hiver. Citons la luminothérapie, qui remplacera les rayons du soleil; l'utilisation de mélatonine qui permettra de réguler le sommeil; mais aussi le yoga qui donne beaucoup d'énergie. Plus généralement, une activité physique douce et régulière sera très utile pour lutter contre la fatigue.

Article publié par Marion Garteiser, journaliste santé

 

Article récolté sur le site :

http://www.e-sante.be/manque-tonus-fatigue-solutions-naturelles/actualite/1584

 

Edité le 28 mars 2012 par :

signature 2

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 28 Mars 2012

px001043

La colonne vertébrale est formée de 33 vertèbres qui protègent la moelle épinière et assurent la stabilité du torse. La partie inférieure de la colonne vertébrale est appelée colonne lombaire. Cette partie est la plus exposée au mal de dos.

La lombalgie est généralement déclarée mécanique ou compressive. La douleur mécanique est généralement appelée "tour de reins" du fait qu'on l'associe au mouvement de la colonne. Ce type de douleur est le résultat de lésions sur les facettes articulaires, les disques, les ligaments ou les muscles de la colonne. La douleur compressive est une irritation ou une pression appliquée sur les nerfs, la majeure partie du temps en raison de disques brisés, herniés ou protubérants.

Si vous souffrez de lombalgie, il est important que vous consultiez votre médecin pour qu'il effectue un diagnostic approprié afin de déterminer de quel type de douleur vous souffrez. Le médecin peut alors recommander le traitement adéquat.

Article publié par Blausen (Collectif) le 19/08/2010

 

La vidéo est à voir sur le site :

http://www.e-sante.be/lombalgie-en-video/video/1062?from_nl=ok

 

Edité le 28 mars 2012 par :

signature 1

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0