Publié le 31 Décembre 2012

 

399825 216199781797792 100002233149185 467645 1571510239 n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CREATION OFFICIELLE DE L ASSOCIATION


Bulletin d’adhesion en ligne à telecharger  : cliquez  sur     ADHESION-FIBRO-66-PDF-EXPORT1

Notre association viens d’être autorisée par la Sous-préfecture de Céret il nous manquait cette reconnaissance officielle de notre association pour pouvoir démarrer notre petit groupe pour la défense et la reconnaissance de notre cause dans le département 66.

 

C’est fait, depuis le 12.11.2012 le numéro d’enregistrement est le  W66100778


Vous pouvez télécharger en format PDF ce bulletin et nous l’adresser avec votre règlement, la cotisation est de 20 €. Elle compte donc pour 2013 l’année 2012 étant bientôt terminée.


Par  ailleurs si vous avez la possibilité de vous mettre en liaison avec des bienfaiteurs eux aussi pourrons nous aider dans le développement de notre association,

 

Mettez-vous en relation avec la Présidente  Egiziano Sophie  (email : fibromyalgie66@yahoo.fr    ou tel. 04 34 10 42 08) elle vous donnera toutes les infos pour les donateurs et bienfaiteurs.


Merci bien de votre participation.

 

Article collecté sur le site :

Une louve combat

 

Edité le 31.12.12 par :

signature stylo plume

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 31 Décembre 2012

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 31 Décembre 2012

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 30 Décembre 2012

 

 

 

Vidéo collectée sur le site de Youtube

 

Edité le 30.12.12 par :

signature stylo plume

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 30 Décembre 2012

1--2- 

La revue indépendante Prescrire édite un guide accessible gratuitement en ligne pour aider les professionnels à mieux renseigner leurs patients sur les effets indésirables des médicaments.

 Un manuel sur les effets nocifs des médicaments

 -* Chaque année en France, environ 20.000 patients âgés ou invalides décèdent d’effets indésirables des médicaments à l’hôpital

Face à ce constat, la revue indépendante Prescrire a décidé de diffuser un « Petit manuel de pharmacovigilance » à destination des futurs professionnels de santé.

Cet outil de 79 pages, vendu 7 euros en version papier, est disponible ci-dessous au format PDF

MANUEL SUR LES EFFETS NOCIFS DES MEDICAMENTSpar la Revue indépendante PRESCRIRE

 

- * SOMMAIRE

  • Introduction générale : Agir
  • Partie 1 : Connaître les effets indésirables
  • Partie 2 : Mettre en balance bénéfices et risques
  • Partie 3 : Épidémiologie et histoire
  • Partie 4 : Exploiter les informations
  • Ours du Petit manuel
  • Commandez la version imprimée
  • Abonnez-vous à Prescrire

Ce « b.a.-ba » sur les médicaments, sans être exhaustif, aborde divers groupes de médicaments courants (psychotropes, antibiotiques, anticancéreux, médicaments cardiovasculaires contre l’hypertension ou les graisses du sang, etc.) et les précautions à prendre. Prudence avec les nouveaux produits

 La revue conseille aux futurs professionnels de prendre en compte la balance bénéfice/risques, et à ce titre, de se méfier des médicaments récents

« Selon les auteurs, leur prescription « souvent massive » est « largement influencée par la promotion des firmes ». »

 Le désastre du Médiator est en partie la conséquence désastreuse de l’insuffisance de la formation des soignants dans ce domaine, estiment-ils encore.

 D’autres affaires, comme celle de l’anti-inflammatoire Vioxx, rappellent la nécessité pour les professionnels de santé de se tourner vers des sources d’information, indépendantes de l’industrie, pour « d’abord ne pas nuire » aux patients.

Destiné principalement à soulager l’arthrose sans la guérir, l’ex-Vioxx, vanté indûment pour sa prétendue « innocuité digestive » (pas de trou dans l’estomac), a été retiré du marché en 2004 pour excès d’infarctus. Il avait fait l’objet d’une promotion astucieuse « pour bénéficier de l’aura des prescriptions hospitalières » avec un comprimé vendu un centime à l’hôpital, et dix fois plus (environ 10 francs) à la sortie, en pharmacie.


Ce médicament a coûté 125 millions d’euros à l’Assurance maladie en 2003, à comparer aux 3,5 millions attribués la même année par l’agence du médicament (Afssaps) aux centres régionaux de pharmacovigilance, chargés de traquer les effets indésirables des médicaments.


Les recherches « au petit bonheur la chance » dans les bases de données courantes (Medline, etc.) ou à l’aide d’un moteur de recherche sur internet n’offrent aucune garantie d’obtenir les informations désirées fiables et actualisées, avertit Prescrire. La revue conseille en revanche un site belge spécialisé (cbip.be)

 

 

Article collecté sur le site :

http://www.amessi.org/

 

Edité le 30.12.12 par :

signature piaf

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Décembre 2012

 

 

 

Vidéo récoltée sur le site :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=rgYXDG6-j9E

 

Edité le 29.12.12 par :

signatureboulesapin

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Décembre 2012

67985Souffrez-vous des symptômes de la ménopause ? Si elles comprennent des symptômes comme la raideur musculaire et la douleur, la sensibilité autour des genoux, coudes, hanches et autres articulations, ou douleur et engourdissement dans les mains ou les pieds, vous devrez peut-être le début de ce qui est connu comme la fibromyalgie.

 

Qu’est-ce que c’est? Il n’est pas une maladie en tant que telle, mais une condition qui affecte les articulations  et les tissus mous, y compris les muscles et inclut également la fatigue dans la plupart des cas. Il affecte également la principalement des femmes, qui mène de nombreux médecins de croire qu’elle pourrait être liée à la ménopause.

 

La raison pour laquelle que beaucoup de médecins et d’autres croient que la fibromyalgie est liée à la ménopause, c’est que la majorité des malades sont non seulement les femmes, mais les femmes âgés de plus de 40 (environ 80 % selon les statistiques).

 

Comment sont-ils liés ? Qu’il reste à voir, mais de nombreux chercheurs pensent qu’un déséquilibre des hormones est en partie responsable, même s’ils ne trouvent pas le témoignage de ceux qui précisément encore. Actuelle porte sur les substances chimiques du cerveau qui contrôlent les cycles de sommeil et l’humeur, hormones libérés par l’hypophyse, qui sont sensibles aux oestrogènes, et peut-être même des changements dans les hormones de croissance.

 

Ce lien est sans doute parce que beaucoup de femmes qui souffrent de fibromyalgie approche de la ménopause, ont récemment eu un bébé et plus de 35 ans, et les femmes qui ont subi une ligature des trompes ou une hystérectomie.

 

Le pire sur la fibromyalgie est qu’il n’y a pas de remède à ce jour, seulement des traitements qui peuvent aider à soulager les symptômes. Les traitements varient en fonction des symptômes mais les spécifiques à certains exercices les zones touchées, les médicaments destinés à soulager la douleur ou décontractants musculaires afin de faciliter un malaise et quelques injections de cas d’analgésiques à des domaines spécifiques.

 

Il y a des autres traitements thérapeutiques telles que la massothérapie, thérapie de la chaleur et un nouveau traitement appelé hydrothérapie qui implique des mouvements dans l’eau qui aident à la circulation et n’impliquent de faire pression sur les articulations comme les autres formes d’exercice.

 

Certains médecins et spécialistes de la santé pensent que l’alimentation peut jouer un rôle en aidant à prévenir la fibromyalgie, manger plus d’aliments holistiques qui sont remplis de nutriments tels que les composés phytochimiques et des antioxydants, par exemple.

 

Manger des aliments plus organiques tels que les fruits frais, légumes frais et même de fruits secs. Buvez beaucoup d’eau chaque jour, dont beaucoup de gens entendu parler mais ne parviennent pas à suivre à travers, prenez l’habitude.

 

Certains diététiciens pensent que réduire votre consommation d’aliments riches en sodium et en éliminant complètement les additifs tels que le glutamate monosodique (MSG) et édulcorants artificiels comme l’Aspartame peut aider à soulager les symptômes de la fibromyalgie.

 

Des études récentes montrent que la pratique de manger un régime végétalien peut aider même à atténuer les symptômes.

 

Apprendre la terminologie de la ménopause

 

Vous connaissez tous les termes liés à la ménopause ? La plupart des femmes savent ce que la ménopause est, ou du moins l’idée de base de ce qui est impliqué. Ils savent que cela ne signifie pas plus des bébés, beaucoup de bouffées de chaleur et irritabilités jours et nuits et beaucoup d’autres effets secondaires. Mais permet d’obtenir des droites sur la terminologie afin que tout le monde est sur la même page.

 

Premières choses en premier lieu, le début de ce qui est considéré comme la ménopause est effectivement appelé périménopause (certains parlent de pre-menopause) et est quand commencent les premiers symptômes visibles de la ménopause.

 

Ces symptômes comprennent l’irrégularité menstruelle, les bouffées de chaleur, sautes d’humeur, diminue de capacité de concevoir, changements dans l’excitation sexuelle, perte de densité osseuse, entre autres. Périménopause normalement commence en moyenne vers l’âge de 51 aux États-Unis cependant il peut commencer dès le début comme 40 ou aussi tard que 60 dans certains cas.

 

 

 Article collecté sur le site :

http://www.articles-lib.com/

 

Edité le 29.12.12 par :

Evy - signature animée Titi

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Décembre 2012

La Cure

 

La station de Gréoux-les-Bains traite deux orientations : les affections rhumatismales et les problèmes des voies respiratoires.

 

La double orientation thérapeutique, rhumatologie et voies respiratoires, bénéficie de ces eaux très profondes (1500 m) chargées d’oligo-éléments qui ont des effets particulièrement bienfaisants sur tout l’organisme.

Riches en soufre (apaisant et cicatrisant) et en magnésium (excellent pour les cartilages, et la tonicité de la fibre musculaire), elles émergent à une température idéale de 42°C, ensuite refroidie pour l’utilisation en soins.

 
Une mini-cure spécifique fibromyalgie

Un programme de soins spécifiques pour soulager les douleurs diffuses accompagné de nombreuses séances de relaxation pour chasser le stress et retrouver un sommeil de qualité

 

4 Soins Quotidiens, prescrits sur-mesure par le médecin thermal, parmi :

  • Jets de forte pression en piscine
  • Bain de boue en apesanteur
  • Douche pénétrante hydromassante
  • Manu et pédi-douche
  • Douche au jet
  • Bain thermal
  • Mobilisation en piscine

 

 4 Activités complémentaires spécifiques contre la fibromyalgie :

  • 1 modelage relaxant aux huiles essentielles (30 minutes).

  • 1 séance de relaxation musicale en piscine (30 minutes).

  • 1 séance de musicothérapie (20 minutes).

  • 1 séance de sophrologie (45 minutes).

 

Article collecté sur le site :

 http://www.chainethermale.fr/mini-cure-fibromyalgie-6-jours-515.html

 

Edité le 29.12.12 par :

signature piaf

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 28 Décembre 2012

495cb788C’est une décision prise  de manière discrète mais qui fait déjà grand bruit. Hier en conseil des Ministres, Marisol Touraine a présenté un texte d’ordonnance qui ouvre la voie à la vente en ligne des médicaments. « Cette modalité de dispensation de médicaments est réservée aux pharmaciens ayant obtenu une licence pour créer une officine de pharmacie physique. Elle relève de l’entière responsabilité du pharmacien, est limitée aux seuls médicaments en libre accès et est soumise aux règles de déontologie applicables à l’officine », indique le texte. Cette ordonnance, est-il précisé, a pour but de « consolider la lutte contre les médicaments falsifiés. »


 « Une décision brutale », estime l’Ordre des pharmaciens qui y voit plus de risques que d’avancées. Et la présidente de l’Ordre  d’énumérer les dangers de la vente en ligne : confidentialité menacée, falsification, non respect des règles. Mais surtout l’institution y voit un encouragement à la création de sites à finalité commerciale et à la surconsommation médicamenteuse.


A l’heure ou les pouvoirs publics multiplient les messages sur le bon usage du médicament et met en garde le public contre le mésusage, cette décision paraît surprenante. D’autant que la demande dans le pays n’est pas significative. Selon un récent sondage, 1 Français sur cinq se déclare prêt à acheter un médicament sur un site.


Paradoxalement, c’est pour sécuriser la délivrance des produits par les pharmaciens que le ministre de la Santé a « prescrit » cette ordonnance. La législation français était floue en la matière. De plus, le marché parallèle a explosé ces dernières années. Les faux médicaments représentent 25% des marchandises de contrefacçon bloquées aux frontières de l'Union européenne. Avec 27 millions de boîtes interceptées, le médicament est le produit le plus appréhendé aux frontières. En France,  427 000 médicaments de contrebande ont été saisis dans le cadre d’une récente opération des douanes.


D’ailleurs, tous les pharmaciens ne sont pas opposés à une ouverture contrôlée du marché. Certains ont même pris les devants. Comme Philippe Lallier qui a ouvert le 14 novembre dernier une pharmacie en Caen. Il nous donnait alors ses motivations.

 

Lire la suite de cet article un peu long, sur :

http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com/Marisol-Touraine-ouvre-la-vente-en-ligne-des-medicaments-1731.html

 

Edité le 28.12.12 par :

signature stylo plume


Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 28 Décembre 2012

RF4475287La prescription de benzodiazépines, des médicaments utilisés contre l'anxiété et l'insomnie, doit être "la plus courte possible", a rappelé lundi l'agence du médicament ANSM.


La nouvelle mis en garde survient à la suite de deux études, dont l'une de l'Inserm faisant état d'un risque accru de démence chez les personnes âgées de plus de 65 ans qui prennent ces médicaments.


Selon l'étude réalisée par Bernard Bégaud (Inserm/Université de Bordeaux) et Tobias Kurth, le risque serait augmenté de 50% par rapport aux personnes n'ayant jamais consommé de benzodiazépines.


"Cette association (entre benzodiazépines et démence), bien que de faible intensité, vient s'ajouter aux autres risques déjà identifiés", relève dans un point d'information l'ANSM qui reconnaît que les données disponibles à ce stade "ne permettent pas d'établir une relation entre la dose, la durée et l'effet".


La France est l'un des pays qui consomme le plus de benzodiazépines, avec une utilisation record chez les plus de 65 ans qui sont 30% à prendre ces médicaments, contre 20% en Espagne ou au Canada et 15% en Australie.


Pour réduire cette consommation, l'ANSM rappelle que la prescription ne doit être envisagée qu'après l'échec des approches médicamenteuses et qu'elle doit "être la plus courte possible", 4 semaines au maximum pour les hypnotiques (somnifères) et 12 semaines pour les anxiolytiques.


La durée moyenne de prescription des somnifères est de 7 mois dans la population générale, mais nettement plus importante chez les plus de 65 ans, comme le rappelait récemment la Haute Autorité de santé (HAS).


Ces médicaments ont des effets indésirables importants, notamment chez les patients les plus âgés, avec des chutes, des troubles de la mémoire et une dépendance au médicament.


L'agence du médicament rappelle également que la prescription de benzodiazépines doit être réévaluée régulièrement par les médecins "quant à son efficacité et ses effets indésirables" et que le patient doit être informé des risques liées à cette consommation, notamment du risque de dépendance.


L'ANSM envisage par ailleurs d'étendre la prescription sur ordonnances sécurisées - qui ont remplacé les carnets à souche pour les médicaments classés comme stupéfiants - à l'ensemble des benzodiazépines. Toutefois, l'agence sanitaire précise qu'elle attend les résultats d'une enquête auprès des professionnels, qui seront disponibles début 2013, pour évaluer la pertinence de cette mesure.


© 2012 Relaxnews
Crédits photo : Edwin Verin/shutterstock.com

Article collecté sur le site :
http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=814375-201212171838&utm_source=intern&utm_campaign=20120430&utm_medium=newsletter

Edité le 28.12.12 par :
signature piaf

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0