Publié le 24 Juillet 2013

Basssin d'Arcachon - ile aux oiseaux

 

 

Pour cause de vacances

 

je serai absente

 

du 25 juillet au 25 août 2013.

 

Bien évidemment,

 

et dans la mesure de mes moyens

 

et selon l'endroit où je me trouverai,

 

j'essaierai de faire quelques apparitions

 

pendant cette période.

 

Je souhaite à toutes mes fidèles lectrices (et lecteurs)

 

de très belles vacances ensoleillées.

 

Prenez bien soin de vous,

 

 

!!!  CARPE DIEM  !!!signature 2

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 24 Juillet 2013

 

La biokinergie, ça peut servir à quoi ?

                          

Au carrefour de l’ostéopathie et de la médecine chinoise, la biokinergie est une thérapie manuelle capable de soulager certaines douleurs. Celles dues à des tensions physiques ou psychiques.

     
Aider le corps à s'autoréguler

Lumbago, mauvaise digestion, règles douloureuses, insomnies, maux de tête… sont souvent la conséquence de tensions physiques ou psychiques répétées. Avec le toucher des points d’acupuncture et des points réflexes, le biokinergiste perçoit des enroulements tissulaires. Par de simples pressions des mains, il stimule ces points afin de détendre les muscles, rendre aux articulations leur mobilité et relancer l’énergie. Objectif : aider le corps à retrouver sa capacité d’autorégulation.
Mais la biokinergie n’est pas un traitement médical. Elle ne soigne pas les maladies graves, ni celles qui nécessitent une prise en charge médicale ou chirurgicale. Mieux vaut donc d’abord consulter un médecin pour s’assurer qu’on souffre bien d’un trouble fonctionnel.

45 à 60 minutes de pressions légères

 

Le manipulateur commence par interroger son patient sur le motif de sa visite, ses antécédents, ses habitudes de vie (nourriture, activité physique…). Ensuite, il tourne autour de la table sur laquelle la personne est allongée afin d’identifier une première zone de tension. Il y pose ses mains, exerce de légères pressions et se laisse ensuite guider par le corps vers une autre zone qu’il traite à son tour… comme s’il suivait un fil d’Ariane qui le conduit jusqu’à l’origine de la douleur. Progressivement, ses mains peuvent se diriger des pieds vers les genoux, puis l’estomac alors que vous consultiez pour votre dos.

Une technique douce qui rééquilibre et apaise

Le biokinergiste redonne de la mobilité sans jamais forcer, il répond seulement à la demande du corps. En général, on ressort avec une grande envie d’aller faire la sieste, car en relâchant les tensions du corps, cette méthode agit aussi sur le mental. "Le patient repart dans un état de détente qui lui donne envie de se relâcher, de dormir, explique Marc Massoteau, surtout s’il vit toujours à fond sans prendre le temps de se poser et que ses symptômes sont en relation avec son mode de vie hyperactif."

 

Des bienfaits ressentis dès la première séance

L’amélioration doit se sentir dans les jours qui suivent la première séance. Il est conseillé de boire au moins 1,5 litre d’eau dans la journée entre les repas "afin de permettre à l’organisme d’éliminer ses toxines". Libéré de ses tensions, il a en effet davantage de capacité d’auto-élimination.
L’effet d’une séance se poursuit sur trois ou quatre semaines, la durée nécessaire pour que l’énergie circule à nouveau correctement dans tout le corps. Si vous ressentez encore quelques troubles, vous pouvez faire une ou deux séances supplémentaires, rarement davantage. Après, les biokinergistes recommandent une ou deux séances par an, plutôt aux intersaisons.

Le 21 juillet 2013 à 14h00 - Mis à jour le 21 juillet 2013 à 14h00 - par Isabelle Blin

 

-----------

 

Article collecté sur le site :

http://www.topsante.com/medecine/medecine-divers/medecines-douces/la-biokinergie-ca-sert-a-quoi-37437

 

Edité le 24 juillet 2013 par,

 

signature 1

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 24 Juillet 2013

 Pink Shy

 
La fibromyalgie touche plus de 5 millions d'Américains. 1/6 des victimes est un enfant, est un enfant.
 

Symptômes de la fibromyalgie chez les enfants

Les symptomes Chez les enfants atteints de fibromyalgie:
 
À long terme des douleurs diffuses et une sensibilité accrue à la douleur
La raideur matinale
Fatigue
Le manque de sommeil réparatrice
Il ya cinq points sensibles chez les enfants plutôt que le 18 comme on le voit chez les adultes. Ces points sensibles chez un enfant sont situés au niveau du cou, la poitrine, les hanches, les cuisses et les fesses.
Problèmes gastro-intestinaux ou digestifs similaires à syndrome de l'intestin irritable
Migraine maux de tête
Incapacité à se concentrer sur l'école ou le travail scolaire ou de se rappeler les choses
Les symptômes commencent généralement pendant l'adolescence entre les âges de 13 et 15 ans. Les filles sont plus susceptibles d'obtenir la fibromyalgie que les garçons.
Diagnostic de la fibromyalgie chez les enfants
Diagnostic à l'heure actuelle ne peut être faite sur la base d'une étude d'imagerie comme les rayons X ou tomodensitométrie. Ces analyses et des tests sanguins permettent uniquement d'exclure d'autres conditions qui peuvent imiter la fibromyalgie incluant la sclérose en plaques ou le lupus , etc
  

Qui est le plus susceptible d'avoir la fibromyalgie?

Les enfants qui ont un parent atteint de la maladie sont plus susceptibles de souffrir de fibromyalgie suggérant un lien génétique. 
Les enfants atteints de maladies comme le syndrome du côlon irritable, le syndrome Premenstral, ou troubles du sommeil sont plus susceptibles de souffrir de fibromyalgie.
  

Traitement de la fibromyalgie pour les enfants

Chez un enfant de traitement implique:
 
Physiothérapie et l'exercice
 
Médicaments: 
Des analgésiques et des médicaments qui aident à dormir sont rarement utilisés chez les enfants de moins d'absolue nécessité.
 
Le Traitement et le diagnostic vise aussi à rechercher et à traiter la dépression qui peuvent généralement être trouvés chez les personnes atteintes de fibromyalgie. 
 
Les antidépresseurs et  la thérapie cognitivo-comportementale peut être utile chez ces patients.
 
L'enfant a besoin d'un soutien adéquat des parents et des membres de la famille. Il convient de souligner les soignants et les membres de la famille de ne pas porter des jugements sur l'enfant "il est juste paresseux». Cela soulèverait des sentiments de culpabilité ou de honte à un enfant et peut conduire à la dépression. 
 
Le conseil doit impliquer toute la famille et les soignants.
Les parents sont encouragés à sensibiliser les enseignants, les amis et les pairs sur leur état et les limites de leur enfant.
 
Un mode de vie sain avec une saine et équilibrée alimentation , de l'environnement sans stress et méditation contribue également à maintenir une vie presque normale.t à la douleur et l'engourdissement associée à une sensation subjective de gonflement des mains surtout le matin.
-------------
Article collecté sur le site :
Edité le 24 juillet 2013 par,
signature 2

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 23 Juillet 2013

 

L'Autorité de la concurrence s'est penchée sur la consommation et la distribution du médicament en ville, et soumet dans un premier temps à la consultation les premières conclusions de son enquête sectorielle, plutôt explosives. Entre les marges arrières illégales, les ventes directes aux officines, le « pay for delay »…les petits arrangements des laboratoires sont légions. La proposition de l'Autorité de la concurrence de casser le monopole de la vente de médicaments d'automédication en officine, pour ouvrir ce marché aux supermarchés, Leclerc en tête, a été largement relayé par les médias, mais l'Autorité de la concurrence en formule d'autres tout aussi dérangeantes.

Tout est bon pour contrer les génériques


Le but avoué de l'Autorité est de faire baisser le prix des médicaments génériques, et des médicaments non remboursables, via un renforcement de la concurrence. Et vise dans un premier temps certaines pratiques des laboratoires pharmaceutiques, accusées de « constituer des freins à la baisse des prix des médicaments ».

Leur cible : les médicaments génériques. Pour contrer l'arrivée sur le marché de génériques, les laboratoires « princeps », selon l'Autorité, n'hésitent pas à retirer l'autorisation de mise sur le marché (AMM) de molécules princeps ou de communiquer des informations erronées. Autre pratique : le « pay for delay ». Les laboratoires « princeps » soudoient les laboratoires de génériques pour que ces derniers retardent l'arrivée de leurs médicaments sur le marché.

L'Autorité de la concurrence suggère également que les laboratoires « princeps » passent entente entre eux, pour présenter devant le Comité économique des produits de santé (CEPS), des prix artificiellement gonflés, afin « d'éviter des réductions de prix trop importantes ».

Les laboratoires génériques pourraient user de pratiques similaires, en dénonçant comme un seul homme des coûts de fabrication trop élevés, ou en se répartissant le marché par spécialité.

Le cas du paracétamol

Autre pratique : l'absence de demande d'octroi du statut de génériques par les laboratoires génériques. Et de rappeler le cas singulier du paracétamol, substitué légalement partout en Europe, sauf en France. Sous sa forme commerciale, à savoir le Doliprane®, il est pourtant le cinquième médicament le plus remboursé en France, à hauteur de 276 millions d'euros…

Dans le domaine des médicaments non remboursables, désormais accessibles à la vente en ligne, les laboratoires, là encore, ne manquent pas d'astuces, la plus connue étant la vente directe aux officines. Pour les grosses officines, qui disposent d'un espace de stockage conséquent, les remises peuvent aller jusqu'à 50%. En revanche, pour les officines plus modestes, les prix de ventes restent élevés, assurant par là-même des marges confortables aux laboratoires, selon l'Autorité de la concurrence.

Autre manœuvre, des laboratoires génériques cette fois, qui pratiquent la vente liée de médicaments non remboursables et de médicaments génériques, offrant aux officines qui acceptent les deux gammes de produits des remises importantes, qui ne sont guère, selon l'Autorité, que des marges arrières déguisées. Cette dernière en conclut que, si les laboratoires peuvent offrir de telles remises à leurs bons clients, alors il est tout à fait imaginable que le prix des médicaments génériques puisse être revu à la baisse par le CEPS, « au bénéfice de l'assurance maladie et du consommateur ».

Ouvrir le marché de l'UE aux grossistes répartiteurs

Outre un manque de puissance d'achat manifeste des intermédiaires de la distribution du médicament en ville, l'Autorité de la concurrence déplore, pour les grossistes, des marges parfois quasi-nulles sur le marché des génériques, et une absence d'accès au marché des médicaments non remboursables. L'Autorité suggère aussi d'ouvrir le marché de l'Union Européenne aux grossistes répartiteurs, « où le prix des spécialités est plus bas, afin de développer leur activité concurrentielle ».

Pas de vente en supermarchés

La proposition la plus polémique de l'Autorité de la concurrence concerne la fin du monopole officinal sur la vente de médicaments d'automédication et de médicaments frontières.

La vente de médicaments dans des espaces dédiés au sein de grandes surfaces, sous le contrôle d'un pharmacien, présente plusieurs vertus, croit savoir la Haute autorité. Cela permettrait de favoriser la concurrence et de faire baisser les prix. En Italie, où le marché des médicaments d'automédication s'est libéralisé, la baisse de leur prix a été de 25% environ.

Mais la ministre de la Santé Marisol Touraine a tranché le débat : il n'y aura pas de ventes de médicaments dans les supermarchés, a-t-elle indiqué à l'AFP. Fermez les bancs.

 

Auteur : Jacques Cofard

 

----------- 

 

Article collecté sur le site : http://www.medscape.fr/autre/articles/1562385/;jsessionid=654A9A4A6205C97DBE615076B87D1D25

 

Edité le 23 juillet 2013 par, 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 23 Juillet 2013

 

21122011Tirant les leçons du Règlement européen "Essais cliniques" en cours d’adoption, le Collectif Europe et Médicament alerte le gouvernement français quant aux dangers pour les patients d’une prétendue "simplification" de la mise en œuvre des essais cliniques.  

 

Le Collectif Europe et Médicament suit de très près l'évolution de la proposition de nouveau Règlement européen de la Commission européenne sur les essais cliniques (le vote en session plénière du Parlement européen est prévu pour mi-novembre 2013) (a). Le Collectif Europe et Médicament alerte quant aux dangers pour les patients d'une prétendue "simplification" de la mise en œuvre des essais cliniques (1).

Nouveaux médicaments : un modèle de recherche et développement à repenser
Depuis les années 1990, les firmes pharmaceutiques sont confrontées à une panne de recherche et développement apportant des progrès tangibles pour les patients (2).

Le modèle d'affaires dominant du secteur pharmaceutique est en effet depuis trop longtemps basé sur la promotion massive de médicaments qui visent les parts de marché les plus lucratives, et ne représentent souvent pas d'avancée thérapeutique significative. La conduite des essais cliniques est intégrée à de vastes campagnes promotionnelles, visant à différencier à tout prix de nouveaux médicaments qui sont en réalité très proches les uns des autres (les "me-too", « moi aussi je veux une part de marché »). Les résultats des essais cliniques sont utilisés en priorité pour séduire la bourse et stimuler les ventes, non pour répondre à des questions de santé.

 

De plus, ces dernières années, de plus en plus d'autorisations de mise sur le marché (AMM) sont accordées prématurément à des médicaments dont l'efficacité et les effets indésirables n'ont pas été assez étudiés (exemples du rofécoxib (Vioxx°), de la rosiglitazone (Avandia°), etc.). Cette pratique accélère le retour sur investissement des firmes, mais aux dépens des patients utilisés comme cobayes sans le savoir et aux dépens des comptes de l'assurance maladie : remboursement de médicaments qui s'avèrent plus dangereux qu'utiles, prise en charge des effets indésirables, etc.

Le "contrat de filières" français : trop de propositions à courte vue
Début juillet 2013, le gouvernement a renoué avec une gouvernance du secteur de la santé pilotée par les industriels de la santé dans le cadre du Conseil stratégique des industries de santé (Csis) et du Comité stratégique de filière (b).

 

Une proposition du "contrat de filières" ambitionne de « faire de la France un lieu attractif de recherche et de développement d'innovations thérapeutiques », avec des « mesures de simplification et d'accélération de la mise en place des études cliniques » (3) et une « prévisibilité des évaluations des produits de santé » grâce à un « partenariat et des échanges en amont entre les institutions et autorités et industriels » (4, mesure n° 12).

Ces mesures n'incitent pas à réorienter la recherche biomédicale vers les besoins réels des patients (c). Pire, le gouvernement semble cautionner les velléités d'ingérence des firmes dans le processus d'évaluation des autorités sanitaires, oubliant les leçons du désastre Mediator°.

Tirer les leçons du Règlement européen "Essais cliniques" en cours d'adoption
Selon la Commission européenne et les lobbys pharmaceutiques, qui affichent aussi un objectif de "simplification" au service de la compétitivité des firmes européennes, il s'agit en pratique de :

  • retirer aux États membres leur souveraineté quant à l'appréciation de l'acceptabilité d'un essai clinique ;
  • supprimer toute référence aux comités d'éthique (en France, Comités de protection des personnes CPP), et d'accepter le principe d'une autorisation tacite en cas de dépassement de délais d'examen des demandes extrêmement courts (1) ;
  • créer nouvelle catégorie d'essais cliniques post-AMM appelée « essais cliniques à faible risque » : ces essais porteraient  sur des médicaments déjà munis d'une AMM et dispenseraient les promoteurs de ces essais d'indemniser les participants en cas de dommages. Ainsi, les études Regulate sur le benfluorex (Mediator°) ou Vigor sur le rofécoxib (Vioxx°) auraient pu être considérées comme essais "à faible risque" si cette définition avait été en vigueur. Or, ces études ont précisément montré que ces médicaments  sont dangereux pour les patients, au point qu'ils ont dû être retirés du marché.

Avec cette nouvelle catégorie d'essais cliniques post-AMM encadrés de façon "simplifiée", les firmes auront encore plus intérêt à demander l'octroi d'une AMM sur la base d'une évaluation pré-AMM minimaliste, et à compléter l'évaluation en post-AMM. La Commission européenne cautionne en réalité un nivellement par le bas de l'évaluation clinique pré-AMM, exposant l'ensemble de la population aux effets indésirables de nouveaux médicaments trop peu évalués.

 

Pour une politique au service de l'intérêt général
Après les insuffisances du décret sur la transparence en santé (dit décret "sunshine") (5), après la tenue du Conseil stratégique des industries de santé (Csis) débouchant sur des propositions prises sous la dictées des industriels sans débat contradictoire avec les autres acteurs, le Collectif Europe et Médicament appelle à nouveau le gouvernement français à promouvoir une politique de santé d'abord au service de la santé publique (6).

Les priorités sont :

  • refuser l'affaiblissement de la protection des participants aux essais cliniques et le nivellement par le bas de l'évaluation clinique pré-AMM proposés par la Commission européenne ;
  • s'assurer de l'indépendance des autorités et institutions françaises et européennes chargées de l'évaluation des produits de santé (agences, réseau d'évaluation des technologies de la santé) en refusant l'ingérence des firmes sous couvert d'un besoin de « prévisibilité des évaluations des produits de santé » ;
  • inciter les firmes à recentrer leurs efforts sur la recherche de produits de santé apportant des progrès tangibles pour les patients (identification des situations dans lesquels patients et soignants sont démunis, exigence par les autorités sanitaires de la conduite d'essais cliniques de meilleure qualité, comparant les nouveaux produits de santé aux traitements de référence) ;
  • œuvrer résolument en faveur de la transparence des liens d'intérêts dans le domaine de la santé, y compris en veillant à l'indépendance des associations de patients qui ne doivent pas être instrumentalisées pour faciliter le recrutement des patients dans n'importe quels essais (3, mesure n°7).

©Le Collectif Europe et Médicament 16 juillet 2013     

 

------------

 

Article collecté sur le site : 

http://www.prescrire.org/Fr/1/194/48278/2861/2508/SubReportDetails.aspx

 

Edité le 23 juillet 2013 par, 

 

signature 1           

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 23 Juillet 2013

 

 

L'une des idées fausses les plus courantes à propos de la Fibromyalgie est que la maladie est “tous dans la personne atteinte de la tête”. De la santé, de l'idée que “chaque partie de mon corps fait mal (et j'ai envie d'y blottir et dormir jusqu'à ce qu'elle va tout de suite)” comme dirait un mauvais prétexte pour sortir de la bande de concerts, pièces de théâtre et autres événements sociaux. Malheureusement, la Fibromyalgie est very réel, causant de la douleur, de la raideur et de la tendresse dans les articulations, les muscles et les tendons qui peut être aggravée par la simple antagonistes comme le bruit, le stress et les changements dans le temps-en particulier la température et la pression barométrique. Bien que la Fibromyalgie est habituellement trouvé dans les femmes d'âge 35-55, 20% des personnes atteintes sont des hommes et quelques apparitions chez les enfants et les personnes âgées ont été signalés. Tandis que pas une obligation, la Fibromyalgie apparaît souvent chez les personnes qui ont déjà reçu un diagnostic d'autres maladies, comme le lupus et la polyarthrite rhumatoïde.

Dix-Huit Points De Déclenchement

Il n'est pas sûr de la façon de diagnostiquer la Fibromyalgie à l'heure actuelle. Dans les cas où le médecin soupçonne la maladie, des tests peuvent être utilisés pour écarter d'autres coupables comme le cancer, les maladies contagieuses telles que le SIDA, les os et les muscles troubles et les complications avec la glande thyroïde. Si la douleur est étendue sur une grande partie du corps, on peut poser un diagnostic déterminé après une réaction positive à partir d'au moins onze des dix-huit classiques de points sensibles et un échec pour découvrir l'enflure et de l'inflammation à ces points. La Fatigue et l'insomnie sont aussi des signes de la Fibromyalgie, il est soupçonné que les patients n'obtenez pas assez de sommeil non-REM, entraînant parfois à se sentir comme si ils ont exercé toute la nuit. D'autres symptômes peuvent inclure des migraines et autres maux de tête, engourdissement ou picotements dans les diverses parties du corps, le Syndrome du Côlon Irritable et d'irritation de la vessie. Cependant, ces quatre symptômes ne devrait pas être considéré comme un indicateur positif de la Fibromyalgie, car chaque situation est différente.

 

Les médecins sont actuellement savez pas quelles sont les causes de la Fibromyalgie, ce qui en fait une maladie difficile à traiter. Néanmoins, les antidépresseurs sont souvent la première étape, ainsi que des médicaments tels que des Cymbalta peut aider à la réduction de la fatigue et des spasmes musculaires et favoriser le sommeil soit réparateur et en interférant avec le cerveau la production de sérotonine. Lyrica, le premier médicament approuvé spécifiquement pour la Fibromyalgie, diffère de l'effet des antidépresseurs sur qu'il bloque le nerf de la douleur chez les personnes atteintes. D'autres études sont en cours pour découvrir d'autres traitements pour les patients et les chercheurs espèrent, un jour, de développer un test de laboratoire qui permettront d'aider les médecins dans le diagnostic.

Reference :

MedicineNet.com (s.d.). La Fibromyalgie (Fibrocitis). (Extrait Le 14 Octobre 2008

à partir de http://www.medicinenet.com/fibromyalgia/article.htm 

 

 

---------------

 

Article collecté sur le site :

http://rank08.com/a/dsryelle/hub/Fibromyalgia-is-NOT-All-in-My-Head 

 

 

Edité le 23 juillet 2013 par,  

signature 2

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 22 Juillet 2013

 

EV402-078

 

 

La fibromyalgie chez les hommes, plus de souci d'ordre médical et psuchologique

 

La fibromyalgie est une maladie chronique avec plusieurs symptômes, notamment la douleur large diffusion publique d'achat du point, de la fatigue, des maux de tête, confusion ou perte cognitive, la migraine et autres maux de tête, syndrome du côlon irritable , sommeil non réparateur, etc
 
En raison de ses symptômes multiples et variables, la fibromyalgie est difficile à diagnostiquer et à traiter. De plus il n'y a pas de tests de confirmation et spécifiques ou des études d'imagerie qui peuvent diagnostiquer cette condition avec conviction.
 
La fibromyalgie affecte environ 10 millions de personnes et est de sept à neuf fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. L'état n'a pas de remède et les symptômes rendent la victime gravement affaibli.
 

Différences cliniques de la fibromyalgie entre les hommes et les femmes

Il existe des différences entre les hommes et les femmes quand il s'agit de la manifestation de la fibromyalgie. Il s'agit notamment du niveau de dysautonomie et l'interaction entre les systèmes nerveux sympathique et parasympathique du changement postural avec le rythme cardiaque variabilité.
 
Une étude récente montre que les hommes atteints de fibromyalgie au repos ont une sur-activité du système sympathique  alors que leur système parasympathique est déficient. 
 
Les Patients de sexe masculin, alors que leur posture est modifiée, montrent une réponse sympathique et vagal anormal ,et Cela pourrait conduire à des déséquilibres créés en raison des changements de posture.
    

Le sous-diagnostic chez les hommes atteints de fibromyalgie

la fibromyalgie est difficile à diagnostiquer chez les hommes, la condition est largement méconnue et sous-diagnostiquée chez les hommes.
 
Une étude récente dans le Journal "arthrite" a révélé un sous-diagnostic de La fibromyalgie chez les hommes. 
 
Les chercheurs ont examiné des adultes dans le comté d'Olmsted, Minnesota, qui pourrait avoir la fibromyalgie. Sur l'utilisation des critères de l'American College of Rheumatology pour le diagnostic, il a été constaté que près de 6,4% avait défini la fibromyalgie alors que les chiffres officiels sont autour de 3% ou moins, de nombreux cas donc ne sont pas diagnostiqués.
 
L'étude a également montré que les symptômes correspondant à la fibromyalgie sont vus dans plus d'hommes non diagnostiquées avec la fibromyalgie par rapport aux femmes. Ainsi, le diagnostic est manqué vingt fois chez les hommes contrairement à trois fois chez les femmes
   

Les hommes souffrant de fibromyalgie et l'utilisation des soins de santé

l'utilisation des soins de santé est plus élevée chez ceux souffrant de fibromyalgie. La maladie étant perçue comme une indication psychologique fait demander de l'aide dans l'embarras avec des craintes de ne pas être pris au sérieux.
 
Chez les hommes, les craintes communes concernant l'utilisation des  soins de santé signifie «être perçu un pleurnicheur», négligé ou utilisé comme un animal de laboratoire, étant frustré de ne pas trouver un auditeur sympathique et ne pas avoir un véritable remède.
 
Les barrières de perception font que les hommes atteints de fibromyalgie attendent plus longtemps que les femmes avant un traitement dans une clinique spécialisée est obtenue.
-------------
Article collecté sur le site :
Edité le 22 juillet 2013 par,
Signature - Evy bleugif

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 22 Juillet 2013

 u10975913

1- Soulager la douleur et améliorer le sommeil 

Nous connaissons deux méthodes naturelles qui permettent à la fois de fortement soulager les douleurs de la fibromyalgie et d'améliorer significativement le sommeil des personnes qui souffrent de cette maladie. 

La première méthode est l'utilisation quotidienne d'un matelas de stimulation nerveux. Cette pratique soulage la douleur grâce au déclenchement rapide de la sécrétion d'endorphines et améliore le sommeil en détendant le système nerveux en profondeur. Nous avons déjà des centaines de témoignages de personnes fibromyalgiques ayant trouvé un grand soulagement par l'utilisation du matelas de stimulation nerveux Champ de Fleurs.

La deuxième méthode est la pratique très régulière du mouvement ondulatoire pulsé le long du corps. Le mouvement ondulatoire pulsé stimule la circulation et détend les muscles avec un effet très bénéfique et très impressionnant dès la première semaine de pratique. 

2- Améliorer la circulation

La fibromyalgie s'accompagne d'un affaiblissement de la circulation et d'une accumulation de toxines dans les tissus. Cette accumulation de toxines induit des réactions auto-immunes d'agression de tissus sains mais encombrés. D'autre part, la fibromyalgie s'accompagne d'une faible oxygénation des muscles et une augmentation de la concentration de liquides dans les tissus. Il  est donc essentiel de rétablir une bonne circulation sanguine et lymphatique. 

Les deux méthodes que nous recommandons pour l'amélioration de la circulation sanguine, lymphatique et nerveuse sont à nouveau en premier lieu le mouvement ondulatoire et deuxièmement la stimulation nerveuse si vous la supportez.

3- Eliminer les contractures musculaires 

Si vous êtes fibromyalgique il est certain que vous avez un nombre important de tensions et contractures installées dans les muscles. Ces tensions ralentissent la circulation, accumulent le dioxyde de carbone et les toxines et deviennent douloureuses ou induisent des douleurs à d'autres endroits du corps.  

Nous vous recommandons de pratiquer la thréapie neuro-myofasciale qui s'adresse aux racines des tensions et contractures installées dans les muscles. Les deux méthodes mentionnées précédemment sont également extrêmement efficaces pour dissoudre progressivement toutes les tensions et contractures qui se cachent dans votre organisme : stimulation nerveuse et mouvement ondulatoire

4- Rééquilibrer le système nerveux

Comme nous l'avons vu ci-dessus. La fibromyalgie semble être très liée à un déséquilibre nerveux et une carence de certains neurotransmetteurs essentiels. La pratique de la stimulation nerveuse régulière permet d'équilibrer le système nerveux et de stimuler la sécrétions de neuro-transmetteurs ce qui est un facteur supplémentaire expliquant son efficacité pour soulager les symptômes de la fibromyalgie.

5- Décompression vertébrale

La très grande majorité de personnes souffrant de fibroymalgie souffrent également de discopathie sur plusieurs disques de la colonne vertébrale. Pour cette raison, nous recommandons la pratique régulière de la décompression vertébrale.

 

-----------

 

Article collecté sur le site :

http://www.pourmondos.fr/fibromyalgie/

 

Edité le 21 juillet 2013 par,

signature 1

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 22 Juillet 2013

 

 

 

 

 

 

 

De nombreux sites Internet vendent des médicaments. 

 
 
Mais seuls quelques-uns sont vraiment sérieux et autorisés à le faire. Voici la liste publiée par le ministère de la Santé.
  
Pas de voiture, immobilité... Il peut être bien utile d'acheter ses médicaments sur Internet plutôt que de devoir se déplacer en pharmacie. Il faut par contre être prudent quand on se promène sur la Toile car très peu de sites sont vraiment autorisés par les autorités sanitaires à vendre de telles prescriptions. Pour éviter tout risque, rendez-vous sur un des sites certifiés par le ministère de la Santé.

 

ALSACE

    Pharmacie DIETSCH
    24 rue Poincaré
    68100 - MULHOUSE
    Site internet : beautesantehygienefrance.com 

    Pharmacie SCHNEIDER
    32 rue des Clefs
    68000 - COLMAR
    Site internet : parapharmacie-du-soleil.com 

    Pharmacie KOESSLER
    Bâtiment A
    21 rue du Maréchal Foch
    67730 - CHÂTENOIS
    Site internet : pharmacie-chatenois.fr

    Pharmacie ALMERAS
    5A route de Colmar
    68340 - RIQUEWIHR
    Site internet : pharmacie-riquewihr.fr 

    Pharmacie KUENTZ OLIVIER
    9 rue du Sauvage
    68100 - MULHOUSE
    Site internet : pharmaespace.com 

    Pharmacie MEUNIER
    7 rue du Givet
    68130 - ALTKIRCH
    Site internet : pharmaservices.fr 

    Pharmacie SCHWARTZ
    6 rue des Clefs
    67600 - SÉLESTAT
    Site internet : santeshop.fr 

    Pharmacie BUCHINGER
    97 route de Neuf-Brisach
    68000 - COLMAR
    site internet : universpharmacie.com

AUVERGNE

    Pharmacie GOULE
    LD Chouchirou
    43370 - BAINS
    Site internet : 43LPU.pharmarket.com

    Pharmacie GRAND
    5 rue de la Couronne
    03150 - SAINT-GERAND-LE-PUY
    Site internet : lecomptoirdumedicament.com 

BASSE-NORMANDIE

    Pharmacie LAILLER
    1 place du Commerce
    14054 - CAEN
    Site internet : pharma-gdd.com

BOURGOGNE

    Pharmacie MALOT
    21 rue de Lyon
    89200 - AVALLON
    Site internet : crisalide.fr

    Pharmacie GRENIER
    90 avenue du Drapeau
    21000 - DIJON
    Site internet : parapharmadirect.com

    Pharmacie VEAU
    Avenue de la Résistance
    71700 - TOURNUS
    Site internet : pharmacie-veau.com 

CENTRE

    Pharmacie POUZOLS
    Zup de la Madeleine
    Avenue Marcel Proust
    28000 - CHARTRES
    Site internet : mapharma28.fr 

    Pharmacie CUILLERIER
    51B avenue Maginot
    37000 - TOURS
    Site internet : pharmacie.me 

FRANCHE-COMTE

    Pharmacie GRIFFOND BOITIER - MARCHAL
    30 rue Centrale
    25230 - DASLE
    Site internet : pharma-on-line.com 

ILE-DE-FRANCE

    Pharmacie CHEVALIER
    Rue des Charnelles
    78410 - BOUAFLE
    Site internet : medicament.com 

    Pharmacie WUHRLIN
    2 place du Général Koenig
    75017 - PARIS
    Site internet : pharmanco.com 

LORRAINE

    Pharmacie MALLET
    20B rue du Général de Gaulle
    54180 - HOUDEMONT
    Site internet : i-pharma.fr 

NORD-PAS-DE-CALAIS

    Pharmacie DU BIZET
    49 boulevard Georges Bizet
    59650 - VILLENEUVE-D’ASCQ
    Site internet : lasante.net 

    Pharmacie LOUVEGNIES
    4 Grand Place - 4 rue A.Briand
    59132 - TRELON
    Site internet : moncoinsante.com 

    Pharmacie DRUON
    11A rue Jean Baptiste Lebas
    59133 - PHALEMPIN
    Site internet : monpharmacienconseil.fr 

    Pharmacie CUINGNET
    2 rue Albert Thomas
    62380 - LUMBRES
    Site internet : pharma-z.com 

    Pharmacie HANON
    258 rue Jean Jaurès
    59264 - ONNAING
    Site internet : pura-vida.fr 

PAYS DE LOIRE

    Pharmacie FILLOUX
    CCAL LECLERC
    Avenue des Chauvières
    85500 - HERBIERS (LES)
    Site internet : jevaismieuxmerci.com 

    Pharmacie BELIARD-COMMEIL
    CCAL CARREFOUR La Beaujoire - Local N° 3
    Avenue Flora Tristan
    44300 - NANTES
    Site internet : mapharmacienne.com 

    Pharmacie MONIN
    CCAL de la Croix Jeannette
    44340 - BOUGUENAIS
    Site internet : medicamentenligne.fr

    Pharmacie PASQUIER-LALANNE
    Zac de la Contrie
    49122 - May sur Evre
    Site internet : parapharmacie-chezmoi.fr

    Pharmacie BISIAU
    10 place Saint Nicolas
    49310 - VIHIERS
    Site internet : pharma-medicaments.com

POITOU-CHARENTES

    Pharmacie Davy
    CCAL GEANT CASINO
    86000 - POITIERS
    Site internet : para-pharmacie-geant.com

RHONE-ALPES

    Pharmacie TARNAUD
    38 route de Lyon
    79740 GENAS
    Site internet : pharmacie-tour-genas.com

    Pharmacie ALLOUCH
    CCAL des Allagniers
    Centre Avenue de l’Europe
    69140 RILLIEUX-LA-PAPE
    Site internet : pharmaciedesalagniers.fr

    Pharmacie ROSET-PETIT MICHELE
    CCAL du Perollier
    69130 ECULLY
    Site internet : pharmalyon.fr

    Pharmacie SYLVESTRE-BENECH
    10 rue de la République
    38420 - DOMENE
    Site internet : pharmashopi.com

 

A savoir : L’identification des sites internet qui proposent légalement des médicaments à la vente sera prochainement garantie par la présence d’un logo commun à l’ensemble de l’Union européenne. Ce logo sera créé en 2013 par les autorités européennes.

 

http://sante.planet.fr/

 

 

---------------

 

Article collecté sur le site de mon amie Jenny, http://unelouvecombat.canalblog.com/archives/2013/07/22/27687912.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=unelouvecombat 

 

 

Edité le 21 juillet 2013 par,

signature 2

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 21 Juillet 2013

image aiejpg 

 

L'indicateur de l'évaluation de la douleur est en augmentation de 12 points par rapport à la campagne 2010.

 

Où en est-on aujourd'hui quant à la traçabilité de la douleur ? La tenue du dossier est-elle de bonne qualité ? La douleur est-elle de mieux en mieux évaluée ? Quelles sont les solutions pour une meilleure évaluation et pour un meilleur suivi de la douleur du patient ? C'est à ces questions que répond le rapport sur la traçabilité de la douleur édité par la Haute Autorité de Santé.

 

Ce rapport met en avant les principaux constats issus des résultats de la campagne 2011 concernant la qualité du dossier du patient dans le secteur MCO (activités de Médecine, Chirurgie, Obstétrique). Ces données ont été recueillies entre novembre 2011 et février 2012.

 

En effet, la DGOS (Direction Générale de l'Offre de Soins) et la HAS (Haute Autorité de Santé) souhaitent mettre en oeuvre un recueil généralisé d'indicateurs afin de disposer pour l'ensemble des établissements de santé des tableaux de bord de pilotage quant à la qualité et la sécurité des soins.

 

En 2011, la Haute Autorité de Santé a piloté la quatrième campagne de recueil des indicateurs généralisés sur le thème du dossier du patient en secteur MCO, pour une amélioration globale de la qualité et de la sécurité des soins dans les établissements de santé. Le suivi d'indicateurs de qualité avec des données comparatives est utilisé à des fins de gestion interne, d'évaluation externe, de pilotage institutionnel et de diffusion publique. Ce rapport a aussi pour but de répondre aux interrogations des usagers.

 

Quatre indicateurs pris en compte depuis 2008 et un cinquième depuis 2011 sont analysés sur la base d'un même tirage au sort de dossiers. Ces indicateurs sont les suivants :

 

- La Tenue du Dossier Patient : le contenu du dossier médical des patients hospitalisés est évalué par des critères qui contribuent au partage de l'information entre les différents intervenants à chaque étape de la prise en charge. Ainsi, l'informatisation des prescriptions médicamenteuses améliore la qualité de leur rédaction.
- Le Délai d'Envoi du Courrier de fin d'hospitalisation qui évalue la proportion de séjours pour lesquels le courrier de fin d'hospitalisation est envoyé dans un délai inférieur ou égal à huit jours. Cela permet d'apprécier le lien entre la médecine hospitalière et ambulatoire garantissant la continuité de la prise en charge du patient. Ce courrier met en avant les conclusions de l'hospitalisation et préconise une prise en charge complète après la sortie. La proportion de courriers répondant aux critères de qualité de l'indicateur augmente avec la durée de séjour, et est significativement plus importante en médecine (54%) qu'en chirurgie(41%) et en obstétrique (41%).
- Le Dépistage des Troubles Nutritionnels : les préconisations pour une qualité de dépistage des troubles nutritionnels sont objectivées par le niveau 3 de cet indicateur. Le poids est mieux tracé chez les 18-75 ans(87%) que chez les personnes âgées de plus de 75 ans (80%).
- L'Evaluation du Risque d'Escarre qui ne fait pas l'objet d'une diffusion publique des résultats.
- Pour ce qui est de l'Evaluation de la Douleur, la prise en charge de la douleur est une priorité de santé publique. La traçabilité de l'évaluation de la douleur à l'aide d'une échelle est primordiale pour une bonne qualité de la prise en charge de la douleur. Elle se doit d'être évaluée et "toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur" (article L. 1110-5 du CSP). L'évaluation de la douleur est mieux tracée en chirurgie (88%) qu'en médecine (64%) et en obstétrique (58%). Elle est également mieux tracée chez les 18-75 ans (75%) et les plus de 75 ans (69%) que chez les moins de 18 ans (60%).

 

En ce qui concerne l'évaluation de la douleur, la moyenne nationale de l'indicateur est de 73%, soit une augmentation de 12 points par rapport à la campagne 2010. La variabilité nationale est retrouvée en région, allant de 31% (Guadeloupe) à 82% (Aquitaine). Au niveau national, 60% des Etablissements de Santé ont atteint ou dépassé l'objectif de performance de 80%. La proportion d'Etablissements de Santé par région ayant atteint ou dépassé cet objectif varie de 8% (Guadeloupe) à 79% (Aquitaine).

 

A l'avenir (pour le programme de 2012-2016), afin de mieux évaluer la traçabilité de la douleur, il est question de modifier le rythme de recueil des indicateurs du dossier patient MCO et de passer à un recueil biennal. Ainsi les établissements auront une année complète pour mettre en place des plans d'action entre deux mesures.

 

Cette campagne montre que les professionnels de santé sont impliqués dans l'amélioration de la qualité de la tenue du dossier patient ainsi que dans l'impact des actions d'amélioration qui ont été mises en oeuvre.

 

---------

 

Article collecté sur le site :

http://www.institut-upsa-douleur.org/fr-FR/id-3723/Tracabilite_de_la_douleur.igwsc

 

Edité le 21 juillet 2013 par,

Signature - Evy bleugif

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0