Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Publié le 31 Octobre 2013

 

L'American College of Rheumatology

 

se déroule cette année à SAN DIEGO (Californie)

 

du 25 au 30 octobre 2013

 

---------------

 

 

Le 27 octobre 2013, ont eu lieu des conférences relatives à la fibromyalgie dont le Dr Françoise LAROCHE, Rhumatologue au Centre de la Douleur de l'Hôpital St Antoine à PARIS, a rédigé les comptes-rendus.

 

 

Recommandations thérapeutiques de la FM
Trois recommandations thérapeutiques ont été comparées par les auteurs de ce poster. Il s’agit des recommandations canadienne, allemande et israélienne, choisies en fonction de leur organisation scientifique, de leur interdisciplinarité, de la recherche bibliographique et du processus de classification de l’évidence et des recommandations produites.

Résultats :
Les 3 recommandations mettent en premier choix thérapeutique les approches non médicamenteuses avec un accent sur l’activité physique aérobie, les thérapies cognitives et comportementales et les approches associant plusieurs composantes (physiques et psychologiques).
 
Cela correspond en partie à certains items des recommandations de l’EULAR (présentées en 2006 pour la première fois et publiées en 2008).
Les 3 recommandations ici diffèrent en ce qui concerne l’acupuncture, le yoga, le taïchi et l’hypnose. Elles ne concluent pas dans le même sens à juste titre car les études sont difficiles à analyser et les résultats contradictoires dans la littérature.
Les traitements médicamenteux sont présentés et recommandés (de façon consensuelle pour les 3 recommandations) avec très peu d’enthousiasme considérant leur efficacité modeste.

Les recommandations canadienne et israélienne proposent les antiépileptiques (gabapentine et prégabaline) et les IRSNa (antidépresseurs inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline) alors que les allemands les conseillent très peu. Toutes les 3 ont considérés que les effets secondaires des médicaments, fréquents au cours de la FM, correspondent à une exacerbation des symptômes eux-mêmes (effet nocebo bien connu).

De plus, les 3 recommandations insistent sur les molécules à ne pas utiliser telles que les opioïdes forts et la recommandation allemande va même jusqu’à proposer des recommandations négatives pour les AINS, la corticothérapie et les benzodiazépines.

Commentaires :
On connaît bien les difficultés à prendre en charge les patients souffrant de FM notamment les plus sévères. Le mérite de cette étude est de montrer les limites des médicaments dans le traitement d’une pathologie comme la FM où les symptômes physiques peuvent être au premier plan. Pourtant, c’est bien ce qui se déroule en pratique.
Les patients sont soit multitraités sans résultats (mais au prix d’effets secondaires importants) ou soit refusent toute thérapeutique médicamenteuse.

Ce résultat dichotomique est en partie du à l’attente médicamenteuse « en tout ou rien », des patients et de leurs médecins. Les médicaments sont alors définitivement abandonnés alors qu’ils apportent parfois 20 à 30% d’efficacité. Pourquoi s’en priver ? Il est important d’ouvrir dès les premières consultations le patient vers d’autres possibilités thérapeutiques que lui même peut s’approprier.
Présenter d’emblée le traitement comme multimodal est un gage d’efficacité.

Cette étude nous montre aussi qu’il devient plus que nécessaire pour les rhumatologues, qui souhaitent traiter activement et efficacement ces patients, de se former aux approches non médicamenteuses. Compte tenu des restrictions toujours plus grandes des médicaments mis à disposition par les autorités de santé, c’est peut être une option à bien considérer.

Bien sûr, il est impératif de s’orienter vers des stratégies non médicamenteuses ayant le meilleur niveau de preuves scientifiques et le moins de risque de iatrogénie (effets indésirables).
Date de publication : 27-10-2013
 
Source :
rhumato.net - article du 27 octobre 2013   
 
---------------------
 
Article récolté sur le site de notre amie Fleur que nous remercions infiniment (même problème pour activer le lient) :
 
Edité le 31 octobre 2013 par,  
   
 
-----------------------  

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 31 Octobre 2013

Fibromyalgie: le yoga peut vous aider

 

Une étude canadienne, éditée dans le Journal of Pain Research, montre que la pratique du yoga, deux fois par semaine pendant deux mois, pouvait réduire les symptômes de douleur chronique et de stress psychologique chez les femmes atteintes de fibromyalgie.

 

C'est la première étude à s'intéresser aux effets du yoga sur les taux de l'hormone cortisol chez les femmes souffrant de fibromyalgie. Cette maladie, qui touche principalement les femmes, est associée à des douleurs chroniques, de la fatigue, ainsi qu'à des symptômes tels que la raideur musculaire, les troubles du sommeil et la dépression.


 Une étude précédente avait montré que les femmes atteintes de fibromyalgie disposaient de taux de cortisol inférieurs à la moyenne, ce qui causerait douleur, fatigue et sensibilité au stress, selon les chercheurs.


Dans cette nouvelle étude, la salive des participantes révélait de meilleurs taux de cortisol après une séance de 75 minutes de hatha yoga, deux fois par semaine pendant deux mois.

 

Les patientes rapportaient aussi une importante baisse de leurs douleurs, ainsi qu'un coup de fouet psychologique provenant de la pratique physique.
 

"Idéalement, les taux de cortisol sont au plus haut 30-40 minutes après le lever puis baissent tout au long de la journée jusqu'au coucher", explique l'auteur de l'étude Kathryn Curtis, de l'Université de York au Canada. "La sécrétion de l'hormone, cortisol, est dérégulée chez les femmes atteintes de fibromyalgie."


Une autre étude, publiée plus tôt dans l'année dans le Journal of Neuroscience, a démontré que la méditation permettait de réduire également les effets de la douleur, grâce à quatre sessions de vingt minutes pendant lesquelles les personnes apprenaient à contrôler leur respiration et ainsi à mettre de côté leurs émotions et leurs pensées.

 

Agathe Mayer

 

-------------------

 

Article collecté sur le site :

http://www.topsante.com/medecine/fatigue/fibromyalgie/soigner/fibromyalgie-le-yoga-peut-vous-aider-23048

 

Edité le 31 octobre 2013 par,

 

-----------------------  

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 31 Octobre 2013

  

 

EpicGenetics une société de Santa Monica  en Californie a développé un  test (le FM-test) de détection de la fibromyalgie et l’a présenté à la réunion annuelle de de l'American College of rhumatologie de San Diego aux Etats-Unis.

 

Le test mesure les protéines dans le corps qui réduisent la douleur. «Des protéines que les patients atteints de fibromyalgie ne peuvent pas produire en  quantité normale», explique Bruce Gilles, PDG de l’entreprise et professeur adjoint de médecine à l'Université de l'Illinois College of Medicine. Les concepteurs du FM-test ont comparé les résultats de 100 patients atteints de lupus, de 98 patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, de 160 patients de fibromyalgie et 119 personnes en bonne santé


« Quatre-vingt- trois pour cent des personnes atteints de fibromyalgie et 89% de ceux qui ne souffraient pas de cette maladie ont été identifiés correctement avec le test »,  explique Bruce Gillis.


« Mais si ce test est objectif, très précis et définitif, il coûte quand même 541 euros et son  usage est pour l’instant assez limité. De plus, ces résultats doivent être considérés comme préliminaires. Ce test doit être éprouvé sur une plus grande échelle et validé par des experts médicaux extérieurs » rappelle Scott Zashin, professeur de médecine clinique à l'Université du Texas (Etats-Unis).

 

La fibromyalgie, une maladie difficile à diagnostiquer

«Le plus gros problème avec la fibromyalgie, c'est le scepticisme des médecins sur son diagnostic. Ils ont trop souvent tendance à considérer le patient comme déprimé ou hypocondriaque. Notre test s’il est validé, permettra de légitimer le diagnostic et d’aider les malades à se soigner plus rapidement », conclue Bruce Gillis.
En effet,  le diagnostic de la fibromyalgie est actuellement difficile à poser, ses principaux symptômes étant aussi présents dans d'autres maladies. Françoise Bécavin présidente de l'Association française du syndrome de fatigue chronique et de fibromyalgie rappelle que « les malades souffrants de fibromyalgie connaissent la cause de leurs symptômes au bout d'un processus médical très long qui dure souvent un an. »

 

La fibromyalgie, une maladie douloureuse
Douleurs chroniques, fatigue persistante, troubles du sommeil, la fibromyalgie se manifeste aussi par des ballonnements, des troubles du transit (constipation, diarrhée), des douleurs abdominales et des spasmes, des digestions lentes, des aigreurs… et parfois aussi une forte anxiété et des symptômes de dépression.
Sa définition est la suivante : "Etat douloureux musculo-squelettique spontané diffus bilatéral évoluant depuis plus de 3 mois associé à la présence d'un minimum de 11 points tendino-musculaires sur 18 répertoriés". Fibromyalgie veut dire "fibro" pour tissus fibreux, tendons ; "myo" pour muscle ; "algie" pour douleur.


La fibromyalgie est une maladie qui concernerait entre 2 et 5% de la population française.

 

 

-------------------  

 

 

Article collecté sur le site :

http://fr.news.yahoo.com/fibromyalgie-test-sanguin-d%C3%A9tecter-070000187.html  

 

Edité le 31 octobre 2013 par, 

 

     

 

 

----------------  

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 30 Octobre 2013

Pour vous recentrer sur l'essentiel, acceptez d'être un peu égoïste !

 

 

Comment réussir ce que vous avez envie de réaliser dans votre vie ?

 

Il peut être intéressant de le demander à une personne

 

qui a réussi ce « challenge » difficile.

 

-------------------------

 

 

Agir selon son but ou son idéal de vie

 

Pierre, un sculpteur épanoui et reconnu dans son métier explique : « Si j'ai réussi ma vie, de mon point de vue, c'est parce que, un jour, je me suis dit : à partir de maintenant, je vais refuser tout ce qui ne va pas dans le sens de ce que je veux. Ce qui me prendrait du temps, ce qui ne m'intéresse pas beaucoup et ce qui n'irait pas dans la bonne direction, je vais dire non. Au début, cela n'a pas été facile de dire non à des personnes qui me demandaient souvent gentiment quelque chose. Et puis, je m'y suis habitué. J'ai dégagé du temps pour réaliser ce que je voulais vraiment réaliser. Parce que, vous savez, les activités artistiques, on peut toujours les faire passer après. Pour la plupart des gens, c'est considéré comme une sorte de luxe qui passe après tout le reste. Or, pour réussir, il faut que ce soit une priorité.»

 

Définir clairement son but est un préalable

 

Ce qu'explique Pierre, c'est que pour réussir, il faut y mettre de l'énergie… quel que soit votre but. Mais auparavant, il faut définir votre but. Et ce n'est pas le plus facile. Vous demander : « Quelle est ma vocation sur cette terre ? Qu'est-ce que je veux faire de ma vie ? Qu'est-ce qui me tient vraiment à coeur ? ». Se poser ces questions vaut la peine, et c'est important de passer le temps qu'il faut pour y répondre. Car c'est seulement quand vous êtes certain de connaître votre but que vous avez en vous l'énergie pour y parvenir. Et si ce but n'est pas clair ou si vous n'y croyez pas vraiment, vous n'aurez jamais vraiment l'envie profonde de diriger votre vie dans ce sens. Une fois que vous avez votre direction en tête, il s'agit de la garder présente à votre esprit et de ne pas vous laisser déconcentrer par les personnes qui vous environnent, par la vie qui continue autour de vous. Vos désirs profonds, ceux que vous vous êtes exprimés à vous-même, doivent rester présents à chaque instant dans votre esprit, de manière à ce que vous élaguiez les activités inintéressantes, voleuses de temps et d'énergie et qui ne vont pas dans le sens de votre idéal de vie.

 

 

Apprendre à dire non est incontournable

 

Et pour cela, il faut apprendre à dire non. Dire non à ceux qui vous demandent de participer à une activité qui n'a pas d'intérêt pour vous, dire non à ce qui remplit votre emploi du temps sans vous apporter de l'énergie dans la bonne direction. Et il est difficile de dire non, sauf si vous gardez à l'esprit qu'en disant non à l'extérieur, vous vous dites oui à vous-même. Une des difficultés que vous allez rencontrer, c'est que pour vous recentrer sur votre essentiel à vous, il faut une certaine dose d'égoïsme. Pensez d'abord à votre idéal de vie avant de penser aux demandes diverses de votre entourage. Cela peut sembler peu généreux, mais la réalité, c'est que Pierre est très aimé de son entourage. Car il est heureux de réaliser sa vie comme il l'entend, il déborde d'énergie et cela fait du bien de le côtoyer. Et même s'il dit non à ce qui va à l'encontre de la direction qu'il donne à sa vie, il n'en est pas moins aussi serviable que cela lui est possible. Et chacun sait que pour lui, son art, c'est sa priorité, et chacun respecte son choix. Un élément encore est essentiel. C'est que votre but doit être une direction plus qu'un but précis à atteindre. En effet, la vie bouge et il est important de savoir vous adapter, comme un marin qui change de cap en fonction du vent, même s'il sait où il veut aller. Ainsi, Pierre, au départ, voulait devenir artiste peintre… pourtant, il s'est petit à petit tourné vers la sculpture. Etre strict sur votre direction, c'est donc essentiel pour vous réaliser, mais être souple c'est tout aussi essentiel pour ne pas vous emprisonner vous-même dans un rêve qui ne collera pas à la réalité des possibles.

 

 

---------------

 

Article collecté sur le site :

http://www.e-sante.fr/pour-vous-recentrer-sur-essentiel-acceptez-etre-peu-egoiste/actualite/641

 

Edité le 30 octobre 2013 par,

 

 

------------------- 

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 30 Octobre 2013

Racine de la famille des Zingiberacées, le curcuma est aussi un cousin du… gingembre. On leur reconnaît d’ailleurs un air de famille, grâce à leur forme commune. Originaire d’Asie, ce rhizome à la belle couleur jaune orangée porte également le nom de « safran des Indes ». Utilisé dans de nombreux plats, essentiellement sous forme de poudre, il a d’innombrables vertus pour la santé.

 

Avec le gingembre, la noix de muscade, la coriandre, la cannelle et le piment de Cayenne, le curcuma fait partie des ingrédients essentiels à un bon curry. Sa poudre d’un orange éclatant peut également colorer et épicer avec bonheur de nombreux plats. Dans le riz, les sauces, pour accompagner viandes et légumes cuisinés, saupoudrez en fonction de vos papilles – et des recettes - cette poudre dorée. Vous ferez des merveilles.

Son secret : la curcumine

« Depuis des millénaires, cette racine est employée dans la médecine ayurvédique indienne », rappelle Laurence Benedetti, médecin nutritionniste. Et pour cause ! Son goût très fin n’est pas son seul atout. Elle est porteuse de nombreux bienfaits pour la santé grâce à un principe actif aux mille vertus, la curcumine.

Les bienfaits du curcuma

Petit tour d’horizon des bénéfices de cette épice du soleil :

  • le curcuma exerce une action de détoxifiant hépatique. C’est-à-dire qu’il facilite la sécrétion et l’évacuation de la bile. Sa consommation facilite la digestion, notamment celle des graisses. « Il ne faut pas hésiter à en mettre dans un plat de fêtes ou à en consommer le lendemain d’un repas très copieux. Vous lutterez ainsi contre l’indigestion », conseille Laurence Benedetti ;
  • c'est un formidable antioxydant ! En effet, cette épice-racine neutralise les radicaux libres. En d’autres termes, elle agit comme une sorte d’« antirouille cellulaire », explique-t-elle. Le curcuma donc, évite ainsi à la cellule de vieillir prématurément. « Le curcuma est aussi reconnu pour son effet anticancer ». Petit truc : « ces actions antioxydantes sont d’autant plus efficaces que le curcuma sera associé à un corps gras, comme l’huile d’olive, à du poivre noir ainsi qu’à du gingembre », conclut-elle ;
  • il a également une action anti-inflammatoire, notamment au niveau des articulations ;
  • enfin, il protège le système cardiovasculaire en freinant les dépôts de graisses dans les artères.

 

---------------

 

 

Article collecté sur le site :

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/qr/d/nutrition-bienfaits-curcuma-2675/#xtor=EPR-20-%5BHEBDO%5D-20131029-%5BQR-Les-bienfaits-du-curcuma%5D

 

Edité le 30 octobre 2013 par,  

 

 

------------------

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 30 Octobre 2013


 

Le Parisien révèle que l’article 45, « passé inaperçu dans le projet de loi sur la Sécu, prévoit de limiter en 2015 le montant des remboursements », et a été votévendredi soir par les députés. Un « encadrement des remboursements par les mutuelles [qui] vise à mettre fin à l'inflation des honoraires des médecins » précise le quotidien.

 

Pour le Parisien, « le principe est acté, mais le plus dur reste à faire ». A la question : « que cela va-t-il changer ? », le quotidien répond : « beaucoup de choses, à la fois pour les médecins et les patients, puisque des seuils minimaux et... maximaux de remboursement seront fixés au plus tard le 1er janvier 2015.

 

Adieu, paires de lunettes à 800 €, prothèses auditives à 1500 € pièce remboursées à 100 % par la complémentaire santé. Même les dépassements d'honoraires des médecins ne pourront plus être pris en charge en totalité ».


Concernant les plafonds, les seuils seront discutés avec les complémentaires « pour les lunettes (aujourd'hui remboursées en moyenne à 68%) et les prothèses dentaires (aujourd'hui à 32%) », précise l’article.

 

S'agissant des consultations des médecins, « un amendement avait été défendu par le député PS de la Nièvre, Christian Paul, prévoyant un plafond de remboursement à 150 % du tarif de la Sécu (soit 42 € pour un spécialiste), puis un plafond à 100% », ajoute-il. « Globalement, ça nous convient, mais nous souhaitons que les seuils retenus nous laissent des marges de manoeuvre », explique le président de la Mutualité française, Etienne Caniard.


« Pour la ministre de la Santé, Marisol Touraine, l'exercice est périlleux. Car, à trop encadrer les remboursements, voilà qui pourrait favoriser le développement de « surcomplémentaires », symboles d'une santé à deux vitesses », note le journal.


 Le Parisien remarque que « les médecins ont très peu réagi au texte voté ». Mais, Michel Chassang, président de la CSMF, premier syndicat de médecins a indiqué qu’« il serait très mal venu d'instaurer un plafond au moment où 9 000 médecins volontaires s'engagent à limiter leurs dépassements » (« à travers les contrats d'accès aux soins », précise la rédaction.)

 

Le Parisien 

 

--------------   

 

 

Article collecté sur le site :

http://www.mediscoop.net/index.php?pageID=3ad1edf21d14a3e60365f7be29cf572d&id_newsletter=5924&liste=0&site_origine=revue_mediscoop&nuid=d93bfd3608b7ba9b41bd2dff979ec50a&midn=5924&from=newsletter     

 

Edité le 30 octobre 2013 par, 

 

 

 

 

  

 

 

----------------- 

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Octobre 2013

Vidéo mise en ligne le 29 octobre 2013 par,
---------------

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Octobre 2013

Fruits et légumes : les surgelés parfois plus riches en vita...

Les fruits et légumes surgelés peuvent dans certains cas contenir plus de vitamines et antioxydants que leurs équivalents frais conservés 3 jours au réfrigérateur.

  

Manger des fruits et légumes frais, oui, mais s’ils n’ont pas traîné trop longtemps au réfrigérateur… Selon deux études britanniques, les produits surgelés seraient souvent préférables, du point de vue nutritionnel, à des fruits et légumes frais qui auraient séjourné 3 jours au réfrigérateur. Il faut noter que ces deux études ont cependant été commandées par une organisation professionnelle britannique, celle des aliments surgelés.

 

Les fruits et légumes représentent une source importante de fibres, vitamines, minéraux, molécules antioxydantes… Mais ces molécules sont affectées par les conditions de conservation. Les composés phénoliques sont solubles dans l’eau et sensibles à l’oxydation ; une dégradation est possible au congélateur comme au réfrigérateur. La surgélation peut aussi réduire les concentrations en nutriments, en raison des traitements appliqués avant surgélation (blanchiment). La British Frozen Food Federation a commandé deux rapports à la Leatherhead Food Research (1) et à l’université de Chester (2) pour évaluer l’impact des conditions de conservation sur les fruits et légumes frais ou congelés.

 

Les chercheurs ont utilisé des produits achetés dans des supermarchés britanniques. Ils ont conservé les produits frais dans un réfrigérateur à 4°C pendant 3 jours, et les produits surgelés au congélateur à -20°C. Ceci reproduisait la situation d’un consommateur qui ferait ses courses 2 fois par semaine. Après conservation, les chercheurs ont analysé les concentrations en vitamine C, polyphénols, anthocyanines, lutéine et bêta-carotène.

 

Résultats : les concentrations mesurées dans les produits surgelés ressemblaient à celles des produits frais avant conservation au réfrigérateur. Mais les concentrations en vitamines et antioxydants avaient diminué pendant la conservation au réfrigérateur, pour atteindre des niveaux souvent inférieurs aux produits surgelés. Cet effet était particulièrement visible dans les baies. Par exemple, pour des myrtilles, les taux de vitamine C étaient supérieurs à 50 mg/kg  lorsqu’elles étaient fraîches ou surgelées, mais n'étaient plus que de 20 mg/kg après 3 jours au réfrigérateur. Dans les deux tiers des cas, il y avait plus de nutriments antioxydants dans les surgelés que dans les fruits et légumes conservés trois jours, rapportent les auteurs.

 

Selon Rachel Burch de la Leatherhead Food Research, auteur de l’une des études, les résultats « montrent que les produits surgelés peuvent être comparables du point de vue nutritionnel aux produits frais avant stockage ». Pour les auteurs, la perte de qualité nutritionnelle lors de la conservation est probablement plus importante que ce que les consommateurs imaginent.

 

En conclusion, il est conseillé de consommer les fruits et légumes frais le plus rapidement possible après leur récolte. Ceci implique de faire ses courses fréquemment (ou de disposer d’un potager et d’un verger), ou à défaut d’opter pour des produits surgelés… Les surgelés représentent un complément à considérer.

 

Marie-Céline Jacquier - Jeudi 24 Octobre 2013

 

(1) R. Burch. Nutritional content of fresh vs frozen foods. Leatherhead Food Research. 19/04/2013. 

(2) G. Bonwick et C. S. Birch. Antioxydants in Fresh and Frozen Fruit and Vegetables: Impact Study of Varying Storage Conditions. University of Chester. 

 

 

---------------   

 

Article collecté sur le site :

 

http://www.lanutrition.fr/les-news/fruits-et-legumes-les-surgeles-parfois-plus-riches-en-vitamines-que-le-frais.html   

 

Edité le 29 octobre 2013 par,

 

 

     

 

-------------- 

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 29 Octobre 2013

 

La phytothérapie, en perpétuelle innovation [25 octobre 2013 - 11h31] La phytothérapie est utilisée chaque jour par des millions de Français.

 

Ses atouts sont considérables et surtout, de mieux en mieux évalués. Sans compter qu’elle se modernise autour des extraits de plantes standardisés (EPS). Les combinaisons de plantes sont aussi mieux maîtrisées par des médecins spécialement formés. Ils pratiquent donc une phytothérapie moderne : la phytothérapie clinique individualisée (PCI). Quelles sont les bases de cette discipline ? A qui est-elle destinée ?

 

Décryptage. La PCI est donc de la phytothérapie. Le terme clinique se rapporte à l’examen du patient mais aussi aux effets de leurs différents composants. Quant à l’adjectif individualisé, il « signifie que nous sommes dans le sur-mesure », nous explique le Dr Eric Lorrain, médecin et président de l’Institut européen des Substances végétales (IESV). «

 

Nous adaptons le traitement aux besoins de chaque patient ». Des EPS. Il poursuit : « nous ne prescrivons pas une plante, mais un extrait spécifique de cette dernière ». Autrement dit, un principe actif et plus précisément un extrait de plantes fraîches standardisées EPS. « Il y a aujourd’hui une mise à disposition de produits ou de médicaments de plantes plus efficaces avec la révolution des EPS ». La PCI a profité des progrès technologiques réalisés au cours de ces 20 dernières années, qui ont permis d’optimiser les modes d’extraction et de restituer l’ensemble des principes actifs de telle ou telle plante. Et de garantir une standardisation. Ainsi, saviez-vous que la noix de cyprès renfermait des principes actifs utilisés pour leur efficacité antivirale ? Et que les racines d’échinacée étaient dotées de propriétés « immunostimulantes et antibactériennes ? Les associations de plantes sont aussi de plus en plus utilisées. Les extraits de passiflore et d’aubépine calmeraient ainsi les états de stress avec palpitations. La vigne rouge – particulièrement ses racines – associée au mélilot est utilisée dans la prise en charge de l’insuffisance veineuse avec œdème. Du sur-mesure. Le Dr Eric Lorrain insiste également sur l’aspect individualisé de cette thérapeutique. « Nous adaptons le traitement aux besoins de chaque patient, ce qui sous-entend une évaluation préalable de la part du médecin ». A partir notamment d’un interrogatoire et d’un examen clinique. En résumé, la PCI « c’est d’un côté l’analyse par le médecin des perturbations vécues par un patient. Et de l’autre, la prescription des bons extraits pour corriger ces troubles ». Vous souhaitez en savoir davantage sur la phytothérapie clinique individualisée et trouver un médecin formé à son utilisation ?

 

Le plus simple est de vous rendre sur le site de l’IESV à l’adresse : www.iesv.org/. Ecrit par : David Picot – Edité par : Emmanuel Ducreuzet Source : Interview du Dr Eric Lorrain, 4 décembre 2012 – 100 questions sur la phytothérapie, du Dr Eric Lorrain, Editions La Boétie, 224 pages, 12,50 euros - www.iesv.org/., site consulté le 26 août 2013

 

------------------

 

Article collecté sur le site :

http://destinationsante.com/la-phytotherapie-en-perpetuelle-innovation.html

 

Edité le 29 octobre 2013 par,

 

 

 

 

 

 -----------------  

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.

    

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0

Publié le 28 Octobre 2013

Déprime passagère? Le millepertuis fait mieux que les antidépresseurs!

Le millepertuis est une plante indiquée dans les formes légères de la dépression. Son efficacité est similaire à celle des antidépresseurs, sans les inconvénients. Mais même si cette plante est disponible sans ordonnance, l'encadrement médical est indispensable.

 

Un Belge sur sept atteint de dépression

 

En Belgique, on estime que plus d'une personne sur sept est déprimée et l'incidence annuelle d'épisodes dépressifs frôle les 10% de la population générale. La dépression est actuellement considérée comme la deuxième cause de handicap. Cette maladie est de plus en plus fréquente, mais plus de 30% des patients ne consultent pas. Si la dépression se soigne classiquement à l'aide d'antidépresseurs, il faut savoir que le millepertuis représente une alternative efficace en cas de manifestations dépressives légères et transitoires. Le principe actif (l'hyperforine) de cette plante, également dénommée herbe de la Saint-Jean, a été identifié et son indication figure dans les recommandations dans le cadre de la prise en charge d'un passage dépressif isolé de l'adulte.

 

Efficacité du millepertuis similaire à celle des antidépresseurs

 

Plusieurs études témoignent d'une très bonne efficacité par rapport à un placebo et d'une excellente tolérance. Certaines démontrent même que le millepertuis présente une efficacité similaire à celle des antidépresseurs. Ainsi, par exemple, l'analyse de 22 études montre que 40 à 72% des patients tirent un bénéfice du traitement par antidépresseur, contre 43 à 76% des patients traités par le millepertuis. Un autre essai comparant le millepertuis à un antidépresseur chez 500 patients confirme une efficacité comparable, y compris après 6 semaines de traitement (l'action des antidépresseurs débute classiquement après trois semaines de traitement).

 

 

Les avantages sans les inconvénients des antidépresseurs

 

L'autre avantage du millepertuis est son excellente tolérance, identique à celle d'un placebo et donc bien meilleure que celle des antidépresseurs. Les principaux effets secondaires observés sont rares et généralement représentés par des nausées et une somnolence.

 

Suivi médical indispensable pour le millepertuis

 

Reste que si le millepertuis est disponible sans ordonnance, un suivi médical est indispensable. La dépression, même dans ses formes légères, nécessite un encadrement et un suivi. Par exemple, cette plante est contre-indiquée avec certains médicaments dont l'efficacité peut être diminuée (anticoagulants oraux, anticonvulsivants, contraceptifs oraux, immunosuppresseurs, gabapentine, vagabatrine, dogoxine, inhibiteurs de protéases, irinotécan et théphylline). Il ne faut pas l'associer à des antidépresseurs et il semblerait qu'il diminue l'efficacité des chimiothérapies. Et enfin, il peut provoquer des hypersensibilités cutanées ou ophtalmiques à la lumière. La posologie du millepertuis est donc à adapter en collaboration avec son médecin. Dans certains cas, des recommandations préventives devront être appliquées comme par exemple éviter les expositions au soleil et l'épilation laser.

 

Mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 16/05/2011
Créé initialement par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 21/03/2006

Sources : Le Quotidien du Médecin, 3 mars 2006; Cochrane library, 2008.  

 

-------------  

 

Article collecté sur le site :

http://www.e-sante.be/deprime-passagere-millepertuis-fait-mieux-que-antidepresseurs/actualite/1234  

  

Edité le 28 octobre 2013 par :  

 

    

 

 ---------------   

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
1 2 3 4 5 6 7 8 > >>