Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En Turquie: l’ordonnance électronique

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

En Turquie, un nouveau système informatisé permet aux pharmaciens de gagner en efficacité dans la prise en charge des patients. Ils utilisent depuis le 01 Janvier 2012, une nouvelle application appelée « Trace-Track System », basée sur l’emploi d’ordonnances électroniques.

 

Qu’est ce que c’est et comment ça fonctionne ?

 

A la suite d’une consultation chez son médecin traitant, le patient se voit remettre une ordonnance comportant un code unique et la liste des médicaments prescrits. A la pharmacie, le pharmacien entre le code d’identification du patient ainsi que celui de l’ordonnance électronique dans un programme informatique de la Sécurité Sociale (« Social Security Administration : SSA »), baptisé « Medula ». Il accède alors aux informations du patient, à savoir : ses différents diagnostiques, ses bilans, ses informations personnelles (noms, adresse, etc.) et son historique médicamenteux. Le patient est libre de fournir ou non ces informations.

 

En scannant les différentes boites nécessaires, le pharmacien les entre dans le système, permettant ainsi que chaque boite de médicament soit contrôlée et authentifiée par la SSA. Ce système « Trace-Track » est donc également un outil de lutte contre la contrefaçon.

 

Le patient est ensuite informé de cette procédure et est invité à communiquer des informations complémentaires comme son numéro de téléphone ou un changement d’adresse.

 

Avant l’ordonnance électronique, l’utilisation d’ordonnances manuelles dans les procédures de remboursement représentait une charge pour les pharmacies et la sécurité sociale, dans la mesure où 1 200 000 à 1 500 000 opérations étaient effectuées quotidiennement à partir de l’application Medula pour les pharmacies. Mis en service progressivement dans toute la Turquie à la suite de plusieurs séminaires et réunions des utilisateurs, l’enregistrement des ordonnances dans un cadre électronique a désormais remplacé les ordonnances manuelles.

 

Quelles sont les avancées de ce système ?

 

Outil interdisciplinaire, ce nouveau système permet à la sécurité sociale turque de collecter des données relatives aux ordonnances et de payer de façon électronique les demandes de remboursement des coûts des traitements émanant des hôpitaux, des opticiens, des pharmacies et des individus. A cela s’additionne l’impossibilité pour les pharmacies de délivrer des ordonnances sans que le médecin les contrôle et en ait connaissance.

 

La mise en place de ce nouveau service a permit de solutionner (totalement ou partiellement) un nombre important de problèmes rencontrés couramment par le pharmacien.

 

Il diminue la durée de prise en charge administrative d’une ordonnance (enregistrement informatique des informations, déchiffrement des noms ou des doses des médicaments sur les ordonnances écrites à la main, …). Les tentatives de falsification des prescriptions sont écartées et la contrainte du stockage des ordonnances manuscrites est définitivement abolie; le pharmacien turc était contraint de les conserver pendant 5 ans.

 

Pour le patient, il signe la fin de la perte ou de la dégradation des ordonnances, veilles ou récentes.

 

Enfin, les effets sur l’environnement devraient se montrer notable en stoppant l’utilisation de six tonnes de papier par jour, 2 190 tonnes de papier par année, soit 37 000 arbres par année abattus pour rédiger les 1 200 000 à 1 500 000 ordonnances quotidiennes en moyenne (une ordonnance écrite à la main puis imprimée et délivrée par la pharmacie représente environ quatre grammes de papier).

 

D’une ampleur unique au monde, cette application est au service d’un très large public composé de 12 0000 médecins, de 24 000 pharmaciens, de 4 000 hôpitaux, de 22 000 médecins de famille ainsi que de la quasi- totalité de la population turque qui a droit aux soins de santé. Elle se distingue de ses homologues en permettant que toutes les transactions puissent s’effectuer en ligne. De plus, elle est conçue de façon à pouvoir délivrer des ordonnances manuelles temporairement, en cas de panne du système.

 

De quoi laisser plus de temps au pharmacien pour informer et conseiller ses patients.

 

Sources:

  • ISSA (Association Internationale de la Sécurité Sociale) – Ordonnance électronique : Une pratique de l’Institution de sécurité sociale – Publié en 2013
  • Sevill Koç, étudiante en pharmacie à Gazi University (Ankara, Turquie) 
  •  

----------  

 

Article collecté sur le site : 

http://mapharmacieduboutdumonde.com/?p=1898  

 

Edité le 31 janvier 2014 par,

  

 

 

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

Publié dans Articles collectés

Partager cet article

Repost0

La bouillotte, chic, chaude et anti-douleur !

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 
La bouillotte, chic, chaude et anti-douleur !
 
Accessoire anti-glamour, la bouillotte ? Allons donc !
  
Vous n’y êtes pas : packaging sympa et housses rigolotes ont réhabilité cet objet de bien-être.
  
Une douleur ? Pensez à vous mettre au lit avec une bouillotte.
 
Et si vous avez tendance à avoir les pieds froids – oui, mesdames – succombez à ce concentré de chaleur !
 
Avec une bouillotte, votre sommeil n’en sera que plus paisible.

Ma bouillotte, mon anti-douleur

 
Par son action locale, la bouillotte permet de lutter contre la douleur.
 
En cas de mal de dos ou de ventre, notamment pendant les règles, poser une bouillotte contre la zone douloureuse apporte souvent un grand soulagement.
Idem pour les rhumatismes, les torticolis ou même le stress. Appliquée contre le plexus solaire, la bouillotte détend et apaise les anxieux. Un coup de pouce bien-être peu coûteux, simple d’utilisation et sans effets secondaires !

Adapter sa température pour la nuit grâce à une bouillotte

 
La nuit, la bouillotte présente un intérêt tout particulier.
  
Mais, parallèlement, pour trouver le sommeil, nous avons besoin d’augmenter notre température périphérique, c’est-à-dire la chaleur de nos mains et surtout de nos pieds ! Or, si les mains, glissées sous l’oreiller, se réchauffent facilement, les pieds demeurent souvent glacés malgré les chaussettes et couvertures...
  
Halte aux pieds glaçons
 
La cause ? Un mauvais retour veineux, un phénomène qui touche surtout les femmes... au grand dam de leurs compagnons de chambre ! Or, les spécialistes du sommeil savent aujourd’hui que ce déficit de chaleur périphérique peut aller jusqu’à empêcher l’endormissement.
A l’heure où 30 % des Belges souffrent d’insomnie, on se dit que la bouillotte mérite donc une urgente réhabilitation ! Sans compter qu’utiliser une bouillotte permet d’éteindre le chauffage durant la nuit sans crainte d’avoir froid. Et sans chauffage, le sommeil est de meilleure qualité, la peau pulpeuse au réveil... et la facture dégraissée !
 

Du bon usage de la bouillotte

 
Il existe aujourd’hui sur le marché une multitude de bouillottes.
La plus classique ? Une simple poche en caoutchouc à remplir d’eau chaude.
Placez-la dans une housse avant utilisation car le caoutchouc est un excellent conducteur de chaleur et peut provoquer des brûlures.
On trouve aussi des bouillottes remplies de gel thermoactif ou encore des bouillottes chimiques ou « magiques », qui atteignent une température de 50°C degrés sans besoin d’un four ou d’un radiateur. Idéales pour la randonnée !
Il existe aussi de nombreuses bouillottes écologiques à base de blé, de lavande, de noyaux de cerise ou encore de graines d’épeautre. Ces bouillottes peuvent se réchauffer au four, au micro-ondes ou sur un radiateur : elles répandent souvent une odeur agréable...
Soyez néanmoins précautionneux(se) avec le micro-ondes. Dans certaines circonstances, ce mode de chauffage occasionne une combustion très lente des noyaux, qui peuvent finir par prendre feu. Ne dépassez donc jamais le temps et l’intensité de chauffe indiqués par le fabricant. Évitez également de réchauffer ces bouillottes à intervalles trop rapprochés, afin de prévenir cette accumulation excessive de chaleur.
Enfin, pour toutes les bouillottes, assurez-vous d’avoir entre les mains un matériel de qualité, en règle avec les normes européennes. Chaque année, des bouillottes rompues ou déchirées causent d’importantes brûlures. La vigilance est donc de mise, d’autant plus que les bouillottes sont de plus en plus utilisées chez les bébés et les enfants...
 
Article publié par le 27/01/2014
Sources : Merci à Roland Pec, somnologue
 
------------
 
Article collecté sur le site :
 
Edité le 30 janvier 2014 par,
 
!!! ATTENTION !!!
Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.
Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.
Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.
Merci de votre compréhension.    

Publié dans Articles collectés

Partager cet article

Repost0

Douleur et sommeil

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 

© carballo - Fotolia.com


Il existe une relation forte entre douleur et perturbation du sommeil : à titre d'exemples, 67 à 88% des sujets douloureux chroniques se plaignent d'avoir un sommeil perturbé et 50% des insomniaques souffrent de douleurs chroniques. Il est à la fois difficile de dégager une direction de causalité entre les deux et d'identifier les mécanismes impliqués dans cette relation.

 

Jusqu'ici on noyait le poisson (scientifiquement tout de même!) en parlant de relation bidirectionnelle ; vous connaissez le dilemme de l’œuf et de la poule... Est-ce la douleur qui engendre des perturbations du sommeil ou l'inverse ? Mais çà … eh bien çà c'était avant ! Car désormais Finan et ses collaborateurs sont passés par là et pour une fois, ils ne donnent pas dans la réponse de Normand ! Cette récente revue systématique balaye la littérature entre 2005 et 2012 et montre qu'il existe plus de preuves en faveur de perturbations du sommeil engendrant la douleur que l'inverse.       

Relation douleur/sommeil       
     
La revue est assez détaillée : il faut retenir que les perturbations du sommeil :

- Augmentent le risque de développer de nouvelles douleurs chroniques chez des sujets sains ;      
 
- Aggravent le pronostic à long terme des migraines et des douleurs musculo-squelettiques ;      
 
- Influent sur les douleurs cliniques du quotidien ;      
 
- Constituent un prédicateur fort et fiable de nouveaux incidents et/ou d'exacerbation douloureux.      

Mécanismes biologiques en jeu        
     
L'interruption de la continuité du sommeil semble perturber la fonction d'inhibition endogène de la douleur. Quatre pistes sont actuellement à l'étude pour expliquer comment sommeil et douleur pourraient être liés :

- La piste dopaminergique : la dopamine est intimement liée à la régulation de l'état de veille et du sommeil ; chez les sujets chroniques, il a, par exemple, été démontré une baisse des concentrations en dopamine dans le LCR ;      
 
- La piste opioïde : la privation de sommeil semble perturber le système opioïde endogène ;      
 
- La piste des affects dits négatifs ou positifs : ces « médiateurs » (ex : dépression, catastrophisme) doivent être intégrés à l'équation pour pouvoir comprendre le rapport sommeil/douleur. Ils requièrent de futures études pour délimiter avec précision leur rôle ;      
- L'impact des facteurs sociodémographiques (âge, genre, ethnie, etc …).

Vite au dodo pour ne plus avoir de bobo ?
 
Rédigé par le Dimanche 26 Janvier 2014

Références

Finan PH, Goodin BR, Smith MT. The association of sleep and pain: an update and a path forward.
J Pain. 2013 Dec;14(12):1539-52. 
---------------
Article collecté sur le site : 
Edité le 29 janvier 2014 par,

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

      

Publié dans Articles collectés

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>