Publié le 31 Mars 2015

 

SADAMLe syndrome de Costen, plus communément appelé S.A.D.A.M (Syndrome Algo Dysfonctionnel de l'Appareil Manducateur), se manifeste par des douleurs au niveau de la mâchoire, mais pas seulement. Faute d'un diagnostic précoce, la recherche d'une prise en charge efficace ressemble souvent à un parcours du combattant.

Zoom sur cette pathologie méconnue.

 

Aujourd'hui près de 10 % de la population semble être affectée d'un S.A.D.A.M - Syndrome Algo Dysfonctionnel de l'Appareil Manducateur (ou mâchoire)-, en particulier les femmes de 20 à 40 ans. Mais seule une partie des personnes touchées consulte au sujet des symptômes de cette pathologie. Pourtant, des solutions existent, pour le plus grand soulagement des patients.

Le SADAM, conséquence d'un dysfonctionnement articulaire

Au niveau anatomique, les A.T.M, ou articulations temporo-mandibulaires, situées de part et d'autre de la mâchoire, assurent des fonctions déterminantes au niveau de la parole, de la déglutition ou de la mastication. En conséquence, elles sont la clef de voûte de l'occlusion dentaire et donc du bon engrainement des dents du haut sur les dents du bas.

Le dysfonctionnement de ces articulations, quel que soit son origine (articulaire, orthodontique, musculaire, nerveux…), entraîne un déséquilibre qui se répercute progressivement sur l'ensemble des chaînes musculaires et enfin sur la posture du squelette tout entier, provoquant alors l'apparition de symptômes non spécifiques (exemple : pression de la branche montante de la mandibule au niveau de l'os temporal, qui peut entraîner des douleurs de l'oreille et des acouphènes).

Les facteurs favorisant l'apparition d'un SADAM

Le plus souvent, les patients atteints d'un SADAM n'ont pas de pathologie directe de l'ATM : cette dernière dysfonctionne en raison d'une hypercontraction des muscles.

Ces hypercontractions peuvent être dues ou favorisées par :

  • Le stress en lui-même ;
  • L'obstruction nasale chronique, qui va retentir sur la ventilation et, chez l'enfant, la croissance de la mâchoire ;
  • La perte des dents postérieures ou de certaines prémolaires, ce qui va faire reculer la mâchoire ou modifier l'occlusion dentaire ;
  • La crispation des mâchoires ( bruxisme), également le plus souvent lié au stress

SADAM : des symptômes peu spécifiques

Douleurs et/ou craquements de la mâchoire, blocages, mais aussi douleurs aux tempes, aux oreilles, névralgies faciales, cervicalgies, acouphènes, mal de dos, fatigue visuelle ou torticolis qui ne font pas forcément penser à une origine buccale : les personnes victimes d'un SADAM sont souvent dans l'incapacité de situer précisément la zone dont partent tous leurs maux. Dans les cas les plus évolués, les personnes touchées peuvent ressentir des vertiges et rencontrent de réels problèmes d'équilibre.

Les douleurs des tempes et des douleurs que les patients situent au niveau des oreilles semblent cependant être le point commun aux diverses manifestations de ce syndrome.

Une possible errance diagnostique

Mal connu du grand public, les symptômes du syndrome de Costen, souvent provoqués par le stress, sont confondus avec de la spasmophilie. Le SADAM affecte le plus souvent des individus de nature anxieuse et peut d'ailleurs être associé à des crises de fibromyalgie ou de spasmophilie. Conséquence : ses conséquences sont trop souvent traitées comme des symptômes dépressifs, au moyen d'antidépresseurs et d'anxiolytiques, alors qu'il y a surtout un aspect mécanique, lésionnel à corriger.

Les examens complémentaires - panoramique dentaire, voire IRM des ATM - vont permettre de confirmer, ou non, l'existence d'une lésion anatomique constituée (modifications de l'appareil discal et des surfaces articulaires), ce qui va permettre d'affirmer le diagnostic.

Une prise en charge souvent pluridisciplinaire

En raison de ses causes et des anomalies mécaniques consécutives, le traitement du SADAM est souvent pluridisciplinaire : dentiste, médecin généraliste, kinésithérapeute, éventuellement chirurgien, psychologue, psychiatre. Ce traitement repose principalement sur :

  • Le soulagement des symptômes : relaxation (kinésithérapie, éventuellement myorelaxants), lutte contre les douleurs (antalgiques, anti-inflammatoires), anxiolytiques en cas de composante psychologique associée ;
  • La correction des anomalies articulaires : rétablissement orthodontique d'une occlusion stable, avec en particulier le port d'une gouttière amovible qui va permettre la stabilisation de la mandibule lors de la fermeture, une rééducation des muscles et un recentrage de l'articulation ;
  • La correction des facteurs favorisants : remplacement de dents manquantes, prise en charge d'un stress et/ou d'un bruxisme chronique, correction de troubles éventuels du sommeil ou de la ventilation, traitement de l'obstruction nasale, etc.

La chirurgie peut être un recours dans certains cas, lorsque la mandibule est positionnée trop en arrière (rétrognathie), trop en avant (prognathie) ou déviée d'un côté (latérognathie). Mais par contre la chirurgie de l'ATM elle-même ne semble pas apporter de résultats intéressants (douleurs post-opératoires, fibrose, etc.). La priorité est donc le traitement de l'occlusion, tout en soulageant les symptômes le temps que cette correction soit effective.

Enfin dans certaines formes très douloureuses, rebelles aux antalgiques classiques, la toxine botulique peut être testée sur les muscles de la mâchoire.

En conclusion, en cas d'apparition de troubles musculosquelettiques dans le visage, la mâchoire ou la nuque, il faut en parler rapidement, par exemple à votre dentiste qui pourra déceler un éventuel dysfonctionnement articulaire.

Il vous orientera alors vers un stomatologue ou un chirurgien maxillo-facial plus à même de poser un diagnostic précis et surtout d'enclencher une prise en charge efficace, sans attendre l'installation des troubles et la dégradation de l'articulation.

Le rétablissement d'une bonne occlusion dentaire, via notamment le port d'une gouttière, et la correction des facteurs favorisants, en particulier l'obstruction nasale, permettent le plus souvent de corriger ce trouble.

Marine Blondet - Dr Jean-Philippe Rivière
 
Source : http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/rhumatismes/articles/14905-sadam-douleur-machoire.htm

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #sadam, #Douleurs, #machoires

Repost 0

Publié le 30 Mars 2015

fibromyalgia photo:  fibromyalgia1hjhol.jpg

Nous connaissons tous quelqu'un, de près ou de loin, qui souffre de fibromyalgie et d'ailleurs parfois en silence. Est-ce votre cas? J'ai pensé qu'il serait utile de parler de ce sujet parfois méconnu, une réalité qui fait souvent partie du quotidien de mes patients.

La fibromyalgie est un syndrome qui toucherait jusqu'à 5% de la population, en majorité des femmes. Cette proportion a d'ailleurs récemment été revue à la baisse depuis l'arrivée de meilleurs critères diagnostic, passant de 14 à 2 femmes pour un homme. Les causes de la fibromyalgie demeurent pratiquement inconnues et ses impacts sur la qualité de vie sont nombreux, notamment sur les activités quotidiennes aussi simples que monter un escalier ou s'habiller.

La douleur chronique

La principale manifestation de la fibromyalgie est la douleur localisée à plusieurs endroits, persistante et chronique. Elle se manifeste de façon démesurée et les éléments qui la déclenchent sont souvent difficiles à identifier. Le Petit Prince disait que l'essentiel est invisible pour les yeux ; l'affirmation est aussi valable concernant la douleur. Elle laisse toutefois des traces, notamment au cerveau. Et à cet égard, des chercheurs belges ont récemment exprimé l'idée que les personnes atteintes de fibromyalgie démontreraient des changements au niveau de la matière grise. Notez que certains outils d'évaluation utilisent une liste de 18 points douloureux situés sur l'ensemble du corps et qui permet d'établir un diagnostic; cette liste n'est plus utilisée de façon systématique.

Le sommeil et les autres symptômes

La fatigue et les perturbations du sommeil viennent en tête de la liste des symptômes les plus souvent associés à la fibromyalgie, bien sûr après la douleur chronique. Le sommeil serait moins réparateur, plus léger et plus fragmenté. Les scientifiques n'arrivent pas encore à déterminer le rôle exact des troubles de sommeil dans l'évolution de la fibromyalgie, mais ils sont définitivement déterminants dans la persistance des autres symptômes. Ceux-ci incluent notamment les tensions musculaires, les raideurs articulaires, les problèmes digestifs, les migraines, les changements de l'humeur et les signes de dépression. Il faut toutefois souligner que leurs manifestations varient considérablement d'une personne à l'autre.

« (...) les personnes atteintes de fibromyalgie

démontreraient des changements au niveau de la matière grise. »

Différents types

Il existerait différents types de fibromyalgie dont les caractéristiques demeurent à ce jour imprécises. Par exemple, chez certaines personnes, les aspects psychologiques comme la dépression seraient prépondérants contrairement à d'autres pour qui la douleur et la tension musculaire seraient les principaux symptômes. Ces sous-catégories pourraient aussi être déterminées par des éléments qui prédisposent à la fibromyalgie, la déclenchent ou la maintiennent en activité. Plusieurs pistes sont étudiées comme la susceptibilité génétique, les stress importants (notamment en début de vie), l'obésité, l'hypermobilité articulaire ainsi que des problèmes de santé comme l'arthrite.

Les émotions et la douleur

Que ce soit dans un contexte de fibromyalgie ou de toute autre douleur chronique, il existe de multiples interactions bidirectionnelles entre les émotions et la douleur, c'est-à-dire que les émotions peuvent être une cause ou une conséquence de la douleur. L'une des raisons souvent évoquées: les émotions et la douleur empruntent certains trajets communs qui impliquent les mêmes nerfs ou les mêmes régions du cerveau. Par exemple, certaines personnes associeront la douleur à de l'anxiété tandis que d'autres n'en développeront pas. Même s'il est difficile de prédire les réactions spécifiques d'une personne, il est essentiel de tenir compte de cet aspect de la douleur dans le traitement de la fibromyalgie.

« Le sommeil serait moins réparateur, plus léger et plus fragmenté. »

Les traitements

 

Il n'y a pas un seul et unique traitement efficace pour tous les patients. Cela laisse peut-être croire que la fibromyalgie ne se traite pas. Or, c'est tout le contraire. Il a également été établi qu'une approche interdisciplinaire donne de meilleurs résultats et que l'implication de la personne dans l'élaboration des objectifs de traitement est un facteur contribuant à un meilleur pronostic. L'activité physique, les exercices faits dans l'eau, la gestion du stress, la révision de la routine de sommeil et le tens sont quelques-unes des alternatives intéressantes et pour lesquelles l'efficacité relative a été démontrée. La médication peut aussi être utile; certains chercheurs affirment cependant qu'elle ne doit pas être employée comme unique intervention, car ses effets positifs demeurent modestes et les effets secondaires non négligeables.

Un truc simple pour se motiver

La douleur est parfois difficile à mesurer et lorsqu'on ne considère que cet élément pour mesurer les progrès de sa condition, c'est un peu comme si on évaluait la météo en ne considérant que la température, sans tenir compte, par exemple, de la durée d'ensoleillement ou de la présence du vent. Or, il peut être encore plus motivant et plus concret de mesurer ses progrès en observant ses capacités fonctionnelles, c'est-à-dire ce qu'on peut faire dans la vie de tous les jours. On pourra ainsi plus facilement se fixer des objectifs et les réajuster, si nécessaire. Voici une courte liste de certaines capacités fonctionnelles qu'on peut adapter en terme d'intensité, de fréquence et de durée:

  • demeurer assis ou debout durant un certain temps;
  • soulever un objet;
  • marcher;
  • transporter quelque chose;
  • préparer les repas;
  • faire des travaux ménagers;
  • faire l'épicerie;
  • jardiner.

«(...) l'implication de la personne dans l'élaboration

des objectifs de traitement est un facteur contribuant à un meilleur pronostic. »

Les professionnels de la santé

 

C'est votre médecin de famille qu'il faut d'abord consulter si vous démontrez des signes de fibromyalgie. Aussi, il sera peut-être nécessaire d'effectuer certains tests de laboratoire ou d'imagerie médicale pour exclure des pathologies comme l'arthrite ou d'autres maladies. Il est possible qu'il demande l'opinion d'un spécialiste comme un rhumatologue ou un neurologue afin d'éliminer d'autres problèmes de santé. Plusieurs professionnels de la santé peuvent également vous aider, notamment en traitant les symptômes physiques et psychologiques comme un massothérapeute, un physiothérapeute, un ergothérapeute, un acupuncteur et un ostéopathe. Souvenez-vous que les stratégies thérapeutiques qui ont recours à plusieurs intervenants agissant en concertation sont souvent plus efficaces.

Pour en apprendre d'avantage sur la fibromyalgie, regardez mon entrevue sur le sujet en compagnie de Laurence Jalbert et des animateurs de l'émission Ménage à trois, à V Télé. Vous la trouverez à la 25e minute de l'émission: j'y donne notamment quelques conseils faciles à mettre en pratique.

Denis Fortier est physiothérapeute et auteur du livre Conseils d'un physio, publié aux Éditions Trécarré, maintenant en librairie. Vous y trouverez une multitude de conseils sur la santé articulaire, plus de 50 exercices thérapeutiques, des façons simples de diminuer vos douleurs ainsi que 10 auto-évaluations qui vous permettront de mesurer notamment votre mobilité, votre force, votre souplesse ainsi que votre tolérance à la position assise. N'hésitez pas à visiter la page Facebook ainsi que le compte.

 

Physiothérapeute au CHU Sainte-Justine, conférencier et auteur du livre Conseils d’un physio

Source : http://quebec.huffingtonpost.ca/denis-fortier/souffrez-vous-de-fibromyalgie_b_6860100.html

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Douleurs, #chroniques, #souffrante

Repost 0

Publié le 28 Mars 2015

Les maladies inflamatoires

Crédit photo : © Iaroslava Zubenko - Fotolia

Entre 700 000 et 1 million : c’est le nombre de personnes qui, en France, seraient concernées par une maladie articulaire ou inflammatoire chronique. Parmi ces dernières figurent la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, le rhumatisme psoriasique, le lupus érythémateux disséminé ou encore la maladie de Crohn.

Diagnostiquées entre 20 et 55 ans, soit en pleine carrière professionnelle, ces pathologies ne sont pas sans incidence sur cette dernière et devraient à ce titre être pleinement prises en compte. La réalité est cependant tout autre, à en croire les résultats de l’enquête* commandée à Harris Interactive par l’institut Hygie, un collectif de médecins et de managers engagés pour l’emploi des personnes souffrant de maladies chroniques.

L’intégration professionnelle des salariés atteints d’une maladie chronique, n’est pas suffisamment prise en compte selon 58% d’entre eux.

Des ressources humaines et une direction qui, une fois informées, demeurent « plutôt indifférentes » selon respectivement 39% et 44% des personnes interrogées.

Le manque d’information du grand public comme des entreprises est le principal obstacle à l’insertion des malades selon 87% des sondés.

De 1 à plus de 3 mois d’absence par an en raison de la maladie que des aménagements ont permis de réduire pour 55% des patients interrogés et ont amélioré la qualité de vie au travail de 79% d’entre eux.

*Enquête réalisée sur un échantillon de 616 personnes atteintes de maladies articulaires et inflammatoires chroniques du 29 avril au 23 juin 2014.

par Voix des Patients - Vu sur Le Point

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #articulations, #chroniques, #travail

Repost 0

Publié le 27 Mars 2015

La liste des MDPH parr département

 oOo  

Veuillez excuser la longueur de notre article mais nous pensons qu'il est important de savoir où s'adresser quand on a besoin de ces renseignements.

oOo

Retrouvez les coordonnées des 100 Maisons départementales des personnes handicapées de France métropolitaine et des Départements et territoires d'outre mer.

Département de l'Ain (01)

Téléphone :0 800 888 444

Courriel : mdph@cg01.fr

Adresse :10 rue du Pavé d'Amour - 01000 Bourg en Bresse"

Département de l'Aisne (02)

Téléphone :03 23 24 89 89

Fax : 03 23 24 89 65

Courriel : mdph@cg02.fr

Adressse : MDPH 02 - Route de Besny - 02000 Laon

Département de l'Allier (03)

Téléphone :04 70 34 15 20

Adresse :MDPH - Château de Bellevue - 03400 Yzeure

Département des Alpes de Haute Provence (04)

Téléphone :04 92 30 89 70

Fax : 04 92 30 89 71

Adresse : Centre d'affaires la croix du sud - ZI Saint-Christophe - Rue Ferdinand de Lesseps - 04000 DIGNE-LES-BAINS

Département des Hautes Alpes (05)

Téléphone :04 92 20 63 90

Adresse :Immeuble Le Relais - 5 C, rue Capitaine de Bresson - 05000 Gap

Département des Alpes-Maritime (06)

Téléphone : 0 805 560 580 du lundi au samedi de 8h30 à 20h

Adresse  : Conseil Général - Nice Leader - bâtiment Ariane - rez de chaussée - 66.68 route de Grenoble - ou entrée par le 27 bd. Paul Montel

Accueil de 9h à 13h du lundi au vendredi (ap.midi sur rdv)

Déparement  de l'Ardèche (07)

Téléphone :0800 07 07 00 

Courriel : mdph@cg07.fr 

Adresse :Pôle Astier-Froment - BP 737 - 07007 Privas cedex - de 8h30 à 12h et 13h30 à 17h 

Département des Ardennes (08)

Téléphone : 03 24 41 39 50 

Fax : 03 24 41 39 76 

Courriel : courrier@mdph08.fr

Adresse  :55, avenue Charles de Gaulle - 08000 Charleville Mezières

Département de l'Ariège (09)

Téléphone :05.61.02.08.04 de 13h30 à 16h30

Adresse  :Conseil Général - Rue du Cap de la Ville - 09000 Foix

Département de l'Aube (10)

Téléphone :03 25 42 65 70

Site Internet :http://www.cg-aube.com/index.php4?rubrique=30#

Adresse  : Cité administrative des Vassaules - bp 770 - 10026 Troyes cedex

Département de l'Aude (11)

Téléphone : N° vert 0 800 777 732 et standard: 04 68 77 23 23 ou 24

Fax : 04 68 77 23 39 

Courriel : mdph@cg11.fr 

Adresse :Plateau de Grazailles - 18 rue du Moulin de la Seigne - 11855 Carcassonne cedex 9

du lundi au Jeudi de 8h30 à 17h30

vendredi de 8h30 à 16h30

Département de l'Aveyron (12)

Téléphone :05 65 73 32 60

Fax : 05 65 73 32 61

Courriel : accueil@mdph12.fr

Adresse : 4, rue François Mazenq - 12000 Rodez

Département des Bouches du Rhône (13)

N° vert : 0800.814.844 (n° gratuit)

Courriel :  accueil.information.mdph@mdph13.fr

Site Internet :www.handicap13.fr/

Adresse : MDPH 13 - 4, Quai d’Arenc - CS 80096 - 13304 MARSEILLE CEDEX 02

Département du Calvados (14)

Téléphone :numéro vert : 0800 100 522

Courriel : mdph@cg14.fr 

Adresse :17 rue du 11 novembre - 14000 Caen

Département du Cantal (15)

Téléphone :04 71 49 79 79 

Fax : 04 71 49 79 73

Courriel :adultes: agnes.courchinoux@dd-15.travail.gouv.fr

enfants: cdes15@cdes.educative.fr

Adresse :MDPH du Cantal - Rue Félix Daguerre - Z.I. de Sistrières - 15000 Aurillac

Département de la Charente (16)

Téléphone :0800 00 16 00 

Adresse :1 à 7 boulevard Jean Moulin - Ma Campagne - 16000 Angoulême

du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30

Département de Charente maritime (17)

Téléphone :numéro vert 0800 15 22 15

Courriel :  mdph@cg17.fr

Adresse : 2 rue Victor Hugo 17000 La Rochelle

9h à 12h et 14h à 17h

Département du Cher (18)

Téléphone :0800 2006 18

Fax :02 48 27 31 54

Courriel : mdph@cg18.fr

Adresse :MDPH 18 - Route de Guerry 18021 Bourges Cédex

Département de Corrèze (19)

Téléphone :05 55 93 49 10

Fax :05 55 93 49 11

Courriel : mdph@cg19.fr

Adresse : MDPH DE LA CORREZE - 2 Rue du Docteur Ramon - 19000 Tulle

Département de Corse du Sud (2A)

Téléphone :04 95 10 40 90

Fax :04 95 10 40 93

Adresse : Maison ddépartementale des personnes handicapées de la Corse du Sud - CASA DI L'AIUTU - Immeuble Le Beauce -

Parc San Lazaro - Avenue Napoléon III - 20000 Ajaccio

Département de Haute Corse (2B)

Téléphone :04 95 55 06 87 (provisoire) 

Fax :04 95 55 02 60 (provisoire)

Adresse  : 10, les terrasses du Fango - 20200 Bastia

Département de Côte d'Or (21)

Téléphone :0800 80 10 90

Site Internet :www.mdph21.fr 

Adresse : Cité départementale Henri Berger - 1 rue Joseph Tissot  - BP 1601 - 21035 Dijon cedex

Département des Côtes d'Armor (22) 

Téléphone : 02 96 01 01 80 et numéro vert: 0800 11 55 28

Fax : 02 96 01 01 81

Courriel : mdph@mdph.cg22.fr 

Site Internet :mdph.cotesdarmor.fr

Adresse :MDPH des Côtes d'Armor - 3 rue Villiers de l'Isle Adam - CS 50401 - 22194 PLERIN .

Département de la Creuse (23)

Téléphone :05 44 30 28 28

Fax :05 44 30 28 29

Courriel : mdph23@cg23.fr

Adresse :2 bis av de la République - BP 59 23011 Guéret Cedex

Département de Dordogne (24)

Téléphone :numéro vert 0 800 800 824

Fax :05 53 03 33 56

Courriel : mdp24@dordogne.fr

Adresse :Bâtiment E de la Cité Administrative Bugeaud - 24016 Périgueux cedex

Département du Doubs (25)

Téléphone :03 81 52 54 25

Courriel : contact@mdph.doubs.fr

Adresse : MDPH du Doubs - 6C boulevard Diderot - 25043 Besançon cedex

Département de la Drôme (26)

Téléphone :04 75 85 88 90

Fax : 04 75 60 58 44

Courriel : MDPH@ladrome.fr

Adresse :Parc de Lautagne  - 42 C, Avenue des Langories - B.P 145 - 26905 Valence Cedex 9

Département  de l'Eure (27)

Téléphone : 02 32 31 96 13

Fax :02 32 60 45 40

Courriel : mdph.eure@cg27.fr

Adresse  :11, rue Jean de la Bruyère - 27000 Évreux

Département d'Eure et Loir (28)

Téléphone :02 37 33 46 46

Site Internet :http://www.cg28.fr/

Adresse :27 bis rue du Dr Maunoury - 28000 Chartres

Département du Finistère (29)

Téléphone :02 98 90 50 50

Courriel : contact@mdph29.fr

Adresse :1 C rue Félix le Dantec - Creac'h Gwen - 29018 Quimper Cedex

Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Département du Gard (30)

Téléphone :n° Vert 0 800 20 50 88 ou 04 66 02 78 00

Courriel : mdph@cg30.fr

Site Internet :www.cg30.fr/page.php?couleur=orange&rubrique=pra_soli_handicaps

Adresse :Parc Georges Besse - 115 - 116 Allée Norbert Wiener  - 30000 Nîmes

Département de Haute Garonne (31)

Téléphone :numéro vert 0 800 31 01 31 ou accueil : 05 34 33 11 00

Courriel : mdph@cg31.fr

Site Internet :mdph31.fr

Adresse  :MDPH 31 - 1 place Alphonse Jourdain - 31000 Toulouse

Département du Gers (32)

Téléphone : Numéro vert: 0800 32 31 30,  autre numéro : 05 62 61 76 76

Fax : 05 62 61 76 67

Courriel : mdph32@cg32.fr

Courriel : mdph32@mdph32.fr 

Adresse :12 rue Pelletier D’Oisy - 32000 Auch

Département de la Gironde (33)

Téléphone :05 56 99 69 00

Courriel : mdph-accueil@cg33.fr

Site Internet : http://www.mdph33.fr

Adresse  : MDPH - Immeuble le Phénix - 264 boulevard Godard - 33300 Bordeaux

Département de l'Hérault (34)

Téléphone :numéro azur 0 810 811 059 (prix d'un appel local)

Fax :04 67 67 75 58

Courriel : contact@mdph34.fr

Site Internet :www.mdph34.fr

Adresse :Maison des Personnes Handicapées de l'Hérault - 59, Avenue de Fès - Bât. B - BP 7353 - 34086 MONTPELLIER Cedex 4

Accueil du public du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Département d'Ille et Vilaine (35)

Téléphone :0 810 01 19 19

Site Internet : www.mdph35.fr 

Adresse : 13 av. de Cucillé - CS 13 103 - 35031 Rennes cedex 

Département de l'Indre  (36)

Téléphone :02.54.35.24.24

Fax :02.54.35.24.29

Courriel : mdph@mdph36.fr

Adresse : Centre Colbert – Bâtiment E - 4 rue Eugène Rolland - BP 627 - 36020 Chateauroux cedex

Département de l'Indre et Loire (37)

Téléphone :02 47 75 26 66 (de 13h à 17h)

Courriel : info@mdph37.fr

Site Internet :www.mdph37.fr

Adresse :19 rue Edouard Vaillant - CS 14233 - 37042 Tours cedex 1

Département de l'Isère (38)

Téléphone :04 38 12 48 48 ou 0800 800 083

Fax :04 38 12 48 40

Courriel : mdphi@cg38.fr

Site Internet :www.mda38.fr

Adresse : Maison départementale de l'autonomie - 15 avenue Doyen Louis Weil - 38010 Grenoble cedex 1

ACCUEIL (téléphone ou visite) : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.

Département du Jura (39)

Téléphone :03 84 87 40 44

Fax :03 84 87 40 48

Courriel : mdph39@cg39.fr

Site Internet :www.cg39.fr/affiche.php?idsite=1&idpage=19

Adresse  :MDPH - 355 boulevard Jules Ferry - BP 40044 - 39002 Lons le Saunier cedex

Département  des Landes (40)

Téléphone :05 58 51 53 73

Fax :05 58 46 12 54

Courriel : mlph@cg40.fr

Site Internet :www.handicaplandes.org/

Adresse : MLPH - 836 avenue Eloi Ducom - 40025 Mont de Marsan cedex

Département du Loir et Cher (41)

Téléphone :02 54 58 44 40

Courrriel : accueil.mdph@cg41.fr

Adresse  :34 avenue Maunoury - 41000 Blois

Département de la Loire (42)

Tél : 04 77 49 91 91

Site Internet :www.loire.fr/display.jsp?id=c_302585

Adresse  :MDPH Saint-Etienne - 23 rue d’Arcole - 42000 Saint-Etienne.

Département de la Haute Loire (43)

Téléphone :0800 43 00 43 (numéro vert) ou accueil : 04 71 07 21 80

Fax :04 71 07 21 99

Courrier : accueil@mdph43.fr

Adresse : 9, rue des Moulins - BP 114 - 43003 Le Puy en Velay cedex

Département de Loire Atlantique (44)

Téléphone : numéro vert : 0800 40 41 44 autre numéro : 02 28 09 40 50

Fax :02 28 09 40 51

Courriel : accueil.mdph@cg44.fr

Site Internet :http://www.cg44.fr/cg44/jcms/c_12324/la-mdph

Adresse  : BP 10147 - 44701 Orvault cedex 1

Département du Loiret (45)

Téléphone :Numéro vert : 0 800 88 11 20

Adresse  : Cité administrative Coligny - Bât. C1/ 3ème étage - 131 Faubourg Bannier - 45042 Orléans Cedex

Département du Lot (46)

Téléphone :05 65 53 51 40

Fax :05 65 30 72 91

Courriel contact@mdph46.fr

Adresse : Cité sociale des Tabacs - 304 rue Victor Hugo  - 46000 Cahors cedex 9

Département du Lot et Garonne (47)

Téléphone :05 53 69 20 50

Fax :05 53 69 20 80

Courriel : mdph47@cg47.fr

Adresse :MDPH 47 - 1633 avenue du Maréchal Leclerc - 47000 Agen

Département de la Lozère (48)

Téléphone :04 66 49 60 70

Fax :04 66 49 60 71

Courriel : direction@mdph48.fr

Adresse :MDPH48 - 6 avenue du Père Coudrin - 48000 MENDE

Département du Maine et Loire (49)

Téléphone :0 800 490 049

Courriel : contact@mdph49.fr

Adresse : GIP/MDPH 49 - 35, rue du château d'Orgemont - BP 50215 - 49002 Angers cedex 01

Département de la Manche (50)

Téléphone :0810 10 10 50 ; prix d'un appel local

Fax :02 33 55 86 17

Courriel : info@mdph50.fr

Adresse :Maison Départementale des Personnes Handicapées de la Manche - 32 rue Croix Canuet - 50009 Saint Lô cedex

Département de la Marne (51)

Téléphone :03 26 21 57 70

Adresse :50 avenue Patton - 51000 Chalons en Champagne

Département de la Haute Marne (52)

Téléphone :03 25 01 19 51

Adresse : Cours Marcel Baron - BP 42021 - 52901 Chaumont cedex 9

Département de la Mayenne (53)

Téléphone :0810 10 00 26

Site Internet :http://www.lamayenne.fr/

Adresse : Maison départementale des personnes handicapées de la Mayenne - Boite Postale 10635 - 53006 LAVAL cedex

Département de Meurthe et Moselle (54)

Téléphone :03 83 97 44 20

Site Internet :www.cg54.fr

Adresse :123, rue Ernest Albert - BP 31030 - 54521 LAXOU

Département de la Meuse (55)

Téléphone : 03 29 46 70 70

Courriel : mdph55.fr

Adresse : 5, Espace Theuriet 55000 BAR-le-DUC

Département du Morbihan (56)

Téléphone :02.97.62.74.74

Fax :02.97.62.94.74

Courriel : contact@mda56.fr

Adresse  :MDPH 56 - Parc Tertiaire de Laroiseau - 16 rue Ella Maillart - BP 379 - 56009 Vannes cedex

Département de la Moselle (57)

Courriel : mdph@cg57.fr

Site Internet :www.mdph57.fr

Adresse :Maison départementale des personnes handicapées de Moselle - Europlaza - Bât. D Entrée D3 - 1 rue Claude Chappe - 57070 Metz

Adresse postale : BP 95213 - 57076 METZ CEDEX 3

Département  de la Nièvre (58)

Téléphone :03 86 71 05 50

Adresse :11 bis rue Emile Combes - 58000 Nevers

Département du Nord (59)

Téléphone :Plate-forme Téléphonique 03 59 73 73 73 (Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h)

Fax : 03 59 73 73 00

Courriel : mdph@cg59.fr

Adresse  : MDPH 59 - Siège :  Secteurs de Dunkerque, Lille, Roubaix-Tourcoing et Douai - 21, rue de la Toison d’or - B.P. 20 372 - 59666 Villeneuve d’Ascq

 Accueil physique du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h

Site de Valenciennes : Secteurs de Cambrai, Valenciennes et Avesnes - Immeuble Philippa de Hainaut - 160 boulevard Harpignies - B.P. 30351 - 59304 VALENCIENNES CEDEX

Fax : 03 59 73 22 67

Département de l'Oise (60)

Téléphone :0800.894.421

Courriel : contact@mdph.cg60.fr

Site Internet :www.mdph.oise.fr

Adresse : MDPH de l'Oise - 1 rue des Filatures - Espace Saint-Quentin - 60000 Beauvais

Département de l'Oren (61)

Téléphone :02 33 15 00 31

Courriel : saph@cg61.fr

Site Internet :www.mdph61.fr

Adresse : Siège de la MPDH et SVA - 13, rue Marchand Saillant - 61000 Alençon

Conseil général de l'Orne

Adresse  : Hôtel du département - 27 bd de Strasbourg - BP 528 - 61017 Alençon cedex

Téléphone : Conseil Général : 02 33 81 60 00 poste 1560

Département du Pas de Calais (62)

Téléphone :03 21 21 84 00

Fax :03 21 60 91 10

Courriel : mdph62@mdph62.fr

Site Internet :www.mdph.pasdecalais.fr

Adresse : MDPH 62 - Parc d’activité des Bonnettes - 9 rue Willy Brandt - BP 90266 - 62005 Arras cedex

Département du Puy de Dôme (63)

Téléphone :04 73 74 51 20

Fax :04 73 74 51 28

Courriel : mdph@cg63.fr

Adresse :11 rue Vaucanson - 63000 Clermont Ferrand

Département des Pyrénées Atlantiques (64)

Téléphone :05 59 27 50 50

Fax :05 59 27 50 51

Courriel : mdph64@wanadoo.fr

Adresse :Rue Pierre Bonnard - 64000 PAU

Département des Hautes Pyrénées (65)

Téléphone :05 62 56 73 45

Fax :05 62 56 73 46

Courriel : mdph65@cg65.fr

Adresse  :MDPH 65 - Centre de Santé - Place Ferré  - 65000 Tarbes

Département des Pyrénées Orientales (66)

Téléphone :04 68 39 99 00

Fax :04 68 39 99 49

Courriel : mdph66@cg66.fr

Adresse :MDPH 66 - 30, Rue Pierre Bretonneau - 66000 PERPIGNAN

Département du Bas Rhin (67)

Téléphone :numéro vert: 0 800 74 79 00

Télécopie :03 69 06 71 00

Courriel : accueil.mdph@cg67.fr

Adresse : 6 A rue du Verdon - 67000 Strasbourg

Département du Haut Rhin (68)

Téléphone :numéro vert : 0 800 109 700

Courriel : mdph@cg68.fr

Adresse :BP 20351 - 68006 Colmar cedex

de 9h à 11h30 et 14h à 17h

Département du Rhône (69)

Téléphone :numéro vert: 0 800 869 869

Courriel : info@rhone.fr

Site Internet :http://www.rhone.fr/solidarite/handicap/mdph

Adresse : MDPH du Rhône - 23 rue de la Part-Dieu - 69003 Lyon

Département de Haute-Saône (70)

Téléphone :03 84 96 12 80

Courriel : mdph@cg70.fr

Adresse : MDPH de Haute-Saône - 1 rue Jean-Bernard Desrone - BP 70318 - 70006 Vesoul cedex

Département de Saône et Loire (71)

Téléphone :03 85 21 51 30

Fax :03 85 21 51 31

Courriel : mdph@cg71.fr

Site Internet :www.cg71.fr

Adresse : Maison Départementale de l’Autonomie – MDPH - Espace Duhesme – Conseil général - 18 rue de Flacé - 71026 Mâcon Cedex 9

Accueil de 8h30 à 12h30 et 13h30 à 17h30 (16h30 le vendredi)

Département de la Sarthe (72)

Téléphone :02 43 54 11 90 et N° Vert 0 800 52 62 72

Fax :02 43 54 11 94

Courriel : Mdph.sarthe@cg72.fr

Adresse : Maison Départementale des Personnes Handicapées de La Sarthe - 11 rue de Pied Sec - BP 23059 - 72003 LE MANS CEDEX 1

Département de Savoie (73)

Téléphone : N° vert (réservé au public) : 0800 0800 73 ou 04 79 75 39 60

Fax :04 79 75 39 61

Courriel : mdph73@mdph73.fr

Site Internet :www.mdph73.fr

Adresse : 110 rue Sainte Rose - 73000 CHAMBERY

Département de Haute-Savoie (74)

Téléphone :04 50 33 22 50

Courriel : mdph@mdph74.fr

Site Internet : www.mdph74.fr

Adresse :12, Avenue de Chevêne  - BP 20123 - 74003 Annecy cédex

Département de Paris (75)

Téléphone : 0805800909 du lundi au vendredi de 9h à 17h

Fax :01 53 32 37 22

Courriel : contact@mdph.paris.fr

Site Internet :www.handicap.paris.fr

Adresse  :69 rue de la Victoire - 75009 Paris

ACCUEIL : du lundi au jeudi 9h/16h et mercredi jusqu'à 17h

TELEPHONE : lundi au vendredi 9h/13h–14h/16h et mercredi jusqu'à 17h

Département de Seine-Maritime (76)

Téléphone :0825 076 776

Fax :02 35 60 85 58

Courriel : mdph@cg76.fr

Site Internet :http://www.seinemaritime.net/handicap/

Adresse : 13 rue Poret de Blosseville - 76100 ROUE

Du lundi au vendredi de 9H00 à 12H30 et de 13H30 à 17H30

Département de Seine et Marne (77)

Téléphone :numéro vert : 0 800 14 77 77 ou 01 64 19 11 40

Fax :01 60 65 53 15

Courriel : contact@mdph77.fr

Site Internet :www.mdph77.fr

Adresse : MDPH 77 - 16 rue de l'aluminium - 77543 Savigny le Temple cédex

de 9h à 17h30

Département des Yvelines (78)

Téléphone :01 30 21 07.30

Courriel : contact@mdph.cg78.fr

Adresse :21-23 rue du Refuge - 78000 Versailles

Département des Deux-Sèvres (79)

Téléphone :numéro vert: 0 800 400 224

Fax :05 49 05 63 49

Courriel : mdph79@cg79.fr

Adresse :37 rue du Vivier - bp 80105 - 79004 Niort

du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 17h

Département de la Somme (80)

Téléphone :03 22 97 24 10

Fax :03 22 97 24 19

Adresse :1 bd du port - CS 70 502 - 80037 amiens cedex 1

Département du Tarn (81)

Téléphone :

  • pôle adulte 05 63 43 32 40
  • pôle enfant 05 63 43 22 00

Courriel : mdph.ds81@cg81.fr

Adresse :34 route de Fauch - 81000 Albi

Département du Tarn-et-Garonne (82)

Téléphone :05 63 91 77 50

Courrier : courrier@cg82.fr

Site Internet :http://www.cg82.fr/

Adresse : 28 rue de la Banque - bp 783 - 80013 Montauban cedex

Département  du Var (83)

Téléphone : Numéro vert: 0810 830 083 et le 04 94 05 10 40

Fax : 04 94 05 55 36

Adresse :MDPH du Val - Technopole Var Matin - Route de la Seyn - 83192 OLLIOULES

Département du Vaucluse (84)

Téléphone :n°vert : 0800 800 579

Fax et SMS au 04 90 89 40 27

Courriel : accueilmdph@mdph84.fr

Adresse :22 bd St Michel - BP 3102 - 84096 AVIGNON CEDEX 9

du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et 13h30 à 17h

Département de Vendée (85)

Téléphone :0800 85 85 01

Fax : 02 51 34 46 45

Adresse  : Hôtel du Département - 40, rue du Maréchal Foch, 85923 La Roche sur Yon Cedex 9

  • Pôle adulte : Cité administrative Travot - Bâtiment D - BP 789 - 85020 La Roche sur Yon Cedex
  • Pôle Enfant : Centre d'Affaires de Beaupuy - Rue Jacques Yves Cousteau - 85020 La Roche sur Yon Cedex

Département de la Vienne (86)

Téléphone :0 810 86 20 00

Fax :05 49 36 20 26

Adresse  : 39 rue de Beaulieu - 86000 Poitiers

Département  de la Haute Vienne (87)

Téléphone :05 55 14 14 50

Fax :05 55 14 15 25

Courriel : contact.mdph@cg87.fr

Adresse : MDPH - Site Central - 8 place des Carmes - BP 73129 - 87031 Limoges cedex 1.

Département des Vosges (88)

Téléphone :03.29.29.09.91  accueil téléphonique de 9h à 12h

Fax : 03.29.29.02.86

Courriel : mdph88@cg88.fr

Adresse  :1 allée des Chênes - "La Voivre" BP 8105 - 88051 Epinal cedex 9

accueil du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 17h

Département de l'Yonne (89)

Téléphone :numéro vert : 0800 502 510

Courriel : mdphy@cg89.fr

Site Internet : www.mdph89.fr

Adresse : Maison départementale des personnes handicapées - 10 route de Saint-George - 89000 Perrigny

accueil : 8H30 à 11H30 et 14H00 à 16H30

Territoire de Belfort (90)

Téléphone :03 84 90 90 51

Adresse  :Maison de l'autonomie - Tour R6 - 3ème étage - Centre des 4 as - Rue de l'as de carreau - 90000 Belfort

accueil du lundi au vendredi de 8h45 à 12h00 et de 14h00 à 16h30

Département de l'Essonne (91)

Téléphone :01 69 91 78 00

Courriel : mdphe@cg91.fr

Adresse :MDPH - 93, rue Henri Rochefort - 91000 Evry

Département des Hauts de Seine (92)

Téléphone :01 41 91 92 50

Courriel : MDPH@cg92.fr

Site Internet :www.solidarite.hauts-de-seine.net

Adresse :2 rue Rigault - 92000 Nanterre

Département de Seine Saint Denis (93)

Téléphone :01 48 95 00 00

Fax :01 83 74 50 34

Courriel : info@place-handicap.fr

Site Internet :www.place-handicap.fr/

Adresse  : Place handicap, Maison départementale des personnes handicapées de la Seine-Saint-Denis - Immeuble E. Satie 7/11 rue Erick Satie - 93000 Bobigny

Ouverture au public : Du lundi au jeudi de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 16 h 30, vendredi de 9 heures à 12 heures.

Département du Val-de-Marne (94)

Téléphone :01 43 99 79 00

Courriel : mdph94@cg94.fr

Adresse : MDPH du val de marne - Immeuble solidarités - 7/9 voie Félix Eboué - 94046 créteil cedex 

Département du Val d'Oise (95)

Téléphone : 01 34 25 16 50

(ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h, à l'exception du jeudi matin)

http://www.mdph.valdoise.fr, qui met à disposition un formulaire de contact.

Adresse : Hôtel du département - bâtiment H - 2 av. du Parc - 95032 Cergy-Pontoise cedex

Département de la Guadeloupe (971)

Téléphone :0590 83 14 28

Adresse : MDPH de la Guadeloupe - Immeuble Romarin - Rue Ferdinand Forest Jarry - 97122, Baie-Mahault

Département de la Martinique (972)

Téléphone :05 96 70 09 95

Télécopie :05 96 74 01 06

Adresse : Lots dillon stade - 1 rue Eugène Eucharis - 97200 Fort de France

Département de Guyane (973)

Téléphone :05 94 39 16 80

Fax :05 94 37 95 51

Adresse : Novaparc 7 - Bâtiment G - Rue des Galaxies - BP 5028 - 97305 Cayenne Cedex

Département de la Réunion (974)

Téléphone :n°vert : 0800 000 262 ou standard: 0262 37 38 81

Fax :02 62 37 24 48

Site Internet :http://www.cg974.fr/index.php/Maison-Departementale-des-Personnes-Handicapees-MDPH.html

Adresse :13, rue Fénélon - BP 60183  - 97464 Saint-Denis Cédex

------------------------------

Article collecté sur le site :

http://www.mdph.fr/

Edité le 22 janvier 2013 par Evy, la blogueuse.

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #mdph

Repost 0

Publié le 27 Mars 2015

Entraide Fibromyalgie Ouest (EFO35)

Nous avons reçu de la MDPH du Val d'Oise (95)

le mail suivant :

(Merci de noter ces nouvelles informations)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"Madame, Monsieur,


Nous vous informons que la MDPH du Val d'Oise (95) a clôturé le n° 0800 300 701 depuis 2011. Nous vous remercions de supprimer la mention du 0800 de votre site et de le remplacer par le :


01 34 25 16 50


(ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h, à l'exception du jeudi matin)


Ce numéro constitue désormais l'unique coordonnée téléphonique en vigueur pour l'information des usagers de la MDPH 95.


Nous vous informons, par ailleurs, que les usagers peuvent contacter la MDPH via le site internet http://www.mdph.valdoise.fr, qui met à disposition un formulaire de contact.


Vous souhaitant bonne réception de la présente, je vous prie d'agréer mes sincères salutations."


"Natacha VANDENBORGHT
Gestionnaire administrative et financière
Pôle Appui Administratif et Financier (PAAF)
Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)
"

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #mdph, #coordonnées

Repost 0

Publié le 27 Mars 2015

 

 

Quinoa Salad

Maladie cœliaque et sensibilité au gluten non cœliaque

On entend souvent dire dans les médias que le régime sans gluten est une mode. Ce n’est pas vrai, ce n’est pas une mode. De plus en plus de personnes se rendent compte qu’elles réagissent au gluten et l’écartent de leur alimentation. Il est important de clarifier un point important.

Il existe deux entités :

  • la maladie cœliaque
  • la sensibilité au gluten non cœliaque

La maladie cœliaque est une atteinte inflammatoire et destructrice des intestins (les villosités sont érodées) entrainant diarrhée et autres troubles digestifs, mais aussi fatigue, anémie, troubles neurologiques, psychiatriques, articulaires, avec un risque accru de lymphome (cancer) si un régime sans gluten n’est pas suivi à vie. C’est en fait une maladie auto-immune. On dose d’ailleurs des anticorps (IgA) anti-transglutaminase et anti-endomysium après un résultat positif à ceux dirigés contre la gliadine (gluten) pour le diagnostic, mais ce dernier n’est établi qu’après une biopsie de l’intestin grêle.

Bien qu’étant nettement moins grave, la sensibilité au gluten non cœliaque est aussi très gênante : symptômes digestifs, mais aussi extra-digestifs comme de l’arthrose précoce, de la migraine, des problèmes de peau, de l’anxiété, etc. Cependant ce n’est pas une maladie auto-immune; tous les tests pour la maladie cœliaque reviennent négatifs. On peut tout de même demander des tests d’intolérances alimentaires (allergies retardées ou de type III) : bien que controversés le dosage d’autres anticorps, les IgG, peuvent rendre service pour identifier les différentes sensibilités aux aliments. Avec l’éviction du gluten, la perméabilité de l’intestin s’en voit réduite (cicatrisation du leaky gut) et les symptômes divers et variés de la sensibilité au gluten non cœliaque peuvent disparaitre ou être diminués.

Erreur N° 1: se ruer sur les produits sans gluten

C’est l’erreur typique du « débutant sans gluten ». En réalité les produits du commerce estampillés « sans gluten » sont de piètre qualité nutritionnelle puisqu’ils sont majoritairement composés de fécule et d’additifs. La faible teneur en protéines et la forte proportion d’amidons raffinés les rendent très hyperglycémiants (index glycémique très élevé). Ils provoquent donc des hypoglycémies réactionnelles avec leurs conséquences : fatigue, baisse de l’attention, faim, compulsions sucrées, etc.

A retenir: un produit « sans gluten » n’est pas nécessairement bon pour la santé.

Erreur N° 2: essayer de tout imiter, mais en version sans gluten

Vouloir absolument faire toutes les recettes existantes mais en version sans gluten est aussi une erreur. Le résultat est souvent décevant quand on connait bien la recette originale. Pourquoi manger du pain sans gluten alors que ce n’est pas bon ?

Biscuits sablés - Sablés nantais

Que feriez-vous si vous alliez vivre au Japon ? Vous mangeriez sans gluten, mais pas avec des produits « sans gluten » du commerce… seulement avec une alimentation traditionnellement sans gluten. C’est donc le modèle alimentaire qui doit être réformé.

En réalité il vaut mieux se tourner vers des recettes traditionnelles avec des aliments naturellement sans gluten. Ainsi on évitera les mauvaises surprises ainsi que les multiples essais avant d’obtenir un résultat tout juste convenable. Bien sûr, rien n’empêche de faire de temps en temps des crêpes à la farine de riz, mais pourquoi ne pas faire de bonnes galettes bretonnes au sarrasin ? Ou bien un gâteau corse à la farine de châtaigne ?

Erreur N° 3: ne pas assez diversifier

Pile of flour on cutting board with glass bowl, closeup

 

 

 

 

 

 

 

 

Le régime sans gluten peut vite s’orienter vers une consommation massive de riz et de produits confectionnés à partir de farine de riz (avec les abominables biscuits sans gluten, le pain de mie à la fécule et les tartines craquantes à index glycémique inavouable !).

Voici comment diversifier vos sources de féculents:

  • Céréales: riz, mais aussi millet, teff, maïs (attention le maïs est déconseillés en cas de régime Seignalet).
  • Pseudo-céréales: quinoa, sarrasin, amarante.
  • Légumineuses: petits pois, lentilles, haricots secs, fèves, pois chiches.
  • Tubercules: patates douces, pommes de terre (attention aux solanacées en cas de syndrome de l’intestin irritable).
  • Légumes riches en amidon: panais, topinambour.

Cuisinez tout ceci en vous inspirant des recettes traditionnelles (de différents pays) et bon appétit !

Posté par:

DU en nutrition et maladies métaboliques

Source : http://www.medicatrix.be/regime-sans-gluten-les-erreurs-ne-pas-commettre/

 

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #régime, #gluten

Repost 0

Publié le 25 Mars 2015

Année 2015 : Une étude pilote française ACTIPOL, multicentrique (Paris Ile-de-France, Bretagne, Loire) regroupant les docteurs JL Renevier, D Baron et JF Marc se base sur l’importance d’un sommeil réparateur pour améliorer la qualité de vie des patients fibromyalgiques. En effet dès 1975, le Prof H Moldofsky avait démontré (article, la saga Fibromyalgie 1) la capacité à déclencher un état douloureux diffus fibromyalgiforme par épreuve de privation du sommeil. Les dernières données EULAR 2014 confirment la pertinence à améliorer le sommeil des patientes fibromyalgiques et si possible de manière non médicamenteuse.

L’utilisation quotidienne pendant 3 mois, d’un champ magnétique corps entier (CMCE) à faible niveau d’énergie (2,5 Gauss soit 5 fois le champ magnétique terrestre) donc sans aucun risque, disposé sous le matelas de sa literie, permet de restaurer un sommeil qualitatif (scores de Spiegel et Vis Morgen) en imposant pendant le sommeil un axe nord/sud magnétique craniopédieux. Ce champ homogène et continu protège le patient des fluctuations du champ magnétique terrestre (en moyenne 0,5 Gauss) et des champs magnétiques parasites (TV, antennes relais wifi, lignes à haute tension…). L’amélioration rapide du sommeil génère secondairement une amélioration de l’état douloureux et de fatigue. (44) (45) (46) – (voir bibliographie sur PDF téléchargeable en bas de page).

Moldofsky H. P. Musculoskeletal Symptoms and Non-Rem Sleep Disturbance in Patients with Fibrositis Syndrome and Healthy Subjects. 1975. Psychosomatic Medicine 371 : 341-351.

Moldofsky H. P. Induction of neurasthenic musculoskeletal pain syndrome by selective sleep stage deprivation. 1976. Psychosom. Med. 38 : 35-44.

Plusieurs études ont cherché à décrire chez les personnes diagnostiquées Fibromyalgie, le rôle des déterminants de santé (consommation de tabac, obésité, stress, statut social et économique, bien-être psychologique, etc.) ou des facteurs de l’environnement dans la survenue et le développement de ce syndrome, sans toutefois parvenir à établir de lien avec la survenue de ce syndrome.

L’INVS (Institut de Veille Sanitaire), fait état d’études portant sur le thème « Fibromyalgie et intolérance environ­nementale » : Certaines études relient la fibromyalgie et le syndrome de fatigue chronique à l’intolérance idiopathique environnementale. Elle toucherait 46 à 67 % des patients atteints de fibromyalgie et 4 à 6 % de la population générale. Elle serait associée à des pollutions environnementales diverses même à très faibles doses qui sont normalement tolérées par la majorité de la population : exposition aux solvants, aux produits pétrochimiques, aux fumées et produits de combustion, aux sources d’agents infectieux, aux sources de plomb issu de carburant, aux pesticides (la France est le 3ème consommateur mondial de pesticides après les USA et l’Inde), aux radiations, aux agents de guerre chimiques (GWS, Golf War Syndrom ou sd de la guerre du Golfe), à la prise de pyridostigmine, au stress psychologique et physique…

Et les médicaments ? 47 % des médicaments ne sont pas utilisés, 22 % retournent en pharmacie, 66 % vont aux ordures, 12 % dans les toilettes… Les médicaments sont rejetés via les urines et les excréments des personnes et des animaux. Ainsi dans l’eau : anticancéreux, ATB, antidépresseurs, anxiolytiques, pilules contraceptives… a priori non totalement filtrés par les stations d’épuration.

On ne sait finalement pas s’il s’agit de facteurs de risque ou du résultat de la condition du patient, ce qui ouvre un questionnement complémentaire sur une éventuelle prévention de ce syndrome.

Au cours de la fibromyalgie (FM), les troubles cognitifs se reflètent dans les plaintes… on parle de « fibrofog », véritable brouillard cérébral perturbant la concentration et le calcul mental mais aussi la vigilance et l’attention intellectuelle. L’utilisation d’un simple auto-questionnaire pourrait permettre de détecter ces troubles cognitifs et éviterait dans la plupart des cas de recourir aux tests neuropsychologiques qui sont pour certains d’un intérêt controversé…(47)

Tesio V. Are Fibromyalgia Patients Cognitively Impaired ? Objective and Subjective Neuropsychological Evidence. Arthritis Care & Research, 2015 ; 67 : 143-150.

Parmi les outils modernes utiles au patient fibromyalgique, on peut retenir des nouvelles applications à orientation médicale, pour la plupart gratuites, pour téléphones mobiles nous faisant entrer de plain-pied dans la e-santé ou la m-santé, santé sur mobiles : tablettes et smartphones tels :

Son dossier santé, par exemple Bewell ou le dossier Santé d’Apple sur iPhone, Fibromapp ouFibromyalgia Diary (ces deux dernières sont dédiées au syndrome de Fibromyalgie mais payantes)

- Fibromyalgia Magazine

- Self management : Your life with fibromyalgia…

- Enfin, une application originale très prometteuse qui plus est bilingue français/anglais Nettelo, (Telo signifie corps en russe) où tout un chacun peut créer son avatar 3D (et l’anonymiser) avec ses vraies mesures corporelles et pourquoi pas notifier les zones douloureuses selon les critères proposés en 2010 par l’ACR. (48)

http://www.nettelo.com

Ainsi se termine cette Saga 2, nul doute que la décennie à venir apportera sa contribution que nous espérons décisive à la prise en charge efficace de cette pathologie encore trop souvent sous estimée et négligée.

Dr JF MARC

Télécharger toute la saga 2005-2015 sur : La fibromyalgie 2005-2015

Source : http://blog.magnetotherapie.fr/2015/03/04/la-fibromyalgie-en-2015/

 

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #sommeil, #réparateur

Repost 0

Publié le 24 Mars 2015

La fibromyalgie, c'est dans la tête, oui mais... - octobre 2014

Une étude cherchant à comparer par IRM fonctionnelle la connectivité de la substance grise périacqueduquale (SGPA) a été conduite parmi 15 volontaires sains et 15 patients souffrant de fibromyalgie.

Chez les volontaires sains la connectivité se fait entre de nombreuses structures cérébrales.

Chez les patients souffrant de fibromyalgie, seules certaines zones spécifiques telles que le cortex cingulaire antérieur (CCA), la cingula et le cervelet sont en activité. Ces zones sont connues pour présenter des signaux modifiés au cours des douleurs chroniques, il s’agit de la matrice neuronale centrale de gestion de la douleur…

Les auteurs ont montré que cette connectivité est diminuée dans ces zones au cours de la fibromyalgie.

Ces conclusions confortent les nombreux autres travaux montrant que le système nerveux central présente des anomalies au cours de la fibromyalgie. La Fibromyalgie c’est bien « dans la tête  » mais il s’agit d’un dérèglement de la gestion des voies de la douleur (intriquées avec des anomalies des voies périphériques afférentes et inhibitrices efférentes) et non d’un syndrome psychosomatique.

Différence statistique de la connectivité de la région périacqueduquale

Photo d’illustration : patients avec Fibromyalgie image A,  volontaires sains image B.

Ref: Periacqueductal gray connectivity in patients with fibromyalgia. preliminary results. S. Lacesa et al.

IASP 2014, Buenos Aires, 6-11 octobre 2014

Source : http://blog.magnetotherapie.fr/2014/10/10/fibromyalgie-fm-merci-les-champs-magnetiques/

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #IRM, #cerveau

Repost 0

Publié le 23 Mars 2015

Bonjour,

Comme vous le savez peut être, les MDPH (Maisons Départementales des Personnes Handicapées) sont aujourd'hui encore une fois menacées.

(voir communiqué de presse national APF ci-joint)

Nous vous invitons donc à vous mobiliser,

notamment à travers la signature et le relais d'une pétition

www.change.org/TouchePasAMaMDPH

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
MENACES SUR L’ACCÈS AUX DROITS DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP
L’APF lance la campagne « Touche pas à ma MDPH ! »

1/2
À la veille des élections départementales et alors que le Sénat étudie actuellement le projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement, l’APF tient à alerter sur les menaces qui pèsent, encore une fois, sur les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). En effet, ces dernières sont menacées dans ce projet de loi mais également localement du fait des pratiques de certains Conseils départementaux (ex Conseils généraux). Ces guichets uniques d’accès aux droits, grande avancée de la loi handicap de 2005, sont en danger : ils pourraient être remplacés par des dispositifs de plus en plus intégrés aux Conseils départementaux avec le risque de désavantages certains pour les personnes en situation de handicap et leur famille. Alors que de nombreuses personnes expriment déjà leurs difficultés pour accéder à leurs droits, cette remise en cause des MDPH va accroître ces complications ! Aujourd’hui la priorité n’est pas de modifier les MDPH mais bien de leur donner des moyens supplémentaires afin d’améliorer leur fonctionnement dans l’objectif de répondre efficacement aux attentes et besoins des personnes. Ainsi, l’APF lance la campagne « Touche pas à ma MDPH ! » accompagnée d’une pétition en ligne sur www.change.org/TouchePasAMaMDPH pour interpeller le président de la République et le Premier ministre et demander des MDPH renforcées et indépendantes pour pouvoir accomplir toutes leurs missions!
Créées par la loi handicap du 11 février 2005, les MDPH sont des dispositifs d’accueil unique qui répondent à toutes les demandes et besoins des personnes en situation de handicap et de leur famille. Ainsi, elles interviennent dans tous les domaines de la vie des personnes et leur permettent d’accéder à de nombreux droits et services tels que :
- un parcours de scolarisation pour un enfant en situation de handicap ;
- un parcours de formation, un parcours universitaire pour un jeune adulte ;
- un parcours de formation et d’emploi pour un adulte ;
- un accompagnement par un service à domicile ou un accompagnement dans le cadre d’une structure d’hébergement spécifique, dans la cadre du libre choix du mode de vie des personnes en situation de handicap ;
- un droit à la compensation des conséquences de son handicap (enfant, adulte) ;
- une allocation de ressources pour un adulte ne pouvant pas travailler en raison de son handicap ou pour la famille d’un enfant en situation de handicap etc.
Les MDPH sont donc indispensables au quotidien pour toutes les personnes en situation de handicap et leur famille ainsi que pour tous les partenaires qui concourent à ses missions.
2/2
Les MDPH sont également des lieux où tous les acteurs et/ou décideurs qui participent à l’accompagnement des personnes sont impliqués dans son pilotage. Ainsi, l’État, le Conseil départemental, les associations, l’ARS, la CAF et encore d’autres organismes collaborent au sein du groupement d’intérêt public (GIP) des MDPH et garantissent son autonomie et la participation pleine et entière de tous les acteurs concernés par ses politiques.
Les projets locaux de certains Conseils départementaux qui tentent d’intégrer les MDPH dans l’organigramme de leurs services et ainsi les priver de leur autonomie ; la pratique d’autres départements qui minorent les rôles des co-acteurs des commission exécutives des MDPH ainsi que le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement, sous couvert des Maisons de l’Autonomie, pourraient revenir sur ce principe. Et laisser les Conseils départementaux gérer les MDPH à travers le prisme de leurs seules compétences avec le risque de dérives des « décideurs-payeurs ». Cette mainmise des Conseils départementaux entraînerait une aggravation des réductions des droits pour les personnes en situation de handicap et de fortes disparités de traitement sur le territoire en particulier pour l’octroi de prestations.
C’est pourquoi l’APF lance cette campagne de mobilisation et cette pétition pour sauver les MDPH ! Car pour l’APF, la priorité est bien de renforcer leurs moyens et de garantir leur indépendance et non de créer un nouveau dispositif ou de tenter de l’assimiler aux seuls Conseils départementaux, ce qui serait un net recul pour les droits des personnes en situation de handicap et de
leur famille.


L’APF appelle tous les citoyens à se mobiliser

en signant la pétition en ligne sur

www.change.org/TouchePasAMaMDPH.

17, bd Auguste-Blanqui – 75013 Paris
Tél : 01 40 78 69 00 – Fax : 01 45 89 40 57 – www.apf .asso. f r


Source : www. facebook.com/associat iondesparalysesdefrance - www. twi t ter.com/apfhandicap
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pétition-papier à envoyer

Bonjour à tous,

Je suis Marie Annick RICHARD :

Présidente de l’association

Entraide Fibromyalgie de l’Ouest

siège social au 36 Bd de la Mas à Rennes.

Je parle pour toutes les associations de malades, pour nos adhérents, pour toutes les personnes malades ou bien portantes ; nous devons tous réagir et signer cette pétition pour garder notre système de santé correct et décent pour vous ou vos proches, aujourd’hui ou demain, et peut être pour vous qui serez un jour, malade, souffrant, invalide ou handicapé.

Alors rejoignez nous sur ce site :

www.change.org/TouchePasAMaMDPH

et signez pour garder cette aide précieuse et indispensable pour nous tous.

Merci de m’avoir lu et d’avoir réagi en signant cette pétition très importante.

Cordialement à tous et bonne santé

Mme RICHARD Marie Annick

__________E.F.O. 35 - 36 Boulevard Albert 1er - 35200 Rennes_________
N° Siret : 532 542 016 00011 - Courriel : efo35000@gmail.com

Site Internet : http://www.entraide-fibromyalgie-ouest.com

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #MDPH, #pétition

Repost 0

Publié le 20 Mars 2015

Close up of yeasty bread

 

La sensibilité au gluten est différente de l’intolérance au gluten ou maladie cœliaque, mais elle existe. Une étude vient de le démontrer. 

On ne compte plus les personnes qui se disent intolérantes au gluten, souffrant de troubles divers et variés, digestifs, nerveux, articulaires. Et qui se portent beaucoup mieux après avoir adopté une alimentation sans gluten.

Une étude a été menée par des chercheurs italiens sur une soixantaine de personnes déclarant avoir une sensibilité au gluten.

Bien entendu, on a vérifié avant qu’aucun d’eux ne souffrait d’une maladie cœliaque.

Puis on les a divisés en deux groupe : ceux du premier groupe ont boulotté des capsules contenant presque 5 g de gluten et les autres les mêmes capsules contenant de l’amidon de riz, donc sans gluten.

Aucun d’entre eux ne savait ce qu’il y avait dans les capsules. Et les chercheurs notaient et analysaient toutes leurs réactions

Puis, au bout d’une semaine, on a interverti : ceux qui avaient des capsules de gluten on eu celles de riz et vice-versa.

Chaque fois que les participants ont eu des capsules de gluten, tous leurs symptômes intestinaux, douloureux et nerveux ont augmenté.

Ce qui prouve, d’après cette étude, que la sensibilité au gluten existe bel et bien.

Les fabricants de produits sans gluten ont donc encore de beaux jours devant eux.

Si vous pensez avoir une sensibilité au gluten, il est indispensable de faire les examens nécessaires pour détecter une maladie cœliaque avant de supprimer le gluten de son alimentation.

Paule

Di Sabatino A and al. Small amounts of gluten in subjects with suspected nonceliac gluten sensitivity: a randomized, double-blind, placebo-controlled, cross-over trial. Clinical gastroenterology and hepatology journal. 2015 Feb 19.

Article publié par le 18/03/2015

Ce billet fait partie du blog de Paule Neyrat, Le blog de Paule (http://www.babelio.com/auteur/Paule-Neyrat/33215)

Source : http://www.e-sante.fr/?from_nl=ok

 

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #gluten, #intolérances

Repost 0