Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La blogueuse tire sa révérence...

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

    EFO - Logos asso 050310                                    

 

 

 

 

BONJOUR A TOUTES ET A TOUS !

DEPUIS 2009, TOUS LES JOURS OU PRESQUE,

JE METS EN LIGNE DES ARTICLES, DES VIDÉOS,

DES INFORMATIONS DE TOUS ORDRES,

SUR CE BLOG QUE J'AI CONSTRUIT PAS A PAS.

A PRÉSENT, MA VIE PREND UN AUTRE SENS, UNE AUTRE DIRECTION

JE DOIS ME CONSACRER NON SEULEMENT A MOI,

MAIS AUSSI AUX MIENS : MON COUPLE, MA FAMILLE ET MES AMIS.

JE CROIS AVOIR DONNE BEAUCOUP DE MOI DANS CETTE ACTIVITE

QUI M'A APPORTE ÉNORMÉMENT.

D'ABORD SUR LE PLAN HUMAIN ET SUR LE PARTAGE.

ENSUITE SUR LE PLAN DE LA CONNAISSANCE DE NOTRE PATHOLOGIE,

 LA FIBROMYALGIE

MAIS PAS QUE :

AINSI J'AI BEAUCOUP APPRIS SUR NOTRE RAPPORT A LA DOULEUR,

LES DIFFICULTÉS A VIVRE AVEC CETTE FATIGUE

ET CES MULTIPLES TORTURES MUSCULAIRES ET TENDINEUSES.

JE ME SUIS ENTIÈREMENT INVESTIE

 DANS CETTE TACHE QUI M'A ÉTÉ CONFIÉE.

J'AI DU APPRENDRE "SUR LE TAS" COMMENT FONCTIONNE UN BLOG,

COMMENT LE RENDRE INTÉRESSANT, ATTRACTIF,

SES POSSIBILITÉS TECHNIQUES, ETC.

J'AI TOUT DÉCOUVERT PAR MOI MÊME

ET J’ESPÈRE DE TOUT MON CŒUR AVOIR RÉUSSI CE CHALLENGE !!!

A VOUS DE ME LE DIRE...

Résultat de recherche d'images pour "smileys content"

JE RENDS MON TABLIER DE BLOGUEUSE

EN ESPÉRANT QUE LA PERSONNE QUI ME REMPLACERA

N'AURA AUCUNE  DIFFICULTÉS A S'ADAPTER

A LA TRAME DE MON CHER BLOG.

JE DOIS AVOUER QUE CA ME FAIT TRÈS ÉTRANGE

A LA PENSÉE QUE JE NE VIENDRAI PLUS

A CE RENDEZ-VOUS QUOTIDIEN.

MAIS IL FAUT SAVOIR, TÔT OU TARD, CÉDER LA PLACE

POUR QUE CE BLOG TROUVE UN SANG NEUF ET UN NOUVEL ÉLAN.

CE N'EST QU'A CE PRIX QUE LES CHOSES EVOLUENT

ET CONTINUENT DE VIVRE !!!

VOILA, MON RÔLE S’ARRÊTE LA.

JE SOUHAITE LONGUE VIE AU BLOG !

"ENTRAIDE FIBROMYALGIE OUEST"

ET QUE LA VIE VOUS SOIT DOUCE MES AMIS !

SURTOUT PRENEZ BIEN SOIN DE VOUS.

JE VOUS EMBRASSE

 

Résultat de recherche d'images pour "smileys bisous coeur"

LA BLOGUEUSE,

Evy  

 

Publié dans blog, blogueuse

Partager cet article

Repost0

Place des benzodiazépines dans l’insomnie

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

5 benzodiazépines et 2 molécules apparentées sont remboursées dans la prise en charge des troubles sévères du sommeil à court terme. Leur durée de prescription est limitée à 4 semaines.


La prescription d'hypnotiques, benzodiazépines ou apparentés, ne doit pas être banalisée, car, si elle facilite le sommeil, elle ne résout pas les causes de l’insomnie et peut être à l’origine de nombreux effets indésirables aux conséquences parfois graves.
Leur usage requiert le respect de règles précises : dose minimum utile, limitation dans le temps, information du patient sur la durée du traitement, ses modalités d’arrêt et ses effets indésirables…
Et, avant toute intervention thérapeutique, il sera vérifié que les règles de mises en conditions pour le sommeil sont réunies. Si ces règles peuvent suffire à restaurer le sommeil en cas d’insomnies légères et sans comorbidité, elles peuvent s’avérer insuffisantes pour résoudre un problème d’insomnie modérée ou sévère. Dans ce cas, un hypnotique peut être prescrit. La plus faible dose efficace, individuelle, sera alors recherchée. La prescription s’inscrit dans une stratégie à court terme, de quelques jours à 4 semaines maximum.


Attention

• Une dépendance aux hypnotiques est possible, même en l’absence de facteur de risque de dépendance.

• Les hypnotiques peuvent être un facteur d’entretien de l’insomnie, notamment en raison du rebond d’insomnie qu’ils peuvent induire à l’arrêt.

• Le cumul de plusieurs médicaments à effet sédatif est à proscrire : il n’apporte pas d’effet supplémentaire mais potentialise les effets indésirables.

6 erreurs à éviter

• Prescrire un hypnotique de façon systématique, sans évaluation de la situation du patient.

• Méconnaître une dépression ou un autre trouble psychiatrique à l’origine du trouble du sommeil.

• Négliger un symptôme évocateur de syndrome d’apnées du sommeil (ronflements sonores, somnolence diurne, céphalées au réveil, excès de poids).

• Associer plusieurs benzodiazépines, hypnotiques ou anxiolytiques.

• Reconduire une prescription sans réévaluer la situation du patient.

• Arrêter brutalement un traitement par benzodiazépine ou molécule apparentée.

Source : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2020720/fr/place-des-benzodiazepines-dans-linsomnie

 

Partager cet article

Repost0

Faux médicaments : une escroquerie rentable et meurtrière

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Faux médicaments : une escroquerie rentable et meurtrière

Plus de 20 millions de médicaments contrefaits ont été saisis courant juin lors d'une vaste opération policière impliquant 115 pays, a annoncé Interpol ce 18 juin. L’organisation rappelle les dangers de ces produits illicites, qui peuvent "ne pas contenir la bonne quantité de substance active, ne pas en contenir du tout, ou contenir un ingrédient différent" et font ainsi "courir différents risques aux patients et peuvent, dans le pire des cas, provoquer une crise cardiaque, un coma ou la mort".

Alors que 1.000 dollars investis dans le trafic de drogue rapportent 20.000 dollars, le gain dans la contrefaçon de médicaments peut atteindre 200.000 à 500.000 euros. Image d'illustration - © ursule - Fotolia.com

Menée entre le 9 et le 16 juin 2015, l'opération "Pangea VIII" a permis l'arrestation de 156 personnes à travers le monde et la saisie de 20,7 millions de médicaments contrefaits d'une valeur estimée à 81 millions de dollars (71 millions d'euros, voir encadré), a précisé l'organisation internationale de coopération policière, basée à Lyon, dans un communiqué.

Selon l’Institut international de recherche anti-contrefaçon de médicaments (Iracm), le crime organisé lié aux médicaments permet un "très fort retour sur investissement" aux faussaires.

Selon les chiffres de l'Iracm, alors que 1.000 dollars investis dans le trafic de drogue rapportent 20.000 dollars, le gain dans la contrefaçon de médicaments peut atteindre 200.000 à 500.000 euros.

Les saisies record de "Pangea VIII", qui visait notamment la vente de ces faux médicaments via des officines illégales sur Internet, représentent plus du double de celles réalisées en 2013 lors d'une précédente opération. L'action des différentes polices mondiales a permis la suspension de 550 publicités en ligne pour des produits pharmaceutiques illégaux et la fermeture de 2.414 sites Internet.

Les trois quarts de ces produits proviennent d'Asie, principalement d'Inde. En France, les spécialités concernées seraient surtout des médicaments contre le dysfonctionnement érectile ou des compléments alimentaires. Dans d’autres pays, des faux médicaments sont vendus pour lutter contre l'hypertension artérielle ou le cancer.

A côté des actions sur la toile qui ont également permis de démanteler des systèmes de paiement électronique et de livraison, des perquisitions sur le terrain ont abouti à la découverte d’entrepôts remplis de médicaments contrefaits ou périmés, par exemple en Indonésie où ces produits étaient destinés à approvisionner les rayonnages de pharmacie.

Médicaments illégaux

A côté de ces faux médicaments et substances périmées, le coup de filet a également porté sur la fabrication illégale de produits dopants. Les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) ont ainsi interpellé six personnes "qui fabriquaient illégalement des produits dopants". Lors des perquisitions, les militaires ont découvert quantité de stéroïdes anabolisants (472 flacons, 3.240 comprimés), d'hormones (400 comprimés), d'insuline (270 cartouches et 20 seringues), de contrefaçon de médicaments érectiles (68 comprimés) et des produits pharmaceutiques non encore identifiés (92 flacons et 700 gélules).

"Via internet, ils se fournissaient en étiquettes avec codes et marques, autocollants holographiques, matériels de laboratoire", détaille le communiqué des douanes et de la gendarmerie.

Vente de produits de régimes toxiques

La collaboration internationale entre le Canada, la France, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, Interpol et des acteurs du secteur privé, comme le fournisseur d'accès à internet Google, a permis la fermeture de deux noms de domaine vendant un produit de régime illicite et potentiellement mortel, le 2.4 dinitrophenol (autrement appelé DNP), célèbre chez les adeptes du culturisme et des régimes.

A la demande des autorités françaises, Interpol avait lancé une alerte en mai, via une "notice orange", sur les dangers de cette substance qui a provoqué la mort d'une femme outre-Manche et a rendu un homme gravement malade en France après avoir acheté ce produit sur Internet. 

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Source : http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/affaires-justice/faux-medicaments-une-escroquerie-rentable-et-meurtriere_16653.html

Publié dans faux, medicaments, escroquerie

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>