Publié le 30 Juin 2015

    EFO - Logos asso 050310                                    

 

 

 

 

BONJOUR A TOUTES ET A TOUS !

DEPUIS 2009, TOUS LES JOURS OU PRESQUE,

JE METS EN LIGNE DES ARTICLES, DES VIDÉOS,

DES INFORMATIONS DE TOUS ORDRES,

SUR CE BLOG QUE J'AI CONSTRUIT PAS A PAS.

A PRÉSENT, MA VIE PREND UN AUTRE SENS, UNE AUTRE DIRECTION

JE DOIS ME CONSACRER NON SEULEMENT A MOI,

MAIS AUSSI AUX MIENS : MON COUPLE, MA FAMILLE ET MES AMIS.

JE CROIS AVOIR DONNE BEAUCOUP DE MOI DANS CETTE ACTIVITE

QUI M'A APPORTE ÉNORMÉMENT.

D'ABORD SUR LE PLAN HUMAIN ET SUR LE PARTAGE.

ENSUITE SUR LE PLAN DE LA CONNAISSANCE DE NOTRE PATHOLOGIE,

 LA FIBROMYALGIE

MAIS PAS QUE :

AINSI J'AI BEAUCOUP APPRIS SUR NOTRE RAPPORT A LA DOULEUR,

LES DIFFICULTÉS A VIVRE AVEC CETTE FATIGUE

ET CES MULTIPLES TORTURES MUSCULAIRES ET TENDINEUSES.

JE ME SUIS ENTIÈREMENT INVESTIE

 DANS CETTE TACHE QUI M'A ÉTÉ CONFIÉE.

J'AI DU APPRENDRE "SUR LE TAS" COMMENT FONCTIONNE UN BLOG,

COMMENT LE RENDRE INTÉRESSANT, ATTRACTIF,

SES POSSIBILITÉS TECHNIQUES, ETC.

J'AI TOUT DÉCOUVERT PAR MOI MÊME

ET J’ESPÈRE DE TOUT MON CŒUR AVOIR RÉUSSI CE CHALLENGE !!!

A VOUS DE ME LE DIRE...

Résultat de recherche d'images pour "smileys content"

JE RENDS MON TABLIER DE BLOGUEUSE

EN ESPÉRANT QUE LA PERSONNE QUI ME REMPLACERA

N'AURA AUCUNE  DIFFICULTÉS A S'ADAPTER

A LA TRAME DE MON CHER BLOG.

JE DOIS AVOUER QUE CA ME FAIT TRÈS ÉTRANGE

A LA PENSÉE QUE JE NE VIENDRAI PLUS

A CE RENDEZ-VOUS QUOTIDIEN.

MAIS IL FAUT SAVOIR, TÔT OU TARD, CÉDER LA PLACE

POUR QUE CE BLOG TROUVE UN SANG NEUF ET UN NOUVEL ÉLAN.

CE N'EST QU'A CE PRIX QUE LES CHOSES EVOLUENT

ET CONTINUENT DE VIVRE !!!

VOILA, MON RÔLE S’ARRÊTE LA.

JE SOUHAITE LONGUE VIE AU BLOG !

"ENTRAIDE FIBROMYALGIE OUEST"

ET QUE LA VIE VOUS SOIT DOUCE MES AMIS !

SURTOUT PRENEZ BIEN SOIN DE VOUS.

JE VOUS EMBRASSE

 

Résultat de recherche d'images pour "smileys bisous coeur"

LA BLOGUEUSE,

Evy  

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #blog, #blogueuse

Repost 0

Publié le 29 Juin 2015

5 benzodiazépines et 2 molécules apparentées sont remboursées dans la prise en charge des troubles sévères du sommeil à court terme. Leur durée de prescription est limitée à 4 semaines.


La prescription d'hypnotiques, benzodiazépines ou apparentés, ne doit pas être banalisée, car, si elle facilite le sommeil, elle ne résout pas les causes de l’insomnie et peut être à l’origine de nombreux effets indésirables aux conséquences parfois graves.
Leur usage requiert le respect de règles précises : dose minimum utile, limitation dans le temps, information du patient sur la durée du traitement, ses modalités d’arrêt et ses effets indésirables…
Et, avant toute intervention thérapeutique, il sera vérifié que les règles de mises en conditions pour le sommeil sont réunies. Si ces règles peuvent suffire à restaurer le sommeil en cas d’insomnies légères et sans comorbidité, elles peuvent s’avérer insuffisantes pour résoudre un problème d’insomnie modérée ou sévère. Dans ce cas, un hypnotique peut être prescrit. La plus faible dose efficace, individuelle, sera alors recherchée. La prescription s’inscrit dans une stratégie à court terme, de quelques jours à 4 semaines maximum.


Attention

• Une dépendance aux hypnotiques est possible, même en l’absence de facteur de risque de dépendance.

• Les hypnotiques peuvent être un facteur d’entretien de l’insomnie, notamment en raison du rebond d’insomnie qu’ils peuvent induire à l’arrêt.

• Le cumul de plusieurs médicaments à effet sédatif est à proscrire : il n’apporte pas d’effet supplémentaire mais potentialise les effets indésirables.

6 erreurs à éviter

• Prescrire un hypnotique de façon systématique, sans évaluation de la situation du patient.

• Méconnaître une dépression ou un autre trouble psychiatrique à l’origine du trouble du sommeil.

• Négliger un symptôme évocateur de syndrome d’apnées du sommeil (ronflements sonores, somnolence diurne, céphalées au réveil, excès de poids).

• Associer plusieurs benzodiazépines, hypnotiques ou anxiolytiques.

• Reconduire une prescription sans réévaluer la situation du patient.

• Arrêter brutalement un traitement par benzodiazépine ou molécule apparentée.

Source : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2020720/fr/place-des-benzodiazepines-dans-linsomnie

 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #benzodiazapines, #insomnie, #sommeil

Repost 0

Publié le 28 Juin 2015

Faux médicaments : une escroquerie rentable et meurtrière

Plus de 20 millions de médicaments contrefaits ont été saisis courant juin lors d'une vaste opération policière impliquant 115 pays, a annoncé Interpol ce 18 juin. L’organisation rappelle les dangers de ces produits illicites, qui peuvent "ne pas contenir la bonne quantité de substance active, ne pas en contenir du tout, ou contenir un ingrédient différent" et font ainsi "courir différents risques aux patients et peuvent, dans le pire des cas, provoquer une crise cardiaque, un coma ou la mort".

Alors que 1.000 dollars investis dans le trafic de drogue rapportent 20.000 dollars, le gain dans la contrefaçon de médicaments peut atteindre 200.000 à 500.000 euros. Image d'illustration - © ursule - Fotolia.com

Menée entre le 9 et le 16 juin 2015, l'opération "Pangea VIII" a permis l'arrestation de 156 personnes à travers le monde et la saisie de 20,7 millions de médicaments contrefaits d'une valeur estimée à 81 millions de dollars (71 millions d'euros, voir encadré), a précisé l'organisation internationale de coopération policière, basée à Lyon, dans un communiqué.

Selon l’Institut international de recherche anti-contrefaçon de médicaments (Iracm), le crime organisé lié aux médicaments permet un "très fort retour sur investissement" aux faussaires.

Selon les chiffres de l'Iracm, alors que 1.000 dollars investis dans le trafic de drogue rapportent 20.000 dollars, le gain dans la contrefaçon de médicaments peut atteindre 200.000 à 500.000 euros.

Les saisies record de "Pangea VIII", qui visait notamment la vente de ces faux médicaments via des officines illégales sur Internet, représentent plus du double de celles réalisées en 2013 lors d'une précédente opération. L'action des différentes polices mondiales a permis la suspension de 550 publicités en ligne pour des produits pharmaceutiques illégaux et la fermeture de 2.414 sites Internet.

Les trois quarts de ces produits proviennent d'Asie, principalement d'Inde. En France, les spécialités concernées seraient surtout des médicaments contre le dysfonctionnement érectile ou des compléments alimentaires. Dans d’autres pays, des faux médicaments sont vendus pour lutter contre l'hypertension artérielle ou le cancer.

A côté des actions sur la toile qui ont également permis de démanteler des systèmes de paiement électronique et de livraison, des perquisitions sur le terrain ont abouti à la découverte d’entrepôts remplis de médicaments contrefaits ou périmés, par exemple en Indonésie où ces produits étaient destinés à approvisionner les rayonnages de pharmacie.

Médicaments illégaux

A côté de ces faux médicaments et substances périmées, le coup de filet a également porté sur la fabrication illégale de produits dopants. Les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) ont ainsi interpellé six personnes "qui fabriquaient illégalement des produits dopants". Lors des perquisitions, les militaires ont découvert quantité de stéroïdes anabolisants (472 flacons, 3.240 comprimés), d'hormones (400 comprimés), d'insuline (270 cartouches et 20 seringues), de contrefaçon de médicaments érectiles (68 comprimés) et des produits pharmaceutiques non encore identifiés (92 flacons et 700 gélules).

"Via internet, ils se fournissaient en étiquettes avec codes et marques, autocollants holographiques, matériels de laboratoire", détaille le communiqué des douanes et de la gendarmerie.

Vente de produits de régimes toxiques

La collaboration internationale entre le Canada, la France, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, Interpol et des acteurs du secteur privé, comme le fournisseur d'accès à internet Google, a permis la fermeture de deux noms de domaine vendant un produit de régime illicite et potentiellement mortel, le 2.4 dinitrophenol (autrement appelé DNP), célèbre chez les adeptes du culturisme et des régimes.

A la demande des autorités françaises, Interpol avait lancé une alerte en mai, via une "notice orange", sur les dangers de cette substance qui a provoqué la mort d'une femme outre-Manche et a rendu un homme gravement malade en France après avoir acheté ce produit sur Internet. 

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Source : http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/affaires-justice/faux-medicaments-une-escroquerie-rentable-et-meurtriere_16653.html

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #faux, #medicaments, #escroquerie

Repost 0

Publié le 26 Juin 2015

Fibromyalgie : vers une meilleure qualité de vie

Avoir mal partout. Tout le temps. Longtemps considérée comme une maladie imaginaire, la fibromyalgie est aujourd'hui reconnue comme une maladie à part entière, et mieux prise en charge.

Avoir mal, au point de ne plus pouvoir bouger, de marcher difficilement, de ne plus dormir... La fibromyalgie et son cortège de douleurs continuelles aux muscles, aux tendons, aux ligaments vous enferment dans un monde dont il est bien difficile de sortir. D'autant qu'elle rend les médecins suspicieux. Imaginez : les radios ne montrent rien, et les traitements antalgiques habituels ne marchent pas. Pas facile de poser un diagnostic.

« Trois éléments sont toujours présents, résume le Dr Jean-Luc Renevier, rhumatologue, médecin de rééducation fonctionnelle à l'hôpital Meulan (Les Mureaux), une douleur chronique diffuse, persistante depuis plus de six mois, un syndrome de fatigue chronique et des troubles du sommeil ».

S'y ajoutent d'autres symptômes, variables dans le temps et d'une personne à l'autre : colopathie fonctionnelle, céphalée, syndrome des jambes sans repos... Sans parler des troubles de la mémoire, des difficultés de concentration, de l'intolérance aux bruits, aux lumières fortes, au froid, voire de l'anxiété et parfois de la dépression réactionnelle.

Tous ces symptômes sont invisibles pour les autres. De là à les taxer de psychosomatiques, il n'y a qu'un pas... franchi pendant de nombreuses années. En France, il a fallu attendre 2007 pour que la fibromyalgie soit reconnue par l'Académie nationale de médecine et 2010 pour que la Haute autorité de santé publie des recommandations sur sa prise en charge. Depuis les choses commencent à changer.

Un diagnostic plus précoce

« Le diagnostic est largement plus précoce que dans les années 2000 », se réjouit Carole Robert, présidente de Fibromyalgie France. Selon une enquête réalisée par son association, il est de moins d'un an pour 25 % des patients. Il tournerait même aujourd'hui autour de 4 mois. Preuve que les médecins sont mieux informés.

« Même s'il est parfois posé un peu trop hâtivement, ce diagnostic très précoce permet de mettre en place une prise en charge de la douleur avant que cette dernière ne s'installe trop durablement. » Certes, il n'existe pas de médicament miracle pour cette maladie, probablement due à un hyperfonctionnement des régions cérébrales qui perçoivent la douleur. Mais, des approchent non médicamenteuses permettent aujourd'hui de rendre la douleur supportable et d'améliorer la qualité de vie.

Une prise en charge pluridisciplinaire

« La personne atteinte de fibromyalgie est désormais considérée dans sa globalité », confirme le Dr Renevier. Si les médicaments (antalgiques, anxiolytiques, hypnotiques, myorelaxants, etc.) ne sont pas rangés aux oubliettes, ils sont utilisés avec parcimonie. La prise en charge est individualisée et repose avant tout sur la pluridisciplinarité (rhumatologue, rééducateur, kinésithérapeutes, etc.). D'où son développement dans des structures type centres anti-douleur, centres de rééducation fonctionnelle, centres du sommeil ou centres thermaux. Au programme : éducation thérapeutique, réadaptation à l'effort, relaxation, soutien psychologique...

Le traitement de la fibromyalgie rime maintenant plus avec massages, gym douce, balnéothérapie ou sophrologie qu'avec les anti-dépresseurs, même si ces derniers peuvent être utiles. Les médecines douces (oligothérapie, phytothérapie, acupuncture, hypnose) ne sont pas en reste et certaines nouvelles thérapies donnent de bons résultats. À chacun de trouver celles qui lui conviennent le mieux pour lui permettre de sortir de sa maladie en l'acceptant et en n'ayant plus peur de bouger.

par Claire Gabillat et Agnès Pelinq

Source : http://www.topsante.com/medecine/fatigue/fibromyalgie/soigner/fibromyalgie-vers-une-meilleure-qualite-de-vie-72895

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #qualité de vie

Repost 0

Publié le 25 Juin 2015

thermes allevard

Saison thermale 2015

(soins des Thermes d'Allevard)

LA NUTRITHÉRAPIE

La nutrithérapie est née aux États-Unis il y a maintenant plus de 40 ans. Elle représente une véritable révolution dans l’approche de la maladie et dans la conception même de la santé. Elle vise à optimiser la santé, les performances physiques et intellectuelles, retarder les effets du vieillissement, prévenir et traiter les maladies par des conseils alimentaires, des « aliments- plus » (assez riches en principes actifs pour avoir des effets-médicaments à court terme) et des compléments alimentaires.

LA SOPHROLOGIE INTÉGRATIVE

La sophrologie est l’école du positif. Elle propose divers outils qui permettent de développer son bien être personnel en utilisant des mouvements physiques simples, des exercices de respiration et de visualisation. La sophrologue, par son discours, invite chaque participant à vivre son expérience. A la fin de chaque séance, chacun exprime les sensations qui se sont offertes à lui. La pratique ne nécessite aucun matériel ni tenue particulière. Il n’y a pas de contact physique, la séance étant dirigée par la voix du thérapeute. Dans le cas précis de la fibromyalgie, différents points vont être abordés afin de mettre en évidence les clés qui permettront à chacun d’activer un mieux-être et d’apprendre, entre autre, à relâcher les tensions, réguler son sommeil et appréhender la vie de façon plus positive. Les séances de groupe permettent : - Des moments de partage et des échanges riches en expériences personnelles, - La mise en place d’une nouvelle hygiène de vie qui respecte le rythme personnel de chacun permettant de retrouver un équilibre corps/mental, - L’apprentissage d’exercices pratiques pour mieux gérer son stress, son émotivité et sa douleur, - Des clés pour activer l’estime de soi.

LA COHÉRENCE CARDIAQUE

Le concept de cohérence cardiaque est issu des recherches médicales dans les neurosciences et la neuro-cardiologie. Son impact bénéfique sur la gestion du stress a été mis en lumière aux États-Unis par l’institut HeartMath. Il a notamment été montré que la cohérence cardiaque a de nombreux bénéfices sur la santé, un rôle important dans la prise en charge de la douleur et permettait de s’affranchir des médicaments types anxiolytiques ou antidépresseurs. Dans le cadre du protocole fibromyalgie, vous découvrirez en 2 séances d’une heure les bases de cette pratique que vous pourrez ensuite appliquer chez vous, au quotidien.

LA MUSICOTHÉRAPIE

De nombreuses études cliniques récentes ont démontré l’effet de la musicothérapie dans la prise en charge de la douleur et de l’anxiété. Certaines études contrôlées, témoignent d’une baisse moyenne des consommations médicamenteuses de 29% et pouvant atteindre jusqu’à 50% chez certains patients. La musicothérapie agit directement sur la sensation douloureuse. Elle interagit et module les composantes sensorielles, cognitives, affectives et comportementales de la douleur.

DÉCOUVERTE DE L’HYPNOSE (protocole avancé)

Au cours de cet atelier, sont abordées les grandes lignes théoriques, les principales indications de l’hypnose et la pratique de l’autohypnose. Cette dernière permet à chacun d’apprendre à se connecter à son inconscient, à son potentiel intérieur et à ses ressources. Tel un guide, notre partie inconsciente nous enseigne la meilleure façon d’évoluer et nous donne des réponses au quotidien. L’autohypnose est un puissant levier de changement et de transformation. Atelier animé par Catherine Romano, Diplômée de l’institut de Sophrologie Rhône-Alpes, diplôme universitaire d’Hypnose Médicale et Docteur en Pharmacie.

RÉÉDUCATION PROGRESSIVE A L’EFFORT

La première séance se fera dans le parc des Thermes et visera à réapprendre à marcher avec une bonne posture. La séance fera alterner des périodes de marche libre et guidée par l’animateur avec des périodes de repos. L’objectif est de prendre conscience des postures acquises, des postures libérant le mouvement et de moindre fatigue, et enfin des postures de détente après l’effort. Deux autres séances (1 séance hebdomadaire) se dérouleront en milieu naturel ou sur appareils (ergocycle, tapis de marche,...) selon les patients. Ces séances seront en lien avec la gymnastique douce en piscine ( inclus dans votre cure rhumatologie).

NUTRITHÉRAPIE PRATIQUE

L'Atelier Nutrithérapie a pour objectif la mise en pratique des principes généraux d'une alimentation équilibrée. Par petits groupes et durant 1H30, il s'agira de constituer  différents repas types sur une journée répondant à un équilibre diététique digeste et assimilable. Seront abordés plusieurs thèmes : les grandes familles d'aliments, les bonnes combinaisons alimentaires, les besoins nutritifs de notre organisme... Outre les conseils alimentaires apportés, cet atelier sera un moment de partage et d'échanges autour de l'alimentation saine.

MIEUX DORMIR AVEC LA SOPHROLOGIE (protocole avancé)

Un français sur trois connaît des troubles du sommeil. La sophrologie apporte des outils efficaces pour retrouver un sommeil récupérateur et profiter de la journée. Programme de cet atelier : échanges et présentation de concepts autour du sommeil, pratique de sophrologie avec apprentissage d’exercices pour mieux dormir (à pratiquer chez vous par la suite).

IDOGO (protocole avancé)

Pratiquez des exercices doux et simples issus de la gymnastique traditionnelle chinoise (Qi Gong) Grâce à l'aide d'un bâton en bois dont les extrémités sphériques accueillent en douceur les paumes des mains, les exercices vous apporteront le plaisir d'améliorer souplesse et fluidité du mouvement, ouverture respiratoire, détente du corps et calme de l'esprit . Vivez cette expérience : « I do go » signifie : « Je le fais, j'y arrive ». Le bâton est fourni.

MÉDITATION

Objectif : loin de toute croyance ou spiritualité, il s’agit d’apprendre à rester tranquille par différentes techniques intégrant le corps, le souffle et l’esprit.

Source : http://www.thermes-allevard.com/56-les-soins-et-ateliers-fibromyalgie.html

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #soins, #ateliers, #fibromyalgie, #thermes, #thermale

Repost 0

Publié le 24 Juin 2015

L’éducation thérapeutique du patient est définie comme l’aide apportée aux patients et/ou à leur entourage pour comprendre la maladie et les traitements, collaborer aux soins et prendre en charge leur état de santé, afin de conserver et/ou améliorer la qualité de vie.

A ne pas confondre avec l’éducation pour la santé s’adresse à des personnes estimées en bonne santé.

Cette éducation de la santé est destinée à leur faire comprendre comment elles peuvent acquérir et conserver leur « capital santé » en évitant des comportements à risque ou en adoptant des mesures de prévention (vaccinations par exemple) destinées à leur éviter des maladies.

Éducation pour la santé et prévention sont intimement liées.

Par contre l’éducation thérapeutique qui est un processus par étapes, intégré aux soins et mis en œuvre par différents acteurs, est destinée aux personnes souffrant d’une maladie chronique.

Il s’agit de l’articulation d’activités organisées : de sensibilisation, d’information, d’apprentissage et d’accompagnement psycho-social concernant : la maladie, le traitement prescrit, les soins, les institutions de soins et les comportements de santé et de maladie du patient (OMS, 1998).

Selon les dispositions de la loi Hôpitaux Patients, Santé et Territoire, du 22 juillet 2009 : « L'éducation thérapeutique s'inscrit dans le parcours de soins du patient.

Éducation thérapeutique devient par cette loi une cause nationale.

Elle n’est pas opposable au malade et ne peut conditionner le taux de remboursement de ses actes et des médicaments afférents à sa maladie.

L’ETP a pour objectif de rendre le patient plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie.

Il est bon de rappeler que l’éducation n’est pas un soin pratiqué sur le corps, c’est la mobilisation d’un désir d’apprendre ou de savoir au service d’un projet d’amélioration de sa santé et de sa qualité de vie pour le patient.

 

L’ETP est centré sur la personne, elle a pour but de prendre le patient dans sa globalité.

Un programme d’ETP doit être validé est autorisé par l’agence régional de santé, et réponde à un cahier des charges précis, l’ensemble des obligations donnant lieu à autorisation est définit par arrêté et décret n° 2010-904.

De même, il convient pour dispenser de l’ETP répondent à un certain nombre de compétences définit par arrêté et décret n° 2010–906 :

  • Compétences pédagogiques et d'animation
  • Compétences méthodologiques et organisationnelles
  • Compétences relationnelles
  • Compétences biomédicales et de soins

Selon les textes officiels les programmes d'éducation thérapeutique du patient sont coordonnés par un médecin, ou par un autre professionnel de santé ou par un représentant dûment mandaté d'une association de patients agréée.

Un programme doit être mis en œuvre par au moins deux professionnels de santé de professions différentes (infirmière, kinésithérapeute,….

Lorsque le programme n'est pas coordonné par un médecin, l'un de ces deux professionnels de santé doit être un médecin.

Un programme est autorisé pour une durée de quatre ans, qu’il convient d’évaluer :

Par une évaluation annuelle du programme

C’est une démarche d’évaluation pédagogique qui engage les équipes et coordonnateurs à évaluer eux-mêmes et pour eux-mêmes leur programme d’ETP et à prendre des décisions pour en améliorer la qualité et l'ajuster tout au long de sa mise en œuvre.

Par une évaluation quadriennale du programme

L’évaluation quadriennale détermine si un programme fonctionne bien dans son ensemble pour décider de sa poursuite, le cas échéant de sa réorientation, ou de son arrêt.

Un programme doit être réalisable et évaluable.

La liste des programmes en cours sont disponibles sur le site de l’agence régionale de santé de chaque région et sont visibles par tous.

Il est vrai que peu ou pas de publicité est faite autour des programmes pourtant destinés aux personnes atteintes d’une maladie chronique dont le chiffre avoisine les 17 millions, vivre avec la maladie est une notion récente.

Les premiers programmes initiés en 2010 arrivant à échéance il convient d’être attentif à cette nouvelle notion de médecine de la personne, et si l’on devait émettre un souhait, il serait que la pratique de l’éducation thérapeutique du patient ne reste pas confiné et pratiqué au sein quasi exclusive en milieu hospitalier, mais qu’elle soit  aussi pratiqué au sein de structures privées, afin que l’éducation thérapeutique soit accessible à un plus grand nombre.

Jean Pierre Cornu

Patient Expert

(c) France Douleurs Octobre 2014

Source : http://www.francedouleurs.fr/education-th%C3%A9rapeutique/introduction-%C3%A0-l-%C3%A9ducation-th%C3%A9rapeutique/

 

Les herbes et les plantes aux propriétés relaxantes pour les muscles sont très recommandées pour lutter contre ce trouble qui touche les muscles et les articulations. Les recettes naturelles suivantes peuvent vous aider :

  • Préparez un thé avec deux cuillerées de thym séché et un demi-litre d’eau. Buvez-en une tasse le matin, et une autre au moment où vous le souhaitez, ou lorsque les douleurs comment à apparaître (pendant l’après-midi par exemple).
  • Prenez la même infusion de thym et d’eau, et versez-la dans votre baignoire. Remplissez-la avec de l’eau chaude, et submergez-vous entièrement durant 15 à 20 minutes (ou jusqu’à ce que l’eau se refroidisse).
  • Imbibez un linge de vinaigre de pomme, et réalisez de petits massages sur les zones douloureuses et affectées par la fibromyalgie.
  • Faites bouillir une tasse d’eau avec deux grammes de saule séché, durant 5 minutes. Si vous ne disposez pas de saule, vous pouvez le trouver dans des boutiques naturelles ou diététiques. Buvez-en deux à trois tasses par jour, en commençant au petit-déjeuner. Le saule contient de la salicine, un élément qui se retrouve dans de nombreux analgésiques et qui réduira donc votre douleur.
  • Consommez deux cuillerées de gingembre en poudre ou râpé dans un verre d’eau à température ambiante. Buvez-le tout de suite. Répétez une autre fois dans la journée.
  • Faites bouillir une petite cuillerée de fleurs de millepertuis dans une tasse d’eau, durant 5 minutes. Retirez du feu, laissez le mélange refroidir, puis filtrez. Buvez cette boisson tiède, puis recommencez une fois dans la journée.
  • Faites une décoction de 100 grammes de prêle sèche dans un litre d’eau, durant une demi-heure. Retirez du feu, filtrez et buvez-en deux tasses par jour.
  • Versez dans un litre d’alcool blanc à 45°, 35 grammes de fleurs de calendula (fraîches ou sèches). Laissez reposer durant 15 jours. Pendant ce temps-là, consommez d’autres remèdes contre la fibromyalgie, en laissant votre mélange au calendula dans un récipient en verre, fermé hermétiquement. Puis, passées ces deux semaines, imbibez-en un coton, ou un linge, puis appliquez sur la zone touchée, comme une compresse.
- See more at: http://sain-et-naturel.com/voici-comment-traiter-la-fibromyalgie-de-maniere-naturelle.html#sthash.kxbADKk1.TiHRewDH.dpuf

 

Les herbes et les plantes aux propriétés relaxantes pour les muscles sont très recommandées pour lutter contre ce trouble qui touche les muscles et les articulations. Les recettes naturelles suivantes peuvent vous aider :

  • Préparez un thé avec deux cuillerées de thym séché et un demi-litre d’eau. Buvez-en une tasse le matin, et une autre au moment où vous le souhaitez, ou lorsque les douleurs comment à apparaître (pendant l’après-midi par exemple).
  • Prenez la même infusion de thym et d’eau, et versez-la dans votre baignoire. Remplissez-la avec de l’eau chaude, et submergez-vous entièrement durant 15 à 20 minutes (ou jusqu’à ce que l’eau se refroidisse).
  • Imbibez un linge de vinaigre de pomme, et réalisez de petits massages sur les zones douloureuses et affectées par la fibromyalgie.
  • Faites bouillir une tasse d’eau avec deux grammes de saule séché, durant 5 minutes. Si vous ne disposez pas de saule, vous pouvez le trouver dans des boutiques naturelles ou diététiques. Buvez-en deux à trois tasses par jour, en commençant au petit-déjeuner. Le saule contient de la salicine, un élément qui se retrouve dans de nombreux analgésiques et qui réduira donc votre douleur.
  • Consommez deux cuillerées de gingembre en poudre ou râpé dans un verre d’eau à température ambiante. Buvez-le tout de suite. Répétez une autre fois dans la journée.
  • Faites bouillir une petite cuillerée de fleurs de millepertuis dans une tasse d’eau, durant 5 minutes. Retirez du feu, laissez le mélange refroidir, puis filtrez. Buvez cette boisson tiède, puis recommencez une fois dans la journée.
  • Faites une décoction de 100 grammes de prêle sèche dans un litre d’eau, durant une demi-heure. Retirez du feu, filtrez et buvez-en deux tasses par jour.
  • Versez dans un litre d’alcool blanc à 45°, 35 grammes de fleurs de calendula (fraîches ou sèches). Laissez reposer durant 15 jours. Pendant ce temps-là, consommez d’autres remèdes contre la fibromyalgie, en laissant votre mélange au calendula dans un récipient en verre, fermé hermétiquement. Puis, passées ces deux semaines, imbibez-en un coton, ou un linge, puis appliquez sur la zone touchée, comme une compresse.

Voici comment traiter la fibromyalgie de manière naturelle :

Quelques astuces pour traiter la fibromyalgie

Mangez des aliments riches en magnésium

Vous pouvez opter pour des épinards, des asperges, de la salade, de la levure de bière ou du germe de blé, par exemple.

Consommez plus de sélénium dans votre régime alimentaire

Vous pourrez le trouver dans les oranges, les pommes, les concombres, les courges, l’ail, l’oignon et les choux.

Ingérez plus de calcium

Il n’y a pas que les produits laitiers qui apportent du calcium, les légumes verts en contiennent aussi comme les épinards ou les cardes.

Consommez plus de vitamine C

Si tout le monde pense que les oranges sont la plus grande source de vitamine C, en réalité il existe bien d’autres aliments qui en contiennent beaucoup comme les fraises, les myrtilles et les cerises

- See more at: http://sain-et-naturel.com/voici-comment-traiter-la-fibromyalgie-de-maniere-naturelle.html#sthash.kxbADKk1.TiHRewDH.dpuf

Voici comment traiter la fibromyalgie de manière naturelle : Remèdes maison et recommandations

Vinaigre

Les herbes et les plantes aux propriétés relaxantes pour les muscles sont très recommandées pour lutter contre ce trouble qui touche les muscles et les articulations. Les recettes naturelles suivantes peuvent vous aider :

  • Préparez un thé avec deux cuillerées de thym séché et un demi-litre d’eau. Buvez-en une tasse le matin, et une autre au moment où vous le souhaitez, ou lorsque les douleurs comment à apparaître (pendant l’après-midi par exemple).
  • Prenez la même infusion de thym et d’eau, et versez-la dans votre baignoire. Remplissez-la avec de l’eau chaude, et submergez-vous entièrement durant 15 à 20 minutes (ou jusqu’à ce que l’eau se refroidisse).
  • Imbibez un linge de vinaigre de pomme, et réalisez de petits massages sur les zones douloureuses et affectées par la fibromyalgie.
  • Faites bouillir une tasse d’eau avec deux grammes de saule séché, durant 5 minutes. Si vous ne disposez pas de saule, vous pouvez le trouver dans des boutiques naturelles ou diététiques. Buvez-en deux à trois tasses par jour, en commençant au petit-déjeuner. Le saule contient de la salicine, un élément qui se retrouve dans de nombreux analgésiques et qui réduira donc votre douleur.
  • Consommez deux cuillerées de gingembre en poudre ou râpé dans un verre d’eau à température ambiante. Buvez-le tout de suite. Répétez une autre fois dans la journée.
  • Faites bouillir une petite cuillerée de fleurs de millepertuis dans une tasse d’eau, durant 5 minutes. Retirez du feu, laissez le mélange refroidir, puis filtrez. Buvez cette boisson tiède, puis recommencez une fois dans la journée.
  • Faites une décoction de 100 grammes de prêle sèche dans un litre d’eau, durant une demi-heure. Retirez du feu, filtrez et buvez-en deux tasses par jour.
  • Versez dans un litre d’alcool blanc à 45°, 35 grammes de fleurs de calendula (fraîches ou sèches). Laissez reposer durant 15 jours. Pendant ce temps-là, consommez d’autres remèdes contre la fibromyalgie, en laissant votre mélange au calendula dans un récipient en verre, fermé hermétiquement. Puis, passées ces deux semaines, imbibez-en un coton, ou un linge, puis appliquez sur la zone touchée, comme une compresse.

Voici comment traiter la fibromyalgie de manière naturelle :

Quelques astuces pour traiter la fibromyalgie

Mangez des aliments riches en magnésium

Vous pouvez opter pour des épinards, des asperges, de la salade, de la levure de bière ou du germe de blé, par exemple.

Consommez plus de sélénium dans votre régime alimentaire

Vous pourrez le trouver dans les oranges, les pommes, les concombres, les courges, l’ail, l’oignon et les choux.

Ingérez plus de calcium

Il n’y a pas que les produits laitiers qui apportent du calcium, les légumes verts en contiennent aussi comme les épinards ou les cardes.

Consommez plus de vitamine C

Si tout le monde pense que les oranges sont la plus grande source de vitamine C, en réalité il existe bien d’autres aliments qui en contiennent beaucoup comme les fraises, les myrtilles et les cerises.

- See more at: http://sain-et-naturel.com/voici-comment-traiter-la-fibromyalgie-de-maniere-naturelle.html#sthash.kxbADKk1.TiHRewDH.dpuf

Voici comment traiter la fibromyalgie de manière naturelle : Remèdes maison et recommandations

Vinaigre

Les herbes et les plantes aux propriétés relaxantes pour les muscles sont très recommandées pour lutter contre ce trouble qui touche les muscles et les articulations. Les recettes naturelles suivantes peuvent vous aider :

  • Préparez un thé avec deux cuillerées de thym séché et un demi-litre d’eau. Buvez-en une tasse le matin, et une autre au moment où vous le souhaitez, ou lorsque les douleurs comment à apparaître (pendant l’après-midi par exemple).
  • Prenez la même infusion de thym et d’eau, et versez-la dans votre baignoire. Remplissez-la avec de l’eau chaude, et submergez-vous entièrement durant 15 à 20 minutes (ou jusqu’à ce que l’eau se refroidisse).
  • Imbibez un linge de vinaigre de pomme, et réalisez de petits massages sur les zones douloureuses et affectées par la fibromyalgie.
  • Faites bouillir une tasse d’eau avec deux grammes de saule séché, durant 5 minutes. Si vous ne disposez pas de saule, vous pouvez le trouver dans des boutiques naturelles ou diététiques. Buvez-en deux à trois tasses par jour, en commençant au petit-déjeuner. Le saule contient de la salicine, un élément qui se retrouve dans de nombreux analgésiques et qui réduira donc votre douleur.
  • Consommez deux cuillerées de gingembre en poudre ou râpé dans un verre d’eau à température ambiante. Buvez-le tout de suite. Répétez une autre fois dans la journée.
  • Faites bouillir une petite cuillerée de fleurs de millepertuis dans une tasse d’eau, durant 5 minutes. Retirez du feu, laissez le mélange refroidir, puis filtrez. Buvez cette boisson tiède, puis recommencez une fois dans la journée.
  • Faites une décoction de 100 grammes de prêle sèche dans un litre d’eau, durant une demi-heure. Retirez du feu, filtrez et buvez-en deux tasses par jour.
  • Versez dans un litre d’alcool blanc à 45°, 35 grammes de fleurs de calendula (fraîches ou sèches). Laissez reposer durant 15 jours. Pendant ce temps-là, consommez d’autres remèdes contre la fibromyalgie, en laissant votre mélange au calendula dans un récipient en verre, fermé hermétiquement. Puis, passées ces deux semaines, imbibez-en un coton, ou un linge, puis appliquez sur la zone touchée, comme une compresse.

Voici comment traiter la fibromyalgie de manière naturelle :

Quelques astuces pour traiter la fibromyalgie

Mangez des aliments riches en magnésium

Vous pouvez opter pour des épinards, des asperges, de la salade, de la levure de bière ou du germe de blé, par exemple.

Consommez plus de sélénium dans votre régime alimentaire

Vous pourrez le trouver dans les oranges, les pommes, les concombres, les courges, l’ail, l’oignon et les choux.

Ingérez plus de calcium

Il n’y a pas que les produits laitiers qui apportent du calcium, les légumes verts en contiennent aussi comme les épinards ou les cardes.

Consommez plus de vitamine C

Si tout le monde pense que les oranges sont la plus grande source de vitamine C, en réalité il existe bien d’autres aliments qui en contiennent beaucoup comme les fraises, les myrtilles et les cerises.

- See more at: http://sain-et-naturel.com/voici-comment-traiter-la-fibromyalgie-de-maniere-naturelle.html#sthash.kxbADKk1.TiHRewDH.dpuf

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #education, #thérapeutique, #ETP, #Douleurs

Repost 0

Publié le 22 Juin 2015

Christophe Donchez

Christophe Donchez

Source : https://www.facebook.com/groups/fibroactions/permalink/1887185618172735/

 

!!! Un grand merci à Christophe Donchez

sans qui, tout ce qui se décide en ce moment,

n'aurait pas pu se faire !!!

La blogueuse, Evy

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #unis, #christophe donchez, #fribroactions

Repost 0

Publié le 20 Juin 2015

Mal tout le temps

La fibromyalgie est un état clinique qui relève en priorité d’un dysfonctionnement du système nerveux autonome et du contrôle des douleurs.

Population :

En France, la fibromyalgie touche 3 à 5 % de la population, essentiellement des femmes (3/4), très certainement à cause d’états hormonaux et musculaires différents de ceux des hommes (1/’4). Elle se manifeste le plus souvent vers 40-45 ans, mais de jeunes adultes, des adolescents ou des enfants en difficulté peuvent en être atteints.

Diagnostic :

Les critères de diagnostic de 1990, uniquement basés sur les réactions douloureuses aux 18 points gâchette de Yunus, ont fait place à de nouveaux critères en 2010, accrédités par l’American College of Rheumatology (ACR). Aux symptômes du malade, notés sur une échelle de sévérité de 0 à 3, seront rattachées 3 points importants : le sommeil non récupérateur, la fatigue et les problèmes cognitifs. Par ailleurs, il conviendra d’éliminer toute autre pathologie aux symptômes communs. A ce jour, il n’existe pas d’examen biologique ni radiologique pour confirmer ce diagnostic.

Symptômes :

Mal partout, mal tout le temps ! Une liste de 100 symptômes a été répertoriée, mais les principaux sont des troubles gastro-intestinaux, cognitifs, anxio-dépressifs réactionnels et un état confusionnel encore nommé "fibrofog".

Causes :

Le processus fibromyalgique s’enclenche à partir d’un terrain génétiquement prédisposé (hypersensibilité) du fait d’un traumatisme physique ou psychique ou face à une réaction inadaptée à une situation vécue. Le système de gestion du stress sera alors saturé et les dérèglements physiologiques s’installeront.
Le cerveau n’opère plus efficacement son rôle de transmission et de régulation des informations reçues.

Evolution et prévention :

Au stade 1, la vie quotidienne est affectée partiellement. Au stade 2, les douleurs sont intenses, de jour comme de nuit, et perturbent les relations socio-professionnelles. Au stade 3, le malade s’invalide, s’isole. La fibromyalgie est une pathologie chronique qui nécessite une prise en charge pluridisciplinaire et une étroite relation malade/médecin pour faire régresser la pathologie.

Moyens thérapeutiques :

  • Antalgiques, anesthésiant (kétamine), antidépresseurs et antiépileptiques à doses très faibles et en temps limité, supplémentation de vitamine D, magnésium en continu et à doses élevées, vitamines B1, B3, B6, B9, B12.
  • Acceptation du syndrome, ETP, gestion du stress, activité physique régulière, reconnaissance par l’entourage de la pathologie et groupes d’échanges organisés par les associations de patients.

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #AFLAR

Repost 0

Publié le 18 Juin 2015

Un fibro non sceptique nous a écouté.

(et oui il y en a, nous en avons trouvé un !)

Non seulement Mr , président de la commission des du est un fin politique, et sait de quoi il parle, mais il le fait avec grâce et courtoisie, très à l’aise dans sa fonction, sans ostentation ni snobisme, et avec flegme reçoit nos remarques quelquefois portées par la difficulté de prendre pour nous le recul nécessaire quant à la ou la maladie.

Bref, un grand bonhomme, dont le parcours sans faille mérite le détour, et dont l’ouverture d’esprit est à souligner.

http://www.senat.fr/senateur/milon_alain04092n.html

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2014/10/07/25006-20141007ARTFIG00293-un-ump-pro-gpa-a-la-tete-de-la-commission-des-affaires-sociales-du-senat.php

http://www.alain-milon.fr/

Pour Fibromyalgies.fr étaient présents son président Bruno Delferrière ainsi que David Lassalle, membre du bureau.

Un dialogue serein mais passionné des deux côtés nous a amené à évoquer la fibromyalgie dans les contextes que vous connaissez tous :

  • reconnaissance
  • errance médicale
  • difficultés de soins – de rendez-vous
  • l’éducation thérapeutique
  • désociabilisation
  • handicap
  • travail etc….

Sauf que……cela “n’intéresse pas” le sénateur.

Et il nous en a coupé le souffle : “il faut la reconnaissance de la fibromyalgie, j’y crois”

Tout en nous douchant aussitôt : “en tout cas il faut rechercher ce qu’il en est exactement, rien ne prouve que ce ne soit pas psychologique”.

Et de nous expliquer que tant que la maladie n’est pas reconnue, rien ne peut commencer, ni au niveau de la recherche pure, ni au niveau des laboratoires en particulier pour de nouveaux médicaments.

Il nous explique alors que son espoir d’une avancée se trouve dans la future loi de santé, au niveau des articles sur la douleur.

Il faut selon lui, que le texte soit voté pour que la douleur devienne un sujet d’étude, et que la recherche puisse se mettre en place.

En effet, la douleur, en tant que telle, n’existe pas dans la loi sur la santé ! Une aberration quand on y pense, mais quelque chose d’aussi banal dans notre monde, n’est pas inscrit au sein de la loi française.

Faire reconnaître la douleur, c’est déboucher sur la recherche de cette dernière, ses causes, et donc des symptômes couverts par la souffrance engendrée, ce qui immanquablement amènera logiquement vers des conclusions quant à l’existence de telle ou telle pathologie, donc de la fibromyalgie.

Inscrire la douleur au sein de la loi sur la santé, c’est permettre une étude approfondie du génome des malades afin de les comparer et de faire avancer la recherche.

Que la douleur soit reconnue est le premier pas légal afin de faire avancer le dossier sur la fibromyalgie.

Tout le reste en découlerait selon lui.

Nous avons débattu sur les problèmes et soucis rencontrés par les personnes atteintes de fibromyalgie. Il les connaît très bien, tout en remarquant que le législateur ne peut s’immiscer dans la politique de soins du gouvernement, qu’il est là pour légiférer, et non pas dicter une conduite à la ministre de la santé.

Un résultat mi figue mi raisin, en conclusion.

Sauf que notre sénateur est très au fait de la question de la fibromyalgie, et que s’il ne nous a rien promis, entend bien que nous lui apportions d’autres informations et se propose de nous revoir d’ici la fin de l’année.

En un mot, nous sommes sortis décontenancés, mais plein d’espoirs.

Car si aucune promesse n’a été échangée, il se pourrait que son intervention soit primordiale pour nous dans les mois à venir, en particulier quand l’enquête Inserm sera sur les rails.

Mr Milon nous a reçu avec beaucoup d’humour et de chaleur. Ancien médecin, il sait très bien ce que peuvent endurer les malades. Mais de plus, il connaît des personnes atteintes par la fibromyalgie et se sent donc intimement touchée par cette pathologie….

Rappelons d’ailleurs qu’un rendez-vous avait du être reporté ce 12 mai dernier, et que le sénateur tenait particulièrement à nous recevoir, malgré l’heure tardive (20h15 !).

Un léger espoir, tout en en ne niant pas que la route est encore longue.

Nous n’avons pas fini de devoir nous faire entendre…mais peut-être que le 12 mai prochain sera une journée d’espoir ?

Même si la réponse entendue ce jour n’est pas celle que tous les malades attendent, il n’en demeure pas moins que l’inscription de la douleur au sein de la loi sur la santé reste le point important et incontournable avant de pouvoir aller plus loin.

Oui le combat sera encore long, mais au moins des balises se mettent en place et laisse un espoir poindre, auquel il faut s’accrocher.

Source : http://fibromyalgies.fr/2015/05/29/compte-rendu-27-mai-2015-president-commission-affaires-sociales-senat/

 

"Un grand merci à Bruno Delferrière,

Président de Fibromyalgies.fr et

à David Lassalle, membre du bureau,

pour leur dévouement et tous les efforts fournis

pour faire reconnaître notre pathologie,

la fibromyalgie."

La blogueuse, Evy 

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #affaires sociales, #Douleurs, #Milon, #senat

Repost 0

Publié le 17 Juin 2015

  

EFO - Logos asso 050310
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous vous demandons de bien vouloir noter
et retenir les dates et les lieux de rendez-vous ci-dessous :
 

 

PERMANENCES au Centre Antidouleur de la SAGESSE 
 
La permanence commence à  09h00 et se termine à 12h15.
au Centre antidouleur de la Sagesse
       à Cleunay, Place Saint Guénolé (35013)
        Tél. 02.99.85.75.75
NB : les entretiens sont limités à 3/4 h. maximum par personne.
SUR RENDEZ-VOUS UNIQUEMENT 
 
- le mardi 30 juin 2015
(au lieu du 07 juillet prévu initialement)
 
Téléphonez à Marie-Annick, Présidente au 06.76.93.71.99
Nous comptons sur votre compréhension pour accepter les raisons qui nous poussent à limiter la durée des entretiens.          
Ces permanences sont animées par Marie-Annick.

 

Evy, la blogueuse

Voir les commentaires

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Activités, #événement

Repost 0