10 conseils pour bien utiliser le paracétamol

Publié le 15 Mars 2014

10 conseils pour bien utiliser le paracétamol
 

1) Paracétamol : respectez les doses

 
Ne dépassez pas les doses indiquées sur la notice, lesquelles sont fonction de l'âge et du poids.
  • Dose recommandée de paracétamol chez le nourrisson ou l'enfant: 60 mg/kg/jour.
  • Dose recommandée de paracétamol chez l'adulte: ne pas dépasser 3g/jour. En cas de douleurs plus intenses et sur conseil du médecin, il est parfois possible d'augmenter la dose chez l'adulte à 4 g/jour.

2) Du temps entre deux prises de paracétamol

 
Espacez les prises d'au moins 4 heures, voire 6 heures chez l'enfant.
Par exemple chez l'enfant: 10 mg/kg de paracétamol toutes les 4 heures ou 15 mg/kg toutes les 6 heures.

3) Paracétamol : de la modération...

 
Utilisez la dose et la durée les plus faibles possibles nécessaires au soulagement des symptômes.
 

4) Prendre des conseils

 
Demandez l'avis d'un médecin si la douleur persiste plus de 5 jours, si la fièvre dure plus de 3 jours ou en cas d'aggravation.

5) Paracétamol: attention aux risques de surdosage

 
Un surdosage en paracétamol peut endommager le foie de manière irréversible.
Si vous prenez d'autres médicaments, vérifiez bien qu'ils ne contiennent pas de paracétamol.
Même sous des noms, des formes et des dosages différents, il existe de nombreux médicaments qui contiennent aussi du paracétamol, seul ou associé à d'autres substances.

6) Femmes enceintes, vous pouvez consommer du paracétamol

 
Il existe des études pointant une responsabilité de paracétamol dans des problèmes chez l'enfant à naître, mais elles sont encore préliminaires, voire peu fiables.
Dans l'ensemble, les médecins sont d'accord pour dire que le paracétamol peut être utilisé pendant la grossesse et l'allaitement en usage occasionnel.

7) Paracétamol: gare au foie

 
Le paracétamol est contre-indiqué en cas d'insuffisance hépatique sévère.
 

8) Les reins doivent éveiller la prudence

 
Attention en cas d'insuffisance rénale (notamment chez les personnes âgées): espacez les prises de paracétamol de 8 heures.

9) Interaction avec les traitements anticoagulants

 
En cas de traitement anticoagulant, consultez votre médecin si vous êtes amené(e) à prendre du paracétamol à dose maximale pendant plus de 4 jours, en raison d'un éventuel risque hémorragique.
 

10) Il y a du sel là-dedans!

 
En cas de régime sans sel, tenez compte de la teneur en sodium non négligeable des comprimés effervescents.
 
---------------
 
Mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 27/04/2012
Créé initialement par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 05/08/2008
Sources : Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), juin 2008.
 
---------------  
 
 
Article collecté sur le site :
 
Edité le 15 mars 2014 par,  
 
  signature 2
 
 
 
 
 
!!! ATTENTION !!!
Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.
Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.
Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.
Merci de votre compréhension.    
 

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article