300 pathologies peuvent être causées par la Borréliose ou maladie de Lyme (extrait)

Publié le 4 Juin 2013


2696347849_8ab22e4311.jpg

La maladie de Lyme est fréquemment mal diagnostiquée. Elle induit de nombreux médecins en erreur, car ses symptômes, très variables d’une personne à l’autre, sont semblables à ceux de très nombreuses maladies différentes.

Les neurotoxines de Borrélia Burgdorferi empêchent le calcium de circuler, provoquant une destruction des enzymes et d'autres composants moléculaires impliqués dans la production d'énergie. Plusieurs rapports attestent de l'effet toxique de cette bactérie sur les noyaux cellulaires et même sur l'A.R.N. et l'A.D.N.

De nombreuses recherches existent sur les toxines d'origine microbienne avec leurs conséquences et leurs dégâts sur les organes et les tissus. Ceci inclut à la fois les dommages directs causés aux tissus et les effets indirects provoqués par la toxémie (présence de toxines dans le sang). L'actuelle toxicologie moléculaire et clinique a créé le terme "bio-toxines provoquant la maladie", Lyme Borréliose étant la plus importante, cette épidémie se développant rapidement à travers le monde.

Du point de vue de la toxicologie moléculaire, comme l'ont déclaré les docteurs C. Shoemaker et H. Kenneth Hudnell, "la borréliose produit de nombreuses bio-toxines qui ont une affinité pour le tissu cellulaire, notamment les neurotoxines avec un tropisme moléculaire important pour les structures des lipides, le système nerveux central, les nerfs périphériques, les muscles, les articulations (liquide synovial et cartilage), les poumons et bien d'autres".

Depuis 1819 quand James Parkinson a décrit la maladie de Parkinson en précisant "nous n'avons trouvé aucune cause pathologique concluante pour expliquer les causes et l'évolution de la maladie », nous avons plus de questions que de réponses concernant l'étiologie et la pathogénèse de la maladie de Parkinson, de la sclérose en plaques et de beaucoup d'autres maladies dégénératives du système nerveux; ces maladies pourraient être classées dans la catégorie des maladies provoquées par les bio-toxines. A ce jour, nous ne disposons pas de traitements qui arrêtent ces maladies ou les rendent réversibles. Des autopsies réalisées sur de jeunes adultes décédés de la maladie de Parkinson n'ont pas démontré de processus dégénératifs. Ces morts semblent avoir été causées par des bio-toxines migrantes dans le cerveau entraînant l'anarchie dans les neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine, GABA, acéthylcholine, etc...), dans les membranes nerveuses pré et post synapses, changeant l'action moléculaire des enzymes, des hormones et beaucoup d'autres encore.

Selon une étude informelle conduite par l'association américaine de la maladie de Lyme, la plupart des personnes diagnostiquées avec le syndrome de fatigue chronique, souffrent en fait de la maladie de Lyme. Selon cette étude, 28 patients sur 31 diagnostiqués avec le syndrome de fatigue chronique seraient atteints en réalité par la maladie de Lyme, soit 90,3% des patients.

Le docteur Paul Fink, président de l'association américaine de psychiatrie, reconnaît que la maladie de Lyme peut entraîner ou aggraver tous les désordres des maladies psychiatriques listées dans le manuel de diagnostique des symptômes ou troubles d'origine psychique. Ce manuel sert à diagnostiquer des troubles psychiques tels que le manque de concentration, la paranoïa, l'anorexie, l'autisme, les crises d'angoisse pour n'en citer que quelques-uns.

Parmi les nombreux symptômes qui peuvent être dus à la maladie de Lyme, citons : la fibromyalgie, la sclérose en plaque, l'hépatite, l'hyperthyroïdie, la perte d'audition soudaine, l'urticaire, les vertiges, la migraine, le lupus, l'anxiété, l'arthrite rhumatoïde, la faiblesse musculaire, les dermatoses, l'épilepsie, les tumeurs au cerveau, le syndrome du canal carpien, la faiblesse respiratoire, les problèmes oculaires, etc... Cette liste n'est pas exhaustive.

 

----------------

 

Article collecté sur le site :

http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/article-fibromyalgie-et-borreliose-92100460.html

 

Edité le 04 juin 2013 par,

 

signature 2

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

annie 04/06/2013 13:28


Bonjour,


Très inquiétant cet article et très intéressant également. Ici on nous parle de bio-toxines, dans les cas de fibromyalgie on sait qu'il y a un problème avec un rétro-virus (XRMV), dans la maladie
de Lyme comme en fibromyalgie, il arrive que le don du sang nous soit refusé au titre du principe de précaution.


Nous entendons, à droite, à gauche, avec certains médecins que le problème du rétro-virus XRMV est réel mais qu'ils ne sont pas autorisé à en parler.


Pourquoi la question du Député Monsieur Jean-Pierre Decool, concernant le don de sang et le principe de précaution qui s'y rapporte est-elle restée sans réponse malgré les 4 relances ?


Allons nous à nouveau vers un scandale du sang contaminé, comme on le lit sur certains sites ?


Beaucoup de questions, beaucoup trop de silence, ca fait peur.


Bonne journée


Cordialement