5 plantes pour nettoyer son foie

Publié le 4 Mars 2014

                                   

Le foie est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Il a plusieurs fonctions vitales d’épuration, de synthèse et de stockage. C’est un organe constamment irrigué, il reçoit 1,5L de sang toutes les minutes. Le foie élimine les déchets internes fabriqués naturellement par le corps et externes, par exemple, ceux liés à l’alimentation. C’est le foie qui fabrique la bile. Cette dernière facilite la digestion des graisses et des aliments ainsi que l’élimination de certains médicaments et des toxines. Enfin, le foie fait des réserves de vitamines et de sucre pour apporter au corps l’énergie nécessaire en cas de besoin.

En résumé, il est indispensable ! Malgré sa capacité de filtration sanguine, le foie est exposé à des risques d’inflammations. Pour prévenir ces risques ou pour les traiter, les plantes peuvent être une solution. 

 

Le chardon-Marie assainit le foie

 

Le chardon-Marie assainit le foie

 

Le chardon-Marie (Silybum marianum) tient son nom de la vierge Marie. L’histoire raconte qu’en nourrissant son fils Jésus lors d’un voyage entre l’Egypte et la Palestine, Marie avait fait tomber quelques gouttes de son lait maternel sur un buisson de chardons. C’est de ces gouttes que proviendraient les nervures blanches des feuilles de la plante.

Dans son fruit, le chardon-Marie contient la silymarine, son principe actif, reconnue pour ses effets protecteurs sur le foie. Elle favorise son métabolisme cellulaire tout en le prévenant et en le protégeant des dommages causés par les toxines naturelles ou synthétiques.

La Commission E1et l’OMS reconnaissent l’usage de la silymarine pour traiter les intoxications hépatiques (usage d’extrait normalisé à 70% ou 80% de silymarine) et son efficacité contre les maladies du foie comme l’hépatite ou la cirrhose, en complément d’un traitement médical classique. En usage quotidien, elle freine le développement de la cirrhose.
Certaines personnes peuvent avoir une réaction au chardon-Marie, si elles sont allergiques à des plantes telles que la marguerite, l’astre, la camomille, etc.

Pour les troubles du foie, on préconise la prise d’extrait normalisé du chardon-Marie (70 % à 80 % de silymarine) à raison de 140 mg à 210 mg, 3 fois par jour.

 Le radis noir nettoie le foie

 

Le radis noir nettoie le foie

 

Le radis noir (Raphanus sativus var. niger) possède des vertus reconnues notamment pour les personnes sujettes à des troubles digestifs ou hépatiques.

Pour nettoyer le foie, on utilise généralement le jus du radis noir ou sa poudre de gélule. La commission E1 a approuvé ses vertus car le radis noir stimule l’action de la bile dans son combat contre les déchets grâce à ses propriétés cholérétiques (= favorise la sécrétion de la bile) et cholagogues (= facilite l’évacuation de la bile vers l’intestin). 

Pour permettre au foie de se refaire une santé et de reprendre son fonctionnement normal, la consommation de cette plante est préconisée après les périodes de Fêtes : moments où le mode d’alimentation a tendance à changer et où la consommation de glucides, de lipides et d'alcool est plus importante. Le radis noir est contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires. Pour les personnes qui sont plus sensibles au jus de radis noir (aigreurs d’estomac, brûlures d'estomac), il vaut mieux se tourner vers un autre traitement naturel ou alors l’accompagner d’huile végétale.

En usage interne, il est recommandé de prendre une cuillère à soupe de jus de radis noir de 2 à 6 fois par jour. Sur une journée, il ne faut pas dépasser les 100ml de jus de radis noir.

 

L’artichaut stimule le foie

 

L’artichaut stimule le foie

 

En cuisine, les feuilles du bouton floral de l'artichaut font l’unanimité. En santé, il faut plutôt s'intéresser aux feuilles de la tige de cette plante. Depuis l’antiquité, l’artichaut (Cynara scolymus) est reconnu pour ses propriétés favorables à la digestion et à la stimulation de la sécrétion biliaire.

Les recherches menées sur cette plante au début du XXèmesiècle ont abouti à l’isolation d’un certain composé, la cynarine qui a la particularité d’avoir une action cholérétique (= favorise la sécrétion de la bile). La cynarine s’avère efficace quand le foie est paresseux, ce qui rend la digestion des graisses encore plus difficile. Synthétisée, cette substance a été utilisée jusqu’à la fin du XXème siècle pour stimuler le foie.
En favorisant la sécrétion biliaire, l’artichaut facilite la digestion et prévient ou traite les troubles digestifs. La bile agit sur le péristaltisme intestinal (= mouvements intestinaux qui entraîne la défécation).

D’après deux études établies sur le long terme, il en résulte une probable efficacité de l’artichaut pour traiter les troubles dyspeptiques (= troubles digestifs fonctionnels)1,2. L’usage des feuilles d’artichaut est reconnu par la Commission E3 à des fins de traitement de la dyspepsie et pour soulager les troubles digestifs (= crampes intestinales, perte d’appétit, etc.). Enfin, la feuille d’artichaut diminuerait le taux de cholestérol, un bénéfice supplémentaire non négligeable. 

On préconise de prendre 2g de feuilles séchées 3 fois par jour pour traiter les troubles dyspeptiques. 

 

 Le pissenlit, une bonne cure pour le foie !

 

Le pissenlit, une bonne cure pour le foie !

 

Le pissenlit (Taraxacum officinale) surnommé « dent dLee lion » à cause de la forme de ses feuilles, est une plante universelle, présente dans presque toutes les régions du monde. C’est la racine du pissenlit qui va agir sur le foie tandis que ses feuilles auront un impact sur les reins. L’utilisation du pissenlit est reconnue en combinaison avec d’autres plantes qui ont les mêmes vertus protectrices pour le foie et la vésicule biliaire, telles que le Chardon-Marie ou le radis noir.

Grand "nettoyeur de l’organisme", le pissenlit est utilisé contre les troubles du foie ou de la vésicule biliaire. Il a de multiples propriétés : cholérétique (= favorise la sécrétion de la bile), cholagogue (= permet à la bile d’être évacuée facilement vers l’intestin), eupeptique (= excitation de la fonction digestive, amélioration de la digestion), diurétique (= favorise la miction et donc l’élimination des toxines), dépuratif (= purifie le sang des mauvaises toxines). Le pissenlit évacue les toxines de l’organisme par l’activation de la sécrétion biliaire et par la stimulation du foie. Il élimine aussi les calculs qui peuvent se constituer au niveau de la vésicule biliaire et des reins.
Les feuilles du pissenlit sont reconnues par la Commission E1 pour leurs bienfaits sur les fonctions biliaires de l’organisme. Selon l’ESCOP2, la racine du pissenlit stimulerait les fonctions biliaires et hépatiques et traite les troubles digestifs qui ne sont pas majeurs.

Il est conseillé de faire une cure de pissenlit  dès l’arrivée d’une nouvelle saison et en cas de surconsommation alimentaire : 

  • En boisson, portez à ébullition 150ml d’eau où vous laisserez macérer la même quantité de feuilles séchées entre 5 et 10 minutes. A prendre jusqu’à 3 fois par jour
  • Il est également possible d’utiliser la racine séchée du pissenlit pour une quantité allant de 3 g à 5 g dans 1 tasse d'eau bouillante que vous laisserez pendant 5 à 10 minutes, à prendre jusqu’à 3 fois par jour.

  Le boldo, une plante reconnue pour le foie

 

Le boldo, une plante reconnue pour le foie

 

Composé en partie d’alcaloïdes (= substances d’origine végétale) dont principalement la boldine, le boldo « Peumus Boldus » est un arbuste qui provient du Chili. Cholagogue et cholérétique, le boldo stimule la sécrétion de la bile en facilitant son évacuation jusqu’à l’intestin ; le transit intestinal est ainsi amélioré.

Le boldo se situe dans le top 20 des plantes recommandées d’après les herboristes, les naturopathes et autres tradipraticiens1. En 1996, l’EFCOPS2 préconise l’usage des feuilles de boldo en cas de troubles d’hépatites mineurs.

Le boldo est efficace contre les affections du foie et de la vésicule biliaire. A l’instar du radis noir ou du pissenlit, la consommation de boldo est conseillée à la suite d’excès alimentaires afin d’optimiser la digestion de l’organisme.

Remède naturel : portez à ébullition 150 ml d’eau. Laissez infuser 1g de feuilles séchées de boldo     (dans l’eau bouillante, hors du feu) durant 5 à 10 minutes. Vous pourrez boire cette préparation jusqu’à 3 fois par jour.

Important : pour traiter les maladies du foie, il est important d’avoir un suivi médical et de poser un diagnostic sur ses troubles avant d’engager tout traitement thérapeutique classique et/ou naturel.

La prise de boldo est contre-indiquée en cas d’obstruction des voies biliaires ou de grossesse. -

 

 

----------------  

 

 

Article collecté sur le site :

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=5-plantes-pour-nettoyer-foie   

 

Edité le 04 mars 2014 par,

 

 

  

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension.    

 

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Commenter cet article

mouffok.khadidja51@gmail.com 02/02/2015 21:15

Je peux avoir une idée pour la cirrhose biliaire primitive

Léo 22/10/2014 15:27

Le chardon marie et plus précisément la silymarine a longtemps été ignoré par le grand public mais cela commence à changer ... on commence à trouver des compléments alimentaire à base de chardon marie.