Abus et dépendances : gabapentine et prégabaline à surveiller

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

k0410507Augmentation des doses, syndromes de sevrage conduisant parfois à des hospitalisations, usage détourné : autant de raisons de réévaluer au cas par cas la balance bénéfices-risques de ces substances utilisées notamment dans certaines épilepsies, des douleurs neuropathiques et les anxiétés généralisées.

Utilisées notamment dans les épilepsies partielles, les douleurs neuropathiques et les anxiétés généralisées, la gabapentine et la prégabaline ont fait l'objet de notifications d'effets indésirables préoccupants auprès des organismes de pharmacovigilance de différents pays européens. Ces substances exposent à des dépendances et des abus, y compris chez des patients sans antécédent de toxicomanie.

Les personnes qui ont fortement augmenté les doses de ces médicaments ont dit avoir voulu maîtriser leurs douleurs. L'exagération des douleurs, les prescriptions par différents médecins et la dispensation dans des officines multiples ont permis aux patients dépendants d'avoir accès à des doses très importantes de ces substances.

L'arrêt de ces médicaments semble difficile car parfois accompagné de syndrome de sevrage. Dans certains cas, une hospitalisation a été jugée nécessaire.

Un usage détourné de ces médicaments existe aussi chez les usagers de drogues qui en apprécient l'effet "euphorisant" proche de celui des amphétamines.

Prescrire invite les médecins à peser soigneusement, pour chaque patient, les bénéfices attendus de ces médicaments, et éviter une exposition dans les situations où les bénéfices sont mal démontrés, telle l’anxiété généralisée. Et aussi à informer les patients des risques, à être attentif aux demandes exagérées des patients et le cas échéant à initier un sevrage.

 

Source :

http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2012-01-28/lyrica-neurontin-gabapentine-abus-dependance-et-sevrage

 

Edité le 060212 par,

Evy - signature animée Titi

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article