Avez-vous pensé à la fibromyalgie ?

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Et si vos petites douleurs du matin avaient pour origine une « fibromyalgie » ? La question mérite d'être posée puisque les médecins eux-mêmes s'interrogent depuis le XVIIIe siècle sur ce syndrome rhumatismal. Cette maladie - car c'en est une - est universelle et toucherait de 2 à 5 % de la population. Plus de 80 % des personnes atteintes seraient les femmes, essentiellement dans la tranche des 30 à 60 ans. Ce qui n'exclut pas que les hommes et les enfants puissent être touchés.
Les douleurs liées à la fibromyalgie sont souvent perçues comme venant des muscles, parfois des articulations. De temps en temps, certains patients ont l'impression que tout leur corps est douloureux. Plus généralement, les douleurs se font sentir dans la partie haute du buste, un peu dans les hanches. Ces sensations sont plus prégnantes le matin. Elles s'intensifient avec le mauvais temps, le surmenage ou l'anxiété.
Pour la plupart des personnes touchées par la fibromyalgie, les troubles du sommeil sont associés à la maladie. De même que des douleurs faciales, thoraciques ou abdominales, accompagnées de troubles digestifs. La déprime ou la dépression ne sont jamais très loin. Enfin, d'autres signes peuvent se manifester : yeux secs, impatiences dans les jambes, difficultés de concentration, pertes de mémoire.
Pour se soigner, il faut d'abord que le médecin établisse un diagnostic précis à partir de 18 points de contrôle répertoriés en 1990 par l'American College of Rheumatology. Le rhumatologue est généralement le praticien le plus à même de le faire. Quant au traitement, il tournera autour des antidépresseurs à petites doses, éventuellement complétés par quelques séances chez un psy. Les thérapies de confort (aquagym, balnéothérapie, etc.) peuvent avoir une action positive.

 

source: http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/avez-vous-pense-a-la-fibromyalgie

 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article