Barbotan. Mars et ça repart!

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Les premiers curistes de 2012 sont arrivés. La station en attend près de 15 000 d'ici à novembre.Photo DDM/ Nedir Debbiche
Les premiers curistes de 2012 sont arrivés. La station en attend près de 15 000 d'ici à novembre.Photo DDM/ Nedir Debbiche
Les premiers curistes de 2012 sont arrivés. La station en attend près de 15 000 d'ici à novembre.Photo DDM/ Nedir Debbiche

A Barbotan, le thermalisme renaît avec le mois de mars. En attendant que le flot des curistes grossisse après Pâques, les 250 premiers viennent d'arriver dans la station thermale qui fait travailler 500 personnes

Claude Sainrapt est un maire heureux. «La Chaîne thermale du Soleil investit et innove, l'hôtel 4 étoiles de la famille Guérard ouvert depuis l'an dernier, apporte un incontestable plus et cette année encore, nous accueillerons pas loin de 15 000 curistes». Pour la commune de Cazaubon-Barbotan et ses environs, le thermalisme est «vital» souligne l'édile: «L'activité thermale qui favorise en outre une très dynamique activité touristique sur tout notre secteur du département, génère un chiffre d'affaires global de l'ordre de 30 millions d'€. Les thermes c'est notre...industrie à nous, avec plus de 500 emplois temps plein et la population sur la commune qui double pour atteindre 3500 personnes en saison pleine». Saison pleine qui court de Pâques à fin septembre, la saison thermale se déroulant de mars à fin novembre. Directeur de la station depuis 8 ans, Serge Kronner confirme que «Barbotan bouge». Notamment sous l'effet du thermo-ludique proposé depuis 4 ans. Pour des séjours de 1, 2, 4, 6 jours ou plus, de détente, de relaxation, de soins du corps, de remise en forme des curistes non médicalisés (au moins 1500 sont attendus cette année) viennent profiter des bienfaits des eaux et des boues barbotannaises. Il faut même agrandir le spa thermal qui passe cette année de 400 à 430 m3. Cela étant, Barbotan-les-Thermes garde son rang de septième station thermale française en restant l'une des places fortes du thermalisme médicalisé, pour la rhumatologie et la phlébologie. Des cures «classiques de 18 jours de soins» remboursés par les organismes sociaux, auxquelles la station armagnacaise invite à apporter des compléments (de 79€ à 180€ selon le «module») à la charge du curiste. Compléments sous forme de cures spécifiques pour «lutter» contre la gonarthrose (arthrose du genou), pour «limiter» la polyarthrite rhumatoïde, pour «soulager» la fibromyalgie ou pour «combattre» la spondylarthrite ankylosante. Les suites de thromboses veineuses avec entre autres prestations trois séances de Veinocycle (nouveauté brevetée cette année par la Chaîne thermale du soleil) font aussi partie de cette offre complémentaire mobilisant des intervenants jusqu'alors absents de l'environnement thermal. Ainsi des diététiciens, des musicothérapeutes, des sophrologues, et même des psychologues pour animer les groupes de paroles, les bains de boue en apesanteur n'étant tout de même pas confiés encore, à des... cosmonautes! C'est dans ce contexte d'un thermalisme qui épouse bien son temps que Barbotan-les-Thermes va marquer d'une pierre blanche, l'ouverture, à partir de 15 avril prochain, de sa nouvelle «rivière de marche» (espace multiplié par trois avec contre-courants, jets sous-marins etc...) qui complète un équipement thermal des plus performants.

 

Article collecté sur le site :

http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/05/1298305-barbotan-mars-et-ca-repart.html

 

Edité le 05/03/12 par :

signature 2

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article