Benzodiazépines : un Français sur cinq en a consommé en 2010

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

image6600Depuis 10 ans, la consommation de benzodiazépines semble se stabiliser voire diminuer en France. Enfin ? Confrontée à un phénomène qui fait de nos concitoyens les détenteurs du record mondial de consommation de neuroleptiques, l’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS) fait un rappel d’information sur le sujet : « Si ces médicaments sont nécessaires pour de nombreux patients, ils peuvent aussi présenter des risques » souligne l’Agence avec un sens remarquable de la nuance.

Depuis 2002 poursuit-elle, « la consommation d’anxiolytiques a diminué en France, de 1,8% par an en moyenne ». Et la consommation d’hypnotiques (utilisés contre les troubles sévères du sommeil) est stable. Il n’en reste pas moins que chaque année, un Français sur cinq consomme au moins une benzodiazépine. En outre, 60 % des consommateurs restent des femmes.

Utilisées « à mauvais escient ou à l’excès », ces molécules peuvent entraîner de graves effets secondaires. Et l’AFSSaPS de citer « des troubles de la mémoire et du comportement, un risque d’abus et de dépendance psychique et physique, avec un syndrome de sevrage à l’arrêt du traitement.

La France toujours grande consommatrice

Les résultats observés par l’AFSSaPS sont encourageants, certes. Cependant, 134 millions de boîtes de médicaments contenant des benzodiazépines ou apparentées ont été vendues en 2010 dans notre pays. « L’AFSSaPS souhaite renforcer les mesures déjà initiées afin de favoriser le bon usage des benzodiazépines, et en proposer de nouvelles »..

Depuis les années 1990, de nombreux travaux ont souligné le niveau élevé de consommation de médicaments psychotropes en France. En 2009, certaines données européennes plaçaient même la France au deuxième rang des pays européens consommateurs d’anxiolytiques (après le Portugal) et d’hypnotiques (après la Suède).

Commercialisées depuis les années 1960, les 22 benzodiazépines actuellement disponibles sur le marché national sont indiquées selon leur propriété principale, dans le traitement de l’anxiété, des troubles sévères du sommeil, de l’épilepsie ou des contractures musculaires douloureuses. Elles ne doivent être utilisées que sous strict contrôle médical, pour des durées aussi brèves que possible et dans le cadre de recommandations de bonne pratique régulièrement rappelées par l’AFSSaPS.

 

Source :

http://www.destinationsante.com/Benzodiazepines-un-Francais-sur-dix-en-a-consomme-en-2010.html

 

Edité le 22 janvier 2012 par,

Evy - signature animée Titi


Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article