Comment savoir si vous dormez assez

Publié le 9 Juin 2013

 

Dormir dans l'herbe-copie-1

 

Tout le monde n'a pas les mêmes besoins en sommeil. Voici quelques conseils pour déterminer les vôtres.

 


 

La recherche sur le sommeil… un des mes passe-temps préférés!

Tout d’abord, on considère que la plupart des adultes ont besoin de sept à neuf heures de sommeil par nuit. Beaucoup de gens pensent être «en forme» avec moins de sommeil, mais ils le seraient beaucoup plus s’ils dormaient plus.

 

Des scientifiques ont découvert un gène qui semble permettre à certains d’entre nous de récupérer parfaitement en six heures seulement. Toutefois, 3% seulement de la population possède ce gène.

Déterminer vos besoins

Il est donc fort probable que vous faisiez partie des 97% restants. Et si vous dormez moins de six heures par nuit, vous êtes en train de vous constituer une importante «dette de sommeil», même si vous êtes porteur du gène en question.


Les recherches ont prouvé que, si nous sommes fatigués et «grincheux» lorsque nous manquons de sommeil, nous sommes en outre moins performants dans les tâches cognitives (raisonnement, mémorisation, etc.) et (étonnamment) moins forts pour réaliser des tâches physiques. Aussi, il peut être intéressant de déterminer quels sont vos besoins selon votre âge (il est normal qu’ils changent au fil du temps) et de vous assurer de toujours avoir ces heures de sommeil, sept jours sur sept.


Pour déterminer vos besoins personnels, essayez cette expérience. Si vous avez besoin d’un réveil pour vous lever le matin, c’est déjà signe que vous ne dormez pas assez. Le fait que vous ayez besoin d’une alarme pour vous réveiller tous les jours prouve que votre corps n’est pas assez reposé pour se réveiller naturellement.

Un test simple

Un test simple à réaliser afin de déterminer si vous dormez assez ou non est d’aller vous coucher un quart d’heure avant votre heure de coucher habituelle. Voyez si vous avez toujours besoin d’un réveil pour vous sortir du sommeil.


Si c’est le cas, essayez de vous coucher encore quinze minutes plus tôt. Continuez ainsi jusqu’à parvenir au point où vous vous réveillerez naturellement, sans réveille-matin. Vous saurez ainsi le nombre d’heures de sommeil dont vous avez besoin chaque nuit.


Une deuxième remarque: même si vous avez fait une nuit complète, il peut être difficile de vous tirer du lit si votre réveil sonne alors que vous êtes en phase de sommeil profond. Afin de vous rendre les réveils moins douloureux (ou si vous savez que votre temps de sommeil va être limité) essayez de choisir une heure de réveil qui soit un multiple de 90 minutes, soit la longueur moyenne d’un cycle de sommeil. Par exemple, si vous vous couchez à 22h, réglez votre réveil sur 5h30 (soit un total de 7 heures 30 de sommeil) au lieu de 6h ou 6h30.


Vous vous sentirez sans doute mieux à 5h30 qu’avec une heure ou une demi-heure de sommeil en plus parce que vous vous réveillerez à la fin d’un cycle de sommeil, au moment où votre corps et votre esprit seront déjà proches du réveil.

Décalage horaire permanent

Une autre suggestion, plus difficile à mettre en place, impose d’avoir devant soi quinze jours de vacances, durant lesquels vous irez vous coucher tous les jours à la même heure et vous réveillerez sans réveille-matin jusqu’à ce que cela devienne une habitude. Au fil de l’expérience, vous pourrez également consigner quelques notes sur votre humeur, votre appétit (les gens épuisés ont tendance à trop manger) et votre état de santé général à mesure que vous vous rapprochez du sommeil idéal.


Le plus important, une fois que vous aurez déterminé le nombre d’heures de sommeil dont vous avez besoin, c'est de vous coucher à la même heure tous les jours. En d’autres termes: pas de veillée tardive ni de grasse matinée le week-end.


Les gens n’y pensent pas toujours, mais le manque de sommeil vous laisse dans une sorte de décalage horaire permanent, comme si l’on voyageait toutes les semaines entre les fuseaux horaires. Des études menées récemment (je n’ai pas retrouvé le lien) ont montré que, à force de jouer avec nos horloges internes en ne dormant pas assez en semaine puis en chamboulant à nouveau tout le week-end, plus de la moitié d’entre nous vivraient avec cette sensation constante de décalage horaire.


Réponse postée par Kelly Erickson sur Quora

Traduit par Yann Champion

 

-------------

 

Article collecté sur le site :

http://www.slate.fr/life/72521/sommeil-dormir-fatigue

 

Edité le 09 juin 2013 par,

 

signature 1

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article