Des hormones pour traiter la fibromyalgie ?

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

image5424

La fibromyalgie affecte en majorité les femmes. Les variations des taux d’hormones sexuelles et notamment des œstrogènes seraient impliquées dans la genèse des phénomènes douloureux rencontrés dans cette affection ; il est d’ailleurs communément admis que les symptômes douloureux observés dans la fibromyalgie s’aggravent lors de la ménopause, soit lors de la survenue d’une carence œstrogénique.

A contrario, aucune étude n’a jusqu’à présent examiné l’impact de la substitution œstrogénique transdermique, telle qu’elle est prescrite dans le cadre de la ménopause, vis à vis des symptômes douloureux observés au cours de la fibromyalgie.

Cet essai s’est donc donné comme but d’évaluer l’effet des traitements hormonaux substitutifs de la ménopause sur la symptomatologie douloureuse de patientes fibromyalgiques.
 

Il s’agit d’une étude randomisée menée en double aveugle qui a inclus 29 femmes fibromyalgiques ménopausées traitées par hormonothérapie substitutive (17 béta œstradiol, 50 mg/jr) ou placebo. La durée d’observation a été de 8 semaines. Divers critères de jugement ont été retenus : intensité douloureuse globale auto-estimée et tests cliniques comportant une mesure des seuils de perception douloureuse, thermique, à la pression. L’évaluation a été faite lors de l’initiation du traitement hormonal puis renouvelée après 8 semaines de traitement et enfin à 20 semaines de l’arrêt de celui ci.

Un dosage sanguin a confirmé l’élévation significative des taux sanguins d’œstradiol des femmes traitées par hormonothérapie (p< 0,01). Néanmoins, aucune différence significative n’a pu être mise en évidence entre les deux groupes en ce qui concerne la douleur et la réponse aux tests sensoriels quantitatifs.

Cette étude infirme donc l’hypothèse de l’efficacité de l’hormonothérapie substitutive vis-à-vis des symptômes rencontrés dans la fibromyalgie. On note cependant que la courte durée d’observation et le faible effectif de l’étude sont des biais sérieux : d’autres travaux de plus grande envergure sont à envisager pour préciser l’impact exact de l’œstrogénothérapie dans cette affection. 

 

Dr Cécile Borget

Stening KD et coll. : Hormonal replacement therapy does not affect self-estimated pain or experimental pain responses in post-menopausal women suffering from fibromyalgia: a double-blind, randomized, placebo-controlled trial. Rheumatology 2011; 50: 544-551

 

Article récolté ce jour sur le blog de mon amie Jenny :

http://www.entraide-fibromyalgie-ouest.com

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article