Des tonnes de médicaments gâchés !!!

Publié le 15 Octobre 2013

 

antalgique tk

 

500 tonnes exactement, selon les derniers chiffres. C’est trop, surtout qu’une bonne proportion ont sûrement été remboursés par l’Assurance maladie.

 

Alors comment mieux consommer et conserver ses médicaments ?

 

Nous consommons trop de médicaments…

On apprend l’existence de ces 500 tonnes de médicaments jetés par les Belges quelques jours après avoir lu que les Belges consomment chacun 40 000 médicaments au cours de leur vie, en moyenne. Clairement, notre relation aux médicaments a besoin d’un peu plus de sérénité et de moins d’excès ! Et encore, selon l’association des pharmaciens, les 500 tonnes en question ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Il y en a certainement encore autant qui traînent dans nos tiroirs…

 

Rappelons donc que rapporter des médicaments périmés et non utilisés chez le pharmacien est un geste important, qui permet d’éviter que les médicaments ne se retrouvent dans la nature.

 

Comment jeter moins de médicaments ?

A priori, on n’achète pas de médicaments pour le plaisir. Raison de plus pour ne pas en acheter plus que de raison… et pour utiliser au mieux ceux que l’on possède.

Pour acheter moins de médicaments

  • Faites régulièrement le tri de votre armoire à pharmacie.
    Ainsi vous aurez en tête ce qui vous reste – un bon moyen de ne pas racheter une boîte d’antidouleurs alors que vous en avez déjà une à la maison. Vous pourrez aussi éliminer les produits périmés.
  • Misez sur les huiles essentielles.
    Leur polyvalence est imbattable – pensons à la lavande qui combat à la fois les brûlures et les troubles du sommeil…
    Et peut parfumer la lessive quand vous êtes guéri !
    Certes, les huiles essentielles demandent des précautions, mais elles peuvent être des hôtes de marque de votre armoire à pharmacie.
  • Ayez quelques comprimés d’antidouleurs ou autres médicaments que vous utilisez souvent dans votre tiroir au bureau.
    Cela vous évitera de courir à la pharmacie à chaque mal de tête…

Pour mieux utiliser ceux que vous avez

  • Votre médecin vous informera sur la durée pendant laquelle vous devez prendre vos médicaments.
    N’arrêtez jamais le traitement prématurément ! C’est important, surtout pour les antibiotiques et les antifongiques.

  • Quand votre médecin vous prescrit un médicament que vous ne connaissez pas, posez-lui quelques questions.
    Ce médicament est-il compatible avec les autres traitements que vous prenez ?
    Y compris les traitements alternatifs ?
    Pourrait-il être remplacé par un produit que vous avez déjà en stock ? Bien acheter permet d’éviter le gâchis…

Article publié par le 27/09/2013

Ce billet fait partie du blog de Marion Garteiser, journaliste santé, Le blog de la Rédaction 

 

------------  

 

Article collecté sur le site :

http://www.e-sante.be/tonnes-medicaments-gaches/blog/384?from_nl=ok&utm_campaign=1113439145&utm_content=1035424463037&utm_medium=email&utm_source=Emailvision  

 

Edité le 15 octobre 2013 par, 

 

 

 

      

 

 

 

----------------  

!!! ATTENTION !!!

Nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que tous les articles, textes et autres encarts qui sont mis en ligne sur notre blog, le sont à seule fin de vous informer.

Le contenu de ces articles n'engage que leur auteur. Nous n'avons pas la prétention de connaître "la vérité" et ne faisons que véhiculer l'information. Les différents produits, techniques et méthodes de soulagement, voire de guérison ont des effets différents ou des effets secondaires, selon les individus. Il est indispensable, avant d'opter pour une des solutions proposées, de s'en remettre à son médecin ou à un thérapeute habilité.

Ne prenez jamais un produit, quel qu'il soit,  sans l'accord express d'une personne compétente en la matière.  Il peut y avoir des interactions entre votre traitement habituel et tout nouveau produit peu ou mal connu.

Merci de votre compréhension

 

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Commenter cet article