Douleur de l'adulte

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

NoTête entre les mains-copie-1uvelles recommandations en prévision du retrait du Di-Antalvic et du Propofan


Jeudi 16 décembre 2010

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) publie la mise à jour des recommandations en matière de prise en charge de la douleur, afin de préparer les médecins aux nouvelles pratiques médicales qu'ils devront acquérir lors du retrait des médicaments associant dextropropoxyphène et paracétamol (DXP/P) d'une part, et dextropropoxyphène, paracétamol et caféine (DXP/P/C) d'autre part.

Ces recommandations interviennent à la suite du retrait demandé par la Commission européenne de toutes les spécialités contenant du dextropropoxyphène (le Di-Antalvic® et le Propofan® notamment). L'agence européenne du médicament (EMA) avait alors considéré que les bénéfices liés au seul DXT, ou la supériorité de son association avec du paracétamol sur cette molécule, ne surpassaient pas les risques de décès en cas de surdosage accidentel ou volontaire, et demandait par conséquent son retrait.

En Juillet dernier, l'Afssaps avait déjà informé les médecins de sa décision de retirer cet antalgique du marché dans un délai de 15 mois. La date est désormais fixée au 1er mars 2011. Durant ce délai, les professionnels étaient invités à ne plus en prescrire à de nouveaux patients et à attendre les nouvelles recommandations pour la prise en charge de la douleur.

Ces dernières distinguent les douleurs aiguës des douleurs chroniques, et proposent une prise en charge graduée en fonction de l'intensité, après évaluation globale de la douleur et bilan des traitements pris.
Pour les douleurs aiguës :

- Légère à modérée : paracétamol à dose optimale ;

- Modérée à intense : anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) à dose antalgique en cure courte en l'absence de contre-indication ou traitement antalgique de palier II ;

- Intense : traitement antalgique de palier II ou de palier III, selon l'urgence à être soulagé et le contexte clinique.

Pour les douleurs chroniques, la nouvelle prise en charge thérapeutique dépendra de la façon dont était contrôlée antérieurement la douleur :

- Si 2 à 4 gélules de DXP/P ou DXP/P/C étaient prescrites, le médecin devra les remplacer par du paracétamol ou, si celui-ci s'avère insuffisant, par un antalgique de palier II à dose faible ;

- Si plus de 4 gélules étaient nécessaires au contrôle de la douleur, le nouveau traitement reposera sur un traitement antalgique de palier II à dose moyenne, avec ou sans complément de paracétamol, sans toutefois dépasser 3 à 4 g de paracétamol par jour. Ce traitement nécessite une réévaluation au bout d'une semaine, qui pourra conduire à l'augmentation de la dose de l'antalgique de palier II et à la diminution d'autant de celle de paracétamol.

L'Afssaps met en garde contre le risque de surdosage en paracétamol, codéine, tramadol ou AINS, lié à la prise conjointe d'autres antalgiques ou de médicaments contenant ces substances (médicaments contre le rhume par exemple) en dehors de tout avis médical.

Amélie Pelletier

Article collecté ce jour sur le site :

http://news.doctissimo.fr/douleur-de-l-adulte-nouvelles-recommandations-en-prevision-du-retrait-du-di-antalvic-et-du-propofan_article7555.html

 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article