« Douleurs rebelles aux traitements – L’auriculothérapie peut vous aider ! »

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 6105285463_4f682b5acf.jpgMaxi note en effet : « Vous souffrez ou bien vous ne supportez plus les médicaments ? L’auriculothérapie peut être une solution ! ». Le magazine rappelle que « cette méthode thérapeutique, pratiquée par des professionnels de la santé spécialement formés à cette discipline, a été découverte dans les années 50 par le Dr Paul Nogier : il découvrit qu'en piquant un certain point de l'oreille d'un patient, il avait pu soulager un lumbago localisé au niveau d'une vertèbre, tout en bas de la colonne vertébrale de cette personne ! Et il en déduisit donc, logiquement, que ce point précis sur l'oreille correspondait à cet endroit du corps, et qu'il était donc probable que d'autres points renvoient à d'autres zones de l'organisme ».
Maxi remarque que « c'est aujourd'hui une discipline connue dans le monde entier et pratiquée par de nombreux médecins en cabinet, dans des hôpitaux (obstétrique, anesthésie, addictions...) ou des centres de traitement de la douleur ».
Le magazine explique qu’« on pique ou on stimule de façon extrêmement précise le ou les points adéquats (une véritable cartographie de l'oreille a été établie). […] La stimulation des points, en se transmettant au cerveau, permet de réguler les cytokines, substances impliquées dans l'inflammation, le cortisol du stress, ainsi que les hormones impliquées dans la douleur ou, au contraire, qui la combattent, comme les endorphines ».
Maxi parle d’un « espoir contre les douleurs » telles que les « douleurs viscérales fonctionnelles provoquées par des spasmes, comme la colite spasmodique (intestins) », les « douleurs articulaires : arthrose, affections articulaires inflammatoires (polyarthrite...) », ou encore les « douleurs vasculaires : hémorroïdes... ».

 

Article collecté sur le le journal : Maxi

 

Edité le 07 juin 2012 par :

signature 2

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article