Evaluer sa douleur - Le questionnaire DN4

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Le questionnaire DN4 est un outil de simple et rapide qui vous permettra en quelques questions de dépister si vous souffrez de douleur neuropathique;

Quelques conseils…

Afin de maximiser les chances de réussite de votre traitement, n’hésitez pas à parler ouvertement de vos symptômes avec votre médecin afin de convenir ensemble du choix du traitement.

Vous pouvez aussi améliorer la prise en charge de votre douleur
  • En respectant et prenant bien votre traitement. Certains médicaments ont un délai d’action, il faut attendre l’efficacité de celui-ci, il faut être patient.(2)
  • Noter les facteurs qui modifient la douleur. Une douleur n’est jamais complètement stable : elle a des variations. Il est très utile de savoir ce qui la modifie. Vous pouvez aussi découvrir des facteurs de soulagement et des facteurs aggravants.
  • Noter ce que vous faites dans la journée. La réussite de la gestion de la douleur réside en l’application de principes que l’on a compris. En effet, il ne suffit pas de savoir, il faut aussi mettre en pratique, car changer ses habitudes demande de la volonté et de l’énergie. C’est pourquoi l’auto-observation et la prise de conscience de ce que l’on fait sont nécessaires à l’acquisition de nouveaux comportements.
  • En faisant des exercices légers ou modérés (après avoir consulté votre médecin). Le repos calme la douleur à court terme mais l’aggrave à long terme. En fait, il faut continuer à s’activer, sinon apparaissent des raideurs, des mauvaises postures, une perte de sensation des articulations dans l’espace… La meilleure solution est donc d’alterner repos et activité.
  • Entretenir votre moral. La douleur a tendance à rendre morose et à conduire la personne à l’isolement. Il est important pourtant de rester en contact avec les choses que l’on aime et avec son entourage habituel. En effet, les émotions négatives amplifient la douleur.
  • Apprendre des méthodes de relaxation et de gestion du stress
  • Employer des méthodes non medicamenteuses qui peuvent vous soulager, par exemple la neurostimulation transcutanée ou magnétique, psychotherapie…(2)
  • Collaborer avec votre entourage. La douleur ne se voit pas. C’est pourquoi elle est si souvent mal comprise et mal interprétée par l’entourage. Il est nécessaire de comprendre que la douleur est « une expérience désagréable et subjective » et que personne ne peut la ressentir ni la comprendre mieux que vous-même.
  • En communiquant avec d’autres personnes aux prises avec la douleur neuropathique par l’intermédiaire d’un groupe d’entraide ou par Internet

Pour en savoir plus, consulterles liens utiles et le questionnaire DN4 ci-dessous.

Lorsque Ie praticien suspecte une douleur neuropathique, Ie questionnaire DN4 est utile comme outil de diagnostic.

Ce questionnaire comporte quatre questions et 10 points à évaluer :

  • Le praticien interroge Ie patient et remplit lui-même Ie questionnaire
  • Le patient doit répondre par « oui » ou « non » à chaque élément évalué
  • À la fin du questionnaire, Ie praticien calcule le score en allouant 1 point à chaque réponse affi rmative et 0 point à chaque réponse négative
  • La somme obtenue correspond au score du patient, noté sur 10
Si le score du patient est égal ou supérieur à 4 : Ie test est positif.(sensibilité à 82,9 %; spécifi cité à 89,9%)

    QUESTIONNAIRE DN4

 

 

Pour estimer la probabilité d’une douleur

neuropathique, veuillez répondre à chaque

élément des 4 questions ci-dessous.


QUESTION 1 :

La douleur présente-t-elle une ou plusieurs des

caractéristiques suivantes?

 

Brûlure ...........................................................................   OUI          NON

 

Sensation de froid ............................................   OUI          NON

 

Décharges électriques ...............................................   OUI          NON

 

QUESTION 2 :

La douleur est-elle associée à un ou plusieurs

des symptômes suivants dans une même région?

 

Fourmillements .............................................................  OUI        NON

 

Picotements ...................................................................  OUI        NON

 

Engourdissement.............................................     OUI        NON

 

Démangeaisons .........................................................      OUI        NON

 


QUESTION 3 :

La douleur est-elle localisée dans un territoire où

l’examen met en évidence :

 

Une hypoesthésie au toucher .............................   OUI       NON

 

Une hyoesthésie à la piqûre  ..............................   OUI       NON

 

QUESTION 4 :

La douleur est-elle provoquée ou intensifiée par :

 

Le frottement ................................................................      OUI       NON

 

 

   

 

OUI = 1 point


NON = 0 point


Score du patient :  ..... /10

 

 

 

 

Source : http://www.pfizer.fr/

 

Edité le 081211 par Evy,

Evy - signature animée Titi

 

 

 


Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

annie 08/12/2011 17:00


Wouaaaa 8/10 c'est grâve docteur ?

Entraide Fibromyalgie Ouest 08/12/2011 18:48



Je pense bien que c'est grave !


La réponse est sans appel : il faut t'achever !!!


Bisous


Evy