Fatigue physique, cognitive et intellectuelle.

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

fatigue 

 

 

Lorsque la fatigue, cette chape de plomb, m’envahit, parfois en 2 ou 3 minutes,je ne peux plus réagir avec humour malgré mon désir de ne pas devenir pénible :


 

cerveauLe cerveau passe alors en mode patinage débutant (ou économie d’énergie ?)

et tout le corps en mode survie :

 

 

Je ne parle plus, ne suis  plus capable de réfléchir, d’accéder
à ma mémoire,réservant mes faibles ressources pour assurer le minimum vital :
respirer , pas profondément, mais en surface afin de ne pas faire craquerescargot
les muscles du dos ;  se déplacer encore, lentement, très lentement, si lentement que  je crains de perdre la course contre l’escargot, jusqu’à un endroit où je pourrai me reposer et recharger suffisamment les batteries avant de parvenir en un lieu où je pourrai enfin dormir une heure, récupérer.

 

Bref, d’une femme dynamique je deviens  une limace au cerveau ramolli.

 

Heureusement qu’il y a des moments ou mon cerveau fonctionne normalement. Pour mon corps, c’était dans une autre vie.

 

Témoignage recueillie sur le site :

http://atelieridees.canalblog.com/tag/fibromyalgie%20cerveau

 

Edité le 27 mai 2012 par :

signature 2

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laret 28/05/2012 08:27


LA FATIGUE,une des plus invalidantes manifestations de la fibromyalgie!!Je le constate tous les jours chez ma compagne!!Mais une fatigue que beaucoups,famille,entourage ,ne comprennent pas!A
bientôt,Jean-Pierre

Entraide Fibromyalgie Ouest 28/05/2012 15:05



Merci Jean-Pierre pour ta visite sur notre site et pour ton commentaire.


Je te confirme que la fatigue est un facteur aggravant de la fibromyalgie. J'en fais les frais tous les jours !


Je te souhaite bon courage et souhaite à tous les deux une très belle journée.


Evy, la blogueuse