Fibromyalgie

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Des douleurs musculaires chroniques et diffuses sont notamment les signes de la fibromyalgie

En Suisse, pas moins de 400 000 personnes souffrent du syndrome de fibromyalgie. La cause de cette maladie provoquant une douleur chronique reste inconnue et le diagnostic est souvent long et difficile à poser.


La douleur est bel et bien réelle et les personnes concernées ne simulent pas. La Ligue suisse contre le rhumatisme consacre donc sa semaine d’action nationale, qui a commencé le 3 septembre et se poursuit jusqu’au 11 septembre, à la fibromyalgie.

 

Douze journées officielles permettront d’informer le public sur le tableau clinique complexe de cette maladie, d’en expliquer les différents traitements et d’enseigner aux intéressés comment mieux gérer la situation.

Un mal réel

Le syndrome de fibromyalgie est une énigme. Si les autres formes de rhumatisme des parties molles se limitent généralement à une partie du corps, dans le cas de la fibromyalgie en revanche, la douleur affecte plusieurs zones et donne ainsi une impression de généralisation. Les personnes concernées non seulement souffrent de douleur chronique et de symptômes annexes mais doivent en plus faire face aux préjugés: ne s’inventeraient-elles pas la maladie et les douleurs associées?
A cela,Valérie Krafft, directrice de la Ligue suisse contre le rhumatisme, objecte que la fibromyalgie n’est pas le mal des gens paresseux, mais une maladie source de douleur chronique. La douleur est réelle et affecte la vie des malades.

Le long chemin du diagnostic

Les personnes touchées par la fibromyalgie souffrent de douleurs musculaires chroniques et diffuses à proximité des articulations et se plaignent d’épuisement, de troubles du sommeil, de dépression et de divers autres maux. La maladie se débrouille pour ne pas être repérée par les techniques habituelles de détection. Elle laisse cependant des traces typiques comme par exemple une carence frappante en sélénium. L’absence de symptômes évidents retarde donc le diagnostic qui ne peut être posé qu’à l’issue d’une longue procédure d’exclusion d’autres pathologies. Cinq à dix années passent avant que l’on soit définitivement sûr qu’il s’agit d’une fibromyalgie.
Beaucoup de personnes tombent dans un cercle vicieux. La douleur intense et la fatigue continuelle les «plombent» littéralement: elles bougent de moins en moins, dorment fréquemment durant la journée et prennent leur distance vis-à-vis de la famille et des amis. Il en résulte des maux supplémentaires et une détérioration graduelle de l’état général. Face à cela, la Ligue suisse contre le rhumatisme incite les patients fibromyalgiques à adopter un style de vie actif et propose à cet effet un vaste programme de cours.

Une amélioration possible

Bien que la fibromyalgie soit pour l’instant incurable, on peut en atténuer la douleur chronique et traiter les maux concomitants. La Ligue suisse contre le rhumatisme recommande un programme interdisciplinaire: activité physique, gestion consciente des ressources, psychothérapie et traitement médicamenteux. Les intéressés doivent prendre eux mêmes en main la gestion de leur douleur et se faire aider de spécialistes.
Il n’est pas rare qu’ils doivent expliquer dans le détail ce qu’ils vivent et se retrouvent souvent dans un vide technique, comme par exemple en matière d’assurance.

Soutien de personnalités

Des politiciens connues du secteur de la santé soutiennent la campagne d’information de la Ligue suisse contre le rhumatisme. «Les journées de la santé organisées par la Ligue suisse contre le rhumatisme sont importantes car elles permettent aux personnes concernées de s’informer, de trouver les moyens de mieux gérer leur douleur et d’améliorer ainsi leur qualité de vie» explique le conseiller fédéral Alain Berset, chef du Département fédéral de l’Intérieur.

 

Article collecté sur le site :

http://www.archebdo.ch/rubriques/magazine/4801-fibromyalgie.html

 

Edité par Evy :

Evy - signature animée Titi

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article