Fibromyalgie : la marche comme étalon !

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

4244301617_86ca7723e7.jpgUn état douloureux chronique et diffus, une fatigue plus ou moins permanente, des troubles du sommeil et cognitifs. Le syndrome fibromyalgique toucherait en France, entre 2 % et 4 % de la population.
Devant la difficulté à déterminer son intensité, une entreprise vient d’adapter un test de marche susceptible de mesurer l’impact de la maladie, et donc de favoriser la mise en place d’un traitement adéquat.


L’entreprise Centaure Métrix à Evry (91), a développé un test de marche permettant de quantifier « de façon objective l’intensité de la maladie », nous a expliqué le Dr Bernard Auvinet, son président. Rhumatologue à Laval dans la Mayenne, il rappelle qu’en fait cet appareil – le Locométrix® - n’est en fait pas si neuf. Il a été créé en 1995 par l’Institut national de la Recherche agronomique (INRA) pour mesurer la vitesse de marche… des chevaux.


Il est d’ailleurs déjà utilisé en France dans certains services de gérontologie ou de rhumatologie, pour évaluer notamment la sévérité de l’arthrose. Le test est simple. Le sujet, équipé d’un boitier fixé autour de la taille, doit marcher pendant une dizaine de minutes. Cet exercice permet de mesurer sa vitesse de marche, la cadence et la longueur de ses pas, la régularité des cycles de marche, l’onde de choc et la puissance mécanique du marcheur.


Une mesure objective de la douleur


Pour illustrer le potentiel de l’appareil, le Dr Auvinet donne un exemple concret. « Une diminution de la puissance des mouvements peut nous permettre de mesurer l’intensité de la douleur chronique. C’est ce que l’on appelle la ‘kinésiophobie’. C’est-à-dire la crainte du mouvement. Les patients souffrent, donc ils ont peur du mouvement et de la douleur qu’il pourrait occasionner. Par conséquent, ils bougent moins. C’est en somme, un cercle vicieux. Grâce à ces données, nous pouvons classer les patients en sous-groupes et ainsi adapter les traitements à chacun ».


Ce système, a déjà été mis en place au Centre de Rééducation du CHU de Grenoble. Il pourrait à terme, permettre de mieux connaître la maladie.


Source : Interview du Dr Bernard Auvinet, Président de Centaure Métrix, 12 janvier 2012


© 1996-2012 Destination Santé SAS - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Destination Santé. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle: jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.

 

Article communiqué par Martine Fargeix que je remercie infiniment.

 

Edité le 20 janvier 2012 par,

Evy - signature animée Titi

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article