Fibromyalgie: le traitement doit être global

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

373578 324566317558690 154237824 nLa fibromyalgie pourrait être considérée comme un trouble de la perception de la douleur. Ce syndrome douloureux qui altère sérieusement la qualité de vie doit impérativement être traité selon une approche multidisciplinaire : l'éducation thérapeutique du fribromyalgique tient une grande place, aux côtés des moyens pharmacologiques et non pharmacologiques comme les thérapies cognitivo-comportementales.
La fibromyalgie est reconnue depuis les années 80

La fibromyalgie est un syndrome douloureux reconnu depuis une vingtaine d'années seulement. Elle se définit comme un trouble de perception de la douleur avec une réduction du seuil douloureux et un manque d'adaptation à la douleur. Mais ce syndrome s'accompagne également de nombreux autres symptômes émotionnels et physiques : fatigue, anxiété, troubles du sommeil, état dépressif.


Le tout entame sérieusement la qualité de vie des malades, lesquels représentent quelque 2 à 4% de la population.

 

Un syndrome douloureux à traiter dans sa globalité

 Le dernier congrès européen de rhumatologie a mis l'accent sur la nécessité de prendre en charge plus globalement la fibromyalgie, selon une approche pluridisciplinaire.

Tout d'abord, même si ce syndrome reste mystérieux, les personnes touchées sont bien réelles et elles souffrent beaucoup physiquement, psychologiquement et socialement.

La première chose indispensable consiste à informer en détail le patient sur sa maladie. Celui-ci, tout comme sa famille, doit impérativement comprendre ce qu'est la fibromyalgie. Cette première étape permet réellement de diminuer les conséquences cliniques et ainsi de réduire le nombre de consultations et d'hospitalisations, tout en améliorant la qualité de vie des personnes concernées.
Les programmes éducatifs fondés sur les principes cognitifs et comportementaux permettent aux malades de développer des stratégies et d'apprendre à gérer leur maladie au quotidien.

Les thérapies cognitivo-comportementales

 Il existe bien entendu une prise en charge pharmacologique comprenant la prescription de médicaments antalgiques et psychotropes. Mais les thérapies cognitivo-comportementales jouent un rôle central dans la prise en charge de la fibromyalgie.


Alors que le malade tend à se fixer sur sa douleur, de telles thérapies permettent de mieux se connaître, de contrôler les symptômes et d'adopter des comportements adéquats.

 

Article récolté sur le site :

http://www.e-sante.be/fibromyalgie-traitement-doit-etre-global/actualite/872

 

Edité le 08 avril 2012 par :

signature 2

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Grenier 13/04/2012 18:18


Tout d’abord merci de me permettre de témoigner


Oui mais là aussi c'est compliqué de trouver une aide globale , il faut une implication très importante et je n'ai pas toujours la force de passer mes semaines de rendez vous en
rendez vous chez le kiné, chez le ...., les cours de yoga ou autres méthodes aident surement, mais quand c'est intenable , quand l'épuisement général est là il n'y
a pas de véritable réponse, je parle d'un cas très touché par une fibromyalgie sévère qui date des années 2006 ou rien n'était prévue pour nous...


Heureusement il y a j'espère une prise en charge plus rapide donc une possible porte de sortie pour un mieux être général ...