Génériques : les académiciens persistent et signent

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Plus de 4 mois après sa parution, le rapport de l’Académie nationale de médecine sur « la place des génériques dans la prescription » fait toujours polémique. Rappelons que les Académiciens avaient notamment, émis des doutes quant à l’efficacité de certains médicaments génériques. L’Académie aujourd’hui, se lance dans une mise au point.

 

La docte assemblée tient à rappeler « que ce rapport n’a jamais eu pour objectif de freiner le développement des médicaments génériques en France. Bien au contraire, il y est recommandé en premier lieu de promouvoir par une pédagogie appropriée, s’adressant aux patients comme aux médecins et aux pharmaciens, la prescription et la délivrance des médicaments génériques ». Dont acte.


Quant à la baisse – réelle - des ventes de génériques en France, les Sages mettent les point sur les ‘i’. « Le rapport de l’Académie n’est pas à l’origine de la baisse des ventes de génériques en France, dans la mesure où celle-ci a été constatée dès 2011, alors que le rapport date du 14 Février 2012 ». Voilà qui est dit !


Les académiciens enfin, soulignent que leur rapport visait « à préciser les conditions pratiques d’utilisation des génériques sans prétendre, en aucun cas revenir sur la pertinence de leur utilisation, qui ne saurait être remise en cause. » Ils rappellent leur volonté « d’examiner la question dans le strict intérêt du patient, afin de définir en toute indépendance, un « bon usage » des génériques ».


Aller plus loin :

- Lire le rapport de l’Académie nationale de médecine sur « La place des génériques dans la prescription » ;
- Lire l’interview du Pr Jean-Paul Giroud, pharmacologue et membre de l’Académie nationale de médecine.


Source : l’Académie nationale de médecine, 30 juin 2012
Article collecté sur le site :
http://www.destinationsante.com/Generiques-les-academiciens-persistent-et-signent.html
Edité le 02 juillet 2012 par :
signature 1

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article