Gymnastique Holistique et problème de fibromyalgie

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Gymnastique holistique Quebec

Par Angèle Southière Msc Kin., Éducatrice somatique

La fibromyalgie est la maladie du « j’ai mal partout ».

La personne qui en souffre se sent fatiguée voire épuisée et ses symptômes constants peuvent mener au découragement et à la dépression. La Gymnastique Holistique, avec ses principes de base et sa façon de faire, peut aider ces personnes à mieux vivre leur situation et même à l’améliorer.

Tapis utilisé en séance. Photo: Madeleine Marcil

D’abord détendre :

Les expériences de détente proposées en Gymnastique Holistique aident à mieux percevoir les sensations corporelles, à prendre conscience des tensions musculaires et à situer les inconforts présents en début de séance.
C’est le point de départ.
Avec la participation de la respiration, on fait un travail sur les structures internes du corps. La Gymnastique Holistique utilise des mécanismes naturels qui rétablissent progressivement les fonctions circulatoires sanguines et lymphatiques.
Les nutriments transportés par ces liquides ont des fonctions auto-immunitaires et autonettoyantes essentielles. Ils sont source de vie.
Peu à peu, le corps se dépose au sol, lâche prise et devient prêt à goûter aux plaisirs des mini-mouvements ainsi qu’aux mobilisations lentes qui sont harmonisés au rythme de la respiration.
Il faut savoir que le rythme respiratoire est immédiatement perturbé lorsqu’il y a un effort trop grand, de la peur et de la douleur. Tout arrêt respiratoire est un indice facile à observer chez les personnes, lors de l’exécution des mouvements.

Mobiliser et étirer doucement :

Les personnes fibromyalgiques ont en permanence des raideurs et des douleurs qui s’autostimulent en des boucles infernales. Les mobilisations lentes des membres et du tronc aident à réorganiser le couple activations/relâchements du système musculaire.
L’organisation neuromotrice est tributaire des perceptions sensorielles qui communiquent et collaborent à l’élaboration des actions motrices exécutées avec contrôle et précision. C’est pourquoi en Gymnastique Holistique on exécute les mouvements avec concentration et lenteur permettant ainsi à la personne de sentir ce qui est ajusté et bénéfique pour elle.

 

L’alignement approprié des segments corporels est une condition essentielle chez les personnes fibromyalgiques. En effet, les sensibilités tendineuses et musculaires sont souvent déclenchées par des positions penchées prolongées, par des mauvaises postures ou par des mouvements répétitifs.
Les tensions réduisent l’apport nutritionnel et la fonction de nettoyage du sang et de la lymphe dans le tissu collagène des multiples membranes du corps.
Des irritants restent donc emmagasinés dans ces membranes ce qu

i excite les terminaisons des fibres nerveuses ascendantes. Cela se traduit par des sensations de douleur et d’inconfort.

Et puis structurer :

L’éducation posturale est toujours présente en Gymnastique Holistique. À la fin des séances, l’éducatrice somatique veille à consolider les bons alignements en faisant travailler l’ensemble des chaînes musculaires posturales. Une harmonisation des mouvements de l’axe du corps et de ses membres s’installe progressivement. Un maintien en dynamique de ces différentes structures devient donc possible.

L’expérience nous apprend que la pratique régulière de la Gymnastique Holistique est un moyen efficace pour ajouter un mieux-être dans la vie de tous les jours même si nous souffrons de fibromyalgie.

 

Article communiqué par l'auteur de cet article.

 

Edité le 02/05/2012 par :

signature 2

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article