Homéopathie et fibromyalgie

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Extrait d'un article que vous pouvez consultez ICI


Homéopathie

 
   
 


 
 

Contribuer au traitement et à la prévention des infections des voies respiratoires supérieures et des oreilles. Réduire les symptômes de rhinite allergique (rhume des foins). Contribuer au traitement de l’asthme chronique. Soulager les douleurs à la suite d’une chirurgie. Prévenir les céphalées et les migraines. Contribuer au traitement de la dépression. Réduire l’anxiété. Aider les enfants atteints du trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Réduire les symptômes de la ménopause. Soulager le syndrome prémenstruel. Réduire les symptômes des patients atteints du virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Soulager l’arthrite rhumatoïde. Soulager les enfants souffrant d’eczéma. Diminuer l’insomnie.

L’homéopathie : qu’est-ce que c’est?

Technique thérapeutique unique en son genre suscitant toujours beaucoup de controverse, l’homéopathie est pratiquée un peu partout dans le monde, tant par des médecins, des dentistes et des vétérinaires que par des naturopathes, des chiropraticiens, des praticiens de la médecine ayurvédique, et plusieurs autres professionnels de la santé.

Créée au début du XIXe siècle par Samuel Hahnemann, elle repose essentiellement sur 2 fondements :

  • La loi de similitude. Similia similibus curentur, le semblable guérit le semblable. Ce principe, qu’on fait remonter à Hippocrate, veut qu’une substance qui provoque un groupe de symptômes chez une personne en santé puisse guérir une personne malade chez qui se manifeste le même groupe de symptômes. C’est ce principe qui a donné son nom à l’homéopathie, des mots grecs homeo et pathos signifiant respectivement « similaire » et « maladie ou souffrance ».
  • Le procédé des hautes dilutions. La théorie homéopathique allègue que la dilution et la « dynamisation » d’un remède peuvent en potentialiser les effets curatifs. Les remèdes homéopathiques sont dilués plusieurs fois dans de l’eau ou dans un mélange d’eau et d’alcool, au point qu’on n’y trouve habituellement plus de trace chimique des molécules qui composaient la substance originale. Entre les dilutions successives, on administre au remède une série de secousses (appelées succussions dans le jargon des homéopathes) dans le but de le « dynamiser ». Cette dynamisation serait absolument essentielle à l’efficacité du produit. Suivant le principe des hautes dilutions, plus grand est le nombre de dilutions, plus puissant est le remède.

Contribuer au soulagement des symptômes de la fibromyalgie. Deux revues systématiques récentes publiées en 2010 n’ont pu conclure à l’efficacité de l’homéopathie pour traiter la fibromyalgie. Les résultats des 3 études incluses dans les revues montrent un certain potentiel d’efficacité pour diminuer les symptômes. Mais, à cause de diverses lacunes méthodologiques, les auteurs recommandent que d’autres études de meilleure qualité soient entreprises avant de pouvoir conclure à une certaine efficacité.

 

Article partiel, collecté sur le site :

http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=homeopathie_th#P111_28622

 

Edité le 22.12.11 par :

Evy - signature animée Titi

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

fleur14 22/12/2011 18:39


Bonsoir Evy,


J'ai lu entièrement l'article.


J'ai recours à l'homéopathie depuis de nombreuses années, quoique là suite à changement de médecin depuis un an, pas évident.


Même, s'il n'est pas reconnu que cela soulage de la fibromylagie pour moult raisons, cela peut nous aider pour différents symptômes à côté mais qui en font partie : insomnie, stress, douleurs,
problèmes d'intestins, problèmes de peau, symptôme des jambes sans repos (moi c'était efficace), etc...


Bonne soirée. BIZ


JOYEUX NOEL ET BONNES FETES DE FIN D'ANNEE


AINSI QU'A ANNIE, PHILIPPE et les autres participants