Hypnotiques retirés du marché : comment gérer le sevrage ?

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

L’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS) a décidé de retirer l’Autorisation de Mise sur le marché (AMM) du Noctran® et de la Mépronizine®. Ces deux hypnotiques étaient indiqués dans le traitement des insomnies occasionnelles ou transitoires. Avec un groupe d’experts, l’agence a élaboré des recommandations spécifiques précisant la conduite à tenir pour aider ces patients à arrêter leur traitement.

Pourquoi ce retrait ? L’AFSSaPS motive sa décision par le fait que l’association des deux substances expose à un « cumul des risques d’effets indésirables graves tels que coma, chute, état confusionnel et dyskinésies, et à un risque de décès en cas de surdosage ».

Les modalités d’arrêt du traitement. L’arrêt doit toujours être progressif, particulièrement chez les utilisateurs au long cours. « Le rythme de réduction de la posologie doit être adapté à la situation de chaque patient », précise l’AFSSaPS. « La dose est diminuée par demi-comprimé en respectant des paliers de 2 à 4 semaines ». L’agence va plus loin, soulignant que « sauf cas particulier, il n y a pas d’argument pour proposer un traitement substitutif lors de l’arrêt du Noctran® ou de la Mépronizine® ».

Pendant la période de sevrage, il est recommandé de prévoir des consultations médicales rapprochées et d’instaurer un soutien psychologique. L’objectif étant de suivre attentivement « des effets potentiels liés au sevrage ».

Pour l’AFSSaPS, ces consultations seront également l’occasion de rappeler les règles d’hygiène liées au sommeil :
- Dormir selon ses besoins, mais pas plus ;
- Eviter les siestes longues - pas plus d’une heure - ou trop tardives, après 16h ;
- Adopter un horaire régulier de lever et de coucher ;
- Limiter le bruit, la lumière, les animaux domestiques et une température excessive dans la chambre à coucher ;
- Eviter la caféine et les excitants en deuxième partie de journée ;
- Pratiquer un exercice physique dans la journée, mais pas après 17h ;
- Eviter les repas trop copieux le soir.


Source : AFSSaPS, 25 juillet 2011
Edité par Evy, la blogueuse,
Evy - signature animée Titi

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article