Indemnités journalières : Xavier Bertrand enclenche la marche arrière

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Le ministre de la Santé s'est engagé à étudier d'autres solution que la diminution de 6% des indemnités journalières envisagée par le gouvernement. | AFP PHOTO MEHDI FEDOUACH
La quasi totalité de la commission des Affaires sociales, y compris son rapporteur Yves Bur et son Alain Méhaignerie (tous deux ), s'oppose au projet du gouvernement de faire passer l'indemnisation journalière de l'arrêt-maladie de 50% du salaire brut à 60% du salaire net, soit une diminution de près de 6%, pour un gain espéré pour l'Etat de 200 millions d'euros.
Pour compenser la suppression du projet gouvernemental, Yves Bur a proposé en séance plusieurs pistes «alternatives»: «faire des économies» sur les dépenses de santé, ne pas diminuer les indemnités journalières pour les congés maladie supérieurs à quinze jours, ou instaurer «un quatrième jour de carence qui s'imposerait à tous les salariés». Au ministre de choisir

Xavier Bertrand a émis un «avis très favorable» à plusieurs des suggestions apportées par le rapporteur, dont l'instauration d'un quatrième jour de carence en cas d'arrêt-maladie qui serait à la charge de l'employeur ou du salarié. Il a néanmoins souligné qu'il fallait trouver une mesure «équivalente en terme de rendement».

Le Ministre de la Santé a proposé de «retravailler sur le sujet en expertisant les divers hypothèses» et de se «tenir à la disposition de la commission des affaires sociales pour voir ce que l'on peut mettre en oeuvre sur le terrain réglementaire». Cette question sera alors réglée, selon le ministre, à la fin de l'adoption définitive par le parlement du budget de la sécurité sociale.

Article collecté sur  :

LeParisien.fr le 28.10.2010

 

Edité le 03.12.2011 par Evy,

Evy - signature animée Titi

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article