Journée de la femme oblige ... (pardon Messieurs !)

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

u10975913Qu'elles soient jolies comme le destin,

Qu'elles aient le doux nom d'espérance,
Qu'elles nous enflamment de leur mains,
Ou qu'elles nous brisent de souffrance,
Les femmes nous font prendre les armes,
Les femmes nous vident de nos larmes.

Qu'elles mettent notre coeur en feu,
Qu'elles soient nos profondes blessures,
Qu'elles soient des déesses à nos yeux,
Ou qu'elles nous mettent au pied du mur,
Les femmes nous rendent toujours fous,
Et nous font passer de je à nous.

Qu'elles soient toujours ou bien jamais,
Qu'elles soient labeur ou bien vacances,
Qu'elles soient le printemps qui renait,
Ou le souvenir de rêves d'enfance,
Les femmes nous font l'amour fauve,
Changeant le fiel en douce guimauve.

Qu'elles aient brisé nos résistances,
Qu'elles nous aient rendu bon et fort,
Qu'elles aient brillé par leurs absences
Ou qu'elles nous aient laissé pour morts,
Les femmes resteront ce trésor,
Pour lequel les hommes courent encore...

 

Chris Esthe

 

Poëme recueilli sur le site :

http://www.jepoeme.com/forum/poeme/Les_femmes/274431/1.html

 

Edité le 08/03/2012 par :

signature 1

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

SiHe 08/03/2012 14:27


Très beau.