L’AAH augmente de 2,2 % à 759,68 €

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

1055704_coins_graph.jpgL'allocation adulte handicapé atteindra 759,68 € à partir du 1er avril. Le ministère des Solidarités a confirmé, jeudi 29 mars, l’augmentation prévue de l’AAH de 2,2 %. Et « une deuxième revalorisation de 2,19 % interviendra le 1er septembre ». Ce qui portera son montant à 776,59 €. Au final, l’AAH aura augmenté de 25 % depuis début 2007, conformément à l’engagement pris par Nicolas Sarkozy. 

L’AAH a sensiblement plus augmenté que le Smic net (+11,4 %), comme le montre notre tableau comparatif, sur cette même période. Elle représente donc désormais 69,2 % du salaire minimum contre 63,1 % en janvier 2007. Ce qui reste insatisfaisant pour de nombreuses associations de personnes handicapées.

 

En dessous du seuil de pauvreté

« Le montant de l'AAH reste très en dessous du seuil de pauvreté [954 €] et avec la crise, de plus en plus de personnes en situation de handicap se retrouvent en situation de précarité », souligne leur Comité d’entente dans le questionnaire qu’il vient d’adresser aux candidats à l’élection présidentielle. Il regrette également que les pensions d'invalidité, les rentes d'accidents du travail et des maladies professionnelles ou de vieillesse n’aient pas été revalorisées de la même manière. Sans oublier le problème de la prise en compte des ressources du conjoint pour le calcul de l’AAH, qui empêche de nombreuses personnes handicapées d’y avoir droit et les place dans une situation de dépendance financière. « Etes-vous favorable à la création d'un revenu d'existence pour les personnes ne pouvant pas travailler en raison de leur handicap, leur maladie ou leur âge, en sortant de la logique des minima sociaux ? », interroge le Comité d’entente. Franck Seuret

 

Article collecté sur le site :

http://www.faire-face.fr/archive/2012/03/30/l-aah-augmente-de-2-2-a-759-68-e.html

 

Edité le 12 avril 2012 par :

signature 2

 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article