La bromélaïne, une enzyme protéolytique aux propriétés multiples

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

 


Extraite de l'ananas, la bromélaïne est utilisée en Europe pour favoriser le rétablissement après une opération ou des blessures sportives, aussi bien que pour traiter des sinusites ou des phlébites. Parmi ses autres usages, on retrouve le traitement des maladies veineuses, des contusions, de l'arthrite, de la polyarthrite rhumatoïde, de la goutte, des colites ulcératives et des dysménorrhées. La bromélaïne accroît également l'absorption de différents médicaments et, en particulier, celle d'antibiotiques comme l'amoxicilline ou la tétracyclin.


L'ananas a un long passé d'usage médicinal dans les populations originaires d'Amérique du Sud ou d'Amérique centrale. Des extraits de pulpe et de tige d'ananas étaient appliqués sur les blessures et les lésions cutanées pour réduire l'inflammation.

 

Boire son jus était connu pour soulager les maux d'estomac et les indigestions causées par l'abus d'alcool.

La bromélaïne, l'ingrédient actif de l'ananas, a été isolée pour la première fois en 1891 et introduit comme supplément thérapeutique en 1957.

 

La bromélaïne est une enzyme protéolytique qui a la propriété de digérer les protéines. On la trouve dans les tiges de l'ananas comme dans son jus de fruit frais.

La bromélaïne a d'abord été produite au Japon, à Hawaï et à Taïwan ; la majeure partie des premières recherches a été réalisée dans ces deux premiers pays.

 

Des chercheurs européens s'y sont ensuite intéressés et la bromélaïne est devenue en 1995 la 13e substance à base de plantes la plus couramment vendue en Allemagne.

 

Voir la suite de cet article un peu long sur :

http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=193

 

Edité le 27.12.12 par :

 

signature piaf

 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article