La carte Vitale version 2

Publié le par Entraide Fibromyalgie Ouest

Commune à l’ensemble des régimes, la « carte à puce » Vitale permet depuis plus de dix ans de justifier des droits à l’Assurance Maladie de son titulaire.

Depuis l’automne 2007, les caisses d’Assurance Maladie diffusent la nouvelle carte Vitale 2 dans l’ensemble de la France. Dans un premier temps, elle est attribuée à tout nouvel assuré social, aux jeunes dès 16 ans ainsi qu’à tout assuré social en cas de perte, de vol ou de dysfonctionnement de sa carte Vitale. Elle remplacera progressivement la carte Vitale de première génération.

* Quels sont les enjeux économiques et humains ?

La première génération de cartes électroniques Vitale date de 1996. Le but des cartes électroniques dotées d’un microprocesseur était de supplanter la carte d’assuré social « papier » et de l’associer à la carte électronique « CPS » des professionnels de santé. Grâce à un lecteur de cartes spécifique et à la télétransmission des informations aux caisses d’Assurance Maladie, cela devait « dématérialiser » les feuilles de soins (économie de temps et d’argent) et accélérer les remboursements.

Avec une mémoire beaucoup plus importante, la carte Vitale 2 est pourvue de sécurités informatiques plus élaborées. C’est une carte individuelle qui sera distribuée d’ici 2011 à près de 60 millions de personnes, qu’elles soient assurées sociales ou bénéficiaires des prestations de l’Assurance Maladie, en particulier les conjoints. Seuls les enfants de moins de 16 ans resteront inscrits sur les cartes Vitale de leurs parents.

À l’heure actuelle, plus de huit professionnels de santé sur dix acceptent la carte Vitale et plus d’un milliard de feuilles de soins électroniques sont émises chaque année.

* Quelles sont les principales caractéristiques de la carte Vitale version 2 ?

Extérieurement, la présentation est sensiblement différente de la première génération. Elle comporte la photo de son titulaire.

Pour faciliter son utilisation par les malvoyants, le « V » de Vitale est en braille. En plus des informations administratives de la carte Vitale 1 (identité, numéro de Sécurité sociale, régime et organisme d’Assurance Maladie, droits aux prestations), elle contient le choix du médecin traitant ou les droits à l’Assurance Maladie complémentaire, et donne accès à de nouveaux services.

Elle conserve les fonctions de la carte Vitale 1 : le médecin peut, en présence et avec l’accord du titulaire d’une carte Vitale 1 ou 2, consulter les soins et les médicaments qui ont été prescrits et remboursés au cours des douze derniers mois.

Comment la carte Vitale 2 est distribuée ?

La carte Vitale 2 est attribuée par les organismes d’Assurance Maladie à tous les nouveaux assurés sociaux, aux jeunes dès 16 ans et lors du renouvellement de la carte Vitale à la suite d’une perte, d’un vol ou d’un dysfonctionnement. Ces organismes adressent aux personnes concernées un formulaire, une demande de photo d’identité (tirage original) et de copie de pièce d’identité de moins de dix ans (carte nationale d’identité, passeport, permis de conduire, carte de séjour, carte de résident). En même temps que la carte Vitale 2, les organismes d’Assurance Maladie envoient une attestation de droits sur support papier.

Les assurés sociaux n’ont donc aucune démarche personnelle à faire. La carte Vitale 1 d’origine reste valable sans limitation de durée tant qu’ils n’ont pas reçu de formulaire de demande de carte Vitale 2.

* Quand et comment la carte Vitale 2 peut être actualisée ?

La carte Vitale 2 est actualisée comme la carte Vitale de première génération, en l’introduisant dans une borne de mise à jour dans les points d’accueil des organismes d’Assurance Maladie, dans les pharmacies ou dans les principaux établissements de soins.

L’actualisation doit être faite au moins une fois par an, et systématiquement après un changement de situation (déménagement, mariage, naissance…) ou après chaque notification de nouveaux droits par l’Assurance Maladie, en particulier après une admission pour affection de longue durée.

* Que faire en cas de perte ou de vol ?

Comme pour la carte Vitale 1, il faut prévenir dès que possible l’organisme d’Assurance Maladie, qui adressera au titulaire de la carte, à sa demande, une attestation de droits lui permettant de bénéficier des prestations de l’Assurance Maladie dans l’attente de sa nouvelle carte.

 

Article collecté le 23 mars 2010 sur le site :

http://www.santepratique.fr/

 

Publié dans Articles collectés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Simone Hervot 25/03/2010 16:33


Bravo pour tout ce travail de recherche et de communication.