La complémenthérapie à mettre en œuvre

Publié le 22 Mai 2013

 

373578 324566317558690 154237824 n

 
Alors qu'elle concerne 2 à 4 % de la population dans les pays industrialisés, la fibromyalgie est un mal des temps modernes dont la reconnaissance ne date que des années 90.

La fibromyalgie se caractérise par une triade symptomatique incontournable : douleurs diffuses – fatigue intense – troubles du sommeil. Pour l'heure, il y a toujours débat et controverses autour de la cause exacte de cette maladie chronique.

 

L'hypersensibilité à la douleur
 

La douleur est le symptôme majeur de la fibromyalgie. Il est maintenant admis que cette sensation pénible et persistante « d'avoir mal partout » est liée à un dysfonctionnement neurohormonal.


Troubles du sommeil : un symptôme à ne vraiment pas négliger
 

Le couple douleur-fatigue, omniprésent, a tendance à reléguer à l'arrière-plan le troisième symptôme de la « triade », à savoir les troubles du sommeil. En effet, la personne fibromyalgique souffre d'un manque chronique de sommeil réparateur.


Inutile de préciser que plus les problèmes de sommeil sont présents, plus les symptômes de la maladie ont tendance à s'aggraver. D'où l'importance cruciale de restaurer un sommeil de qualité.


Des facteurs de risque mésestimés
 

La fibromyalgie est une maladie chronique d'origine multifactorielle, et il faut bien reconnaître que certains facteurs de risque sont trop souvent mésestimés, alors qu'ils peuvent s'avérer déterminants chez certains malades. Parmi ceux-ci, la carence en vitamine D, les intolérances alimentaires et l'empoisonnement aux métaux toxiques.


La carence en vitamine D
 

Il arrive parfois que certaines personnes reçoivent un diagnostic de fibromyalgie alors qu'elles souffrent en réalité d'une déminéralisation douloureuse du squelette due à une carence en vitamine D.


Les intolérances alimentaires
 

On parle de plus en plus des intolérances alimentaires, et c'est tant mieux ! Il s'agit d'un phénomène beaucoup plus fréquent qu'on ne le croit. Les conséquences pour la santé de ces intolérances alimentaires sont multiples et ne se limitent pas aux simples troubles digestifs. Fatigue chronique, douleurs articulaires, perturbations du sommeil, maux de tête, troubles de l'humeur, troubles respiratoires, troubles cutanés, prise de poids intempestive et rebelle sont les symptômes les plus fréquemment exprimés.


Fibromyalgie et alimentation
 

On ne peut que conseiller de réaliser une sorte de mix du régime hypotoxique de type Seignalet et du régime acide–base.

 

D'autres signes et symptômes associés à cette triade sont fréquemment présents : maux de tête, colopathie fonctionnelle, syndrome des jambes sans repos, fourmillement des doigts, cystite interstitielle, troubles de la concentration, anxiété, état dépressif, hypersensibilité au bruit, à la lumière, au froid, au stress...


Les personnes fibromyalgiques cumulent les facteurs favorisant l'acidification du terrain : stress chronique, manque de sommeil, sous-oxygénation et alimentation déséquilibrée. La production de déchets acides en excès par l'organisme favorise, entretient et/ou exacerbe les phénomènes inflammatoires et douloureux.

 

 

 

----------------

 

Article collecté sur le site :

http://www.rebelle-sante.com/accueil

 

Edité le 22 mai 2013 par,

 

signature 2

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article