La fibromyalgie, c’est aussi dans les gènes

Publié le 18 Juillet 2013

images cerabrale

 

 

Les mécanismes physiopathologiques impliqués dans la fibromyalgie restent en grande partie mal cernés. L'existence de formes familiales de fibromyalgie suggère l'intervention possible, entre autre, d'un facteur génétique dans la survenue de la maladie.

 

Afin d'identifier des gènes de susceptibilité participant potentiellement à la physiopathologie de la fibromyalgie, une équipe nord-américaine a mené une étude d'association pangénomique dans une cohorte de cas familiaux. Pour être éligibles les familles devaient comporter, outre le sujet index malade, au moins un apparenté au premier degré (parent ou enfant) de celui-ci souffrant également de fibromyalgie et au moins un membre de la fratrie indemne de l’affection. Seuls les sujets de plus de 12 ans étaient inclus. Si la famille était éligible, tous les parents disponibles étaient recrutés.

 

Afin de déterminer l'étendue de l’agrégation familiale pour la fibromyalgie, le risque de récurrence (Ks) dans la fratrie, défini comme la proportion de frères et sœurs touchées parmi tous les frères et sœurs du cas index a été estimé. Tous les sujets ont été génotypés pour 341 marqueurs micro-satellites sur 22 chromosomes autosomiques.

 

Au total 116 familles ont été analysées, avec 342 frères et sœurs.

 

Sans surprise, la majorité des sujets atteints étaient des femmes. L'âge moyen du début de la fibromyalgie était de 34,5 ans.

 

En se basant sur une prévalence estimée dans la population générale de 2 %, le risque de récurrence (Ks) pour la fibromyalgie dans la fratrie a été calculé à 27,2 % (intervalle de confiance à 95 % [IC 95 %] : 22,5 à 31,9 %)

.

Ce risque de récurrence augmentait à 43,8 % (IC 95 % : 36,7-50,8) si l'on considérait seulement les femmes au sein des fratries.

 

Il a été retrouvé une liaison suggestive à la fibromyalgie pour les marqueurs D17S2196 et D17S1294.sur le chromosome 17, en p11.2-q11.2.

 

Ces résultats suggèrent une forte composante génétique pour la fibromyalgie et une liaison à la région chromosomique 17p11.2-q11.2.

 

D'autres études avec des analyses de 17p11.2-q11.2 sont nécessaires pour identifier les variants génétiques impliqués dans la fibromyalgie.

 

Dr Juliette Lasoudris Laloux

Arnold LM et coll. : The Fibromyalgia Family Study A Genome-Wide Linkage Scan Study.
Arthritis Rheum., 2013; 65 : 1122-1128.

 

----------------  

 

Article collecté sur le site : 

http://www.jim.fr/e-docs/00/02/23/08/document_actu_med.phtml 

 

Edité le 18 juillet 2013 par,

 

Rédigé par Entraide Fibromyalgie Ouest

Publié dans #Articles collectés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

annie 18/07/2013 15:51


Un pas de plus vers un marqueur ?